Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test du Honor 6C : que vaut le successeur du 5C ?

Après un très bon accueil en 2016 du Honor 5C, nous attendions beaucoup de ce Honor 6C. D'abord sorti en Chine sous le nom d'Enjoy 6S, le smartphone est enfin arrivé en mai 2017 sur notre territoire. Cette gamme compacte de la marque chinoise permet d'allier petit budget et caractéristiques honorables. Cependant, le 6C affiche une fiche technique en dessous de son prédécesseur. Mais dans la pratique, l'appareil est-il vraiment décevant ?

Fiche technique

Presque sexy

Le Honor 6C est d’apparence assez similaire au 5C notamment sur sa face avant. Élégant, léger et plutôt fin, il s’agit du plus beau modèle de toute l’histoire de la gamme C, qui n’avait pas pour habitude de proposer un design des plus sexy. Le logo de la marque argenté est apposé sur la partie basse de la façade avant, ce qui pourra apporter un peu de couleur pour certains ou retirer l’illusion premium pour d’autres... Une affaire de goût.

La prise en main est bien pensée, les trois boutons situés sur la tranche droite de l’appareil pour le volume et le déverrouillage sont bien placés. Un peu glissant il est vrai, il reste tout de même très agréable à l’utilisation.

Là où ça pêche côté design, c’est à l’arrière du Honor 6C. Même s’il paraît au premier abord plus soigné que le 5C, on remarque rapidement que quelque chose cloche. Les bandes inférieures et supérieures ont une teinte légèrement différente du reste de la façade arrière. Si l’ensemble semble être fait de métal, la petite nuance de couleur ne paraît pas être un effet de style, mais plutôt un matériau utilisé différent. Le décalage est très visible, les couleurs sont légèrement différentes ce qui ne rend pas l’ensemble très harmonieux.

Le capteur photo a délaissé sa forme carrée pour devenir arrondie. Et en dessous de celui-ci, un lecteur d’empreintes a été intégré. Il était présent sur la version asiatique du Honor 5C, mais pas sur celle européenne. Le capteur d’empreintes est accessible sans encombre et se trouve être particulièrement rapide.

Un écran qui ne s'améliore pas

Le Honor 6C s’équipe d’un écran 5 pouces et d’une définition de 1280 x 720 pixels. Sa dalle LTPS profite cette fois du 2,5 D ce qui n’était pas le cas avec le Honor 5C ce qui lui conférait un petit air dépassé. Sa définition et sa diagonale sont cependant en baisse puisque son prédécesseur avait un écran 5,2 pouces Full HD.

 

On retrouve les mêmes défauts que sur le Honor 5C avec une température des couleurs beaucoup trop élevée avoisinant les 9000°K. Dans les faits, les couleurs ne sont pas optimales puisque le blanc tire vers le bleu. Ce n’est pas gênant au quotidien, mais cela pourrait le devenir pour les plus avertis et les amateurs de photos.

Pas de EMUI 5...

Le dernier né de la gamme Honor C accueille la version Marshmallow d’Android, accompagnée de l’interface du constructeur, la désormais célèbre Emotion UI. Alors que pour le P8 Lite 2017 sorti en début d’année nous avions eu le droit à EMUI 5.0, il faudra faire avec la version 4.1 comme c’était le cas pour le 5C. C’est un peu dommage puisque déjà assez particulière à l’origine, cette version antérieure est assez éloignée des habitudes actuelles. Il n’y a, par exemple, pas de tiroir d’applications. Il est nécessaire d’aller faire un tour sur le Play Store pour installer un launcher.

Le bon côté, ce sont les grandes possibilités qui sont données pour personnaliser son smartphone et principalement son écran d’accueil comme le choix des thèmes, la gestion de sa barre d’état, du panneau de notifications et des paramètres rapides. EMUI permet aussi de nombreux raccourcis qui sont les bienvenus comme ceux présents sur l’écran de déverrouillage et le moteur de recherche très complet facile d’accès, entre autres.

Bonne nouvelle, il n’y a aucune application préinstallée et non désinstallable qui vient manger de la place pour rien.

Des performances à la baisse

Sur le papier, le changement de processeur amène une baisse des performances. Rappelons que Honor a fait le choix de passer d’un Kirin 650 à un Qualcomm Snapdragon 435 de 8 cœurs Cortex-A53 cadencé à 1,4 GHz. Le Kirin 650 jouit d’un procédé de fabrication bien plus avancé avec ses 16 nm FinFET de TSMC contre les 28 nm LP de Qualcomm.

Cependant on peut féliciter Honor d’avoir apporté des améliorations du côté de la mémoire. Fini les 16 Go de stockage et 2 Go de RAM, le 6C embarque respectivement 32 Go et 3 Go. Un port de microSD est le bienvenu, venant augmenter ses capacités de stockage.

Connexions

Le Honor 6C dispose de deux emplacements nano-SIM compatibles avec la 4G de catégorie 4 (150/50 Mbps). En région parisienne, nous n'avons relevé aucun problème de connexion, les communications sont bonnes, l'appareil a accès à trois bandes de fréquences française, la bande 700 Mhz ne faisant pas partie du lot.

Un capteur photo capricieux

Le Honor 6C s’équipe toujours d’une caméra arrière de 13 Mégapixels avec flash LED. Le résultat est dans l’ensemble plutôt convaincant pour un smartphone à 229 euros. En plein jour, la plupart des photos respectent assez le niveau de détail même si dès qu’il y a un peu de mouvement, les images ont tendance à rapidement devenir floues.

Et cependant, on peut relever de gros problèmes de gestion de la lumière et plus particulièrement de celle du soleil… Ci-dessous, vous pouvez constater que, malgré son absence dans le champ de vision de l’APN, il arrive que la lumière du soleil vienne tout simplement gâcher les clichés. Le mode HDR vient réparer en partie ce problème sans pour autant tout régler.

Comme d’habitude, le logiciel photo par Honor propose de nombreuses options comme des filtres, mais aussi des effets pour jouer notamment avec les effets de lumières comme Traînées lumineuses ou encore… Poussières d’étoiles.

La caméra frontale est de 5 mégapixels propose notamment un objectif grand-angle de 83 degrés, idéal pour effectuer des selfies à plusieurs en mode panoramique. On retrouve encore une fois le mode Embellir pour corriger les petits défauts.

Plutôt endurant

La batterie embarquée est de 3 020 mAh ce qui est un peu au-dessus des 3 000 mAh du Honor 5C. Pas de charge rapide, l’appareil doit compter sur un chargeur de type micro-USB.

Lors de notre test d’autonomie, c’est-à-dire le visionnage d’une vidéo HD pendant une heure avec une luminosité réglée à 200 cd/m2, le Honor 6C a perdu seulement 10 %, ce qui est plus que convenable notamment pour un smartphone de cet acabit. Il fait mieux que son prédécesseur et que son concurrent le Lenovo Moto G5 et arrive ex aequo avec le P8 Lite 2017.   

Prix et disponibilité

Le Honor 6C est disponible depuis le 15 mai 2017 au prix de 229 euros.