Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test de la Linus Smart Lock : une serrure connectée ultra-simple, mais efficace

Voilà plus de 180 ans que Yale conçoit des cylindres et s’occupe de la sécurité des portes en tous genres. Ce nom ne vous dit rien ? C’est pourtant l’une des entreprises du groupe suédois Assa Abloy, également propriétaire de Point Fort Fichet ou Vachette, plus connus dans nos contrées. Voici la première serrure connectée de la marque américaine, la Linus Smart Lock, nommée ainsi en l’honneur de son fondateur, Linus Yale.

Sa promesse : s’adapter à 95 % des installations en place en France, « un vrai challenge dans l’un des pays les plus diversifiés en matière de systèmes de porte blindée et même de taille de clés ou de portes », s’amuse-t-on à glisser chez Yale. L’idée du produit est de proposer une utilisation simple, accessible au plus grand nombre, tout en gardant ses fondamentaux. Nous avons testé la Linus Smart Lock pour voir si elle tenait ses promesses et savait se faire oublier dans notre quotidien.

Qu’est-ce qu’une serrure connectée ?

À l’heure où la technologie s’immisce dans le moindre recoin de notre maison devenue connectée, il était normal que les ouvrants n’y échappent pas. Et notamment la porte d’entrée du domicile qui y trouve là autant un renfort en matière de sécurité qu’une touche de modernité et des fonctions pour vous faciliter le quotidien. Une serrure connectée est là pour cocher toutes ces cases et automatiser le tout. Il est dépassé le temps où installer une serrure reliée à un bip ou à votre smartphone nécessitait de changer tout le système.

Désormais, les serrures connectées sont capables de prouesses pour ouvrir même en votre absence (mais volontairement !), avertir en cas de problème ou bien venir en aide aux têtes-en-l’air qui seraient parties sans fermer derrière elles. Tout cela, du bout du doigt et du smartphone !

Un design très réussi

Par rapport à d’autres modèles du marché, la Linus Smart Lock est assez élégante tout en reprenant les nouveaux codes des serrures connectées. Il s’agit d’un module longiligne et ovale qui vient se greffer à votre porte (58 mm de large sur 150 mm de long pour 58 mm d’épaisseur). Ou plutôt sur votre porte, car vous avez déjà intérêt à anticiper une belle excroissance côté intérieur. À l’extérieur, rien ne change. C’est l’un des avantages : vous pourrez continuer d’ouvrir la porte avec votre clé habituelle et personne n’en saura rien.

La serrure est disponible en gris argent ou en noir. C’est un produit en aluminium très qualitatif dans sa finition et tout est assorti. En choisissant le bon coloris, elle peut facilement se fondre dans le décor ou apporter une touche design.

Sur sa face visible, l’appareil compte une trappe pour la batterie (4 piles AA fournies) cachée derrière une pastille amovible. Celle-ci renferme aussi les QR Code nécessaires pour configurer la serrure et l’ajouter par la suite à l’application Maison d’Apple si vous le souhaitez.

On trouve aussi une molette rotative qui permet d’ouvrir manuellement. Celle-ci enchâsse la clé de la porte qu’elle fera aussi tourner automatiquement grâce au moteur intégré dans la serrure. Le tout est assez lourd (623 g, piles incluses), mais d’excellente qualité et très robuste. On est loin des premières serrures en plastique que l’on voyait sur le marché.

Au dos de la serrure, c’est-à-dire la partie qui sera par la suite fixée à la poignée, se situe une plaque noire qui va se positionner autour du cylindre pour supporter le tout. Attention à bien la serrer, car elle aura tendance à se relâcher au fil du temps et des ouvertures.

La serrure connectée est également fournie avec un détecteur d’ouverture DoorSense à positionner à proximité de la porte, un support de fixation autocollant double face ainsi qu’une clé Allen de serrage pour fixer les vis du socle sur la serrure.

<PHOTO BOITE>

Yale Access : une app sans chichis

Pour fonctionner, la Linus Smart Lock va de pair avec l’application Yale Access, disponible sur Android et iOS. C’est par l’intermédiaire de celle-ci que vous allez pouvoir configurer l’installation du produit et gérer ensuite tous ses paramètres.

Elle est assez classique, mais a le mérite de ne pas se perdre dans trop de chichis pour optimiser et faciliter son fonctionnement. De là, vous pourrez créer votre « maison », ouvrir la serrure d’un clic, distribuer des accès permanents aux autres membres du foyer ou temporaires à des invités.

