Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test du Sony Xperia 10 : un grand écran ne suffit pas à être à la hauteur

Sony renouvelle sa gamme de smartphones en 2019 autour d'une caractéristique clé : l'écran 21:9. Voici notre test du Xperia 10, la déclinaison la moins chère de la famille.

Le 21:9, c'est la nouvelle idée de Sony pour se différencier sur le marché du smartphone. Il permet à la fois de regarder des films dans leur format d'origine, sans aucune bande noire, mais aussi d'optimiser l'utilisation de plusieurs applications sur smartphone. Pour concrétiser cette idée, Sony a lancé deux smartphones milieu de gamme : les Xperia 10 et Xperia 10 Plus.

Nous avons déjà testé le Xperia 10 Plus, qui comme son nom l'indique propose essentiellement un écran plus grand, aussi nous allons focaliser notre test du Xperia 10 sur les différences entre les deux smartphones.

Fiche technique

Ce test a été réalisé à partir d'un smartphone fourni par la marque.

Le même en plus petit

Le Sony Xperia 10 reprend le même design qui nous avait séduits avec le Xperia 10 Plus. On a un donc un grand smartphone, mais pas très large, avec un écran prenant l'essentiel de la face avant sauf un front un peu large qui permet d'éviter une encoche souvent jugée disgracieuse. Il est plus petit que le Xperia 10 Plus, mais reste un smartphone assez imposant avec une hauteur similaire à celle du Pixel 3 XL par exemple.

Le châssis est une nouvelle fois en plastique, mais avec une très belle finition métal qui donne vraiment l'impression d'avoir un smartphone premium en main. Si la taille ne vous dérange pas, alors on ne trouve pas vraiment de défaut au design de cet appareil qui propose de surcroît toute la connectique nécessaire : USB Type-C, port jack 3,5mm et lecteur de microSD.

C'est d'ailleurs sur ce dernier que nous serons le plus critique. Il est très difficile, pour ne pas dire impossible, de retirer le logement pour carte micro SD avec les doigts. De plus, le système du téléphone oblige à également retirer le logement pour la carte nano SIM, ce qui ne serait pas un problème si les téléphones de Sony ne redémarraient pas automatiquement à chaque fois que la carte SIM est retirée ou insérée dans le téléphone ! Heureusement, ce n'est pas tous les jours que l'on installe une carte micro SD ou une carte SIM dans un smartphone.

Le 21:9

Écran

Le Xperia 10 est équipé d'un écran de 6 pouces avec une définition Full HD+ au format 21:9. C'est clairement le composant sur lequel Sony semble avoir le plus misé avec ce smartphone. On obtient un dalle LCD assez lumineuse pour un téléphone à ce prix, même si on regrette un capteur de luminosité un peu lent au déclenchement.

Une fois passé sous notre sonde, l'écran révèle ses bonnes capacités. La dalle a une luminosité maximum de 536 cd/m², un joli score pour du LCD sur cette gamme de prix, avec un contraste de 1222:1. Comme souvent, l'écran tire un peu trop vers le bleu par défaut avec une température moyenne mesurée à 8700K.

Android 9.0 Pie sans trop d'adaptation

Comme le Xperia 10 Plus, le Xperia 10 est équipé d'Android 9.0 Pie avec l'interface de Sony et la mise à jour de sécurité de février 2019. Nos observations ne changent donc pas comparativement au test du Xperia 10 Plus.

En résumé : Sony propose une belle interface, mais elle n'est pas assez adaptée à l'écran 21:9 du téléphone. Heureusement, Android propose nativement de partager en deux l'écran sur la plupart des applications, même si certaines comme Netflix sont incompatibles.

Performances en retrait

Le Sony Xperia 10 est équipé d'une puce Snapdragon 630 épaulée par 3 Go de RAM et de 64 Go de stockage. Pour un smartphone vendu à ce prix, il s'agit d'une puce plutôt peu performante, basée sur des cœurs basse consommation Cortex-A53.

Nos tests confirment d'ailleurs les performances en retrait du smartphone, tant sur le calcul brut que sur la partie graphique qui servira aux jeux vidéo. Cela se ressent même dans les applications qui prennent plus de temps à être lancées, ou au multitâche parfois laborieux. Nous avions déjà noté les performances un peu trop moyennes du Xperia 10 Plus, et ce Xperia 10 fait moins bien.

Sur Arena of Valor, le jeu désactive par défaut l'affichage HD, mais pousse sinon les autres options au maximum. Dans ces conditions, et même avec l'affichage HD activé, le jeu affiche 30 images par seconde de façon stable, même sur une longue session de jeu.

Avec PUBG Mobile, les graphismes sont réglés au niveau de détail minimum par défaut. Le jeu arrive à maintenir un niveau de fluidité correcte, sauf en véhicule où les performances peuvent s'effondrer. On peut noter quelques ralentissements dans les menus du jeu, mais ça n'handicape pas l'expérience pendant une partie.

Appareil photo

Au dos du Xperia 10, on retrouve deux appareils photo. Un premier équipé d'un capteur de 13 mégapixels, avec objectif grand angle f/2,0 (76,4°). Le second permet d'ajouter plus d'informations au cliché avec un capteur de 5 mégapixels sous un objectif f/2,4 (87,9°).

On retrouve le même traitement photo que sur le Xperia 10 Plus, et les mêmes défauts, notamment au niveau du HDR qui a des difficultés à détourer correctement les nuages. Pour le reste, le téléphone s'en sort plutôt correctement sur les photos de jours, mais on en attend pas moins d'un téléphone à ce prix.

De nuit, il devient plus complexe de prendre une photo avec une bonne mise au point. La balance des blancs devient clairement problématique, difficile de ne pas obtenir une photo totalement jaunie par l'éclairage. Le résultat n'est ici pas à la hauteur de la concurrence, notamment le Galaxy A50 de Samsung.

En façade, Sony a placé une caméra de 8 mégapixels avec un objectif f/2,0. Elle permet de prendre de plutôt jolis selfies dans les bonnes conditions, même si on retrouve les problèmes de traitement HDR, mais la nuit il devient plus complexe de réussir ses clichés. Ce n'est pas avec ce téléphone que l'on conservera des souvenirs de nos plus belles soirées.

Autonomie

Le Xperia 10 intègre une petite batterie de 2870 mAh. Elle est toutefois suffisante pour octroyer au téléphone une autonomie somme toute assez moyenne. Avec une heure de jeu, une heure de streaming vidéo (Plex, YouTube), 2 heures de navigation web (Twitter, Chrome) et une utilisation plus diverse faisant monter la durée totale d'écran allumé à 5 heures et 40 minutes (le reste de la journée, l'écran était en veille), je suis tombé à 12% de batterie.

Sur ce terrain, la concurrence fait bien mieux, puisqu'il n'est pas rare de trouver des appareils avec une batterie volumineuse de 4000 mAh, que ce soit chez Samsung ou les fabricants chinois.

Le smartphone est compatible avec la charge rapide par USB Type-C. Un chargeur de 7,5W plutôt compact est fourni dans la boite. Il est suffisant pour charger de 10 à 37% la batterie en 30 minutes. Il faut compter 2 heures pour charger complètement le téléphone.

Le Sony Xperia 10 est commercialisé à 349 euros en France. À ce prix là, il doit faire face au Samsung Galaxy A50, champion du rapport qualité/prix en ce milieu d'année 2019.