Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test du Huawei Ascend Y530, simplicité et accessibilité dans un smartphone bien fini

Que dire sur Huawei ? Le constructeur chinois fait des tas de choses : des routeurs 4G vendus par des opérateurs téléphoniques français, des tablettes (ses MediaPad), des phablettes (avec par exemple, l'Ascend Mate 2 4G), une smartwatch (en cours de développement) mais aussi des smartphones, dont il est troisième vendeur mondial. Nous avons eu l'occasion, à FrAndroid, de suivre les créations du constructeur : le Huawei Ascend P1 et le Huawei Ascend P6 (qui nous avait bien plu). Huawei se colle de plus en plus à la stratégie du moment, stratégie dans laquelle les constructeurs cherchent à abaisser le coût des smartphones pour les rendre plus accessibles, notamment sur l'open-market, mais pas nécessairement plus performants. C'est ce qui nous amène à ce smartphone, le Huawei Ascend Y530.

Huawei-Ascend-Y530-smartphone

Sorti au mois de janvier dernier, le Y530 (notez ce nom... tellement commercial) est un smartphone 3G doté d'un écran 4,5 pouces et équipé d'un processeur Qualcomm Snapdragon 200, le tout étant vendu à un prix situé entre 100 à 130 euros. Il arrive à la suite de deux autres smartphones de la marque sortis l'an dernier (le Ascend Y300 et Y511) mais aussi après d'autres smartphones d'entrée de gamme de la concurrence. Première cible de Huawei sur ce segment de marché, Wiko. Dans la même gamme de prix que le Y530 de chez Huawei, on peut lui opposer le Wiko Iggy. Quels arguments s'opposent dans cette bataille des smartphones low-cost ? Testons le Huawei Ascend Y530.

Contenu de la boîte

Rien de trop dans cette petite boîte de Huawei, à savoir,

Huawei-Ascend-Y530-smartphone-boite

Notons qu'il n'y aura de manuel d'utilisateur ni de présentation du smartphone : il faudra donc se contenter des informations sur la boîte.

 

Design

Nous avions apprécié le design soigné des smartphones de chez Huawei, notamment sur le Ascend P6. Le fabricant portait la réputation de produire des téléphones bien finis, même lorsqu'ils sont estampillés “économiques”. Pour le Ascend Y530, la prise en main est agréable : cela tient à sa forme mais aussi au soin dans la conception du produit.

Huawei Ascend Y530

Malgré ses coins arrondis, le Y530 ne présente plutôt une forme rectangulaire. Un design sombre et lisse, un brin austère et suffisamment sobre pour passer inaperçu. Il existe néanmoins quelques variations de couleurs sous quatre combinaisons possibles (jaune/noir, noir/rouge, noir/gris et blanc/gris). Nous avons ici la version grise et noire. Les trois boutons (Home, retour et paramètres) sont présents de manière permanente et ne font pas partie de l'écran. Le port micro USB se situe en bas du téléphone.

Huawei-Ascend-Y530-smartphone-bas

Pour le haut, on n'échappera pas à la mention Huawei, elle reste discrète. On retrouve également, en façade, le capteur photo (0,3 mégapixels) et également une prise jack 3,5 mm.

Huawei-Ascend-Y530-smartphone-haut

Le smartphone est couvert d'une couche plastique assez fine au toucher. C'est assez agréable mais pas tellement pratique quand vous voulez appuyer le smartphone contre une surface afin de le maintenant en chevalet. Le dérapage est quasi systématique. Au-dessus de l'écran clignotera une petite diode verte lorsque vous recevrez un mail ou un SMS.

Huawei-Ascend-Y530-smartphone-bords

De l'autre côté du smartphone, les boutons de volume et de déverrouillage. Tout est relativement standardisé, c'est principalement ce que l'on retrouve sur d'autres smartphones. Une mention spéciale pour la solidité de l'ensemble (que nous avons eu l'occasion d'éprouver) : rien ne bouge, tout reste en place, le produit inspire confiance.

Huawei-Ascend-Y530-smartphone-côté

La coque du smartphone est dans un espèce de plastique effet “tissé”. C'est, là encore, agréable lors de la prise en main. Mais c'est aussi le genre de texture à faire un bruit de "zip" sous les ongles. La coque présente une légère proéminence pour accueillir l'APN dorsal (5 mégapixels). Le dos du smartphone porte également un flash et un petit haut-parleur.

Huawei-Ascend-Y530-smartphone-Photo

Pour le tour de taille, le Huawei Ascend Y530 atteint une épaisseur maximale de 9,3 mm. La petite taille de l'écran (4,5 pouces) et cette épaisseur raisonnable rendent le smartphone assez facile à ranger et à oublier dans un coin.

