Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test Arlo Go 2 : une caméra de sécurité qui prône la liberté, mais manque d'endurance

Arlo est l’un des constructeurs de référence dans le domaine des caméras de sécurité Wi-Fi. Il propose l’un des écosystèmes les plus complets du marché, dont la famille Arlo Go. Des caméras pensées pour surveiller des zones hors de portée d’un réseau Wi-Fi en utilisant une connectivité 4G.

Seconde génération de la gamme, la Arlo Go 2 promet une autonomie améliorée, une captation 1080p, une connectivité Wi-Fi, un GPS et même, grosse nouveauté, un port de carte microSD. Des atouts qui peuvent en faire votre alliée de choc lorsque vous êtes loin de chez vous ou bien même si vous voulez la prendre avec vous sur votre lieu de villégiature.

Design : de la rondeur et un peu d'embonpoint

Impossible de se tromper, nous sommes bien face à un produit Arlo. Nous retrouvons le design maison qui se rapproche d’un D allongé. Le seul moyen différencier la Arlo Go 2 d’un autre produit Arlo récent, ce sont ses mensurations : 120 x 64,2 x 86 mm contre 89 x 52 x 78,4 mm pour une Arlo Ultra 2. Alors que le constructeur propose parfois des variantes noires de ses produits, la Go 2 n’existe qu’en blanc. Notez qu’elle est bien entendu étanche et supporte une plage de températures allant de -20 °C à 45 °C. Que vous l’installiez pour surveiller votre chalet à la montagne en hiver ou votre bateau à quai l’été, elle devrait assurer son office en tout temps.

La face avant affiche un léger volume et nous avons un bloc optique encerclé par deux LED infrarouges (pour la vision de nuit), un micro et un puissant projecteur de lumière blanche.

Le constructeur ne lâche pas sa connectique de charge propriétaire, que vous trouverez sur la partie inférieure du produit. Juste à coté, vous avez un gros bouton qui sert à ouvrir la caméra. Vous accédez alors à l’espace dédié à la batterie amovible. Vous notez la présence d’un port de carte microSD et un second pour nano SIM.

La Arlo Go 2 est livrée avec le système de fixation murale habituel à la marque. Il doit assumer les 490 g de la caméra et le fait sans sourciller.

La caméra est livrée avec tout le nécessaire à l’installation physique // Source : Yazid Amer — FRANDROID

Le support nécessite trois accroches (le produit est livré avec vis et chevilles), il offre une inclinaison de 90° et une rotation de 360°, pour l’orienter selon vos besoins. Avant de vous attaquer à l’installation « en dur », pensez à bien vérifier que vous êtes couvert par la 4G et visualisez sur l’app le champ de vision de la caméra. Après seulement, vous pouvez sortir la perceuse.

Où donc installer la Arlo Go 2 ? Elle peut surveiller des zones hors Wi-Fi, cela peut être une grange, une dépendance, le port d’attache d’un bateau, une écurie. Comme nous le verrons plus bas, elle est très efficace pour détecter des mouvements suspects, moins pour identifier un visage. Pour notre test, nous l’avons installé pour surveiller un parking.

Application : efficace et simple à maîtriser

L’app Arlo est indispensable pour profiter pleinement des caméras du constructeur. Elle est maintenant bien connue et n’a pas connu d’évolution majeure au moment où nous écrivons ces lignes.

À la différence de la majorité des caméras de la marque, le Smart Hub Arlo n’est pas un prérequis, ce qui semble logique la caméra étant pensée en premier lieu pour les zones non couvertes par du Wi-Fi. Toutefois, un réseau sans-fil est nécessaire pour configurer l’appareil. Un processus durant lequel l’app vous tient par la main pas à pas. La détection de caméra a fonctionné sans aucune difficulté et au total, le processus ne vous prendra pas plus de 5 minutes. Attention, le Wi-Fi utilisé pour la configuration n’est pas enregistré par la caméra. Si vous souhaitez l’utiliser plutôt que la 4 G, vous devrez l’associer manuellement dans l’app.

Par défaut, l’accueil de l’app Arlo se positionne sur l’onglet Périphériques qui affiche l’ensemble des caméras Arlo en votre possession et leur niveau de batterie, la qualité de la connexion réseau, si la détection de mouvement est enclenchée et enfin la présence ou non d’une carte mémoire. L’icône en forme de roue crantée donne accès aux Paramètres de la caméra, à ne pas confondre avec les Paramètres de l’app. Enfin, pour lancer le flux vidéo en temps réel, appuyez simplement sur le bouton lecture au centre de la vignette.

Les deux onglets suivants sont Bibliothèque et Mode. Le premier liste l’ensemble des vidéos enregistrées dans le Cloud Arlo. Attention, vous n’avez pas accès aux enregistrements sur la carte micro SD, nous reviendrons sur cette aberration plus bas. Notez que vous pouvez filtrer les vidéos en fonction de la caméra et du type d’alerte par exemple.

