Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

« Attention chérie, ça va couper » : altercation entre Orange et Free pour publicité trompeuse

Free a profité de l'annonce de la fin des installations de lignes téléphoniques classiques pour faire sa publicité, ce qui n'a pas plu à Orange qui l'a rapidement repris.

Nos quatre opérateurs télécoms se mènent une guerre sans merci. Durant ces échanges souvent houleux, Orange est parfois pointé du doigt comme étant favorisé, du fait qu'il ait été créé à partir de l'opérateur public historique France Télécom et gérait seul les lignes téléphoniques RTC d'antan.

Ce sont ces dernières qui ont provoqué une nouvelle dispute entre Orange et Free. En effet, le premier a récemment annoncé l'arrêt de la commercialisation de ces lignes dès le 15 novembre, marquant le début de la fin (prévue pour 2022) de la technologie vieillissante pour les appels. Comme le disait La Cité de la Peur : « chérie, ça va couper ».

Or, selon les informations de La Tribune, Free en a profité pour envoyer un message à ses clients en dégroupage partiel (ceux ayant conservé une ligne téléphonique fixe RTC chez Orange tout en prenant internet chez un autre opérateur). Dans celui-ci, l'opérateur révèle l'arrêt de la commercialisation et encourage ses clients à passer à une offre avec téléphone inclus auprès de ses services :

L'opérateur historique Orange a confirmé que dès le mois de novembre 2018, il va cesser l'installation des lignes analogiques (dégroupage partiel), c'est pourquoi nous vous invitons dès maintenant à procéder à votre migration, pour continuer à pouvoir utiliser votre Freebox sans interruption de service.

La façon dont est orienté cet email laisse à penser l'arrivée de problèmes pour les utilisateurs de ligne fixe à compter du 15 novembre, ce qui n'est pas le cas. En réaction, Orange a lancé une mise en demeure auprès de l'opérateur, et l'a forcé à envoyer un second email à ses clients précisant :

À la demande de l'opérateur Orange, nous vous communiquons la précision suivante : au 15 novembre 2018, Orange procédera uniquement à l'arrêt de commercialisation sur support cuivre (RTC) de ses offres d'abonnement téléphonique fixe, lit-on. Ce changement est sans aucune conséquence pour les offres que vous auriez souscrites auprès d'Orange.

Cette précision a été jugée insuffisante par l'opérateur, puisqu'elle n'indique pas que les offres en dégroupage partiel prises chez Free ne seraient pas impactées non plus. Après avoir menacé d'aller en justice pour avoir gain de cause, Orange a finalement mis fin au litige lorsque Free a publié un troisième email précisant tout cela.

Preuve s'il en est qu'en termes de communication, tout se joue dans le détail. L'opérateur historique voyant déjà d'un mauvais œil Free qui a lancé la guerre des prix sur le marché, cette dernière expérience n'a pas dû redorer le blason de son compétiteur en interne.

https://www.frandroid.com/telecom/forfait-internet/454359_les-meilleures-offres-et-promotions-adsl-et-fibre-de-la-rentree-2017