Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test TP-Link Tapo C310 : qualité d'image et prix serré ne sont pas ennemis

La TP-Link Tapo C310 est une caméra de sécurité extérieure connectée. Sur un marché très concurrentiel, elle essaye de se démarquer avec une captation en 3 MP et mise également sur le savoir-faire acquis par le constructeur via son écosystème de sécurité. Elle est proposée à moins de 60 euros et, ne rêvez pas, à ce niveau de prix nous n’avons pas droit à une batterie intégrée.

Nous l’avons donc testée et soumise à l’épreuve de la simulation de cambriolage.

Design : un œil ailé

Cette caméra profite d’un design fonctionnel, proche du cube et adouci par quelques rondeurs. Avec des dimensions de 142,3 x 103.4 x 64,3 mm ce n’est pas la plus grande de sa catégorie, mais ses deux antennes Wi-Fi la rendent particulièrement peu discrète. Une fois installée, elle sera vraiment facile à repérer. Cela s’intègre peut-être dans une stratégie de dissuasion…

Les antennes peuvent tourner sur elles-mêmes et permettent, si vous en avez besoin, de stabiliser la caméra quand vous la posez sur un meuble. La qualité de fabrication est très honorable avec un plastique de bonne qualité. Elle résiste aux intempéries (IP66) et fonctionne par des températures allant de -20 °C à +45 °C.

En façade, deux LED infrarouges servent à la vision de nuit. Sur la face inférieure, nous avons un micro, un haut-parleur et, pour finir entre les deux, un petit cache qui protège l’accès à la carte micro SD (non fournie).

Comme vous l’aurez sûrement remarqué, le support d’installation au mur est inamovible, il reste fixé à la caméra. Nous avons à notre disposition deux cordons, le premier avec un embout étanche à relier au bloc d’alimentation, qui lui ne l’est pas. Donc il sera plus prudent de la brancher à une prise en intérieur. Le second embout offre un port Ethernet. Le câble d’alimentation fait trois mètres ce qui peut sembler généreux. Mais si vous la positionnez à deux mètres du sol, il ne vous restera qu’un petit mètre pour atteindre la prise la plus proche. Si l’alimentation était au format USB, nous pourrions facilement investir dans une rallonge, mais ici, elle est propriétaire.

Donc avant d’investir dans cette caméra, pensez bien à visualiser où vous désirez l’installer et si une prise est proche. En fonction de la configuration de votre maison, cela sera plus ou moins difficile. En revanche, dans le cadre d’un balcon d’appartement les choses devraient être plus aisées, surtout si vous percez le mur pour faire passer le câble. Idem si vous optez pour une connexion réseau filaire, il faut bien anticiper le parcours du câble Ethernet.

Après l’installation physique, qui ne nécessite qu’une perceuse, vous pouvez optimiser le champ de vision en inclinant la caméra de 90° à la verticale et de 180° à l’horizontale. Avant de faire des trous dans un mur, pensez à faire un test pour vérifier que le Wi-Fi est assez puissant.

Une app sans surprise et surtout efficace

L’app Tapo centralise l’ensemble des caméras du constructeur. Le processus d’installation est simple et l’application nous accompagne à chaque étape. Vous n’avez qu’à cliquer sur l’icône + sur la page d’accueil pour lancer le processus d’installation.

Après avoir sélectionné le produit dans la liste proposée, l’appairage Wi-Fi se fait en entrant le code de votre réseau et vous êtes connecté.

 

La page d’accueil liste l’ensemble des caméras Tapo en votre possession. Notez l’icône Messagerie à gauche de +. Elle donne accès à toutes les alertes enregistrées par la caméra. Aucune action n’est possible à ce stade. Il faut appuyer sur l’icône de la caméra désirée pour interagir avec elle. La page qui suit laisse la part belle à la fenêtre vidéo qui occupe le premier tiers. Elle intègre des icônes à sa base pour réaliser des captures d’écran, couper le son ou passer l’affichage en plein écran.

En dessous, les cinq icônes correspondent à des fonctions simples à comprendre au premier coup d’œil. Lecture et mémoire donnent accès aux vidéos et photos stockées sur la carte mémoire. À ne pas confondre avec une Capture que vous réalisez via l’app et qui est stockée dans votre téléphone. Tapo Care vous ouvre les portes du stockage cloud du constructeur. Il nécessite un abonnement. Nous y reviendrons plus bas.

