Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test du Xiaomi Redmi Note, une référence qualité/prix

Le Redmi Note, le mobile qui se vend à grandes pelletées en Asie, est donc enfin arrivé entre nos mains. Signé Xiaomi, et sujet à un certain fanatisme dû au succès de la compagnie, il est réputé pour être un excellent smartphone, capable de très belles performances pour un prix dérisoire. De nombreux "occidentaux" arrivent à se le procurer en importation, et il faut bien chercher pour trouver une seule personne mécontente de son achat. Voyons alors si nous sommes aussi satisfaits par lui que le sont nos lecteurs.

DSC02083

Fiche technique

La fiche technique du Xiaomi Redmi Note nous indique qu'il s'agit d'un mobile coincé entre l'entrée (en raison de son prix) et le milieu de gamme (en raison de ses specs). Un peu hybride, il se dote tout de même d'une puce MTK6592, en octocoeur, qui affiche en général des résultats satisfaisants sur les benchmarks. On y trouve aussi 2 Go de mémoire vive pour l'aider, et l'écran de 5,5 pouces en 720p ne devrait pas être trop gourmand.

 

Esthétique et prise en main

Bon, le Redmi Note n'est pas un monstre d'élégance. Il est grand, large, et épais. En plus de ça, il est assez lourd (200 grammes), et le coloris blanc qui nous a été fourni ne le met pas en valeur. Oui, tout le monde sait que le noir amincit nettement plus. Les bordures d'écran sont assez larges, tout comme les bordures inférieures et supérieures. Cela reste toutefois décent et ce n'est pas assez pour nous rebuter. Dans l'ensemble, le smartphone est bien fini, et épuré d'inscriptions encombrantes au dos ou à l'avant, mis à part le sigle Mi pour signifier l'appartenance dudit mobile.

DSC02061 DSC02062 DSC02081 DSC02069 DSC02070 DSC02072 DSC02073 DSC02064 DSC02075 DSC02079 DSC02078 DSC02077

Question prise en main, la remarque la plus pertinente consiste à dire que "c'est du 5,5 pouces". Assez imposant, le Redmi Note n'est pas fait pour toutes les mains, et surtout pas pour toutes les poches de pantalons. Il tient cependant bien en main et ne glisse pas malgré ce plastique brillant qui pourrait laisser penser le contraire. Les boutons Retour, Home et Menu contextuel (pas de multitâche, accessible quant à lui depuis un appui long sur le bouton Home, dommage) sont réactifs et toujours allumés.

 

Ecran

Premièrement, pour apprécier le Redmi Note, il faut apprécier les grands écrans. Rappelons que celui-ci fait 5,5 pouces, et que vos petits doigts auront bien du mal à utiliser l'intégralité de l'écran d'une seule main. Ensuite, on remarque d'entrée de jeu que la dalle est bien collée à l'écran, ce qui enlève cet effet de profondeur détestable que l'on retrouve sur certains produits. Une dalle rapprochée permet également de s'éviter de trop nombreux reflets. De ce côté-là, c'est du tout bon pour le Redmi Note, qui exploite parfaitement la dalle IPS et l'écran LCD. La réactivité est au rendez-vous, la glisse est parfaite, et l'écran est facilement nettoyable (ce n'est pas toujours le cas, n'est-ce pas, cher Sony Xperia T3 ?).

SONY DSC

Concernant les couleurs, comme souvent, on a affaire à une lutte du bien et du mal, entre un blanc qui tire vers le gris, et un blanc qui tire vers le jaune. Le verdict, c'est que c'est vers ce dernier que le blanc du Redmi Note tire. Bon, ce n'est pas non plus rédhibitoire, mais permettez-nous de chipoter un peu. Le noir est tout à fait convenable, ne permet pas de distinguer de fuites de lumière, et le contraste est plaisant. Les couleurs sont fidèles et l'on observe aucun problème particulier. Le Redmi Note n'a pas besoin d'une grande luminosité pour être confortable à utiliser. Cela devrait permettre d'économiser un peu de batterie supplémentaire.

 

Logiciel du Redmi Note : le très bon MIUI

On ne va pas s'étendre sur la partie logicielle lors de ce test, pour la simple et bonne raison que nous l'avons décortiquée avec Gaël dans un article dédié. Il nous faut juste préciser que le Redmi Note ici présent est installé sur Android 4.2.2 (oui, je vois vos yeux qui s'écarquillent) et MIUI v5.

Extrait 1 :

Extrait 2 :

Performances : une puce qui a du cœur

Le modèle testé par notre rédaction est la première itération du Redmi Note - qui sortira bientôt dans une version 4G équipée d'un Snapdragon 400 cadencé à 1,6 GHz - et il est donc équipé d'une puce signée par MediaTek. Cette puce, c'est la MTK6592, composée de huit cœurs et cadencée à 1,7 GHz.  Mais elle est loin d'être une inconnue pour nous puisqu'on l'avait aperçue sur notre test de l'Infinix Alpha 8. L'enthousiasme n'avait pas particulièrement été au rendez-vous, malgré la bonne tenue des performances, mais la faute incombait surtout à un mobile bien médiocre.

