Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Samsung Galaxy A53 5G vs Xiaomi Redmi Note 11 Pro 5G : quel est le meilleur smartphone ?

Samsung a choisi le mois de mai 2022 pour présenter son nouveau smartphone milieu de gamme phare, le Galaxy A53 5G. Dans le même temps, Xiaomi propose sa propre vision du rapport qualité-prix avec le Redmi Note 11 Pro 5G. Bien que ce dernier ait une fiche technique solide et soit proposé moins cher, il ne faut pas pour autant enterrer son concurrent du jour.

Le téléphone du géant coréen n'a peut-être pas l'argument tarifaire de son côté, mais peut se prévaloir d'autres avantages, notamment au niveau logiciel. Avant de comparer les fiches techniques, voici un rappel des prix conseillés pour la configuration de base de ces deux modèles :

Maintenant que les présentations sont faites, place au versus !

Fiches techniques des Samsung Galaxy A53 5G et Xiaomi Redmi Note 11 Pro 5G

Design : de la sobriété avant tout

Samsung ne réinvente pas la roue avec son Galaxy A53 en proposant un design quasi identique au modèle précédent. Ce n'est pas un défaut dans la mesure où la qualité de fabrication est au rendez-vous.

Le dos en plastique mat a le bon goût de ne pas trop marquer les traces de doigts. Les bordures en plastique brillant sont plates, mais légèrement arrondies aux extrémités pour faciliter la prise en main. Sans pouvoir être qualifié de compact, le Galaxy A53 garde un gabarit contenu et un poids agréable de 189 grammes.

On retrouve également ce qui est désormais une signature de la gamme A : le module photo parfaitement intégré au reste du téléphone. Pas de miracle cependant, le téléphone reste bancal une fois posé à plat. La face avant est très classique avec des bordures noires visibles et un capteur avant intégré sous forme de poinçon.

Sur la tranche droite, les boutons sont parfaitement positionnés pour tomber sous le pouce. La tranche inférieure du téléphone abrite quant à elle le connecteur USB-C, la trappe pour deux cartes nanoSIM ou une seule SIM accompagnée d'une carte microSD, et le premier haut-parleur. Le second se trouve juste au-dessus du capteur photo frontal.

Cela ne vous a pas échappé, Samsung s'est débarrassé de la prise casque 3,5 mm. Notons que le téléphone est certifié IP67 pour une résistance à la poussière et à l'eau jusqu'à 1 mètre pendant 30 minutes.

Un peu plus haut et plus large, le Redmi Note 11 Pro 5G affiche 202 grammes sur la balance. Un embonpoint qui s'explique en partie par un écran un peu plus grand que celui du Galaxy A53, nous y reviendrons. Le dos du téléphone est en verre dépoli. Un matériau qui offre une sensation agréable au toucher, sans pour autant trop marquer les traces de doigts.

Le module photo est protubérant, avec des capteurs "en escalier" qui ressortent de la coque. L'intégration est ici moins soignée que celle du Galaxy A53. Les tranches en aluminium sont plates. Un design qui n'est pas sans rappeler celui des smartphones marqués d'une pomme. La prise en main est agréable, mais attention cependant, le Redmi Note 11 Pro 5G est à classer dans la catégorie des grands téléphones.

Le Redmi profite également de haut-parleurs stéréo, mais conserve sa prise jack. Un "détail" qui a son importance pour les amoureux des écouteurs et casques filaires. Enfin, le téléphone a une certification IP53 pour résistance à la poussière et aux éclaboussures.

Pour résumer, le Galaxy A53 5G n'innove pas, mais concerne une qualité de fabrication et une durabilité exemplaire. De son côté, le Redmi Note 11 Pro 5G est tout aussi qualitatif, mais avec des finitions moins poussées, un plus grand gabarit et une prise jack. Difficile de départager les adversaires sur ce round.

