Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Netflix va abandonner plusieurs projets dans l’animation pour renflouer ses caisses

Netflix a du plomb dans l’aile et cherche à se donner un nouvel élan. Le premier trimestre de l’année 2022 a été inédit pour la firme de Los Gatos qui a, pour la première fois de son histoire, perdu des abonnés – 200 000 plus précisément. Pire : le groupe estime que deux millions de personnes supplémentaires quitteront le service d’ici juin prochain.

La concurrence plus féroce couplée à de multiples hausses tarifaires a visiblement poussé certains utilisateurs à se désabonner. Face à cela, Netflix réfléchit à des solutions : un abonnement moins cher, mais comportant de la publicité est notamment sur la table, tout comme la mise en place du partage de compte payant.

Netflix fait du ménage

L’ensemble de ces éléments place Netflix dans une conjoncture défavorable : d’un côté, sa valorisation financière a chuté de 50 milliards de dollars suite aux résultats du Q1 2022, de l’autre, les dirigeants veulent économiser de l’argent et commencent déjà à réduire ses effectifs et projets.

Et selon les informations de The Wrap, la direction a tout particulièrement ciblé le département de l’animation. Phil Rynda, directeur du développement de l’animation chez Netflix, et plusieurs membres de son équipe auraient rapidement été remerciés par la société américaine.

Par ailleurs, plusieurs projets d’animation développés en interne auraient aussi été abandonnés, parmi lesquels une adaptation des Deux Gredins (Roald Dahl), une série basée sur la bande dessinée Bone (Jeff Smith) et un projet répondant au nom de Toil and Trouble (Lauren Faust).

Enfin, Bright 2 serait aussi mis sur le côté. La suite du premier volet sorti en 2017 met à l’honneur un certain Will Smith, qui a récemment fait le chou gras des médias suite à sa fameuse gifle lors de la cérémonie des Oscars. Mais selon le journaliste de Bloomberg Lucas Shaw, cette décision n’aurait rien à voir avec l’acte de l’acteur.

Trouver le bon équilibre

Force est de constater que Netflix planche sur des alternatives économiques à plusieurs échelles : d’un côté, la plateforme SVoD va tenter de conserver, voire d’attirer de nouveaux abonnés, grâce à de nouvelles offres d’abonnement encore en phase de réflexion. De l’autre, l’heure est à l’abandon de projets pour renflouer ses caisses.

Attention tout de même à bien maintenir une offre de contenus variés et attractifs, au risque de désintéresser sa base d’utilisateurs.

https://www.frandroid.com/services/svod/1306627_seriez-vous-prets-a-payer-un-abonnement-netflix-moins-cher-avec-de-la-pub%e2%80%89