Android 11 : nouveautés et smartphones compatibles avec la mise à jour

La developer preview est là

 

Google vient de lancer la Developer Preview d'Android 11. Liste des nouveaux, smartphones compatibles, retrouvez tout ce qu'il faut savoir sur cette nouvelle version du système.

Après avoir brièvement évoqué quelques nouveautés par erreur, Google a finalement lancé officiellement Android 11, ou tout du moins la version Developer Preview qui, comme son nom l’indique, est pensée pour les développeurs, avec un aperçu des nouveautés à venir d’ici la fin de l’année. Google prend donc un peu d’avance sur son calendrier habituel pour cette mise à jour qui s’annonce majeure à plus d’un titre.

Pour le moment, il ne s’agit encore que d’une version très anticipée d’Android 11, disponible sur une poignée de smartphones. De nouvelles fonctionnalités seront ensuite dévoilées lors de la Google I/O, en mai prochain, même si l’évènement physique en lui-même a été annulé.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Le 18 mars 2020, la Developer Preview 2 a été déployée, ajoutant quelques nouveautés à la liste.

Android 11 : les nouveautés annoncées

Cette Developer Preview d’Android 11 apporte son lot de changements que Google classe en 4 catégories, même si celles-ci concernent davantage les développeurs pour le moment : les innovations, la vie privée et la sécurité, les mises à jour et la compatibilité, et enfin ce qu’on pourrait appeler le raffinement du détail.

Notez qu’il s’agit là des premières nouveautés annoncées par Google, mais que d’autres ont pu être intégrées au système. Nous les rajouterons au fur et à mesure de leur découverte.

Les expériences 5G

Avec l’arrivée de la 5G, Google se prépare à de grands changements, apportés bien sûr en priorité par les développeurs d’applications. Android 11 intègre donc de nouvelles API (des interfaces de programmation) permettant aux développeurs d’estimer plus simplement et avec plus de précision la bande passante du smartphone, et ce de manière dynamique. À partir de la DP2, il est également possible de reconnaître le type de réseau, et s’il s’agit de 5G New Radio ou Non-Standalone.

L’intérêt est d’améliorer la réactivité des applications lors du streaming par exemple, pour les vidéos ou le cloud gaming. L’intérêt ne s’arrête pas là et peut se retrouver dans de nombreuses autres applications, en réalité mixte par exemple.

Nouveaux types d’écran

Après avoir encadré les encoches dans Android 9.0 Pie, Google s’intéresse désormais aux nouveaux formats d’écran plus populaires en 2020. Le but est de permettre une meilleure intégration des excentricités des constructeurs dans l’écosystème d’applications.

Ainsi, les développeurs pourront davantage prendre en compte les « bulles » des écrans percés, mais aussi les écrans « waterfall » qui se prolongent sur les côtés. Cela pourrait éventuellement à l’avenir permettre à davantage d’applications de profiter de ces zones souvent mortes et plus dérangeantes qu’autre chose.

De nouvelles API calculent également l’angle d’inclinaison de l’écran pour les smartphones pliables, afin de créer de nouveaux usages autour de ce nouveau format prometteur. On peut ainsi imaginer des applications qui adapteraient leur interface si l’écran est à moitié plié par exemple.

Enfin, les applications pourront elles-mêmes gérer le taux de rafraîchissement de l’écran au besoin. C’est là un point qui devrait avoir particulièrement son importance sur les jeux, afin d’opter pour de meilleures performances, une plus grande fluidité ou une autonomie plus étendue.

Contacts et conversations

Les conversations étant un point primordial sur un smartphone, Google a souhaité les remettre au cœur d’Android 11. On retrouve donc dans le panneau de notifications des raccourcis vers nos conversations en cours, un système de messagerie sous forme de bulles, comme Facebook Messenger (un élément déjà aperçu dans la bêta d’Android Q d’ailleurs). Enfin, le copier/coller dans cette zone de notifications permet de coller des images qui auraient été copiés au préalable.

Machine learning

Android 11 contient de nouvelles API dédiées au machine learning permettant d’accélérer son exécution. Google promet que plus est à venir et qu’un partenariat étroit est lié avec les différents constructeurs et les frameworks comme TensorFlow pour améliorer l’intégration de l’apprentissage neuronal au sein des applications.

Permission unique

Comme sur iOS, Android 11 s’équipe d’un système de permission unique. Au lieu d’accepter ou de refuser une permission sensible, vous pourrez désormais l’accepter… uniquement pour cette fois. La permission est alors accordée, mais devra être demandée à nouveau au prochain besoin.

Google a également modifié sa politique de confidentialité pour les applications disponibles sur le Google Play Store pour qu’elles ne réclament la géolocalisation que lorsque c’est vraiment nécessaire.

Tout comme c’est le cas pour la géolocalisation, les applications nécessitant l’accès au microphone ou à l’appareil photo devront demander une autorisation supplémentaire si elles souhaitent le faire en arrière-plan. Finies les mauvaises surprises !

Un stockage plus sûr

Avec Android 10, Google avait modifié sa gestion de la mémoire interne du smartphone avec le Scoped Storage. Cela permet de bien isoler l’espace rendu disponible pour chaque application, avec des données publiques et des données privées, améliorant ainsi la sécurité des données.

