Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test du Huawei P9 Lite, une nouvelle référence en milieu de gamme

Après les P9 et P9 Plus, Huawei a levé le voile sur le P9 Lite, le successeur du P8 Lite. Nous avons passé quelques jours avec le dernier né du constructeur chinois censé représenter l'entrée de gamme Px de la marque. Avec un tarif de 299 euros, le P9 Lite se place davantage sur le segment milieu de gamme. Contrairement au P9, le smartphone abandonne le double capteur certifié par Leica. Le P9 Lite vaut-il son prix ?

Huawei P9 LIte (5 sur 17)

Fiche technique

La lecture de la fiche technique donne des indices sur le positionnement du terminal, entre l'entrée de gamme et le milieu de gamme. On trouve en effet un écran de 5,2 pouces Full HD, un Kirin 650 assisté par 3 Go de mémoire, un capteur de 13 mégapixels à l'arrière et 8 mégapixels à l'avant.

 

Du métal et du plastique

Le P9 Lite reprend les lignes du P9 classique, avec une coque unibody en plastique, un bandeau de verre qui abrite l'unique module photo et son flash sous lequel on trouve le capteur d'empreintes digitales. Puisque la coque n'est pas en métal, on ne trouve plus la petite bande en plastique du P9. Huawei a tout de même pensé aux amateurs d'aluminium puisque le pourtour du téléphone est en effet en métal, ce qui procure une sensation de qualité.

Huawei P9 LIte (17 sur 17)

L'avant du terminal est sensiblement identique au P9 classique et seuls les yeux experts réussiront à distinguer les deux. Le P9 Lite ne dispose pas de la vitre 2,5D, ce qui a tendance à accrocher un peu plus les doigts aux extrémités de l'écran. D'ailleurs, celui-ci dispose de bordures un peu plus épaisses, signe d'une gamme un peu moins premium.

Sur les bords du téléphone, on trouve le port USB (qui n'est pas un Type-C) entouré de deux orifices pour l'unique haut-parleur. Sur le côté, on accède au chariot permettant d'insérer deux cartes SIM ou une carte SIM et une carte microSD. Tout en haut du téléphone, le port jack est de la partie, et il faudra encore attendre un peu avant de le voir disparaître.

Huawei P9 LIte (15 sur 17)

Un rapide mot sur le capteur d'empreintes digitales : il est rapide, très rapide même, et il est très agréable de l'utiliser pour déverrouiller le téléphone. Le capteur sert également à ouvrir certaines applications ou pour avoir accès au coffre-fort, c'est-à-dire une partie du gestionnaire de fichiers verrouillés par un mot de passe.

Au final, le P9 Lite donne une sensation de qualité et de solidité dans les mains avec une finition légèrement meilleure que celle de son prédécesseur le P8 Lite, mais sans révolutionner le genre.

Un bon écran

Pour l'écran, Huawei a changé la recette du P9 Lite par rapport au P8 Lite. Ainsi, la diagonale de la dalle évolue, passant de 5 à 5,2 pouces. On pourrait avoir peur de perdre en résolution, mais ce n'est pas le cas, car la définition évolue elle aussi, passant d'un petit 720p à un bon 1080p. La résolution grimpe donc en flèche, de 294 PPP à 423 PPP. Dans la pratique, cela se traduit par des caractères un peu plus nets lorsqu'on tient le téléphone proche de ses yeux. C'est un détail, mais toujours appréciable.

Huawei P9 LIte (4 sur 17)

En termes de chiffres, on peut noter une luminosité maximale de 455 cd/m2, ce qui est plutôt bon pour cette gamme de prix. Le contraste atteint pour sa part 1200:1, dans la moyenne du secteur. En terme de colorimétrie, on note une forte dominance des bleues et une température des couleurs beaucoup trop froide, à 9 000 °K avec un rouge trop peu saturé. Au final, le rendu des couleurs n'est pas très fidèle, ce que repéreront uniquement les yeux les plus avertis. Pour le reste, l'écran est très confortable au quotidien.

 

EMUI et Marshmallow à la barre

Le P9 Lite est livré avec EMUI 4.1, la célèbre interface constructeur propre à Huawei et basée pour l'occasion sur Android 6.0 Marshmallow. Nous commençons à nous habituer à cette interface qui est assez éloignée de l'interface stock d'Android, mais les habitués d'AOSP pourraient être perdus les premières minutes d'utilisation. Rappelons en effet qu'il n'y a pas de tiroir d'applications : l'ensemble des icônes est alors sur l'écran d'accueil, à la iOS, et il faudra créer des dossiers pour le garder "propre".

