Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

La France déploie enfin son système FR-Alert, mais comment ça marche ?

C'était attendu depuis longtemps en France. Après diverses tentatives, comme SAIP pour lutter/prévenir contre le terrorisme, et de nombreux échecs, le gouvernement vient de mettre en place plusieurs technologies d'alerte, dont la technologie cellbroadcast, en France.

Le Cell Broadcast en France

Si vous avez voyagé à l’étranger, vous avez peut-être déjà reçu un message de ce type, pour une catastrophe naturelle par exemple. La plupart des pays utilisent ce que l’on appelle du SMS broadcast. Nous avons déjà évoqué cette procédure que l’on nomme Cell Broadcast (ou Diffusion cellulaire en français). Cette technologie utilise le réseau GSM (qui couvre 99,9 % du territoire français) pour diffuser des messages (composés de blocs allant jusqu’à 93 caractères, avec la possibilité de concaténer 15 blocs) sur tous les téléphones mobiles et smartphones dans une zone géographique donnée.

FR-Alert repose sur la diffusion cellulaire (Cell Broadcast) par les antennes de télécommunication, mais aussi les SMS géolocalisés (LB-SMS ou Location-Based SMS). Cette dernière technologie sera déployée plus tard, elle permettra également de toucher les téléphones qui ne sont pas compatibles 4G.

Une alerte envoyée pour tout type d'incident majeur

Dans un communiqué, le ministère de l'Intérieur cite « tout type d'événement majeur justifiant d'alerter la population concernée pour une mise en sécurité ». Cela regroupe les catastrophes naturelles (inondation, tempête et cyclone, incendie, tsunami, éruption volcanique), les accidents biologiques et chimiques (pollution, fuite de gaz, incident nucléaire), sanitaires (épidémie, pandémie, incident agroalimentaire), technologiques et industriels (panne des moyens de télécommunication, accidents graves sur les réseaux routiers, ferroviaires ou aériens, incident industriel), un événement grave de sécurité publique ou encore un acte à caractère terroriste.

https://twitter.com/VISOV1/status/1533802504496074753

Le système a été conçu par des chercheurs, tout a été étudié y compris les sons, la longueur des messages, les mots ou les informations géographiques. Certains résultats montrent qu’en cas de menace, certaines personnes veulent recevoir des messages courts pour une mise à l’abri immédiate, alors qu’en cas de danger elles souhaitent avoir un maximum informations (le point de départ de l’événement, la zone touchée, les consignes). Ces alertes seront transmises même si votre téléphone est en mode silencieux. Il n'y a que le mode avion qui bloque ce type de notifications.

Le déploiement complet n'arrivera que fin juin, après plusieurs semaines de tests. C'est une directive européenne qui a obligé la France à se doter d'un tel système avant le 21 juin 2022. Espérons que ce système soit plus efficace que SAIP. Utilisé lors des attentats à Nice, le projet a été abandonné, car il a subi de gros problèmes de dysfonctionnements.

La France accuse un certain retard dans le Cell Broadcast. Des pays comme Israël, le Chili, le Japon, le Sri Lanka et les États-Unis s’en servent depuis plusieurs années. La ville de New York aussi. Sur le Vieux Continent, il est opérationnel en Lituanie, en Grèce et aux Pays-Bas depuis un certain également. Il est arrivé plus récemment en Italie. On trouve d’autres exemples ailleurs dans le monde.