Sur Android 11, ce système a été amélioré, notamment pour simplifier son usage par les développeurs.

Sécurité

Le système biométrique a été amélioré avec Android 11 afin d’être mieux intégré par les différentes applications, avec plus de flexibilité pour les développeurs. L’identification par reconnaissance d’empreintes ou reconnaissance faciale devrait en être facilitée.

D’autres éléments ont été améliorés afin de sécuriser les données des applications et aider les développeurs à découvrir certaines fuites de mémoire qui pourraient entraîner de mauvaises performances ou des failles de sécurité.

Les mises à jour Google Play

De plus en plus d’éléments du système sont désormais mis à jour par Google Play. Android 11 passe de 10 à 22 modules ainsi mis à jour via les mises à jour système Google Play. Le but est de simplifier le processus de mise à jour pour les prochaines versions, mais aussi de sécuriser davantage le système en verrouillant les éléments sensibles et en leur permettant d’être mis à jour indépendamment d’une mise à jour complète du système.

La compatibilité des applications

Android 11 donne également plus de flexibilité aux développeurs du côté de la compatibilité des applications avec les différentes versions du système. Google a cherché à « minimiser les changements de comportement susceptibles d’affecter les applications » pour éviter les bugs lors de la mise à jour vers Android 11. De nombreuses autres ressources ont été mises à disposition des développeurs pour faciliter leurs tests et le débogage.

Connectivité

Les applications auront davantage de possibilités de connectivité, pourront offrir davantage d’informations pour le filtrage des appels, faciliter la gestion des connexions Wifi, recevoir plus d’informations sur la qualité des réseaux, etc.

Image et appareil photo

Une nouvelle API permet de décoder et créer des animations HEIF, permettant de gagner beaucoup d’espace par rapport aux GIF. D’autres améliorations ont également été apportées au décodage des formats JPEG, PNG et WebP.

Les applications de caméra pourront quant à elles forcer la mise en silence du vibreur et des appels, et récupérer les métadonnées du capteur pour application si possible un bokeh, y compris en vidéo.

Latence basse

La latence vidéo et la gestion des codecs ont été améliorées pour rendre plus efficaces les services de streaming comme Google Stadia. Les applications peuvent également envoyer une requête d’activation de mode « latence basse » sur un moniteur externe.

Fluidité de l’interface

Les transitions peuvent désormais être synchronisées avec l’interface, et plus particulièrement le clavier et les barres système. Si cela peut paraître anecdotique comme nouveauté, l’interface gagne grandement en fluidité puisque ces éléments deviennent bien plus intégrés au cœur des applications.

Animations du clavier dans Android 11 DP2

Les notifications s’améliorent

Au niveau des notifications, la DP2 a apporté une interface plutôt particulière, avec des sections très marquées aux délimitations transparentes. C’est très particulier et il serait étonnant au vu des premiers retours que Google conservent cette idée jusqu’à la version finale d’Android 11.

En revanche, deux très bonnes idées sont également de la partie : la possibilité d’assigner un statut « important » à un type de notifications (pour une application et un contact donné notamment), ainsi qu’un historique des dernières notifications reçues. Malheureusement, ce dernier n’apparaît que si vous avez des notifications. Dommage si vous avez tout supprimé par erreur…

Enregistrement vidéo d’écran

Déjà disponible chez de nombreux constructeurs ou via des applications tierces, la capture d’écran vidéo est enfin intégrée nativement sur Android 11. Pour la lancer, il suffit de cliquer sur la tuile correspondante dans le panneau des paramètres rapides.

Amélioration du Bluetooth avec le mode avion

Le mode avion d’Android 11 ne coupe plus le Bluetooth. Avec la généralisation des casques sans fil, c’est devenu un point important pour ceux qui partent régulièrement en voyage. Désormais, passer en mode avion en écoutant de la musique se fait de manière totalement transparente.

Nouveau geste avec Soli sur le Pixel 4

Le système de détection radar des Google Pixel 4 et 4 XL s’améliore un peu avec Android 11. Un nouveau geste a fait son apparition dans cette Developer Preview, afin de permettre de mettre en pause la lecture d’un fichier multimédia.

Pour ce faire, il faut présenter la paume de sa main devant le téléphone, avec un mouvement d’avant-arrière, comme si on allait écraser quelque chose sur son écran. Cette méthode n’est cependant pas encore tout à fait au point et nos essais n’ont pas été particulièrement concluants.

Le Pixel 4 s’améliore également avec une nouvelle option permettant de limiter la reconnaissance faciale afin qu’elle ne fonctionne qu’avec les yeux ouverts. Une aberration qui aurait dû être corrigée bien plus tôt qu’avec Android 11 DP2.

Les smartphones compatibles avec la mise à jour Android 11

Android 11 est encore en Developer Preview pour le moment. Les smartphones compatibles sont donc réduits à l’heure actuelle aux Pixel, à l’exception de la première génération.

Sont donc compatibles avec Android 11 :

Si Google s’en tient à ses habitudes, d’autres smartphones devraient être compatibles dès la Google I/O 2020. La date de lancement de la version finale d’Android 11 est quant à elle attendue au troisième trimestre 2020.

En attendant, retrouvez notre tutoriel pour installer manuellement Android 11 sur votre Pixel.

Les derniers articles