Si la serrure sécurise la maison, l’application essaie de ne pas être le maillon faible du système. Elle est ainsi protégée par un double niveau d’authentification (mot de passe + email ou numéro de téléphone) et vous pouvez même utiliser la reconnaissance faciale ou d’empreinte de votre smartphone pour la renforcer. La Linus Smart Lock ne minimise également pas ses efforts en matière de chiffrage de la serrure et annonce un niveau bancaire de sécurité pour vos données (AES et TLS).

Une installation qui vous prend par la main

La force de la Linus Smart Lock, c’est notamment de pouvoir s’adapter à tous types de portes. Mais il vaut néanmoins mieux anticiper. Pour cela, Yale a prévu un site très clair sur lequel renseigner de multiples informations pour savoir si le produit peut être compatible avec votre installation (typologie de cylindre, de serrure, distance par rapport à la poignée ou au cylindre, système d’ouverture, etc.). Vous saurez alors si vous pouvez en profiter facilement ou s’il vous faudra des accessoires (voir plus bas).

La configuration de la serrure passe par l’app et il faut la lancer en parallèle de l’installation physique du produit. Une fois votre compte créé, vous ajoutez un produit en cliquant sur « Configurer un appareil ». Toutes les étapes sont expliquées de manière très claire. Vous commencez par scanner le QR Code qui se trouve au dos du cache des piles pour que la serrure soit identifiée.

Il faut ensuite répondre à une série de questions sur votre logement et votre porte pour obtenir la meilleure installation possible : type de serrure (européenne, pêne dormant ou loquet…), présence d’une poignée extérieure, si vous devez relever celle à l’intérieur pour verrouiller, etc. Une fois ces questions réglées, on entre dans le dur et la concentration est de mise.

Commencez par installer la plaque noire située au dos de la serrure. Pas de panique, l’app va vous guider étape par étape dans le guide d’installation et vous expliquer comment fixer la Smart Lock.

La bonne nouvelle, c’est que vous n’avez pas à démonter votre porte ou même à sortir la gâche, ce qui fut longtemps source d’inquiétude pour beaucoup d’utilisateurs potentiels. La serrure vient se poser sur le cylindre, il faut juste « sacrifier » une clé physique qui va rester dans le boîtier pour automatiser l’ouverture. Vous resserrez ensuite avec les vis pré-rentrées sur la plaque pour fixer le tout à l’aide de la clé Allen fournie. Vous n’avez plus qu’à remettre le bloc Linus sur la plaque en le clipsant comme indiqué.

Vous pouvez alors reprendre la configuration de la serrure après avoir positionné le détecteur d’ouverture à côté de la porte. Il vous faudra calibrer l’ouverture pour faire comprendre à Linus quand la porte est ouverte, entrouverte ou fermée. La porte est désormais prête à être utilisée avec l’aide de votre smartphone.

L’ensemble est assez simple et intuitif, en plus d’être bien détaillé. Cela ne nécessite que quelques minutes d’installation et de connexion en Bluetooth 4.2 Low Energy à votre smartphone pour la configuration des réglages par la suite. À noter que si le bruit de la serrure vous dérange, il est possible de le couper depuis l’app.

Si vous optez pour l’ajout d’un Yale Connect Bridge Wi-Fi, un pont qui va permettre de gérer votre logement à distance depuis n’importe où dans le monde, mais qui est en supplément (80 euros), il faudra le raccorder au Wi-Fi de la maison (2,4 GHz). La serrure s’offre ainsi le luxe de pouvoir basculer d’une connexion à l’autre pour être toujours la plus stable possible.

C’est néanmoins la partie de l’installation qui s’est avérée la plus complexe. Tout d’abord, une contrainte : le bridge doit être branché à moins de 3 m de la serrure et pas trop loin du Wi-Fi. Il faudra ensuite scanner le code se trouvant sur le module, profiter du spectacle des LED clignotantes pour espérer une connexion. Il nous a fallu nous y reprendre à plusieurs fois avant que tout soit opérationnel. Mais une fois que cela marche, la magie opère…

Des accessoires parfois indispensables en option

Si votre porte n’est pas tout à fait ajustée, il est possible d’ajouter des accessoires pour bien installer votre Smart Lock. À commencer par un cylindre ajustable. Certains modèles plus anciens ne permettent par exemple pas de laisser une clé dans la serrure côté intérieur et de pouvoir ouvrir avec une autre à l’extérieur. Pour des questions de sécurité, ce système n’a pratiquement plus cours aujourd’hui. La Linus Smart Lock a besoin d’un cylindre double et indépendant pour fonctionner. Il est donc possible de changer le vôtre par celui proposé en option (40 euros).

