Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Netflix va intégrer des publicités pour contrebalancer la perte d'abonnés

C'est une première pour Netflix. Jamais jusque-là le service de SVOD n'avait perdu d'abonnés à l'annonce de ses résultats. Mais la croissance ne peut pas être infinie, d'autant plus quand le marché devient aussi concurrentiel avec l'arrivée de Disney, Amazon, Apple et des autres. Netflix a donc perdu 200 000 abonnés pendant le trimestre qui s'achève et, de façon bien plus grave, le service anticipe de perdre jusqu'à 2 millions d'abonnés au prochain trimestre.

Pour contrer ce phénomène et garder ses revenus, Netflix entend faire des changements drastiques de politiques. À commencer par l'arrivée de la publicité.

Pourquoi Netflix perd-il des abonnés ?

Avant de se pencher sur l'annonce, il faut comprendre comment Netflix diagnostique sa perte d'abonnés. Le service précise avoir perdu 600 000 abonnés aux États-Unis et au Canada, « principalement en raison de l'augmentation du prix, ce qui est conforme à [ses] attentes ». Au mois de janvier, Netflix a annoncé une augmentation du tarif en Amérique du Nord faisant culminer son forfait le plus cher à 20 dollars par mois, tout de même.

Par ailleurs, Netflix estime qu'il ne peut pas augmenter sa masse d'abonnés dans certaines régions à cause du partage de compte entre utilisateurs. D'après le service, c'est 100 millions de foyers qui utiliseraient Netflix grâce à un compte partagé. Le service a commencé à tester une version payante du partage de comptes dans certaines régions.

Un forfait moins cher avec publicité

Dans une session de questions/réponses avec les investisseurs, Reed Hastings (co-CEO de Netflix) a concédé qu'il devait changer de position sur l'intégration des publicités dans le service. Comme l'indique Numerama, l'entreprise est désormais « ouverte au développement de nouveaux tarifs d’abonnement, moins chers, mais avec de la pub ». Cela ne devrait toutefois pas arriver du jour au lendemain, mais plutôt d'ici un à deux ans.

En effet, si Netflix doit réellement se lancer dans la publicité pour financer un abonnement moins cher, cela veut dire que la firme doit intégrer une régie publicitaire et trouver le niveau de financement adéquat avec son service.

Reste à savoir quel prix sera proposé pour ce nouveau forfait Netflix. Le service de SVOD débute aujourd'hui à 8,99 euros par mois en France.