Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Pony : ses vélos électriques à partager débarquent à Paris avec un prix unique par trajet

Pony n’est pas un opérateur de vélos électriques comme les autres. À la différence des autres acteurs du marché, l’entreprise originaire d’Angers a imaginé un modèle économique participatif. En clair : un utilisateur qui achète un vélo Pony a la possibilité de le laisser à disposition des habitants de sa ville, moyennant 50 % des recettes générées lorsque le cycle a effectué un trajet.

Déjà une centaine de Pony sur la route

L’idée est donc ici de rentabiliser, ou du moins d’amortir, son investissement. C’est avec ce business model atypique que Pony a débarqué dans la capitale depuis le début du mois de mars. À l’heure d’écrire ces lignes, une centaine de Parisiens s’est laissée tenter par le concept en acquérant un Pony à 1690 euros. Sur son site, la marque met à disposition un simulateur pour estimer ses gains selon une période donnée.

À l’avenir, Pony compte s’appuyer sur un parc de 500 modèles branchés. Mais surtout, sa flotte n'est pas disponible partout dans Paris. Au lieu de cela, les vélos Pony se situent long de deux lignes de métro, la 1 et la 13, pour parcourir deux itinéraires principaux entre la Gare de Lyon et Porte Maillot ainsi que de la Porte de Saint-Ouen à la Porte de Vanves.

Des placements stratégiques

« Une zone centrale permet de relier d’autres destinations clefs de Paris comme les gares du Nord, de l’Est ou encore le quartier des Halles-Châtelet », ajoute l’entreprise. Pony se base sur ce que l’on appelle le vélopolitain, ces pistes cyclables sécurisées « identifiables grâce à une signalisation spécifique ». Elles suivent d’ailleurs en surface les lignes de métro souterraines.

Pony apporte des précisions à son système : « En positionnant ses vélos le long d’axes clefs, Pony entend créer un système de transport aussi fiable que le métro ou une voiture personnelle. Chaque matin, les Parisiens pourront trouver un vélo à assistance électrique à moins de 100 mètres de leur station de métro habituelle ».

Un prix unique d'1,90 euro

Quelques règles découlent par ailleurs de la charte signée entre Pony et la Mairie de Paris : les vélos Pony devront par exemple « être stationnés au niveau des arceaux à vélo et sur les emplacements dédiés aux vélos en libre-service », a-t-il été décidé. Pour les trouver, une application dédiée est mise à disposition : une icône rose indique l’emplacement du vélo.

La jeune pousse s’appuie sur son atout tarifaire pour donner envie aux Parisiens d’emprunter ce genre de véhicule. Un prix unique d’1,90 euro, quel que soit le trajet, a ainsi été mis en place. À l’avenir, un modèle Double Pony (siège, cale-pieds) rejoindra également le catalogue.

https://www.frandroid.com/produits-android/mobilite-urbaine/velo-electrique/789201_location-de-velos-en-libre-service-les-applications-a-connaitre