Le barillet est fourni avec différentes tailles d’extension pour les parties extérieure et intérieure, ainsi qu’avec des rallonges pour s’ajuster. Yale n’a pas oublié la clé physique qui fait totalement partie de la réflexion du produit et des exemplaires sont fournis dans la boîte. Vous pourrez en commander d’autres par la suite auprès de Yale.

C’est sans doute la seule partie du montage de la serrure qui nécessitera un peu plus de travail pour remplacer le vôtre et donc démonter le tout.

Yale propose également le Yale Smart Keypad, un clavier connecté avec un digicode (70 euros) si vous souhaitez donner un code à taper à vos visiteurs plutôt qu’un accès sur leur smartphone via l’application, ou même pour ne pas avoir à sortir vos clés.

Et pour rappel, le Connect Bridge est également en option (80 euros). Il permet d’accéder de loin à la surveillance de sa porte via l’app. A noter que si vous avez décidé d’avoir plusieurs serrures Yale dans votre maison, il vous faudra un bridge par modèle pour gérer le tout à distance.

Elle fait le minimum, mais très bien

Une fois votre serrure installée, vous allez pouvoir entrer dans le monde de la maison connectée sécurisée dès l’entrée. Le fonctionnement basique de la Linus Smart Lock est de vous permettre de verrouiller et déverrouiller votre serrure sans avoir besoin de sortir vos clés. Pour cela, le smartphone et même l’Apple Watch sont vos nouveaux moyens d’accès. Il suffit de les tenir à proximité de la porte pour que celle-ci s’active automatiquement. Premier constat, il est assez rapide et vous n’aurez pas à attendre longtemps avant que la serrure s’active automatiquement.

Tout passe par l’app Yale Access qu’il faut évidemment laisser toujours activée en arrière-plan si vous voulez profiter pleinement des fonctions. Elle est assez simple et repose sur deux modes : Domicile et Absence. L’app sait ainsi différencier quand vous approchez de la serrure, de votre domicile si vous avez opté pour le bridge grâce à la technologie geofencing qui sait vous repérer quand vous approchez ou vous éloignez (environ 200 m autour du domicile). La serrure sera alors capable de juger que vous avez oublié de fermer la porte à clé en partant et de le faire pour vous, ou de se déverrouiller par la suite pour anticiper votre arrivée. Bien pratique notamment si vous rentrez les bras chargés, le smartphone ou les clés au fond du sac. Il faut bien penser à activer également la localisation GPS et votre Bluetooth pour profiter de la fonction déverrouillage automatique.

La serrure sait faire la différence entre votre présence (ou celle des membres de la famille enregistrés) et votre absence. Elle ne se déverrouillera pas toute seule si vous êtes dans votre salon sous prétexte que vous êtes à proximité. Elle passe alors en mode Domicile et ajuste ses paramètres. Vous pourrez alors l’utiliser de la plus simple des manières en ouvrant l’app et en utilisant le gros bouton vert ou rouge qui s’affiche. C’est son fonctionnement de base et elle le fait plutôt bien, de manière réactive.

Du côté de l’app, vous avez de nombreux réglages à disposition pour votre fonctionnement au quotidien. Hormis le verrouillage automatique dont nous avons parlé plus haut, Yale Access propose diverses options comme la temporisation de la porte entrouverte qui vous alerte après un temps d’ouverture défini, mais aussi des Alertes intelligentes sous forme de notifications à créer selon des événements (porte verrouillée/déverrouillée manuellement ou par une personne définie, porte entrouverte) et des heures (savoir si les enfants sont bien rentrés dans les temps, par exemple).

Vous avez également un tableau de bord du fonctionnement de la serrure à disposition. Vous saurez qui est entré ou sorti, si la serrure a été activée manuellement avec une clé ou par l’intermédiaire du smartphone, voire à distance, les modifications apportées, etc. Assez utile pour superviser l’ensemble.

