Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test HTC U11 Life : un Google Pixel 2 moins cher... mais encore trop cher

Le HTC U11 Life est le premier smartphone doté d'Android One officiellement vendu en France. On se devait donc le tester ! Au programme : une expérience Android pure et une fonction squeeze comme sur le Google Pixel 2.

Fiche technique

Ce test a été réalisé à partir d'un smartphone prêté par la marque.

Design

Sur le plan du design, il est bien impossible de nier que ce HTC U11 Life est un téléphone... HTC. Le caractère de la marque s'exprime toujours autant, avec des formes qui petit à petit sont devenues les siennes. Le smartphone est très arrondi et un peu plus épais que la moyenne, ce qui peut déplaire mais lui offre une préhension très agréable.

Sur la face avant, on remarque d'autant plus la patte de l'entreprise que le HTC U11 Life a des bordures très marquées autour de son écran, aussi bien sur les bordures latérales de l'écran que le front et menton. On ne va pas se le cacher : c'est épais. Très épais. Sur la partie inférieure, les boutons de navigation semblent au milieu de la large bande noire.

On relève particulièrement ce détail alors que le marché se tourne vers les écrans 18:9 et des designs cherchant à être "borderless". Au moins, le lecteur d'empreintes se place sans aucun souci en bas du téléphone, en prime de boutons précédent et applications capacitifs ne s'activant que le téléphone allumé.

Il s'éloigne pour sûr des tendances actuelles pour plutôt rester dans les tendances d'il y a quelques années : les amateurs de l'iPhone 3GS apprécieront. Au dos, sa coque faite de verre arbore une robe colorée (bleue sur notre modèle de test) réfléchissante. L'unique capteur photo est ici bien centré en haut. Au milieu, le logo HTC apparaît. En bas, c'est le fameux logo Android One qui prend sa place pour noter l'utilisation d'Android sous sa forme la plus pure.

Sur le haut du téléphone, on retrouve simplement la trappe Dual SIM ainsi que le micro de réduction de bruit. La tranche droite n'intègre rien, tandis que la gauche dispose des boutons de volume et de verrouillage. Ce dernier est légèrement texturé afin d'être facilement reconnu tactilement. En bas du téléphone, on retrouve le haut-parleur placé au centre ainsi que la prise USB type C qui se retrouve sur la droite. Eh non : pas de prise jack !

À noter : le HTC U11 Life est certifié IP67, ce qui lui offre un certain degré de résistance à la submersion dans l'eau douce. On ne l'emportera pas dans la piscine, mais pourra le poser sur notre chaise à côté sans risquer de le voir décéder à cause d'une bataille d'eau.

Écran

Comme nous vous le disions précédemment, le HTC U11 Life a des allures de téléphone d'un autre temps. Et cela se voit aussi sur son écran, qui est une dalle Super LCD de 5,2 pouces au ratio... 16:9 ! C'en devient presque rare sur le marché de nos jours. Celle-ci supporte une définition Full HD de 10920 x 1080 pixels, et est protégée par un verre Corning Gorilla Glass 5.

À l'usage et avant mesure, celle-ci paraît très bien équilibrée. Les couleurs sont vives sans être brûlées, et aucune dominante n'apparaît à l’œil. On pourrait presque remarquer des verts un peu plus délavés par rapport aux bleus et rouges, et des rouges manquant un brin de vivacité, mais l'impression est très légère : la dalle est vraiment agréable.

Notons que le téléphone n'offre pas de modes de couleurs différents ni même de réglage de la balance de couleurs. Les initiés pourront toutefois activer un mode sRGB en passant par les options développeurs.

Sur nos mesures, on remarque que les petits défauts observés se retrouvent sur le graphique : la dalle manque particulièrement de vert, et tire beaucoup sur le bleu au détriment du rouge.

Elle a toutefois de bons angles de vision (LCD oblige), dispose d'une très bonne luminosité (517 cd/m²), et un bon taux de contraste (1324:1). Sa température de couleurs est également assez bonne à 7600K, dans les canons de ce qui se fait sur le marché actuellement.

