Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Vous êtes encore en ADSL ? Vous voilà minoritaire

C'est un cap symbolique, mais non moins important que vient de passer la France. Pour la première fois, le nombre d'abonnés à un forfait fibre FttH a en effet dépassé celui des abonnés DSL.

Dans son rapport trimestriel publié ce jeudi, l'Arcep -- le gendarme des télécoms -- a en effet fait le point sur l'évolution des pratiques et des différentes habitudes des Français en matière d'usage Internet mobile, mais également fixe. Ce rapport vise ainsi à faire le bilan sur le quatrième trimestre de 2021. Or, parmi les principaux enseignements figure la première place de la fibre optique en matière d'Internet fixe, désormais devant le réseau cuivré DSL.

Au quatrième trimestre 2021, l'Arcep indique ainsi que 14,5 millions des foyers français profitaient d'une connexion fibre, contre 14,4 millions avec une connexion ADSL, SDSL, DVSL2 HD et THD.

Concrètement, cette croissance de la fibre optique s'explique essentiellement par l'abandon du réseau DSL par les Français, explique l'Arcep : « Les abonnements à haut débit sur réseau cuivre DSL notamment diminue à un rythme accéléré (- 2,9 millions en un an ce trimestre contre - 2,5 millions un an auparavant). Ainsi, au 31 décembre 2021, sur un total de 31,5 millions d’accès internet, 18,4 millions sont à très haut débit (58 %, + 10 points en un an), au sein desquels une large majorité sont des abonnements FttH (79 %, + 8 points en un an). »

Ainsi, si le nombre d'abonnements Internet fixe en France reste relativement stable, passant de 30,6 à 31,5 millions entre fin 2020 et fin 2021, on constate essentiellement un report des abonnements du haut débit cuivré vers le très haut débit fibré :

Une croissance qui accompagne le nombre de foyers éligibles à la fibre

Cette croissance du très haut débit s'explique également par le nombre de foyers éligibles, de plus en plus important. « Près de la moitié des 29,7 millions de locaux sont désormais raccordables à cette technologie, soit + 6 points en un an », indique l'Arcep.

Au quatrième trimestre de 2022, 49 % des foyers éligibles à la fibre étaient donc passés à une connexion FttH. C'est là aussi le taux le plus important observé depuis le déploiement du réseau en France.

L'accélération du déploiement de la fibre en France est une aubaine pour les opérateurs qui peuvent par ailleurs facturer les abonnements fibres à un prix plus élevé que les abonnements DSL, comme l'indique l'Arcep : « Le revenu des services fixes à haut et très haut débit croît à un rythme soutenu, et qui n’avait pas été aussi élevé depuis quatre ans : + 4 % en un an ce trimestre, ce qui représente près d’un point de croissance supplémentaire en un an. Les clients des opérateurs sont facturés en moyenne 33,5 euros HT par mois pour les services internet, téléphonie et audiovisuels, soit + 30 centimes d’euros en un an ».