Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Samsung veut mieux qu’un lecteur d’empreintes pour sécuriser votre carte bleue

Protéger nos futures cartes de paiement des fraudes ou autres actions malveillantes, c’est l’objectif de Samsung avec son dispositif security IC « S3B512C », annoncé aujourd’hui par le géant coréen. Dans un communiqué partagé pour l’occasion, la firme assure que ce système tout-en-un est le premier de l’industrie à regrouper un module SE (Secure Element), un Secure Processor et un capteur d’empreintes digitales sur une seule et même puce.

« Le S3B512C combine un capteur d’empreintes digitales, un Secure Element (SE) et un Secure Processor, ajoutant une couche supplémentaire d’authentification et de sécurité dans les cartes de paiement », commente Kenny Han, Vice President of System LSI Marketing chez Samsung Electronics. « Le S3B512C est principalement conçu pour les cartes de paiement mais peut également être utilisé dans les cartes qui nécessitent des authentifications hautement sécurisées telles que l’identification d’étudiants ou d’employés, mais aussi les cartes de membres ou celles autorisant l’accès aux bâtiments », précise-t-il.

Une technologie pour des cartes inviolables ?

Dans le détail, et comme l’indique XDA Developers, le lecteur d’empreintes digitales est utilisé pour lire les données biométriques. Censé être inviolable, le Secure Element est pour sa part chargé de stocker et d'authentifier les données chiffrées, tandis que le Secure Processor analyse et traite les données biométriques.

On apprend par ailleurs que le circuit tout-en-un de Samsung utilise un algorithme propriétaire voué à l’authentification des empreintes digitales. La puce S3B512C est enfin dotée d’une technologie conçue pour empêcher l’usurpation d’identité. Concrètement, elle évite que des fraudeurs ne puissent tromper le système avec des empreintes digitales artificielles, par exemple.

Côté certifications, Samsung met en avant la conformité de sa puce avec les spécifications BEPS (Biometric Evaluation Plan Summary) de MasterCard. Elle est aussi certifiée par EMVCo et répond au CC EAL (Common Criteria Evaluation Assurance Level) avec un niveau 6+.

De manière plus pratique, la présence d’un capteur d’empreintes sur une carte bancaire permet à l’utilisateur de réaliser des paiements sécurisés sans avoir besoin de saisir un code à quatre chiffres sur le terminal de paiement. La couche de protections offerte par le nouveau module de Samsung réduit enfin drastiquement les risques de transactions frauduleuses si la carte équipée du dispositif est perdue.