Ici, notre Xiaomi Redmi Note s'est fait une belle réputation, et on s'attend à ce que l'optimisation laisse l'Alpha 8 sur le carreau. En plus, la comparaison sera simple et assez fiable puisque les deux engins adoptent un écran similaire de 5,5 pouces à l'affichage HD. Mais en réalité, les tests effectués ne parviennent pas à prouver une supériorité du Redmi Note, loin de là.

Parce qu'il était important d'effectuer des comparaisons - et parce que vous attendiez certainement ce test avec impatience - nous avons lancé une grosse batterie de tests. Nous avons également décidé de faire quelques comparaisons avec le Snapdragon 400 qui équipe le Xperia T3 puisqu'il est mieux cadencé qu'à l'habitude (1,4 GHz) et devrait approcher les performances d'un Redmi Note, avec un grand écran (5 pouces) et un affichage similaire.

Ce que l'on constate d'abord, c'est que le Xperia T3 est vite largué dans presque tous les domaines. Les huit cœurs du processeur de MediaTek calculent plus vite que ceux du Snapdragon. Quant aux tests graphiques (GFXBench notamment), ils sont nettement à l'avantage de la puce chinoise. En revanche, il est bien difficile de départager le Redmi Note et l'Infinix Alpha 8. Malgré des tests répétés, ce dernier finit toujours devant le terminal de Xiaomi sur AnTuTu, alors que le Redmi Note prend l'avantage sur la majorité des tests. L'optimisation 3D est donc excellente sur le Redmi Note, mais concernant les autres usages, on reste dans la moyenne.

En jeu, il est difficile de reprocher quelque chose au Redmi Note. On n'a pas affaire aux graphismes de l'année, mais l'expérience est fluide et sans accroc.

 

Communications

Appels

Un préjugé aurait pu nous atteindre en lançant ce test : celui d'une accroche réseau compliquée. Rassurez-vous, ce n'est pas du tout le cas, du moins si vous êtes bien sur les bandes de fréquence 900 et 2100 MHz. En plus de cela, les appels sont clairs et ne sont sujets à aucun problème. Le réseau 3G est stable et le transfert de données est parfait. Rien à redire.

GPS

On craignait un peu que le GPS du Redmi Note ne soit pas à la hauteur de nos attentes puisqu'on avait eu une malheureuse expérience lors du test de l'Alpha 8, pourtant équipé du même processeur. Ici, les satellites sont fixés très rapidement, et même plus que sur certains mobiles de milieu de gamme dotés d'un SoC Snapdragon.

Photographie

A première vue, avec un capteur de 13 mégapixels, on s'attend à des photographies honorables. C'est évidemment le cas, du moins si l'absence d'un ciel propre sur vos photos n'est pas un critère rédhibitoire. Les photographies ci-dessous ont été réalisées par temps clair, avec quelques nuages. Malheureusement, la luminosité qui s'en dégage est venue brûler tous les clichés. L'impression n'était pas du tout la même lorsqu'on visionnait les clichés sur l'appareil.

Bien que cela ne soit pas juste pour le Redmi Note, on s'est amusé à faire une photo comparative avec le LG G3. Et autant dire que la différence est nette entre deux mobiles qui affichent pourtant le même nombre de pixels, preuve une fois de plus que cela ne fait pas tout.

Même si les photographies du Redmi Note sont correctes (on vous montre surtout ses défauts dans ce test), on regrette que la partie logicielle ne suive pas. Le déclenchement est long et immensément long pour le mode HDR.

 

Autonomie

La première bonne nouvelle concernant l'autonomie du Redmi Note, c'est que si l'on ne s'en sert pas, il n'en perd pas. Vous pouvez trouver cela absurde, certes, mais le mode veille ne consomme presque rien, ce qui est véritablement un bon point pour économiser la batterie au maximum. L'utilisation réelle montre d'ailleurs que l'appareil garde un bon niveau de charge malgré des usages courants (jeux, vidéos, navigation...). Bref, vraiment pas de quoi se plaindre.

Nous effectuons tout de même un test d'endurance sur une vidéo YouTube d'une heure, avec la luminosité au maximum, et avec seulement le WiFi activé.

Ce n'est pas aussi glorieux que ce à quoi on s'attendait. Débuté à 84 % de charge restante, le mobile en affiche 67 % après le test, soit une perte de 17 %. On a vu bien pire, surtout sur des modèles chinois, et le résultat nous satisfait quand même.

 

Merci à Xiaomishop.com pour le prêt de ce Redmi Note !