Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Delta : les messageries instantanées gratuites en vol, du moins en partie

On ne pourra plus compter sur l'avion pour une cure de déconnexion… Depuis le 1er octobre, Delta propose un accès à internet partiel gratuit à tous les passagers des vols équipés du Wi-Fi : ils pourront écrire à leurs contacts sur les applications de messagerie instantanée iMessage, Facebook Messenger et WhatsApp.

La compagnie aérienne américaine a équipé ces dernières années un grand nombre de ses lignes intérieures et internationales d'une connexion à internet, en partenariat avec Gogo. Jusqu'à présent, il proposait un forfait messageries instantanées vendu à partir de 3 dollars par vol.

Désormais, l'accès aux trois services pré-cités est gratuit, mais limité à l'échange de messages et d'emojis. L'émission et la réception de photos, de vidéos et d'appels audio ou vidéo sont bloquées. Pour bénéficier d'un service débridé, il faudra acheter un forfait internet, vendu à partir de 7 dollars pour 1 h de vol continental.

200 appareils sont équipés d'une connexion internet par satellite (bande Ku), fonctionnant porte à porte, et la compagnie ambitionne d'en équiper un total de 600 d'ici deux ans. Le communiqué ne dit pas clairement si l'annonce vaut pour les avions équipés de l'ancienne technologie cellulaire, qui ne fonctionne quant à elle qu'à altitude de croisière sur des vols continentaux.

C'est un service bienvenu, qui inspirera on l'espère d'autres compagnies aériennes. Il faudra compter cependant sur la bonne conduite des passagers, en évitant si possible de voir les vols ponctués de sonneries ou de vibrations ininterrompues

https://www.frandroid.com/culture-tech/426025_wi-fi-en-avion-desormais-en-europe-chez-lufthansa-austrian-et-eurowings