Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Microsoft : une hausse de 775 % du cloud Azure et des restrictions Xbox et Teams en place

Le confinement généralisé dans plusieurs pays du monde a causé une forte hausse de la demande sur les services en ligne et les réseaux. C'est une discussion qui a lieu de façon récurrente depuis quelques jours, et qui a par exemple provoqué le retard de Disney+ en France uniquement.

On peut désormais placer un chiffre plus concret sur cette discussion, et il nous vient de Microsoft. La firme de Redmond indique avoir vu une hausse de 775 % de la demande pour ses services cloud dans les régions sous confinement. Microsoft donne d'autres chiffres : 44 millions d'utilisateurs journaliers pour Microsoft Teams, un usage de Virtual Desktop qui a triplé et une utilisation de Power BI par les gouvernements en hausse de 42 %.

Pour faire face à cette demande en forte hausse, Microsoft a mis en place des restrictions sur plusieurs services.

Plus d'avatar personnalisé Xbox

Parmi les restrictions mises en place, plusieurs touchent le service de jeu vidéo Xbox Live.

Microsoft annonce qu'il ne sera plus possible temporairement de choisir sa propre gamerpic, c'est-à-dire l'image de profil de son compte Xbox Live. De même il n'est plus possible de changer l'apparence des clubs Xbox Live.

Seul le processus de modification a été mis en pause, les gamerpic personnalisées existantes seront maintenues.

La firme indique également être en discussion avec les éditeurs pour déplacer l'heure de publication des mises à jour lourdes des jeux sur les heures creuses.

quelques ajustements pour Microsoft Teams

Microsoft Teams est l'autre service à connaitre une grande hausse d'utilisation. Pour faire face, Microsoft annonce que quelques ajustements imperceptibles pourront être mis en place.

Il s'agit par exemple de diminuer légèrement la définition des flux vidéo en discussion, ou encore la fréquence à laquelle le service vérifie la présence des intervenants.