Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Samsung reste sur le trône en Europe mais Xiaomi est en embuscade

Depuis des années et dans diverses régions du monde, Samsung s'est habitué à occuper la place de numéro un mondial sur le marché des smartphones. Ces derniers temps, Xiaomi vient cependant lui rendre la vie plus compliquée en haut du classement, notamment en Europe.

Sur le Vieux Continent, Samsung reste donc à la première place pour le troisième trimestre 2021 selon le cabinet Counterpoint Research. Le géant sud-coréen accapare 30,4 % de parts de marché en termes de ventes. Derrière lui, Xiaomi est à 23,6 % et Apple à 22,1 %.

On pourrait donc croire que le leader a encore un matelas assez confortable, mais il y a une autre donnée à prendre en compte. En effet, malgré son avance, Samsung enregistre une baisse de 16 % par rapport à l'année dernière. À l'inverse, Xiaomi continue d'avancer comme un rouleau compresseur et voit ses parts de marché progresser de 51 % d'une année à l'autre.

En d'autres termes, Samsung roule toujours en tête, mais Xiaomi devient progressivement plus gros dans son rétroviseur.

Bien aidé par le Galaxy Z Flip 3

Counterpoint Research précise toutefois que la marque sud-coréenne s'en sort plutôt bien. « La situation aurait pu être pire sans la popularité du Galaxy Z Flip 3, notamment en Europe occidentale », explique Jan Stryjak, l'un des responsables du cabinet d'analyses.

Le spécialiste précise par ailleurs que Samsung a su bien corriger le tir après « ses problèmes d'approvisionnement du début de l'année ». On comprend aussi mieux pourquoi le fabricant a préféré concentrer ses efforts sur son Galaxy Z Flip 3 pliant au détriment du Galaxy S21 FE.

En outre, il ne faut pas croire que le groupe dépend uniquement de sa division mobile, loin de là. En fournissant divers composants à ses concurrents, Samsung a su bien se mettre à l'abri avec ses puces, et ce, malgré la pénurie qui frappe la tech.

Tout n'est pas rose pour Xiaomi

Malgré ses belles performances sur le troisième trimestre, Xiaomi n'est pas à l'abri d'un faux pas. En effet, Counterpoint Research met en avant le fait qu'à la fin de la période analysée, « Xiaomi a pris un gros coup en septembre 2021 en raison de contraintes importantes au niveau des composants ».

La dynamique s'annonce meilleure du côté d'Apple avec ses iPhone 13 qui sont bien partis pour rencontrer un joli succès sur le quatrième trimestre avec les fêtes de fin d'année.

La bataille va donc être acharnée. Notez que le top 10 de Counterpoint Research est complété, dans l'ordre, par Oppo, Realme, Vivo, Motorola, Nokia, Honor et Huawei.