Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

La moto volante imaginée par Hoversurf frôle les 100 km/h de vitesse de pointe

La société Hoversurf a lancé la période de précommande de son modèle S3, une moto volante équipée de pales et capable d’atteindre la vitesse maximale de 96 km/h… pour une autonomie famélique.

Si les voitures volantes alimentent nos fantasmes les plus profonds au travers de films de science fiction en tout genre, les motos volantes se veulent quant à elle légèrement plus discrètes. Et pourtant, un entrepreneur russe répondant au nom de Alex Atamanov, aujourd’hui domicilié aux Etats-Unis, a accompli l’un de ses rêves en développant une moto capable de flotter dans les airs : le modèle S3, a-t-elle été sobrement baptisée.

Un prix exhorbitant

Repérée par Les Numériques, la S3 est récemment entrée dans sa période de précommande pour la modique somme de 150 000 dollars -- rien que ça -- , dont 10 000 dollars d'acompte. Un montant grâce auquel les Américains, seul marché couvert par l’entreprise, recevront la bécane d’ici deux à six mois, soit au cours de l’année 2019 dans tous les cas.

D’un poids de 114 kg, cet hoverbike, comme le surnomme le site officiel, est propulsé par des hélices à trois pales fabriquées en carbone, grâce à un moteur de 33 kW et une batterie de 12,3 kWh. Une configuration lui conférant une faible autonomie de 10 à 25 minutes, selon le poids du conducteur et des conditions météorologiques du moment. Le mode drone lui permettra en revanche de tenir jusqu’à 40 minutes.

Une vitesse de pointe qui décoiffe

Capable de voler jusqu'à cinq mètres au-dessus du sol, la S3 impressionne surtout par sa vitesse de pointe de 96 km/h, se targuent ses créateurs, grâce notamment à un système de refroidissement intégré. Sans réelle démonstration, difficile de croire sur parole les caractéristiques communiquées par l’entreprise. Autre spécification notable : le temps de chargement de sa batterie, d’une durée de 2h50.