Huawei-Ascend-Y530-smartphone-épaisseur

Soulevons le capot et allons voir ce qui se cache en dessous. Il est assez rare de voir les fabricants imprimer en gros le logo de leurs marques sur les batteries des smartphones. C'est un peu comme si la batterie faisait aussi partie de la stratégie marketing de la marque. Bien que la batterie soit solidement ancrée dans son emplacement, Huawei a prévu une petite grille de pression au verso de la coque (juste sous le trou du capteur photo). Cette dernière appuie sur la batterie (Li-ion 1750 mAh) lui évitant ainsi de bouger. Certains diront que c'est futile, d'autres diront que c'est une petite attention qui sera toujours la bienvenue sur les téléphones, même low-cost. Enfin, le smartphone peut accueillir une carte micro SD et une carte SIM (au format standard).

Huawei-Ascend-Y530-smartphone-batterie

 

Fiche technique

Quand on passe en revue les caractéristiques du Huawei Ascend Y530, la fiche technique ne fait pas spécialement rêver. Résolution FWVGA, processeur Snapdragon 200 (sorti en 2013, et plutôt vu comme un produit à destination des produits économiques), 512 Mo de RAM, 4 Go de ROM, capteur dorsal 5 mégapixels... Ces données correspondent bien aux téléphones d'entrée de gamme (par exemple, en un peu moins cher, le Alcatel One Touch Pop C5). On remarquera quand même le choix de Huawei d'utiliser un processeur Qualcomm pour son téléphone.

Un écran... modeste

Nous sommes en présence d'un écran LCD tactile de 4,5 pouces et d'une définition de 480 x 854 pixels, rien d'extravagant donc. Pas trop de soucis pour son utilisation, il faut parfois s'y reprendre à deux fois pour sélectionner une application. Mais dans l'ensemble, l'écran remplit bien son rôle.

Huawei-Ascend-Y530-smartphone-écran

En ce qui concerne les angles de vues, il est bien vrai que l'écran s'assombrit beaucoup sur une vue de côté. Mais il ne faut pas s'attendre à un super écran AMOLED pour un smartphone dont le prix oscille entre 100 et 130 euros.

Huawei-Ascend-Y530-smartphone-écran

Passons à la comparaison des couleurs. Nous avons aligné pour ce test d'écran les concurrents suivants :

A gauche, le Acer Liquid Z5, au centre le Huawei Ascend Y530 et sur la droite le Google Nexus 5. 

Pour la palette des couleurs, on peut noter un bon respect dans l'ensemble de la gamme des couleurs pour Y530, malgré une légère tendance à la surexposition.

Huawei-Ascend-Y530-écran-couleur

Pour la mire, le Y530 se situe en milieu de peloton concernant les couleurs. Il est largement moins bleu que l'Acer Liquid Z5, mais ne rivalise pas pour autant avec le Nexus 5.

Huawei-Ascend-Y530-écran-mire

 

Un logiciel tourné vers la simplicité

Pour l'OS, il s'agit de Android 4.3 Jelly Bean avec la surcouche logicielle de Huawei : une interface utilisateur nommée “Emotion UI” : celle-ci est caractéristée par l'absence de menu d'applications. Ce que vous téléchargerez (ou les applications par défaut) sera donc présent sur les panneaux d'accueil du téléphone, où il est bien sûr possible de créer des dossiers, un indispensable dans ce type de configurations. Ce que l'on va retenir, c'est que l'ensemble a été assez simplifié pour permettre une utilisation pour tous et toutes. On notera aussi l'absence de doublon dans les applications. En effet, pas de lecteurs de musique ou de vidéo en double. On aura quand même droit au navigateur et à une galerie d'images par défaut fournis par Huawei.

Huawei-Ascend-Y530-UI

Autres caractéristiques appréciables, les corrections de mots par défaut et la suite Google, bourrée d'applications.

Huawei-Ascend-Y530-features

Mais la fonctionnalité essentielle proposée par l'Emotion UI de Huawei est sans conteste “Simple Home” : une option qui permet de transformer l'écran d'accueil du smartphone en un système de grosses vignettes, bien lisibles. Un système qui correspondra tout à fait à ceux et celles qui ne veulent pas se faire déborder par la technologie et qui veulent une navigation très simple pour leur smartphone. Néophytes, séniors ou vues basses... Les profils potentiellement intéressés sont multiples.

