Huawei tenait une conférence ce 25 novembre en Chine. Outre le lancement d’une enceinte connectée baptisée Sound X et du MatePad Pro, un concurrent de l’iPad Pro proposé à prix raboté, le géant chinois a mis à jour ses MateBook D 14 et D15. On y trouve désormais, au choix, des processeurs Intel et AMD de dernière génération ainsi qu’un design légèrement remanié.

Crédit : Huawei

Plus élégants que les modèles lancés l’année dernière, mais toujours plus proches des MacBook Pro d’Apple en matière de design, les nouveaux MateBook D faisaient un passage remarqué lors d’un événement tenu en début de semaine par Huawei.

En cette fin d’année 2019, le constructeur chinois met ainsi à jour les déclinaisons 14 et 15,6 pouces de son ultraportable, en y installant des processeurs Intel « Comet Lake » de 10ème génération (les mêmes que sur la dernière mouture du Dell XPS 13, par exemple) et AMD Ryzen de troisième génération. Annoncés pour l’instant en Chine pour le 2 décembre prochain, les deux appareils pourraient tout à fait arriver jusqu’en France dans les prochains mois.

Configuration solide, mais dalles IPS un peu justes question luminosité

Sur le MateBook D14 comme sur le MateBook D15, Huawei nous propose des processeurs Intel Core i5-10210U, i7-20510U ou AMD Ryzen 5 3500U, épaulées de 8 ou 16 Go de mémoire vive (DDR4) et d’une puce GPU dédiée NVIDIA GeForce MX 250 pensée avant tout pour la bureautique et le multimédia avancé.

Notons toutefois que le Ryzen 5 3500U (certainement choisi par Huawei pour palier aux problèmes d’approvisionnement en CPUs Intel) se contente pour sa part de son GPU intégré Radeon Vega 8, pour des performances graphiques comparables celles de la GeForce MX 250. Côté stockage, on pourra compter sur 512 Go de SSD avec le D14, contre 256 Go de SSD et 1 To de disque dur sur le D15.

Côté écran, on retrouve une dalle LCD IPS 1080p sur les deux variantes de l’appareil. Huawei annonce une luminance mesurée à 250 nits (ce qui est un peu juste par rapport à la concurrence), pour un contraste de 800:1.

Une connectique généreuse et une batterie étonnement plus petite sur le modèle 15,6 pouces

En termes de connectivité, et comme le pointe AnandTech, il faut se contenter d’un modem Wifi 5 (et non Wifi 6) en 2×2 pour un débit estimé à 1,73 Gbps. Le Bluetooth 5 est aussi de la partie tandis que Huawei se montre généreux en fournissant une connectique pratique à l’utilisateur. Attention tout de même à quelques lacunes, comme l’apparente absence de Thunderbolt 3 qu’on attend cependant bien plus sur le haut de gamme.

Crédit : Huawei

Sur les flancs du châssis en aluminium de ce nouveau MateBook D, on trouve donc deux ports USB 2.0 Type-A, un port USB 3.0 Type 1, une entrée USB-C (visiblement non Thunderbolt 3), une sortie micro / casque et un port HDMI.

Plus intrigant peut-être, on apprend que le MateBook D15 se pare d’une batterie de 42 Wh, contre 56 Wh sur le D14. Huawei annonce une autonomie estimée à 13 heures en utilisation bureautique, 13 heures 20 en lecture vidéo 1080p et 12 heures en navigation sur le web. Des chiffres qu’il conviendrait de vérifier en test et qui semblent concerner avant tout le modèle 14 pouces, doté d’une batterie plus costaude.

Quoi qu’il en soit, les deux appareils arriveront en noir et gris selon GizmoChina, qui communique également une première grille tarifaire chinoise. Les deux variantes de l’appareil sont pratiquement proposées au même prix, avec des tarifs qui s’étirent entre 3999 yuans (soit 517 euros hors taxes) et 6599 yuans (soit un peu plus de 850 euros HT).