Le menu des Paramètres de la caméra permet d’affiner la qualité de la vidéo, créer un planning d’activité. Vous pouvez également enregistrer en boucle sur la carte mémoire. Mais attention, les plus anciens fichiers seront effacés par les nouvelles images. N’oublions pas qu’une alarme est intégrée à la caméra et peut s’activer seule ou manuellement depuis votre smartphone.

L’association avec Alexa et Google Home se fait également via l’app. Au final, cette dernière se révèle efficace et très stable.

Une belle qualité d’image à petit prix

Cette caméra propose par défaut de filmer en Full HD (1920 x 1080 pixels) et son capteur de 3 MP peut également capturer des vidéos et photos en 2304 x 1296 pixels. Dans les deux cas, nous avons un très bon niveau d’image. La luminosité est assez bien gérée et les contre-jour sont maîtrisés. Peu d’effet d’image brûlée sauf quand le soleil tape en plein sur l’objectif.

En Full HD, le niveau de détail est déjà supérieur à la moyenne. Reste qu’en 3 MP, ils sont encore mieux définis et reconnaître un visage devient bien plus facile. Si vous êtes doté de la fibre optique, le 3 MP est transparent à l’usage. Si vous n’avez que l’ADSL, privilégiez donc la Full HD. Le temps de connexion en 4G est assez rapide, moins de 4 secondes pour accéder au live, moins de 6 secondes en 3 MP.

Les visages sont facilement identifiables, tant que la personne n’est pas située à plus de 5 à 6 mètres. Vous constaterez aussi à un mètre de distance que le traitement vidéo a tendance à lisser les traits du visage, sans que cela nuise trop à l’identification.

De nuit, nous obtenons aussi une bonne qualité d’image. Un peu moins de précision sur les bords, mais le centre de l’image reste très lisible. Un peu plus de contraste aurait été un plus, pour atteindre un niveau de détail encore meilleur. 

 

Avec la vision nocturne, les visages sont reconnaissables de 1 à 3 m. Au-delà, cela devient quasi impossible, à moins d’avoir une source de lumière en renfort.

Une détection d’intrusion qui fait le job

Nous avons commencé par simuler une présence longue derrière un portail, assimilable à de l’observation, de nuit comme de jour, aucune détection. Nous avons sautillé et remué les mains derrière la clôture, toujours rien. Idem quand nous secouons très fortement le portail en métal et le bruit n’est pas non plus repéré.

La C310 ne commencera à réagir que si elle détecte dans son champ de vision direct un être humain. De jours, la détection peut se réaliser jusqu’à 7 mètres, mais plus souvent à partir de 6 à 5 mètres. De nuit, un malandrin sera repéré à partir de 5 mètres de distance. Attention, si la forme observée par la caméra à son importance, ce sont surtout les mouvements associés qui la feront réagir. Les animaux ne sont pas identifiés en tant que tels et le plus souvent assimilés à un mouvement suspect. De même avec certains arbustes bien touffus quand le vent fait bouger le feuillage.

L’alarme intégrée n’est pas très puissante, mais peut faire fuir les intrus peu expérimentés. Le micro intégré ne permet pas une réelle détection de son suspect. Il est trop sensible, le bruit du vent, de la circulation et des oiseaux se mêlent et sont difficiles à isoler à l’écoute. La communication bidirectionnelle s’en ressent. Ce qui est dommage, car le haut-parleur de la caméra restitue les voix très correctement.

Un abonnement cloud avec un peu d’IA

Tapo Care est le service cloud par abonnement associé aux caméras de la marque. Dans l’absolu, les principaux avantages sont l’accès à un stockage dans le cloud sur 30 jours, ce qui nous évite d’être dépendant de la seule carte microSD. Ensuite, l’abonnement ouvre la porte aux notifications avec photo. Sans celui-ci, elles sont uniquement en mode texte et il faut entrer dans l’app pour voir le pourquoi de l’alerte. Vous pouvez ajouter à cela la création de zones de confidentialité et l’identification des pleurs de bébé. La détection d’animaux domestiques et de véhicules est incluse dans le service, mais ne fonctionne que sur les caméras à partir de 4 MP, ce qui exclut la C310.

Il existe deux formules :

PRIX ET DISPONIBILITÉS DE LA TP-LINK TAPO C310

La TP-Link Tapo C310 est disponible en blanc. Elle est commercialisée au prix de 59,99 euros chez Amazon, Boulanger, Darty, la Fnac et auprès des revendeurs partenaires.