Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test du Honor 6X : un smartphone prêt à dynamiter l'entrée de gamme

Après avoir proposé un Honor 5X en début d’année, un bon smartphone de milieu de gamme à prix attractif, Honor a décidé de continuer en étant encore plus agressif cette année. Lancé il y a quelques mois en Chine, le Honor 6X vient d'être officialisé en Europe au CES 2017 pour 249 euros. Est-ce que Honor réussira-t-il à nouveau son pari en proposant un smartphone qui va chasser sur les terres de l’entrée de gamme ? C’est la question à laquelle nous allons essayer de répondre dans ce test.

Avertissement : la précédente version de ce test était basée sur la version d'import du Honor 6X. En direct de Las Vegas et du CES 2017, nous avons pu mettre la main sur le Honor 6X en version internationale. Nous avons donc modifié les passages relatifs au prix, à la disponibilité et au support des bandes 4G. Pour le reste, les deux versions du Honor 6X sont identiques.

Test vidéo

Fiche technique

Évolution modérée par rapport au 5X

Pour qui a déjà vu un smartphone de Honor récent, le contact avec le 6X ne sera pas vraiment dépaysant. Adoptant une enveloppe métallique unibody, le Honor 6X reprend une grande partie du design de son prédécesseur en n’innovant pas outre mesure sur ce point.

Pour autant, il convient de ne pas oublier les points forts de ce nouveau Honor, qui s’il n’est pas follement original ne fait pas de grosses fautes dans le domaine de l’ergonomie, et réussit presque à faire oublier son écran de 5,5 pouces. Ainsi, s’il ne s’agit clairement pas d’un smartphone ultra compact, on n’a pas l’impression d’avoir à faire à une énorme bête, ce qui doit être mis au crédit du constructeur.

En revanche, certaines décisions de design reprises du Honor 5X pourraient faire un peu l’unanimité. Ainsi, il est toujours légèrement incurvé, ce qui signifie qu’il peut tanguer un peu lorsqu’il est plat sur un bureau par exemple.

Plus remarquable, surtout fin 2016, le smartphone n’embarque toujours pas de connecteur USB Type-C et préfère rester sur ce bon vieux Micro-USB 2.0.

Cela veut donc dire également pas de charge rapide, toujours réservée au cousin un peu plus haut de gamme, le Honor 8. On imagine que ce sera peut-être pour la prochaine fois ?

Il aime toujours autant les traces de doigt

Au niveau de l’écran, là encore pas beaucoup de changement. Déjà on constate que l’écran attire toujours autant les traces de doigts, et si vous voulez le conserver dans on état originel, il faudra vous équiper d’un chiffon microfibre. Ensuite, il conserve la même définition 1080p Full HD pour 5,5 pouces, ce qui nous amène donc à une densité de 401 pixels par pouce, sur une dalle IPS, comme sur le 5X.

Au niveau de la colorimétrie, si le 5X exposait déjà des couleurs trop froides, avec une température autour de 8000K, cela ne s’est pas amélioré avec le Honor 6X. En effet, on est encore au-dessus de 8000K en termes de températures des couleurs, même si, comme son prédécesseur, le 6X bénéficie d’un bon contraste, ici il est autour de 1300:1, avec une bonne luminosité (474 cd/m2), ce qui vous permettra de pouvoir lire convenablement en extérieur.

couleurs_honor_6x

 

EMUI 5 arrive quand déjà ?

Sur ce Honor 6X, c’est EMUI 4.1, l’interface constructeur de Honor qui est présente. Basée sur Android 6.0 Marshmallow, celle-ci ne possède pas de tiroir d’applications, contrairement à la nouvelle version, EMUI 5.0, déjà présente sur le Huawei Mate 9 et en en bêta test sur le Honor 8.

montage_home_emui_4_1

Autant être honnête tout de suite, si vous n’aimiez pas EMUI auparavant, il y a peu de chances que vous tombiez subitement sous le charme. Avant que la version 5 vienne peut-être améliorer les choses de côté, on ressort surtout avec un sentiment d’avoir affaire à un capharnaüm fonctionnel. Si EMUI permet de personnaliser grandement son expérience et dispose de quelques bonnes idées, on a l’impression d’être toujours à la recherche de ce paramètre qui contrôlait telle ou telle fonction.

montage_emui_settings

Le problème qu’on a, au final, plusieurs menus de paramètres, comme illustrés ci-dessous. En effet, pour agir si votre autonomie vous aurez le choix de vous rendre dans les paramètres de l’écran, ou alors dans paramètres, puis dans paramètres avancés, puis dans gestion de la batterie, qui possède encore des sous-menus disposant d’un certain nombre de fonctions. Pas spécialement le plus intuitif.

 

Kirin 655, la force tranquille

En ce qui concerne les performances de ce Honor 6X, le terminal bénéficie d’une nouvelle puce maison de HiSilicon, le Kirin 655. Là où le Honor 5X disposait d’un Snapdragon 616 avec un GPU Adreno 405, il s’agit ici d’un smartphone bien plus "intégré", puisque tous les composants vitaux ou presque viennent de la galaxie Huawei. Il est à noter que nous avons eu la version avec 32 Go de stockage et 3 Go de RAM.