Logiciel

L'aspect logiciel du HTC U11 Life est peut-être sa plus grande force, puisqu'il fait partie de l'initiative Android One. Celle-ci est assez particulière : héritière de la gamme Play Edition que nous autres européens n'avons pas connu, elle promet d'offrir une expérience Android pure. Plus encore : si HTC est bien le constructeur du téléphone, Google se chargera de le mettre à jour à l'avenir, garantissant une mise à disposition rapide -- du moins plus que d'ordinaire -- des dernières versions.

Pour l'heure, le téléphone dispose donc d'Android 8.0 Oreo, du patch de sécurité de janvier 2018 et ne devrait pas tarder à recevoir la version 8.1. On retrouve ici le système d'exploitation dans sa forme la plus pure, sans plus de personnalisation d'interface du constructeur que la présence du Pixel Launcher. L'accent est naturellement mis sur les services Google, avec un volet Now disponible directement par un glissement sur la droite de l'accueil.

Le tiroir d'application est toujours de la partie, mais n'a pas besoin d'un bouton pour être ouvert : un glissement vers le haut suffit. En vérité, l'expérience est semblable quasiment en tout point à celles proposées par les Google Pixel sur ces deux dernières années : un point fort pour ceux appréciant le système d'exploitation sous sa forme la plus pure, mais un point faible pour ceux appréciant les petites fonctionnalités en plus disponibles sur d'autres appareils, comme les coffres-forts ou les réglages précis du governor.

Autre point similaire aux Google Pixel, ce HTC U11 Life profite de la fonctionnalité Edge Sense qui permet de serrer le téléphone pour lancer un raccourci définissable librement. Si Google appuie sur le fait de lancer Google Assistant de cette manière, vous pouvez très bien l'attribuer à ce que vous voulez... et même le désactiver. Un bon point donc.

Performances

Si la mention Android One pourrait laisser entendre à certain qu'il s'agit d'un smartphone d'entrée de gamme, le HTC U11 Life intègre un SoC Snapdragon 630 couplé à 3 Go de RAM le plaçant surtout parmi les milieux de gamme plus accessibles. Et ça se ressent : l'interface est parfaitement fluide, qu'il s'agisse de passer d'appli en appli ou surfer sur le web.

Sur Arena of Valor, le téléphone n'a pas accès au mode 60 fps et plus. Malgré tout, il tient un 30 FPS totalement stable en configuration maximale de l'affichage et des effets de particule. Pour la plupart des jeux, il sera un compagnon de choix.

Sur Lineage 2 Revolution, beaucoup plus gourmand, le téléphone encaisse des réglages graphiques élevés avec des FPS très constants garantissant un bon confort de jeu. Qualcomm confirme une nouvelle fois la qualité de ses GPU : celui-ci est capable de tenir sur la durée sans problème.

À noter par ailleurs que la chauffe du téléphone est bien maîtrisée. Sur une session de 30 minutes de jeu, la chaleur se ressent très peu et est bien dissipée. Le HTC U11 Life conviendra bien à des sessions longues pour les joueurs acharnés.

Appareil photo

Le HTC U11 Life dispose d'un capteur photo de 16 mégapixels avec une ouverture du diaphragme à f/2,0. Celui-ci est très bon dans son ensemble. Malgré quelques petits défauts ici et là, il s'avère très convaincant.

Quand les conditions de prise de vue sont optimales, il réussit à la fois à retranscrire des couleurs fidèles et un niveau de détails très bon. On apprécie la finesse des traits sur des éléments qui ne sont pas forcément évidents à gérer pour le capteur, comme la neige qui recouvre Paris.

On remarque tout de même que l'appareil photo n'est pas sans limites et qu'il peut arriver que certaines zones de l'image paraissent légèrement délavées et perdent aussi un peu en qualité. Sur la photo ci-dessous, j'ai l'impression que la lumière du soleil qui venait de face, par au-dessus, a quelque peu perturbé le capteur. La partie supérieure de la façade de l'immeuble en prend un coup (et pardonnez le manque d'horizontalité, j'ai mal cadré).

