Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

LimePass : deux forfaits (mensuel et journalier) s’ajoutent à son offre de trottinettes électriques

Lime veut relancer la machine comme il se doit après presque deux mois de confinement imposé aux Français, la faute à la pandémie du coronavirus (Covid-19) ayant mis à mal ses activités notamment basées à Paris. Pour ce faire, la société californienne a ajouté deux nouveaux forfaits à son offre LimePass, lequel avait bénéficié d’un tout premier forfait introduit en janvier dernier.

Pour toutes les bourses

À l’époque, le Pass Déverouillage consistait à payer 5,99 euros pour éviter les frais de déverrouillage sur chaque trajet. Durée de la validité : une semaine. Toujours d’actualité, cet abonnement a ainsi été rejoint par le Pass journalier et le Forfait mensuel (décliné en trois options), nous apprend un communiqué de presse officiel. Dix-huit pays en bénéficient désormais, dont la France, où les abonnements sont d’ores et déjà disponibles.

Valide 24 heures, le Pass journalier correspond à un forfait de 9,99 euros, et vous permet de circuler gratuitement au guidon d’une trottinette électrique Lime jusqu’à 30 minutes maximum. Aussi, la réservation d’un véhicule ne vous coûtera pas un seul centime. Cette offre est ainsi réservée aux utilisateurs ayant prévu de multiplier leurs trajets au cours d’une journée.

Éligible au forfait mobilités durables

Quant au Forfait mensuel, celui-ci propose trois options au choix :

Selon vos habitudes d’utilisateur, à vous de calculer si l’un de ces abonnements pourrait s’avérer rentable au quotidien, à la semaine, ou au mois. À noter que les solutions présentées donnent droit à l’aide financière issue du "Forfait mobilités durables" : votre entreprise peut ainsi vous rembourser jusqu’à 400 euros par an pour ce type de déplacement.