Écran : on en prend plein les mirettes

Dans le coin gauche du ring, le Galaxy A53 5G et son écran 6,5 pouces AMOLED 120 Hz (non adaptatif) avec une définition de 1080 x 2040 pixels. Le tout avec un ratio tout en longueur de 20:9 et une densité de pixel de 405 pixels par pouces. Le tout est protégé par du verre Gorilla Glass 5.

Samsung a déjà prouvé à maintes reprises sa capacité à concevoir des dalles de qualité pour ses smartphones. Ce Galaxy A53 ne fait pas exception à la règle. La couverture du spectre colorimétrique est très bonne, avec 129 % du DCI-P3 lorsque le téléphone est réglé en mode "vif". C'est tout simplement excellent pour un téléphone de milieu de gamme.

Avec une luminosité maximale mesurée à 707 cd/m², l'écran du Galaxy A53 reste parfaitement lisible, y compris en plein soleil. En revanche, on regrette une luminosité automatique un peu capricieuse qui a tendance à descendre un peu trop bas dans l'obscurité. Rien de dramatique dans la mesure où la luminosité peut être ajustée manuellement.

Pour un réglage optimal de la température des couleurs, on vous conseille le mode "naturel", le mode "vif" par défaut ayant tendance à tirer vers le bleu.

Le Redmi Note 11 Pro 5G affiche une dalle similaire dans ses caractéristiques. Ainsi, on retrouve un écran AMOLED un peu plus grand de 6,67 pouces au ratio 20:9 avec une définition Full HD+ 1080 x 2400 pixels et un taux de rafraichissement de 120 Hz non adaptatif. La densité de pixels est de 395 ppp et la protection de la dalle est également assurée par le Corning Gorilla Glass 5.

Nos mesures révèlent une bonne couverture du spectre colorimétrique DCI-P3 à hauteur de 101 % avec le mode "intense" par défaut. La fidélité des couleurs, très vives, n'est pas parfaite, tout comme la température qui affiche des teintes bleutées. Les modes standards et auto s'en sortent mieux sur ce dernier point. Enfin, la luminosité maximale de 660 cd/m2 est suffisante pour profiter de l'écran de son smartphone en extérieur.

Vous l'avez compris, Xiaomi comme Samsung proposent des écrans de qualité sur leurs smartphones respectifs. Sans atteindre le niveau de perfection des appareils vendus deux fois plus cher, les dalles restent un plaisir pour les yeux. Petit avantage à Samsung sur ce point pour ce qui est de la précision de l'image par défaut.

Logiciel : l'écart se creuse

Le Galaxy A53 tourne sous Android 12 avec l'interface maison de Samsung, One UI dans sa version 4. On apprécie particulièrement One UI pour sa simplicité dans la prise en main et le nombre raisonnable d'applications par défaut. Ce n'est peut-être pas l'interface la plus personnalisable du marché, mais l'essentiel est là. Des couleurs d'accentuation en passant la police d'écriture, le fond d'écran et les icônes, il y en a pour tous les goûts.

En revanche, on regrette les ralentissements rencontrés dans l'interface. Ce problème est bien sûr lié aux performances brutes et à l'optimisation logicielle de Samsung. Cela se ressent notamment lors du délai d'affichage du clavier lorsque l'on clique sur un champ de saisie. Rien de dramatique, mais suffisamment notable pour être cité.

Là où Samsung fait la différence, c'est en proposant sur son milieu de gamme quatre années de mises à jour majeures d'Android et cinq années de mises à jour de sécurité. Seuls Apple et Fairphone font mieux. Sur ce point, Xiaomi a encore du retard à rattraper.

Le Redmi Note 11 Pro 5G profite de l'interface MIUI 13 de Xiaomi. L'expérience logicielle peut être déroutante pour certains utilisateurs dans la mesure où MIUI tourne bien sous Android, mais avec de faux airs d'iOS. C'est par exemple le cas du centre de contrôle qui est séparé de celui des notifications. Un coup de main à prendre, mais qui s'avère très pratique, surtout si vous souhaitez accéder aux raccourcis liés à vos appareils domotiques.

