Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Apple, Microsoft et Google annoncent des résultats pharaoniques et profitent plus que jamais de la crise

Apple, Microsoft ou encore Google ont publié leurs résultats trimestriels. Avec la reprise générale de l'activité des Apple Store, de la relance des économies et de la hausse de la consommation, les grands groupes affichent des résultats pharaoniques.

Alphabet (Google) signe un excellent deuxième trimestre, porté par la hausse des dépenses publicitaires aux États-Unis qui devraient enregistrer cette année leur plus forte croissance depuis la Seconde Guerre mondiale… alors que les résultats d’Apple sont plus contrastés. Si Apple a bien dépassé les attentes du marché en matière de bénéfice et de chiffre d’affaires, la firme américaine pointe du doigt la pénurie mondiale de semi-conducteurs, qui affecte sa production.

L'iPhone 12, entre autres, a permis à Apple de battre des records

Pour le troisième trimestre de son exercice, Apple a généré 81 434 millions de dollars de revenus pour 21 740 millions de bénéfice (+ 93,19 % par rapport à la même période en 2020). Cela se traduit par le meilleur troisième trimestre fiscal de l'entreprise, battant le précédent record de l'année précédente. L'augmentation du chiffre d'affaires est de l'ordre de 36 %.

Les chiffres dans la catégorie iPhone attirent particulièrement l'attention. 36 % pour l'iPhone par rapport à l'année précédente, ce qui montre un intérêt soutenu pour les derniers iPhone 12. Tout cela alors que beaucoup attendent déjà avec impatience le prochain iPhone 13, qui verra sans doute le jour après l'été.

Les services sont en augmentation de 36 %, l'attention qu'Apple porte à cette division depuis quelque temps commence à porter ses fruits. Apple Music ou Apple TV+ sont quelques-uns des noms regroupés sous l'égide de ce segment, où on trouve le contenu numérique ainsi que les commissions liées à l'App Store. Tim Cook a indiqué qu'Apple comptait désormais 700 millions d'abonnés payants à au moins un de ses services. Soit 150 millions d'abonnés en plus, en un an.

La société mère de Google, Alphabet, dépasse les attentes de Wall Street

Alphabet a atteint 61 880 millions de dollars de revenus pour son deuxième trimestre fiscal 2021. Cela représente une augmentation de 62 % par rapport au même trimestre en 2020. Ce sont les revenus publicitaires de Google qui ont augmenté de 69 %. En plus des revenus publicitaires, Alphabet a enregistré une augmentation significative de son activité liée au cloud computing. En effet, les revenus du cloud ont augmenté de plus de 53 % par rapport à 2020.

On peut donc dire qu'Alphabet, dont l'activité publicité en ligne avait été très impactée au premier trimestre 2020, a largement rétabli la situation depuis et a surpassé toutes les attentes.

Microsoft suit la même tendance

Microsoft a également enregistré un autre trimestre monstrueux avec un bénéfice net de 16 500 millions de dollars sur des revenus de 46 200 millions de dollars. L'entreprise a également révélé que son bénéfice net total pour l'exercice 2021 était de 61 300 millions de dollars pour des revenus de 168 1000 millions de dollars. Le groupe a indiqué que les revenus de son activité dite de cloud intelligent ont progressé de 30 % à 17 400 millions de dollars, avec une croissance de 51 % de sa division Azure.

Quant à la division informatique destinée aux particuliers, qui comprend notamment le logiciel Windows et les consoles Xbox, le chiffre d'affaires sur la période avril-juin a augmenté de 9 % à 14 100 millions de dollars.

Les grands groupes profitent de la crise, mais la pénurie pourrait les rattraper

Avec les campagnes de vaccination, ces géants bénéficient du meilleur des deux mondes : le succès du commerce en ligne ne faiblit pas malgré le relâchement des restrictions sanitaires. En parallèle, les recettes publicitaires affluent à nouveau. De plus, la consommation repart à la hausse.

Quant aux vendeurs de matériels, en particulier Apple, Tim Cook a averti ses actionnaires des « contraintes d’approvisionnement » qui auront un impact sur les ventes d’iPhone et d’iPad. La pénurie va toucher des secteurs qu'Apple maîtrise un peu moins, comme celui des contrôleurs d’écran, des décodeurs, de l'audio... Cela pourrait générer des pénuries en fin d'année 2021 et donc ralentir la croissance des ventes.

https://www.frandroid.com/culture-tech/839801_smartphones-tv-consoles-voitures-une-penurie-generale-menace-la-tech-en-2021