Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

La Tesla Model S Plaid pulvérise sa vitesse maximale grâce à des hackers

À sa sortie, la Tesla Model S Plaid n'avait pas manqué de faire couler beaucoup d'encre. Et pour cause, il s'agit tout simplement de la version la plus performante de la gamme, affichant une puissance dépassant les 1 000 chevaux et réalisant le 0 à 100 km/h en seulement 3,2 secondes.

Lorsqu'elle fut révélée, la berline électrique promettait également de pouvoir atteindre une vitesse de 322 km/h, qui est d'ailleurs précisée sur le configurateur français. Avec pour précision "nécessite des mises à niveau du matériel payantes". Pourtant, suite aux premières livraisons ces dernières semaines aux Etats-Unis, celle-ci ne pouvait pas dépasser les 262 km/h, comme le rappelle Electrek.

Un nouveau record à 348 km/h

Comme le soulignent nos confrères, Tesla avait dévoilé un peu plus tôt dans l'année un nouveau mode Track pour sa Plaid, lui permettant notamment d'augmenter sa vitesse maximale pour la porter à 282 km/h. C'est bien, mais c'est encore loin de la promesse initiale d'Elon Musk. Rien n'a été dit sur la raison qui empêche la Model S d'atteindre les 322 km/h, mais cela pourrait notamment être lié aux freins, malgré l'arrivée d'une option à 20 000 dollars permettant d'opter pour un système carbone-céramique.

Pourtant, voilà que la berline a finalement réussi à tenir sa promesse, alors qu'elle a pu enfin battre son propre record et atteindre, voire dépasser sa vitesse maximale. Et cette fois-ci, ce n'est pas grâce à Elon Musk. En effet, c'est l'entreprise indépendante québécoise Ingenext qui a réussi cette performance, en apportant quelques modifications à la voiture. En effet, la firme est spécialisée dans la commercialisation de modules permettant de débloquer certaines fonctionnalités sur les véhicules de la marque californienne. Il est ainsi possible d'augmenter la puissance d'une Model 3 Grande Autonomie ou encore d'activer le mode Drift sur une version non Performance.

Bientôt accessible aux clients ?

Cette performance a été réalisée sur l'aérodrome de Trois-Rivières, au Québec, après que les équipes d'Ingenext aient réalisé de précédentes tentatives dans d'autres lieux, n'offrant finalement pas assez d'espace pour que la berline puisse atteindre sa vitesse maximale. Mais ce n'est pas tout, car en plus d'avoir réussi cette performance, la voiture a également dépassé les espérances, en affichant 348 km/h à son compteur.

A priori, la mécanique de la Tesla Model S n'a pas été modifiée, seul un module permettant de débrider ses performances aurait été ajouté. Les canadiens ont également changé les freins et les pneus, pour plus de sécurité. S'il s'agit du seul exemplaire au monde équipé de cette fonctionnalité, Ingenext prévoit de la rendre disponible pour tous les clients qui le souhaiteraient. Aucune date ni prix n'ont toutefois été précisés pour l'instant.