Ainsi, il est intéressant de constater que le Honor 6X est non seulement plus rapide que le 5X, mais surtout il l’est à un tarif légèrement inférieur, ce qui lui permet d’avoir un rapport qualité-prix bien plus intéressant avec ce niveau de performance.

Comparé à d’autres concurrents parfois bien plus chers tels que son cousin de chez Huawei le P9 Lite (vendu autour de 250 euros) ou bien le Samsung Galaxy A5 2016 (rarement disponible en dessous de 300 euros), celui affiche encore ici l’intérêt d’embarquer un des derniers SoC Kirin nés de HiSilicon. Il est en revanche encore bien incapable de rivaliser avec le Snapdragon 650 mais celui-ci est ici présent sur le Sony Xperia X vendu presque trois fois le prix du Honor...

Réseaux & GPS

Le Honor 6X en version internationale supporte les bandes 800, 1800 et 2600 MHz. Honor fait donc l'impasse sur la bande 700 MHz, de plus en plus utilisée par Free Mobile.

Pas de gros problèmes au niveau du GPS non plus, qui accroche plutôt rapidement les satellites.

En revanche, au rang des absences, on constatera que ce smartphone n’offre pas de support pour le Wi-Fi 802.11 ac, et pas de support pour les bandes de fréquence 5 GHz, avec un support jusqu’au Wi-Fi 802.11n en 2,4 GHz.

Alors, ce "double capteur" ?

Un des arguments mis en avant par la communication de Honor, le 6X embarque un double capteur. Comme sur le Honor 8 vous vous demandez ? Eh bien non, pas tout à fait, puisque le deuxième capteur est uniquement de 2 mégapixels, et servira plus à effectuer des clichés avec un effet de profondeur. Une configuration qui rappellera à certains d’entre vous le HTC One M8 qui, en 2014, avait également testé un tel concept.

Dans la pratique, le Honor 6X ne s’en sort pas trop trop mal dans des conditions de luminosité décentes, et pour peu qu’on ne le presse pas trop, puisqu’il ne dispose pas de l’autofocus le plus rapide de la terre, ce qui est tout à fait attendu pour cette gamme de prix.

edf

edf

edf

edf

Par contre, dès que l’on essaie de prendre des clichés dans des conditions un peu plus défavorables, alors on se rend vite compte des limites du capteur 12 mégapixels, qui ne peut pas faire de miracles.

Le deuxième capteur sert donc à profiter d’un effet de "bokeh", ainsi qu’à réduire le bruit sur les clichés. Dans les faits, cela peut donner des résultats de profondeur de champ plutôt sympathiques, comme on avait déjà pu voir chez son cousin, le Huawei P9 et cela pourra s’avérer pratique pour un portrait, ou une photo macro.

edf

mde

edf

Pour autant, il faut être clair quant à la nature de cette fonctionnalité qui relève plus du gadget, et on est loin d’un véritable mode portrait comme introduit sur l’iPhone 7 Plus. Ce qui est tout à fait logique puisque le Honor 6X n’a pas vocation à concurrencer ce genre de smartphones, bien au contraire, puisqu’il évolue dans un segment d’entrée de gamme, à des années lumières des flagships.

Si vous vous contentez de prendre des photos uniquement pour les partager sur les réseaux sociaux ou par email, cela ne devrait pas donc trop vous poser de soucis, mais il ne faut pas s’attendre à des résultats fantastiques. La partie photo est donc plutôt cohérente avec le positionnement du smartphone.

Pas le meilleur, mais très correct

Avec ce nouveau Honor 6X, on dispose d’une batterie de 3340 mAh, ce qui augurait d’une autonomie plutôt correcte. Dans notre test d’autonomie, il s’en sort dans la moyenne haute, avec 14 % de perte de batterie, après une heure de vidéo YouTube en WiFi avec la luminosité d’écran réglée à 200 cd/m². Il ne s’en sort donc pas significativement mieux que son prédécesseur, surtout que celui-ci ne bénéficiait "que" de 3000 mAh pour sa batterie.

Dans la pratique, le Honor 6X s’en sort bien du moment qu’on évite les applications les plus gourmandes, et propose deux modes d’économie de la batterie, plutôt pratiques. On dispose ainsi d’un mode d’économie d’énergie "normal", et un autre, sobrement baptisé "Ultra", qui garde uniquement les fonctions basiques de téléphone et d’envoi de messages, comme illustré ci-dessous.

fb18d602b1924c8cb203170aa07e810a-w300

Prix et disponibilité

Le Honor 6X vient tout juste d'être annoncé pour la France. Il faut compter 249 euros pour se procurer la version doté de 32 Go / 3 Go et disponible dans trois coloris différents : or, silver et gris. Honor prévoit une ODR (offre de remboursement différée) de 30 euros, valable du 4 au 23 janvier prochain. Le prix tombera donc à 219 euros. Par la suite, Honor commercialisera la version 64 Go / 4 Go à 299 euros.