Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test du HyperX Cloud Alpha Wireless : la nouvelle référence des casques gamer sans-fil

Le casque gamer HyperX Cloud Alpha Wireless est le nouveau modèle sans-fil de la marque et reprend très clairement la base du modèle filaire. On retrouve donc le design signature de HyperX et, visuellement, il est presque impossible de faire la différence entre les deux modèles.

Cette version sans-fil est proposée au prix conseillé de 220 euros. Un tarif plutôt élevé pour un casque gamer sans-fil qui nous fait espérer le meilleur en ce qui concerne ses performances. Après quelques semaines d’utilisation, il est temps de vous donner notre avis complet.

Fiche technique

Ce test a été réalisé à partir d’un produit prêté par la marque.

Design et ergonomie

HyperX n’a pas jugé bon de revoir la formule gagnante du Cloud Alpha sur cette version sans-fil (et c’est tant mieux). Ce modèle wireless reprend exactement le même design que son homologue. Seules quelques minimes différences, principalement liées à son fonctionnement sans-fil, sont de la partie.

Le Cloud Alpha Wireless s’articule autour d’un arceau très souple et recouvert d’un revêtement en similicuir texturé sur lequel est tamponné le logo de la marque. Les habituelles surpiqures rouges, chères à la marque sont également de la partie.

Les supports des oreillettes sont toujours composés d’un métal brossé rouge et coulissent dans l’arceau pour adapter le casque à la morphologie de chacun. L’amplitude est, comme toujours chez HyperX, très généreuse et permet au casque de se visser sans difficulté sur toutes les têtes.

Le débattement de l’axe vertical est toujours aussi important et permet plaquer confortablement les oreillettes sur le côté du crâne. Ces oreillettes sont équipées d’une mousse à mémoire de forme généreuse recouverte d’un revêtement type similicuir qui favorise l’isolation, mais impliquera nécessairement un peu de chaleur sur de longues sessions de jeu.

Une fois vissé sur la tête, le Cloud Alpha Wireless se montre tout aussi confortable que sa version filaire tout en étant plus lourd d’environ 30 grammes. HyperX n’a plus rien à prouver sur ce point et on profite ici d’un casque au confort indéniable qui pourra être utilisé sans douleur et sans fatigue pendant de nombreuses heures.

Les oreillettes sont toujours construites en plastique noir avec un revêtement type peau de pêche sur les côtés. Elles arborent l’habituel logo rouge de la marque et n’embarquent pas d’éclairage RGB, ce qui n’est pas une mauvaise chose tant son intérêt est limité sur un casque.

L’oreillette droite est équipée de la traditionnelle molette de réglage du volume. Cette dernière offre des crans légèrement marqués et se montre suffisamment résistante pour ne pas être actionnée par erreur. De l’autre côté, on retrouve le bouton d’alimentation et un second bouton permettant de couper le microphone.

Le microphone amovible fourni dans la boite est similaire à ce que HyperX fournit habituellement avec une perche à mémoire de forme pratique et suffisamment longue. La capsule est cerclée à sa base d’un indicateur lumineux qui s’allume lorsque la captation est coupée. Enfin, une bonnette est également fournie.

Point de fonctionnement en filaire ici puisque le port USB C positionné à la base de l’oreillette gauche servira uniquement à charger la batterie. C’est devenu une habitude depuis quelques années sur les casques de la marque qui proposait pourtant un port jack il y a encore quelques années.

Le Cloud Alpha Wireless de HyperX fait un sans-faute sur le plan du design et de l’ergonomie. Le casque se montre solide, très bien assemblé et offre un confort irréprochable. C’est ainsi un réel plaisir de l’utiliser au quotidien et son design, bien qu’affirmé avec ses touches de rouge, restera indémodable.

Fonctionnalités

HyperX n’a toujours pas fourni d’efforts supplémentaires par rapport à la suite logicielle qui accompagne ses périphériques. Le pilote HyperX NGenuity, commun à tous les produits de la marque manque encore cruellement de fonctionnalités par rapport à ses concurrents, en particulier en ce qui concerne les casques.

Si on omet les inutiles curseurs de réglage du volume, les seules options intéressantes sont l’activation du son spatial DTS : X et l’égaliseur à 10 bandes. Ce dernier est d’ailleurs plutôt bien réalisé bien qu’il manque d’une échelle de puissance. Il est d’ailleurs accompagné de plusieurs préréglages.

HyperX Cloud Alpha Wireless

Pour le reste, il sera possible de créer des profils à associer aux jeux et applications. Cela pourra par exemple permettre d’activer un égaliseur spécifique en fonction de l’utilisation faite du casque ou encore d’activer la spatialisation en jeu.

Autonomie et connectivité

L’autonomie est certainement le point qui impressionne le plus avec le Cloud Alpha Wireless. HyperX revendique d’ailleurs pas moins de 300 heures d’utilisation continue en conditions optimales et sans le microphone. Comme souvent, il est impossible de vérifier ces valeurs précisément.

Toujours est-il qu’après une semaine d’utilisation quasi quotidienne, nous n’avons pas eu à charger une seule fois le casque et il reste toujours environ 80 % de batterie restante. C’est tout simplement le casque le plus endurant que nous avons pu tester jusqu’à présent.

Sans pour autant impressionner, la liaison sans-fil est également très performante. Cela n’étonne guère puisque HyperX nous a déjà habitués à cela sur ses modèles précédents. Comme pour le Cloud II Wireless, la liaison 2,4 GHz est assurée par un dongle qui a subi une petite cure d’amaigrissement.

Nous n’avons constaté aucune coupure en utilisation courante. La portée est également très correcte et le casque peut être utilisé de façon optimale même à plusieurs mètres de l’ordinateur et même dans une autre pièce. Ce sont comme toujours les murs plus épais qui pourront poser problème.

Performances

Le Cloud Alpha a toujours été réputé pour son rendu sonore très qualitatif et équilibré. Cette nouvelle mouture ne fait pas exception et se positionne comme une vraie référence sur le marché des casques pour joueurs. La recette fonctionne toujours aussi bien et on profite ici d’un casque très convaincant.

La signature sonore du Cloud Alpha Wireless se montre globalement très équilibrée bien qu’une classique mise en avant des basses fréquences est à signaler, sans que cela soit vraiment dérangeant. Le casque sonne toujours aussi « juste » et se montre idéal pour de l’écoute musicale tant il laisse respirer les différents instruments.

Bien évidemment, il est tout à fait adapté à une utilisation vidéoludique grâce à sa large scène sonore et une stéréophonie convaincante. Nous ne recommandons d’ailleurs pas forcément l’utilisation du mode DTS:X qui a tendance à trop dénaturer le son alors que la stéréo classique s’en sort très bien.

En résumé, il surpasse nettement le Cloud II Wireless et se positionne tout simplement comme l’un des meilleurs casques gamer sans-fil en ce qui concerne la restitution sonore.

Le microphone qui équipe le Cloud Alpha Wireless fait également un peu mieux que ses prédécesseurs. Si on n’atteint pas un rendu sonore aussi convaincant que les meilleurs élèves du marché, on profite ici d’une voix retranscrite de façon claire et intelligible avec une atténuation très correcte des bruits environnants.

🎙️ Enregistrement avec microphone (normalisé à 0 dB)

Prix et disponibilité

Le Cloud Alpha Wireless est disponible au prix conseillé de 220 euros.