Huawei-Ascend-Y530-features-simple-home

Le Huawei Acend Y530 accueille également une fonctionnalité de reconnaissance faciale pour le déverrouillage : le capteur frontal de 0,3 mégapixels aura donc son heure de gloire. Il y a également une reconnaissance des gestes pour unlocker le smartphone (en clignant des yeux). Heureusement, la reconnaissance faciale sera toujours doublée par un code ou un schéma à compléter. C'est loin d'être anodin : comme le capteur frontal n'est pas d'une qualité exceptionnelle, vous aurez souvent besoin d'utiliser le code ou le schéma.

Huawei-Ascend-Y530-UI-reconnaissance-faciale

Réseaux mobiles et GPS

Côté GPS assisté, pas de (mauvaise) surprise. Un temps d'accroche de 7 secondes avec une précision de 9 mètres. C'est vrai que lorsque l'on regarde la carte de Google Maps, le point de position rentre dans les bâtiments alors que le testeur se trouvait dans la rue. La puce GPS pourrait mieux faire, même si le temps de fixation et la précision restent acceptables.

Huawei-Ascend-Y530-features-GPS

Pour le réseau mobile, il n'y a pas eu de souci autant pour la navigation 3G que pour le réseau 2G. Le H+ s'est déclenché là où le testeur avait l'habitude de l'avoir. La réception en 2G est forte et claire, pas de bruits parasites durant les appels.

 

Le point faible du Y530 : la photo et la vidéo

Qualité photo

Un mode normal, un mode panoramique, quelques effets, un flash et ce sera tout. Pas de mode HDR, c'est bien court !

Huawei-Ascend-Y530-APN-interface

Avec un capteur 5 mégapixels, il ne faut pas s'attendre à photographier la lune avec tous ses cratères. Néanmoins, la performance photo reste très correcte. La définition maximale du capteur atteint les 1944?×?2592 pixels.

En extérieur, la qualité est correcte. Mais comme le smartphone ne propose pas de mode HDR, il y a une légère surexposition pour les zones ensoleillées.

Huawei-Ascend-Y530-APN-jour

Pour la nuit, les résultats sont assez corrects. Bien sûr, c'est loin de ressembler à de la grande photo mais quand même : il y a largement pire en matière de photo de nuit sur des smartphones similaires au Huawei Y530.

Huawei-Ascend-Y530-APN-Nuit

Qualité vidéo

Pour la vidéo, c'est franchement pas beau... On objectera que c'est un capteur 5 mégapixels et que le Huawei Y530 n'est (clairement) pas taillé pour la capture de vidéo. Notez quand même la merveilleuse prise de son, révélatrice des travaux à proximité de nos bureaux.

 

Performances

Bon, avec un processeur Qualcomm Snapdragon 200 qui est clairement destiné aux appareils d'entrée de gamme, le Huawei Ascend Y530 n'explose pas les compteurs, surtout avec 512 Mo de RAM. Cependant, le GPU Adreno 305 semble bien gérer les performances graphiques. Commençons par le scrolling, il reste fluide :

Aux benchmarks AnTuTu et Pi, les résultats ne sont pas flambants. Plus de 1,8 seconde pour le calcul, c'est long (et on vous assure que le résultat reste le même, y compris lorsque la charge CPU est faible). Pour le score AnTuTu, le processeur du Huawei est vraiment poussif, surtout quand on le compare aux résultats du processeur du MediaTek MT6572 qui équipe le Alcatel One Touch Pop C5 (score AntTuTu : 11 206).

Huawei-Ascend-Y530-benchmarkpi-antutu

Passons au benchmark graphique, et saluons la bonne performance du GPU Adreno 305 : bon score sur EpicCitadel. Cela tient surtout au fait que la résolution de l'écran reste modeste.

Huawei-Ascend-Y530-benchmark-Epicitadel

Poussons le test plus loin et jouons un moment à Dead Trigger 2. Et de manière surprenante, le jeu est fluide.

 

Autonomie

On a passé le Huawei Ascend Y530 sur le grill de l'autonomie pendant une heure et demie. Les résultats sont satisfaisants sans être non plus exceptionnels :

Huawei-Ascend-Y530-features-batterie

On a aussi joué pendant une bonne demi-heure à Dead Trigger 2 (écran pleine luminosité, Wi-Fi On), la batterie est passée de 89 à 76 % de batterie.

Conclusion sur l'autonomie : la batterie encaisse suffisamment bien la consommation d'énergie. Elle permettra donc au smartphone de tenir durant votre journée de travail.

 

 

Disponibilité

Destiné à être vendu “nu”, le Huawei Ascend Y530 est présent sur la majeure partie des sites de vente en ligne. Il trouvera aussi son chemin dans les rayons des grandes surfaces françaises. Pour vous faire une idée du prix, voici quelques vendeurs :