L'onglet Mode vous permet d’activer ou de désactiver manuellement le mode surveillance de vos caméras. Pour chaque caméra, vous pouvez automatiser cette activation en fonction de position GPS ou un planning que vous aurez programmé.

Les Paramètres de la caméra donnent accès par exemple à la sensibilité à la lumière du capteur, celle du micro, la puissance du haut-parleur et du projecteur lumineux.

Ainsi, si vous placez votre Go 2 à côté d’une Nationale fréquentée, il sera peut-être bon de réduire la sensibilité du micro et augmenter la puissance du haut-parleur par exemple.

Les Paramètres de l’app sont disponibles en appuyant sur l’icône représentant trois points verticaux en haut à droite. Ils donnent accès à la gestion de votre abonnement et surtout aux paramètres liés à la surveillance ou aux notifications.

Vous pouvez créer jusqu’à cinq Zones d’activité afin de concentrer la surveillance sur ces points. Si vous optez pour une zone à surveiller offrant un large champ de vision, vous gagnerez en efficacité en identifiant les zones à risques.

La caméra est livrée avec tout le nécessaire à l’installation physique // Source : Yazid Amer — FRANDROID

Les Notifications intelligentes d’Arlo sont l’une des grandes forces des produits de la marque. En effet, la caméra est capable de différencier les personnes, les véhicules ou les animaux des mouvements d’une branche par exemple. Vous décidez des alertes qui méritent d’être notifiées sur votre smartphone. Arlo se propose même de vous informer quand un colis est déposé dans le champ de vision de la Go 2. Tout cela a l’air alléchant, mais il faut juste avoir conscience qu’il est obligatoire de souscrire à abonnement Arlo. Dans le cas contraire, vous serez submergé par les notifications intempestives, chaque mouvement donnant lieu à un message, quelle que soit son origine…

L’app Arlo a fait ses preuves, demande parfois un peu de pratique pour trouver les bons paramètres, mais dans l’absolu elle est claire et bien pensée. Enfin, notez que le Go 2 et l’app peuvent travailler avec Alexa, Google Assistant et l’IFTTT.

Usages : Un bonne qualité de détection pour une image moyenne

La Arlo Go 2 est capable de capturer des vidéos en 1080p contre 720 p pour la première du nom. Nous restons loin des dernières caméras du constructeur qui proposent une captation 2K, voire 4K. Toutefois, le Full HD semble être le meilleur choix pour combiner qualité d’image et débit fluide en 4 G. La vitesse de connexion varie beaucoup en fonction de celle de la caméra et celle de votre mobile. Avec une seule barre 4G sur la Go 2, il nous faut une dizaine de secondes pour nous connecter au flux vidéo en direct à partir d’un smartphone 4G, cinq à huit secondes en 5G et entre 5 et 15 secondes en Wi-Fi. Les notifications arrivent en moyenne entre 5 et 20 secondes après la détection.

Les images capturées sont de bonnes qualités, avec des couleurs assez fidèles et des contrastes maîtrisés. Le rendu est donc de qualité et nous avons plutôt une bonne gestion de la lumière. Quand la caméra est en plein contre-jour, nous perdons beaucoup en détail au-delà du premier plan.

Cette caméra propose un zoom 12x, mais il est numérique et dégrade trop l’image pour être vraiment utile // Source : Yazid Amer — FRANDROID

La surveillance est très efficace dans tous les cas, même quand le soleil vient brûler l’image. Les mouvements suspects sont parfaitement détectés. Les voitures, les êtres humains sont identifiés à chaque fois à partir d’une petite dizaine de mètres pour les premiers et environ sept mètres pour les seconds. Malgré plusieurs chiens différents qui viennent s’ébattre sur le parking, aucun d’entre eux n’a jamais été détecté. Sauf quand ils s’immobilisent plus de 5 secondes. Dans l’absolu, en plein jour, la surveillance se révèle très efficace et nous sommes alertés rapidement. Toutefois, quand une personne passe devant une grille, elle n’est pas repérée, même si elle la secoue fortement. Par contre, quand la barrière est franchie, la Go 2 repère immédiatement le mouvement suspect. Au passage, nous notons que la détection de bruits suspects est vraiment peu efficiente.

La vision nocturne se révèle assez efficace, mais manque cruellement de détail. Si vous activez la torche quand il y a un mouvement suspect, l’image devient alors bien plus qualitative. Nous gagnons un peu en détail et surtout la lumière permet d’obtenir une image en couleur, tout en pouvant effrayer les intrus, surtout si vous activez l’alarme.