Pour les images réalisées en faible luminosité, le HTC U11 Life réussit mine de rien à s'en sortir honorablement. Rien d'extraordinaire, mais la qualité est plus que correcte. Le niveau des détails en prend forcément un coup, mais l'essentiel est préservé.

Au-delà de ça, si on réussit à exploiter l'éclairage d'un lampadaire à bon escient, on obtient même de jolis résultats, même si le noir est bien installé dans le ciel. Rien d'exceptionnels, qu'on s'entende, mais c'est un bon point à relever.

Néanmoins, s'il n'y a vraiment que la lune pour vous éclairer, le capteur du smartphone a du mal à « voir » la scène. Sur les exemples ci-dessous, le cliché est bien plus sombre que la réalité.

Sur sa face avant, le HTC U11 Life s'équipe là aussi d'un capteur de 16 mégapixels au rendement satisfaisant en termes de couleurs et de détails, idéal pour capturer l'essence d'une belle bromance entre collègues.

Sachez qu'il y a une petite latence, en HDR ou non, quand on prend une photo avec le capteur arrière ou avant. C'est le temps pour le logiciel de traiter la photo. À noter que l'appareil peut filmer jusqu'en 4K.

Son

Sachez tout d'abord que le HTC U11 Life est compatible avec le Bluetooth 5.0, et donc la connexion simultanée de deux lecteurs audio (deux enceintes par exemple) pour une même source. Il est par contre dépourvu de la moindre prise jack. Fort heureusement, HTC fournit dans sa boîte un casque audio USonic en USB type C disposant d'une réduction de bruit active pour rattraper le coup, mais pas d'adaptateur jack.

Le haut-parleur du téléphone est serviable, sans être exceptionnel. Il est uniquement situé en bas du téléphone, et ne profite pas du haut-parleur des appels pour offrir un son stéréo comme c'est le cas sur le HTC U11. Parfait pour regarder ses vidéos, mais loin d'être optimal pour écouter de la musique (mais qui le ferait ?).

Réseau et communications

Pas de souci pour le réseau : le HTC U11 Life est bien compatible avec la 800, 1800, 2100 et 2600 MHz. Il est même compatible avec la 700 MHz, et s'assure donc un bon avenir sur nos réseaux européens et français.

En appel, la qualité est très bonne et les micros de réduction de bruit font bien leur travail pour éliminer le vacarme de Paris pour ne pas gêner votre interlocuteur. Le fix GPS est lui aussi rapide et précis, faisant que l'on peut aisément utiliser Google Maps même en piéton.

Autonomie

La batterie de 2 600 mAh assure une autonomie ni excellente ni mauvaise. À l'oral, on se contenterait d'un « meh » dubitatif et d'un haussement d'épaules. Pour un usage quotidien, on pourrait résumer l'endurance du HTC U11 Life au terme « honorable ».

En fait, le smartphone est loin d'être un champion de l'autonomie, mais il ne déçoit pas pour autant. Si vous avez une utilisation assez modérée du smartphone, il peut tenir toute une journée aisément. En le poussant sur des tâches un poil plus gourmandes, on tombe assez rapidement dans le rouge, mais la chute n'est pas vertigineuse non plus. Ce n'est donc pas le smartphone idéal pour les amoureux de l'autonomie, mais il ne vous lâchera pas non plus à la première difficulté.

Lors de notre protocole de test ViSer, l'appareil a tenu 7 heures et 27 minutes, ce qui est un résultat très moyen, en accord avec nos observations. On finira sur un très bon point : la charge rapide QuickCharge 3.0. Le smartphone passe de 0 à 75 % de batterie en moins d'une heure. Comptez une trentaine de minutes supplémentaires cependant pour atteindre les 100 %.

 

Galerie photo

Prix et date de sortie

Le HTC U11 Life est d'ores et déjà disponible en France, en deux couleurs : noir ou bleu. Il est vendu au prix conseillé de 349 euros pour la version à 32 Go -- d'ailleurs, bon à savoir : il est en promotion chez SFR avec un casque JBL offert.

Sur le site du constructeur, vous ne trouverez pour l'instant que le modèle à 64 Go coûtant 379 euros.

Test rédigé en partie par Omar Belkaab.