Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Le Honor 8 face au OnePlus 3 : à 400 euros, il y a désormais du choix

La sortie du Honor 8 a bousculé une fourchette tarifaire où l'on trouvait jusqu'alors essentiellement des smartphones haut de gamme des années passées, dont le prix avait baissé. Or désormais, à 400 euros tout pile, on trouve de véritables smartphones haut de gamme, mais au prix contenu : c'est le cas de l'appareil issu de la branche "online" de Huawei, mais aussi du pure player OnePlus, dont le OnePlus 3 a fait grand bruit à sa sortie, en juin dernier. Après test des deux bolides, éléments de réponse à la question qui tourmente les amateurs de smartphone : entre les deux, lequel choisir ?

comparatif-2

Fiches techniques

L'intégralité de nos tests est disponible à cette adresse pour le OnePlus 3, et à celle-ci pour le Honor 8.

Nos tests en vidéo

Deux formats, deux styles

Parmi les points sur lesquels s'opposent les OnePlus 3 et Honor 8, le design compte pour beaucoup. Le premier, avec son écran de 5,5 pouces et ses dimensions globales de 152,7 x 74,7 x 7,35 mm. Le smartphone reste néanmoins fin, et même plus qu'un Honor 8 dont la hauteur et la largeur sont moindres (145,5 x 71 x 7,45 mm). Ce dernier, pour séduire, mise sur un écran de 5,2 pouces, dont la définition Full HD est identique, et dont la résolution est mécaniquement plus élevée. On notera d'ailleurs que tant la dalle LTPS du Honor 8 que l'écran AMOLED du OnePlus 3, après quelques soucis au démarrage, produisent d'excellents résultats.

comparatif-6

Ces soucis de format sont probablement moins importants qu'un parti-pris esthétique particulièrement visible. Alors que le Honor 8 arbore un dos vitré multipliant les reflets dont on appréciera plus ou moins le style, le OnePlus 3 préfère une coque en métal qui n'est pas sans rappeler la gamme One de HTC. Niveau traces de doigts et rayures, on vous laisse deviner lequel est le plus résistant : le OnePlus 3 bien évidemment. En revanche, le Honor 8 a le mérite d'offrir, au côté de sa carte SIM, un port microSD, associé à un espace interne de 32 Go. Le OnePlus 3 n'est quant à lui disponible qu'en version 64 Go.

Performances

Positionnés tous deux en milieu de gamme en termes de prix, le OnePlus 3 et Honor 8 présentent tous deux des SoC haut de gamme adossés à une mémoire vive généreuse. On retrouve ainsi chez OnePlus la très classique puce Snapdragon 820 (vue entre autres sur les Samsung Galaxy S7, LG G5 et autre HTC 10) associée à 6 Go de RAM : une rareté, même aujourd'hui, à l'heure où les mobiles premium montent jusqu'à 4 Go au mieux.

Tout juste peut-on noter quelques terminaux réservés à la Chine et une déclinaison du Galaxy Note 7 - là aussi réservée à la Chine - dotée d'une telle quantité de RAM. Face à lui, un Honor 8 doté de la puce Kirin 950 qui nous avait convaincus chez le Huawei Mate 8, associée à 4 Go de RAM. Autant dire que l'on ne s'inquiétait pas vraiment des performances de ces deux appareils.

Dans les faits, nous n'avons pas été déçus. Le OnePlus 3 est l'un des smartphones les plus puissants de l'année, et caracole en tête du marché au rayon des benchmarks, domaine dans lequel il bat d'ailleurs le Honor 8. Toutefois, Gamebench nous a montré une plus grande efficacité du Honor 8, tempérée par une stabilité légèrement moindre. Que retenir de tout cela ? Que les deux smartphones se valent et peuvent faire tourner toutes les applications du moment, et c'est bien ce qu'on leur demande. À l'usage, on ne ressent franchement pas la différence.

L'autonomie fait la différence

Nous avons ici affaire à deux smartphones aux caractéristiques si semblables qu'ils embarquent tous deux une batterie de 3000 mAh. Une capacité dans la moyenne des appareils dotés d'un écran Full HD, mais sans donner dans la démesure. Pour le coup, malgré cette ressemblance théorique, nos tests (et notre expérience quotidienne) ont montré un comportement différent. Quand le OnePlus 3, sans briller outre mesure, tient largement la journée, le Honor 8 est davantage à la peine. Lorsque nous les avons mis à l'épreuve sur une même activité, à savoir une lecture vidéo HD d'une heure en WiFi, le premier a d'ailleurs perdu 9 % de batterie quand le second en a vu s'envoler 13 %.

La photo, carte maîtresse du Honor 8 ?

Sur le papier, l'écart entre les OnePlus 3 et Honor 8 est flagrant en matière de photographie. Le premier dispose, de manière classique, d'un capteur Sony IMX298 de 16 mégapixels (f/2.0) doté d'un système de stabilisation optique et d'un autofocus hybride. Un appareil livrant des résultats convaincants, avec un mode HDR efficace, des clichés détaillés, mais des photos en intérieur perfectibles.

comparatif-5

De son côté, le Honor 8 joue la carte de la modernité avec un double capteur photo qui n'est pas sans rappeler le récent Huawei P9. On retrouve donc deux capteurs Sony IMX 286 cette fois, des objectifs f/2.2, un flash à deux tons ainsi qu'un autofocus laser. La taille des photosites est élevée, ce qui lui permet d'afficher des photos plus réussies que la moyenne en basse luminosité, ce qui est clairement son point fort. En revanche, hors photos de nuit, le smartphone livre des résultats tantôt très réussis, tantôt très moyens. Un comportement relativement inégal, donc, tandis que le OnePlus 3 livre des clichés plus homogènes, sans être bluffants.

Lequel choisir ?

Le OnePlus 3 comme le Honor 8 tournent sous Marshmallow, et sont supposés passer à Nougat. Ils diffèrent en revanche en termes d'interface, puisque le OnePlus 3 s'appuie sur un OxygenOS relativement proche d'Android Stock, quand le Honor 8 est doté d'Emotion UI, une interface au style... particulier. Emotion UI 5.0, attendu d'ici la fin de l'année sur l'appareil, devrait toutefois satisfaire ceux qui n'en sont pas satisfaits.

Peut-on vraiment départager ces OnePlus 3 et Honor 8 ? Hormis de choix esthétiques radicalement différents, ils se montrent tous deux équilibrés. Le modèle de OnePlus a pour lui une conception solide en métal, d'excellentes performances et un comportement très satisfaisant aussi bien dans le domaine de la photo que de l'autonomie. Le Honor 8, dont on doute un peu plus de la solidité (les rayures au dos se multiplient rapidement), reste très performant et convainc en photo, même si son autonomie est en retrait. Finalement, pour choisir entre les deux, la question du format - 5,5 ou 5,2 pouces - reste cruciale.