Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Play Store : Google supprime 600 applications abusant des publicités invasives

Google a-t-il décidé de faire le ménage dans le Play Store ? C'est en tout cas ce qu'annonçait l'entreprise le 20 février 2020. «Près de 600 applications ont été supprimées du Google Play Store» peut-on lire sur un billet de blog. L'entreprise reproche aux développeurs d'avoir abusé de publicités invasives, pratique condamnée par les règles d'utilisation de la boutique d'applications. Dans la foulée l'américain a banni ces applis de l'AdMob et l'AdManager, deux plateformes de monétisation.

Trop de "publicités perturbatrices"

Les développeurs étaient prévenus. Dans le règlement du Play Store, Google indique que «les publicités perturbatrices» sont strictement interdites. Par «perturbatrices» l'américain entend «publicités qui sont affichées aux utilisateurs de manière inattendue en interférant avec l'utilisation de leur smartphone».

Google donne l'exemple de publicités affichées «lorsque l'utilisateur ne se sert pas de l'application». Mais elles peuvent également aller jusqu'à envahir l'écran verrouillé, la barre de notifications, les applications de messagerie etc. Peut-être avez-vous entendu parler de ce genre de pratique sous le nom d'adwares (malwares publicitaires). «Cette approche peut conduire à des clics publicitaires involontaires, ce qui gaspille l'argent des annonceurs» explique Google.

Google a déployé un nouvel outil

Les développeurs redoublent d'inventivité pour camoufler leurs fraudes et dissimuler leurs adwares dans le code. Jusqu'à maintenant Google n'y voyait que du feu. Mais ça c'était avant. Le géant américain explique avoir «récemment développé une approche innovante basée sur le machine learning afin de détecter le moment où les applications affichent des publicités hors contexte». Et d'ajouter :

Bonne nouvelle ! Car pas une semaine ne passe sans que des experts en sécurité ne détectent des programmes malicieux. Récemment, des chercheurs trouvaient une dizaine d'applications menaçant vos comptes Facebook et Google. Des exemples comme celui-ci, il y en a pléthore, ce qui alimente la (mauvaise) réputation d'Android en matière de sécurité.

https://www.frandroid.com/marques/microsoft/653197_windows-10-microsoft-remet-de-la-publicite-pour-ses-services-dans-ses-applications