De nuit, la détection est presque aussi efficace qu’en journée. La caméra détecte une voiture à partir de 7 mètres et une personne à partir de 5 à 6 mètres. Si les véhicules sont identifiés à chaque fois, une présence humaine ne l’est que trois fois sur quatre, surtout si les personnes sont habillées en couleurs sombres.

Pour identifier un visage, dans notre configuration, cela est quasiment impossible. Il vaut mieux placer la Arlo Go 2 dans une configuration classique (entre 1,75 m et 2 m de hauteur) et un champ de vision dégagé. De jour, il devient possible d’identifier un visage à partir de 5 m et 2-3 m de nuit. Enfin, à la différence des dernières générations de caméra Arlo, nous n’avons pas trouvé trace du suivi intelligent des objets et des personnes par exemple, ou la fonction détecteur de fumée. Encore une fois, Arlo a dû faire des sacrifices pour allier efficacité et autonomie.

Alarme, micro et autonomie : peut mieux faire

Le micro intégré à la caméra permet d’entendre une conversation jusqu’à 5 mètres; mais plus difficilement des chuchotements, et uniquement si les interlocuteurs sont vraiment sous le produit. La qualité de captation reste honorable, ce qui ne l’empêche pas d’être d’une efficacité plus que douteuse dans le cadre de la détection de bruits suspects.

Le haut-parleur intégré permet d’échanger distinctement à distance avec une personne à proximité de la caméra. Il y a peu d’écho et surtout, même quand la 4G est au minimum sur la caméra, il reste possible d’avoir une conversation ou de simplement faire peur aux intrus. Autre possibilité : activer l’alarme qui déploie une puissance de 85 à 90 dB à proximité. Elle passe à 70 à 75 dB à deux mètres. Si la Go 2 surveille une zone isolée, cela risque d’avoir peu d’impact. Si elle est dans une position géographique plus densément peuplée, l’alarme pourra alerter des voisins proches.

L’autonomie annoncée est de 3 mois. À l’usage, cette estimation semble très optimiste. Tout dépend du « passage » devant votre caméra. Plus il y aura de mouvements suspects détectés, plus il y aura de notification via la 4G, et plus cela tire sur la batterie. Sans oublier le spot lumineux qui s’active la nuit. Si la Arlo Go 2 est dans une zone calme, vous devriez avoir une autonomie de 3 mois a minima sans difficulté. Si vous avez du passage régulièrement, un parking, un ponton de bateau, l’autonomie peut rapidement chuter à un peu moins d’un mois et demi. Arlo propose un chargeur solaire qui pallie ce manque d’autonomie.

L’abonnement : une obligation pour éviter le trop-plein de notifications

Pour profiter pleinement de ses caméras Arlo, souscrire à l’abonnement Cloud est quasiment obligatoire. Ainsi, si vous ne mettez pas la main au portefeuille chaque mois, vous n’aurez pas le droit aux Notifications intelligentes ni à l’enregistrement dans le Cloud.

L’abonnement Arlo Secure est facturé à 2,99 euros pour une caméra et 9,99 euros pour un nombre illimité de caméras. L’historique des vidéos est conservé sur 30 jours et l’enregistrement peut aller jusqu’à la 2K. Ce qui ne sert absolument à rien avec la Arlo Go 2 limitée à la Full-HD. Attention, l’abonnement illimité ne concerne que celles qui sont installées sur un même lieu d’habitation et sur le même compte Arlo. Donc, si votre Go 2 est destiné à une résidence secondaire par exemple, il vous faudra prendre un abonnement uniquement pour elle. Cela même si vous en avez déjà un actif pour votre résidence principale.

Cet investissement n’est pas anodin et il est essentiel. En effet, sans l’abonnement, vous n’aurez accès qu’au streaming en direct. Vous n’aurez même pas la possibilité de consulter les vidéos enregistrées sur la carte micro SD. Pour cela, il faut retirer la carte de la caméra et la placer dans un ordinateur ou un smartphone. Dans le but de mettre en avant son offre payante, Arlo fait l’impasse sur une fonction que proposent pourtant les plus mauvais des produits entrée de gamme. Autant ne pas proposer de port de carte micro SD… Nous espérons pourtant que Arlo corrigera cette aberration via une future mise à jour.

Enfin, sans souscription à Arlo Secure, vous serez submergé par les notifications et les fausses alertes, ce qui peut vite devenir fatigant, pour ne pas dire plus. Les produits Arlo perdent alors toutes les fonctions intelligentes et beaucoup de leur intérêt.

PRIX ET DISPONIBILITÉS DE LA ARLO GO 2

La Arlo Go 2 est disponible en blanc. Elle est commercialisée seule au prix de 329,99 euros sur le site du constructeur, chez Boulanger, la Fnac et auprès des revendeurs partenaires. Attention, l’abonnement 4G nécessaire n’est pas inclus.