La personnalisation de l'interface est assez poussée. Cela va du choix entre les différents modes "Always On" en passant par le mode de navigation avec les gestes ou les boutons. Mention spéciale à la possibilité de gérer l'affichage des différentes catégories d'applications au sein du tiroir d'applications.

Comme trop souvent sur l'interface de Xiaomi, le nombre d'applications préinstallées est trop important, et peu pertinent. On retrouve, en plus des applications Google et Xiaomi : WPS Office, AliExpress, Joom, TikTok, etc. Le scan de l'antivirus à l'installation de chaque application est également gênant. Heureusement, il est possible de le désactiver.

Les deux interfaces ont leurs forces et faiblesses, mais nous avons tout de même une préférence pour l'accessibilité et la simplicité de One UI. Le suivi logiciel exemplaire de Samsung enfonce le clou. Victoire par KO pour la marque coréenne dans ce round.

Performances : ils vont à l'essentiel

Le Galaxy A53 5G est équipé d'un processeur maison, l'Exynos 1280, couplé à 6 ou 8 Go de RAM selon la configuration. Le téléphone n'est pas le plus réactif que nous ayons eu en main. Nous avons rencontré quelques ralentissements dans l'interface. Il faut parfois attendre une seconde ou deux pour effectuer les tâches les plus lourdes. Rien de scandaleux, mais nous ne sommes pas sur une fluidité totale.

Oui, il est possible de jouer avec le Galaxy A53. Fortnite tourne de manière fluide à 30 i/s avec un niveau de graphismes minimum. Pour des jeux moins gourmands ou mieux optimisés comme Call of Duty Mobile, l'expérience de jeu est très bonne. Bonne nouvelle également, aucune chauffe excessive du téléphone à déplorer après 30 minutes de jeu.

De son côté, le Redmi Note 11 Pro 5G embarque un processeur Snapdragon 695, associé à 6 Go de RAM et 128 Go de stockage. Une configuration suffisante pour faire tourner l'interface de façon fluide. Nous n'avons pas rencontré de gros ralentissements lors de notre test.

Côté gaming, le constat est similaire à celui du Galaxy A53. Les titres les plus gourmands comme Fortnite peuvent tourner correctement à 30 i/s, mais uniquement avec un niveau graphique minimum. Augmenter la qualité se traduira irrémédiablement par des ralentissements gênants dans les phases de combat. Si vous jouez uniquement à Candy Crush, aucun problème.

Pour sa plus grande fluidité dans l'interface, le Redmi s'impose d'une courte tête face au Galaxy.

Appareil photo : le savoir-faire de Samsung

La configuration photo du Samsung Galaxy A53 5G est la suivante :

Dès les premiers clichés, on constate le traitement photo très édulcoré de Samsung. Les couleurs sont assez vives. C'est assez flagrant sur le ciel très bleu et les plantes d'un vert parfois à la limite du fluo. Le capteur principal (grand-angle) s'en sort très bien en plein jour, avec un bon niveau de détails, particulièrement au centre de l'image.

Même constat pour l'ultra-grand-angle. Habituellement traité comme le parent pauvre des modules photo sur le milieu de gamme, il s'en sort ici avec les honneurs. Pas de miracle cependant, le niveau de détail est moins important que sur le capteur principal et on constate une déformation dans les angles des clichés.

Le mode portait est convaincant, avec la possibilité de régler le flou d'arrière-plan avant et après avoir pris les photos. Le capteur avant permet de prendre de beaux égoportraits, sans trop lisser la peau. Le capteur est en revanche beaucoup plus anecdotique, notamment à cause de sa distance de mise au point qui ne permet pas de se rapprocher suffisamment du sujet.

