Smartphones, TV, consoles, voitures… Une pénurie générale menace la tech en 2021

 

En raison d’une pénurie de semiconducteurs liée à la crise sanitaire, la plupart des industries high tech vont rencontrer des soucis importants d’approvisionnement et, par conséquence, de sévères manques à gagner.

Semiconducteurs

Le monde de la tech souffre d’une pénurie de semiconducteurs

Le monde de la tech est composé d’une ribambelle de produits. Les smartphones, TV et PC côtoient ainsi les voitures électriques, écouteurs, appareils domotiques et consoles de jeu. Tous ces objets sont très différents les uns des autres, mais ils reposent tous sur des semiconducteurs qui leur permettent de fonctionner. Or, ces composants, souvent appelés puces pour faire simple, sont sujets à d’importants risques de pénurie.

La demande surpasse l’offre

La crise sanitaire qui a fortement ébranlé l’industrie en 2020 a en effet de lourdes répercussions en 2021 sur les capacités de production des fournisseurs. L’année dernière, les chaînes d’approvisionnement ont globalement tourné au ralenti pour encaisser les difficultés posées par la pandémie de Covid-19. Or, ces derniers mois, la demande est fortement repartie à la hausse au point de surpasser l’offre.

Les fournisseurs sont ainsi dépassés et obligés de refuser certaines commandes, trop occupés qu’ils sont à approvisionner de gros clients comme Apple, lit-on dans un article de Bloomberg. Cette pénurie inquiète certains dirigeants d’entreprises comme Cristiano Amon à la tête de Qualcomm. Ce dernier regrette que le secteur de la tech dépende à ce point d’une poignée d’acteurs basés en Asie.

De plus en plus d’entreprises sont confrontées à cette pénurie qui, selon Bloomberg, est imputable au Covid-19, mais aussi à l’essor rapide de smartphones compatibles 5G. Le marché de l’automobile devrait être particulièrement frappé avec l’équivalent de 61 milliards de dollars de ventes qui pourraient être anéanties selon les estimations.

Tout le monde est concerné

Toutefois, les firmes européennes NXP Semiconductors NV et Infineon Technologies AG soulignent que l’industrie automobile n’est pas la seule touchée. Plusieurs voix s’élèvent ainsi. Bloomberg cite Apple indiquant que certains iPhone voient leurs ventes entravées par la pénurie ou Sony qui se dit incertain de satisfaire pleinement la demande de PlayStation 5 en 2021 à cause du goulot d’étranglement dans lequel se trouvent les chaînes de production.

« La pandémie, la distanciation sociale dans les usines et la concurrence de plus en plus forte des tablettes, des ordinateurs portables et des voitures électriques créent des conditions parmi les plus difficiles depuis de nombreuses années pour la fourniture de composants de smartphones », explique par ailleurs le cabinet Strategy Analytics. Ce dernier estime que le prix de certains de ces composants clés a augmenté de 15 % en conséquence au cours des trois à six derniers mois.

Le challenge est donc de taille pour les différentes entreprises concernées et il semblerait que le marché reste dans une situation très tendue jusqu’au deuxième semestre de 2021 au moins.

Les derniers articles