Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test du Wileyfox Swift 2 Plus, un smartphone compact sous CyanogenOS

Vous ne la connaissez peut-être pas, mais Wileyfox est une marque pleine d’ambition. Fondée à Londres, en 2015, elle avait lancé ses deux premiers modèles à la fin de l’année dernière, dont le Swift premier du nom que nous avions testé. Un an plus tard, celle-ci lance les Swift 2 et Swift 2 Plus, toujours sur le segment de l’entrée de gamme, mais en cherchant un très bon rapport qualité-prix. Est-ce vraiment le cas ?

wileyfox-test-02

Fiche technique

 

Swift 2 vs Swift 2 Plus

Il existe deux versions du nouveau smartphone de Wileyfox, les Swift 2 et Swift 2 Plus. Les différences sont cependant très minces, puisque le Plus embarque 3 Go de RAM contre 2 Go pour le Swift 2 classique, et un appareil photo de 16 mégapixels au lieu de 13 mégapixels pour le petit frère. Pour le reste, ce sont exactement les mêmes terminaux. Nous avons ici testé la version Plus.

 

Un joli produit, sobre, mais élégant

Le plus grand compliment qu’on puisse faire au design du Wileyfox Swift 2, c’est qu’il ne possède pas vraiment de défaut. Si le design n’est pas hors du commun, il se révèle discret, à la limite du minimalisme, mais on sent une attention porté au détail de la part de la marque. Nous avions déjà remarqué de bonnes idées dans le design des premiers terminaux de la marque l’année dernière. Et cela se confirme encore cette année, que ce soit au niveau de l’ergonomie sans faux pas, du placement des boutons ou du capteur d’empreintes mais également dans le choix des matériaux.

wileyfox-test-00

wileyfox-test-13

En effet, s’il s’agit de plastique, choix pas vraiment étonnant pour des smartphones vendu à environ 200 euros, on constate de très bonnes finitions. Le constructeur indique une "finition alu" mais il s'agit bien de plastiques, de bonne facture.

Cela se constate d’ailleurs sur le bouton d’alimentation sur la tranche qui dispose d’une texture différente. Une idée qui ne coûte pas forcément plus cher, mais c’est une attention qu’on apprécie, et qu’on ne retrouve généralement que sur des terminaux plus haut de gamme.

wileyfox-test-08

wileyfox-test-12

wileyfox-test-06

S’il n’est clairement pas le plus fin ni le plus léger, cela ne jure pas avec le design du smartphone, qui arbore toujours un logo de renard plutôt classe sans s’avérer être bling bling ou flashy.

Sur un plan plus fonctionnel, on constate là encore que si le Swift 2 ne révolutionne pas le genre, il emprunte les bonnes idées ou elles se trouvent, embarquant ainsi un port USB Type-C, encore plutôt rare sur des smartphones à moins de 200 euros.

wileyfox-test-19

wileyfox-test-21

De même, la marque a heureusement eu le "courage" de garder un port jack sur le dessus du smartphone. Bref, en un mot comme en cent, ce Swift 2 de Wileyfox est volontiers un adepte du minimalisme. Il ne fera pas parler de lui sur ce point, mais c’est très solide, et s’avère un bon point du smartphone.

 

Bonnes couleurs, contraste un peu moyen

Comme les premiers terminaux de Wileyfox, les Swift 2 et 2 Plus gardent une définition HD de 1280 x 720 pixels, toujours associée à une dalle de 5 pouces.

wileyfox-test-04

Grâce à l’utilisation d’un écran plutôt compact, l’impasse faite par la marque au renard sur le 1080p ne se voit donc pas trop, et on ne le regrette pas. D’autant plus que cela permet une autonomie et des performances plutôt correctes comme nous le verrons par la suite.

Concernant la colorimétrie du smartphone, l’écran du Wileyfox Swift 2 Plus participe aussi la bonne première impression qu’on peut avoir de ce smartphone. En effet, les couleurs sans calibrage sont plutôt justes, avec une température des couleurs un peu en deçà de 6800 K. Une bonne performance (surtout quand on se rappelle le prix du smartphone), puisque la température optimale des couleurs se situe autour de 6500 K.

wileyfoxswift2_cie

Par contre, et même si ce n’est clairement pas une catastrophe, le contraste de l’écran est un peu moyen. Oh, rien de rédhibitoire, puisqu’il affiche un contraste de 950:1, ce qui pourra lui poser des problèmes en cas d’environnement très ensoleillé pour lire un texte par exemple. Heureusement, la luminosité maximale (500 cd/m2) permet de récupérer cette mauvaise performance.

Si l’écran du Swift 2 n’est pas exceptionnel, on peut voir que la marque au renard à su faire les bons compromis pour obtenir un écran correct tout en ne faisant pas trop gonfler le prix du smartphone.