Pas d’inquiétude si vous n’avez plus de batterie sur votre smartphone en approchant du domicile, la serrure tolère fort heureusement encore l’usage des clés qui n’en perdent pas pour autant leur utilité. Cet événement viendra s’ajouter au tableau de bord et apparaîtra sous forme d’une notification sur le smartphone des autres propriétaires.

Activer un accès invité simplement

C’est aussi depuis l’app que vous pouvez distribuer les accès à distance d’une simple invitation par SMS ou dans votre liste de contacts, même en dernière minute. Il suffit de renseigner le numéro de téléphone pour que l’invitation parte rapidement. Le destinataire n’aura qu’à installer l’application, créer son compte pour profiter de l’accès. C’est vous qui décidez de son statut : propriétaire (accès permanent, avec possibilité de paramétrer les options de l’app et de donner des accès) ou Invité. Ce dernier type d’accès ne permet que de verrouiller ou déverrouiller la porte à partir de l’application. C’est vous qui définissez la périodicité d’utilisation de l’application et donc de la serrure (permanent, régulier avec planning hebdomadaire, temporaire sur une durée définie).

Il n’y a pas besoin de connexion à votre Wi-Fi ou autre pour vos visiteurs qui transforment ainsi leur smartphone en clé virtuelle. Ils vont ainsi faire fonctionner l’application et la serrure comme vous, mais avec des conditions limitées qui sont généralement avant tout d’ordre de la gestion des paramètres. Cela pourra être très utile pour un employé de maison ou une location saisonnière notamment, avec un partenariat affiché avec Airbnb en prime, mais aussi pour permettre à un visiteur de dernière minute d’entrer. La liste des invités peut être à tout moment modifiée et vous pouvez annuler facilement des accès, même temporairement.

Et l'autonomie alors ?

L’autonomie annoncée de la batterie est d’environ huit mois, grâce notamment au Bluetooth Low Energy. Autant dire que, malgré des tests appuyés et un usage au quotidien, la serrure n’a toujours pas montré le moindre signe de vacillement des piles. Lorsque la situation se présentera, une notification préviendra en amont qu’il est temps d’y penser. Comme sur les autres modèles, on préférerait voir arriver un bloc batterie rechargeable à intégrer comme vient de le proposer notamment Nuki. Ce sera bien pour la planète, mais aussi pour votre paix de l’esprit. Car c’est toujours dans ces moments-là que l’on n’a pas de piles sous la main....

Une relation compliquée avec la maison connectée

Si vous avez opté pour le bridge (réellement indispensable !), vous pouvez faire de la Linus Smart Lock un élément de la maison connectée. Elle est compatible avec Google Home, Amazon Alexa, Apple HomeKit, la norme IFTTT ou encore des fabricants comme Philips Hue et le service Airbnb.

On ne va pas se mentir, ça n’a pas été toujours aussi simple qu’on pouvait l’imaginer. Pour Amazon Alexa, il faut passer par une skill nommée « Yale Access » si l’on en croit l’app entre nos mains. Ça a été un échec total et nous n’avons jamais pu l’ajouter malgré tous nos efforts. Dès la page d’identification, nous avons eu un message d’erreur.

Pour Google Home, les choses sont assez simples. Vous faites ajouter l’appareil depuis l’app du même nom, vous sécurisez le tout via un code envoyé par SMS, puis avec un code d’utilisation. La serrure est ensuite ajoutée à la pièce de votre choix et vous y accédez depuis l’app Google Home.

Pour HomeKit, il a suffi également d’ajouter depuis l’app Maison le produit en scannant son QR Code (au dos de la trappe des piles). Vous pourrez ensuite, comme avec Google Assistant, piloter la serrure de la voix avec l’aide de Siri, ajouter la Linus Smart Lock dans un scénario (allumer les lumières quand la serrure se déverrouille pour le retour à partir de 18 h, par exemple). C’est sans doute avec le système d’Apple que la serrure Yale est la plus compatible, la procédure d’appairage étant incluse dans l’app. Et c’est d’ailleurs avec HomeKit qu’elle s’intègre le plus facilement et cela fonctionne parfaitement à l’usage.

Prix et disponibilités

La Linus Smart Lock est en vente au prix de 249 euros sur le site de Yale ou auprès d’Amazon, Leroy Merlin et d’autres revendeurs. Elle est disponible en gris argent ou noir mat.