Huawei-P9-Lite-EMUI-41

EMUI 4.1 n'a pas révolutionné l'interface de Huawei, et nous avons déjà croisé cette nouvelle version au sein du P9 et nous vous invitons donc à lire cette partie du test pour plus de détails. Pour faire court, Huawei ne casse pas les codes établis par Android et on trouve donc le centre de notifications avec un tri chronologique bien pratique et la barre des réglages rapides. Celle-ci permet également de se rendre rapidement dans les réglages du téléphone qui ont été revus par rapport à ceux d'Android stock.

Huawei-P9-Lite-EMUI-4.1

On apprécie ainsi le style de l'écran d'accueil Simple qui devrait plaire aux personnes âgées ou aux tout jeunes, la possibilité de créer de multiples comptes utilisateurs, l'assistance intelligente qui permet d'utiliser ce grand écran de 5,2 pouces à une main ou encore les fonctionnalités logicielles accessibles depuis le capteur d'empreintes. Ainsi, il est possible d'utiliser le capteur d'empreintes comme un déclencheur en mode photo, ou encore de répondre à un appel. Lors du visionnage de photo, le capteur permet de passer d'une photo à l'autre. Enfin, il est possible de tirer et remonter le panneau de notification avec le capteur. Pratique.

 

Des bonnes performances

Pour son P9 Lite, Huawei utilise une nouvelle puce milieu de gamme, le Kirin 650 conçu par la filiale HiSilicon. Pour rappel, c'est le Kirin 620 qui officiait sur le P8 Lite, avec huit cœurs Cortex-A53 cadencés à 1,2 GHz. Cette fois-ci, le Kirin 650 donne davantage de puissance, avec quatre cœurs Cortex-A53 à 1,7 GHz et quatre autres à 2 GHz. Pour couronner le tout, le Kirin 650 est assisté par 3 Go de mémoire vive LPDDR3 et une puce graphique Mali-T830 MP2. Voyons voir ce que donne tout ce petit monde en matière de performances.

Dans les benchmarks, le P9 Lite se débrouille vraiment très bien, surtout si on le compare à son prédécesseur, le P8 Lite. Que ce soit du point de vue des performances du processeur ou de la puce graphique, le P9 Lite voit ses performances quasiment doubler face au P8 Lite. Au rayon des performances 3D, le Kirin 650 s'approche ainsi du Snapdragon 615 de Qualcomm, qui était l'une des meilleures puces milieu de gamme de l'année dernière. Sur la partie processeur, la puce de Huawei dépasse celle de Qualcomm.

Au quotidien, le Kirin 650 et les 3 Go de mémoire vive parviennent à délivrer une expérience fluide, sans accroc. Le P9 Lite est donc très réactif sur l'ensemble des tâches. Attention tout de même aux jeux les plus gourmands qui ne pourront pas forcément tenir un débit d'images constant ou qui empêcheront d'utiliser les détails maximum.

 

Un appareil photo séduisant

Côté photo, le P9 Lite intègre un capteur Sony IMX214 de 13 mégapixels avec un objectif doté d'une ouverture f/2.0. En façade, c'est un capteur de 8 mégapixels qui officie, pour les selfies. L'interface logicielle a légèrement évolué, mais le principe reste le même, et les habitués des interfaces Huawei ne seront donc pas surpris. On note la présence d'un mode manuel, qui ne peut pas shooter en RAW mais qui permet de réaliser de nombreux réglages (balance des blancs, ISO, ouverture, mise au point, etc.). On trouve bien évidemment un mode HDR permettant de déboucher des zones ombragées sur une photo.

Dans les faits, le P9 Lite se débrouille plutôt bien en photo, même s'il ne peut pas rivaliser avec son grand frère, le P9, qui embarque deux capteurs photo et des optiques certifiées par Leica. Avec une bonne luminosité, le P9 Lite délivre des clichés de qualité, avec une bonne température des couleurs et un piqué plutôt bon. C'est en situation de basse luminosité que ça se complique, même si le P9 Lite, pour son prix, parvient à garder une bonne qualité d'image, bien que la montée des ISO se traduise par un bruit numérique marqué.

 

Une autonomie correcte

Le Huawei P9 Lite intègre une batterie d'une capacité de 3 000 mAh. Nous avons alors réalisé notre test d'autonomie habituel (1h de vidéo sur YouTube avec la luminosité à 200 cd/m2) et la batterie du P9 Lite a perdu 15 % de sa capacité, ce qui situe le téléphone dans la moyenne des smartphones. Au quotidien, le P9 Lite permettra de tenir une journée en utilisation gourmande, voire deux jours en limitant l'utilisation des fonctionnalités les plus énergivores (vidéos, jeux, appels, etc.).

 

Prix et disponibilité

Le Huawei P9 Lite est déjà disponible à 299 euros.