Le PDG de SFR Alain Weill a expliqué lors d’une interview sur Europe 1 que la stratégie de recrutement des abonnés de l’opérateur touchait à sa fin et que ses prix devraient logiquement remonter sous peu.

L’opérateur SFR n’a pas connu une année 2018 paisible. Bien au contraire : il a souvent été pointé du doigt comme l’opérateur le plus en difficulté malgré son statut historique, particulièrement dans un contexte où la confiance du public est plus que fragilisée par son service client catastrophique.

Alors que ses anciens salariés s’organisent en justice face au plan de départ volontaire lancé par l’entreprise sur ces dernières années, Alain Weill est intervenu au micro d’Europe 1 — retranscrit par Les Numériques — pour parler du contexte actuel du marché selon l’opérateur.

Fin de la guerre des prix pour SFR

L’homme d’affaires se félicite du retour des clients vers l’opérateur. En effet, celui-ci a mené une grande guerre des prix sur ces deux derniers trimestres, sacrifiant les tarifs de ses offres RED pour attirer de nouveaux clients. Le résultat est selon lui réussi et lui aura permis de « recréer une dynamique en étant l’opérateur qui recrute le plus » d’abonnés.

Continuer sur cette lancée n’est cependant pas dans les plans de la marque au carré rouge. Si le retour de la croissance est présumé pour l’année prochaine, l’investissement pour la 5G et la fibre va réclamer à SFR de retrouver de plus fortes marges. Ainsi, Alain Weill prédit que « les prix auront tendance à se stabiliser à la hausse » d’ici l’année prochaine.

Il se veut rassurant toutefois en indiquant qu’« on ne retrouvera pas les prix d’autrefois et c’est très bien, mais on aura au moins les moyens d’investir ».

Le recrutement agressif qu’a fait SFR paye effectivement pour l’opérateur, mais un abonné attiré par les prix n’est jamais un abonné fidèle. S’il se veut confiant en indiquant que l’aura de la marque est revenue, les principaux griefs des utilisateurs — particulièrement sur le SAV — sont loin d’être résolus. Si les prix vont à la hausse, et particulièrement par le biais d’augmentation subite comme ce fut le cas par le passé, il n’est pas dit que ce recrutement soit pérenne. La vision du PDG semble bien optimiste.

À lire sur FrAndroid : SFR : les forfaits, les fréquences, la couverture… tout savoir sur l’opérateur