Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Les opérateurs vous poussent à changer de smartphone, la France veut contrer cette pratique

Afin de vous inciter à accepter un forfait mobile avec engagement de 12 ou 24 mois, les opérateurs Orange, Bouygues Telecom, SFR et Free proposent très régulièrement un smartphone à un prix très alléchant de quelques dizaines d'euros seulement -- quand ce n'est pas un tarif symbolique d'un euro. Cette pratique commerciale est cependant dans le viseur du gouvernement français.

Réduire l'impact environnemental

Une source proche du gouvernement a en effet indiqué à Reuters que les autorités aimeraient encadrer davantage le renouvellement de smartphones via ce genre d'offres. L'idée d'une telle initiative serait de réduire l'impact environnemental néfaste.

Le gouvernement écrit ainsi dans une feuille de route que « ces offres poussent les clients à changer de téléphone alors que le précédent fonctionne encore » lit-on dans le papier de Reuters. Le média cite notamment sa source : « nous sommes prêts à prendre des mesures », déclare cette dernière. Et d'ajouter : L’objectif c’est clairement d’accroître la durée de vie des terminaux ».

L'Arcep va mener l'enquête

Le contact de Reuters précise ainsi que le gouvernement a même sollicité l'Arcep -- Autorité de régulation des communications électroniques et des postes -- pour mener l'enquête. L'organisme doit en effet observer dans quelle mesure les offres mises en place par les opérateurs français accélèrent le renouvellement du parc de smartphones.

75 % de l'impact négatif sur l'environnement généré par l'industrie du numérique seraient dus à la fabrication de nouveaux appareils. La logique n'est pas compliquée à comprendre ; en incitant les consommateurs à garder plus longtemps leurs smartphones, on réduirait ainsi le besoin d'en produire. C'est dans cette même optique que s'intègre d'ailleurs l'instauration d'un indice de réparabilité en France.

Il y a fort à parier qu'en face, les dirigeants d'Orange, Bouygues Telecom, SFR et Free tenteront de négocier avec le gouvernement pour ne pas perdre totalement la possibilité de faire des offres alléchantes aux nouveaux clients. Ils devront toutefois se dépatouiller pour trouver des arguments solides défendant l'idée que l'impact sur l'environnement est négligeable.