 

Cyanogen OS, royaume de la personnalisation

Basé sur Android 6.0 Marshmallow, le Swift 2 embarque Cyanogen OS 13.1. On bénéficie donc des nouveautés de cette version d’Android telles que Doze ou Now On Tap, en plus de nombreux ajouts qui facilitent la vie de l’utilisateur.

montage_home_wileyfox_sw2

On peut ainsi citer "LiveDisplay", une optimisation de la luminosité de l’écran en fonction de l’heure et de la lumière environnante pour ne trop vous agresser les yeux, une fonction comparable à l’application f.lux que l’on peut trouver sur PC & Mac. On pourra également customiser sa barre de notification ou rajouter des thèmes, CyanogenOS étant porté sur la personnalisation de l’expérience pour chaque utilisateur.

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez jeter un oeil au test du Swift sous CyanogenOS 12.1. Attention toutefois, puisque le projet CyanogenOS a été abandonné, au profit du nouveau projet Cyanogen Modular OS. On imagine donc qu'Android 7.0 Nougat ne verra jamais le jour sur les Swift 2 et 2 Plus.

 

Côté performances, il s’en sort plutôt bien

Les Wileyfox Swift 2 et Swift 2 Plus sont tous les deux équipés du Snapdragon 430 de Qualcomm, avec son GPU Adreno 505. La différence majeure à ce niveau se situe dans la RAM équipée, de 2 Go pour le Swift 2 et 3 Go pour le Swift 2 Plus. Les huit cœurs Cortex A53 et un GPU relativement récent lui permettent d’obtenir des performances décentes pour son prix. Une tâche qui lui est facilité par la définition HD de 1280 x 720 pixels sur lequel il opère.

Cela lui permet donc d’obtenir des résultats qui le placent non pas en concurrence avec les appareils autour de 200 euros, mais plutôt ceux autour de 300 euros, comme le Axon 7 Mini par exemple, mais également même des smartphones beaucoup plus chers du fait de cette définition HD. Ainsi, il est capable de fournir de meilleures performances que le P9 Lite, le Galaxy A5 ou le Zenfone 3, vendus tous pourtant beaucoup plus chers.

Cependant, avec les scores affichés par le smartphone de Wileyfox, on reste extrêmement bas et de manière concrète dans les jeux le smartphone n’est pas vraiment fluide dès qu’on doit le pousser dans ses retranchements, sur des titres lourds comme Real Racing 3 par exemple. Et c’est plutôt attendu au vu du positionnement de ce smartphone. On vous recommandera donc de vous limiter à des jeux peu gourmands, sous peine d’être vite assez déçu des performances que vous obtiendrez.

 

Le vrai point noir, ne le cherchez plus c’est l’appareil photo

Si le Wileyfox s’en sort plutôt bien sur un certain nombre de domaines, il fait face à un défaut commun aux smartphones de cette gamme de prix : il dispose d’un appareil photo médiocre. Pour ce test, nous disposions du Swift 2 Plus, avev son capteur de 16 mégapixels contre 13 pour la version de base, mais on soupçonne que cela ne fasse pas vraiment de grande différence. L'appareil photo, signé Samsung, (avec une ouverture f/2.0) pourra vous rendre quelques services mais à condition d’avoir une bonne luminosité.

Il n’est pas non plus très doué quand il s’agit de capter des détails lorsque les conditions ne sont pas idéales, ou que la scène est un peu trop chargée, ce qui induit des photos avec un grain important. Ainsi, on s’aperçoit vite que la partie photo n’est pas le point fort de ce smartphone, et gère plutôt mal une diversité de couleurs sur une photo sans un éclairage approprié.

En intérieur, le capteur s'en sort guère mieux. Enfin, les clichés de nuit sont clairement hors de portée pour ce smartphone, qui aura toutes les peines du monde à vous fournir des clichés satisfaisants.

img_20161124_130010

img_20161124_124752

img_20161124_125007

img_20161124_134956

img_20161122_181727

 

L'écran HD pour l'autonomie

Le Wileyfox Swift 2 ne dispose "que" d’une batterie de 2700 mAh mais son Snapdragon 430, associé à une définition HD de 1280 x 720 pixels lui permet de s’en sortir dans la moyenne haute de notre test d'autonomie. Ainsi, dans notre test qui consiste en la lecture d’une vidéo 1080p pendant une heure sur YouTube en Wi-Fi, avec la luminosité réglée à 200 cd/m2, celui-ci n’a perdu que 8 % de sa batterie.

Bonne nouvelle : le Wileyfox Swift est compatible avec la technologie QuickCharge 3.0 afin de pouvoir recharger rapidement la batterie du terminal.

 

Réseaux et Communications

Le Swift est compatible avec trois bandes de fréquence 4G sur quatre en France (800, 1800 et 2600 MHz) et propose une 4G de catégorie 4, assurant un débit de 150 Mbps. Il dispose également du Wi-Fi 802.11ac.

 

Prix et Disponibilité

Le Wileyfox Swift 2 Plus est déjà disponible en France pour 219 euros chez Amazon par exemple. On trouve le petite frère, le Swift 2 à 189 euros.