Pour les clichés nocturnes, le mode nuit se montre pertinent. Il apporte plus de luminosité à la scène afin d'augmenter les détails. Mais cela ne suffit pas à supprimer le bruit numérique sur l'image.

Côté Xiaomi Redmi Note 11 Pro 5G, voici la configuration :

Comme Samsung, Xiaomi applique un traitement logiciel offrant des couleurs chatoyantes. Les photos ont un bon niveau de détails au premier plan, mais le manque de dynamique ne permet pas de bien déboucher les zones d'ombre.

Un constat qui ne fait que s'accentuer avec le capteur ultra-grand-angle qui manque clairement de piqué, au point de voir floue lorsque l'on regarde trop dans les coins de l'image.

Les clichés nocturnes sont exploitables, mais les yeux les plus fins remarqueront le bruit numérique très présent en arrière-plan. Les portraits et les selfies offrent une belle qualité grâce à un détourage précis des sujets. Le capteur macro est tout simplement à oublier.

Sur cette manche, nous donnons le point à Samsung pour son traitement logiciel plus poussé et la cohérence des photos entre le capteur grand-angle et ultra-grand-angle.

La recharge rapide fait la différence

Les deux téléphones sont équipés d'une batterie de 5000 mAh. Ajoutez à cela des écrans et des performances similaires et vous ne serez pas étonné d'apprendre que leur endurance est comparable.

Concrètement, vous allez pouvoir tenir une journée et demie dans le cadre d'un usage mixte. Les plus acharnées n'auront aucun mal à finir une grosse journée, que ce soit sur le Galaxy A53 ou le Redmi Note 11 Pro. Si vous y allez doucement, ils vous le rendront bien également en offrant jusqu'à deux jours d'autonomie.

S'il fallait les départager sur ce point, le Redmi s'en sort légèrement mieux dans nos tests avec le logiciel Viser. 12h24 d'endurance contre 11h12 pour le Galaxy A53.

Côté recharge, deux mondes s'affrontent. Chez Samsung, on ne fournit plus le chargeur dans la boîte, mais un simple câble USB-C vers USB-C. Le téléphone est compatible avec la recharge 25 W. Cela se traduit par un temps de recharge interminable en 2022 : 1h30 en moyenne.

À l'inverse, Xiaomi fournit un chargeur de 67 W, pour une recharge complète en seulement 40 minutes.

Quel téléphone choisir entre le Samsung Galaxy A53 5G et le Xiaomi Redmi Note 11 Pro 5G ?

Nos deux adversaires du jour ont de solides arguments à faire valoir. Dans les deux cas, les téléphones offrent une expérience équilibrée au quotidien. Pour les départager, vous allez devoir être clair sur ce que vous recherchez en priorité dans un smartphone de milieu de gamme.

Si votre seul critère est le prix, alors le Redmi s'impose logiquement en proposant un tarif plus attractif. Mais c'est loin d'être sa seule qualité. En effet, il se distingue du Galaxy A53 par une interface un peu plus fluide, ainsi qu'une recharge rapide sans commune mesure avec ce qu'offre le téléphone de Samsung.

Mais il en faut plus pour faire oublier les nombreuses qualités du Galaxy A53 5G. Le design maitrisé du téléphone, l'écran de qualité, l'interface One UI ainsi que le module photo très solide sont autant d'arguments en faveur du téléphone coréen.

Où acheter les Galaxy A53 5G et Redmi Note 11 Pro 5G ?

Le Samsung Galaxy A53 5G est disponible en quatre couleurs : blanc, noir, pêche et bleu. Deux configurations sont proposées :

    6 Go de RAM + 128 Go de stockage : 459 euros

    8 Go de RAM + 256 Go de stockage : 519 euros

Le Xiaomi Redmi Note 11 Pro 5G est proposé en trois couleurs : blanc, bleu et gris. Il est également disponible en deux configurations :