Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Le lecteur d'empreinte sous l'écran arrivera bientôt sur des smartphones pas chers

Apparus il y a un an, les lecteurs d'empreintes derrière l'écran semblent d'être propagés comme une traînée de poudre sur toutes les gammes de smartphones. Néanmoins, ils étaient technologiquement limités aux seuls écrans OLED, du moins jusqu'à présent. En effet, le chinois BOE aurait mis au point une technologie permettant de les cacher derrière des écrans LCD.

L'an dernier, le Vivo Nex S était le tout premier smartphone grand public à intégrer un lecteur d'empreintes positionné derrière l'écran. Depuis sa sortie, cette technologie s'est largement démocratisée. On l'a vue arriver sur le OnePlus 7 Pro, le Samsung Galaxy S10, le Huawei P30 Pro, mais aussi certains appareils milieu de gamme comme le Xiaomi Mi 9T ou le Samsung Galaxy A50. Néanmoins, tous ces appareils partagent un point commun : ils sont équipés d'écrans OLED.

En effet, jusqu'à présent, seules les dalles OLED permettaient de cacher un lecteur d'empreintes derrière, que ce soit sous forme optique ou ultrasonique. Les dalles LCD et leurs multiples couches étant ainsi trop épaisses pour laisser passer la lumière.

Des écrans compatibles lancés d'ici la fin de l'année

Néanmoins, le fabricant de dalles chinois BOE semble avoir trouvé la solution pour permettre d'intégrer des capteurs d'empreintes digitales derrière des écrans LCD. Comme le rapporte le site taïwanais DigiTimes, le fournisseur serait prêt à proposer cette technologie d'ici la fin de l'année : « BOE Technology Group a développé une solution de lecture d'empreintes digitales dans l'écran pour les dalles LCD et débutera la production d'écrans LCD avec capteurs optiques d'ici la fin de l'année 2019 pour les proposer sur des smartphones d'entrée de gamme, selon Liu Xiaodong, vice-président de la firme ».

Comme le rappelle par ailleurs DigiTimes, 85% des smartphones vendus dans le monde l'an dernier étaient dotés d'écrans LCD, qui représentent ainsi le très gros du marché du smartphone. L'intégration de lecteur d'empreintes derrière ce type de dalles devrait ainsi permettre de démocratiser cette solution de reconnaissance biométrique, sans sacrifier la taille de l'écran ou avoir nécessairement à placer le lecteur au dos. On ignore cependant comment BOE est parvenu à outrepasser les limites physiques des écrans LCD et notamment l'épaisseur des multiples couches. En avril, le concurrent Fortsense avait annoncé travailler lui aussi sur une technologie de ce type, avec un taux de déverrouillage identique à celui des écrans OLED.