Introduction

Écran 90 Hz, Android 10, triple appareil photo… Le OnePlus 7T est une belle amélioration de la génération précédente. Vérifions dans ce test complet si le smartphone est à la hauteur de ses prétentions.

Arrière du OnePlus 7T avec ses trois caméras

Arrière du OnePlus 7T avec ses trois caméras

Avec une présentation en fanfare en Inde, le OnePlus 7T vient succéder au modèle du début d’année et s’aligne sur certaines des caractéristiques du modèle « Pro ». Mais où se place-t-il réellement dans l’historique de la marque ? Est-il juste le successeur du OnePlus 7, ou relève-t-il significativement la barre ? C’est ce que ce test vous permettra de déterminer, point par point.

Notre test du OnePlus 7T en vidéo

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Fiche technique du OnePlus 7T

Modèle OnePlus 7T
Version de l'OS Android 10 Q
Interface constructeur OxygenOS
Taille d'écran 6.55 pouces
Définition 2400 x 1080 pixels
Densité de pixels 402 ppp
Technologie OLED
SoC Snapdragon 855 Plus
Puce Graphique (GPU) Qualcomm Adreno 640
Mémoire vive (RAM) 8 Go
Mémoire interne (flash) 128 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 48 Mpx
Capteur 2 : 12 Mpx
Capteur 3 : 16 Mpx
Appareil photo (frontal) 16 Mpx
Enregistrement vidéo 4K@60 IPS
Wi-Fi Wi-Fi 5 (ac)
Bluetooth 5.0
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
NFC Oui
Capteur d'empreintes Sous l\'écran
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Batterie 3800 mAh
Dimensions 74.44 x 160.94 x 8.13mm
Poids 190 grammes
Couleurs Argent, Bleu
Prix 599€
Fiche produit

Ce test est réalisé avec un OnePlus 7T donné par la marque.

Le design du OnePlus 7T se raffine

Depuis le OnePlus 5, le constructeur chinois applique peu ou prou la technique utilisée par Sony durant des années avec sa gamme Z : améliorer son design de manière incrémentale génération après génération. Vous l’aurez compris, le OnePlus 7T ne révolutionne rien, mais peaufine une recette déjà gagnante.

Le OnePlus 7T est plus fin et moins large que le son prédécesseur, pour un poids à peine plus élevé (190 grammes contre 182 grammes). Il garde pourtant le même esprit, avec son dos en verre arrondi sur les bords, son châssis en alu et sa protection d’écran en verre Gorilla Glass sur l’écran suivant légèrement les courbes du téléphone. L’ensemble est agréable en main et ne pèse pas trop lors des longues sessions (contrairement au OnePlus 7 Pro et ses 206 grammes). Il faut dire que ses dimensions de 160,94 x 74,44 x 8,13 mm sont relativement compactes, surtout en largeur, ce qui fait qu’une très grande partie de l’écran est accessible à une main.

Avant du OnePlus 7T

Avant du OnePlus 7T

À l’avant, les changements sont minimes, bien que l’encoche soit plus petite. Certains regretteront cette excroissance à l’écran qui rappelle 2018, mais il faut reconnaître qu’elle se fait rapidement oublier et qu’elle ne prend finalement aucune place utile de plus qu’une bulle de Galaxy Note 10 par exemple.

C’est à l’arrière que l’on distingue directement la différence entre le OnePlus 7 et le OnePlus 7T. Là où le OnePlus 7 reprenait quasi à l’identique le design du OnePlus 6T, le OnePlus 7T troque son triple appareil photo agencé à la verticale par un énorme module rond pour accueillir autant d’objectifs. Très protubérant, il donne l’impression de vous fixer de son œil tel Polyphème menant ses moutons au pâturage.

Module photo du OnePlus 7T

Module photo du OnePlus 7T

Cette excroissance soulève la partie haute du smartphone, ce qui le rend particulièrement instable lorsqu’il est posé sur une table et que l’on appuie sur les bords de la moitié haute de l’écran. Fort heureusement, c’est rarement le cas et la partie basse, là où se trouve habituellement le clavier, est beaucoup plus stable.

Pour ce qui est des boutons et de la connectique, rien de neuf en vue. On retrouve un port USB-C sur la tranche inférieure aux côtés d’un haut-parleur (stéréo, le second étant juste au-dessus de l’encoche), le bouton ON/OFF à droite, facilement accessible et surmonté de l’Alert Slider, et à gauche les touches de volume, pile sous le pouce ou l’index en fonction de la main utilisée.

USB-C mais pas de port casque

USB-C mais pas de port casque

Enfin, une fois allumé, l’écran affiche le désormais traditionnel capteur d’empreintes optique sous la dalle. La technologie est désormais bien maîtrisée et il s’active très rapidement.

Écran : le OnePlus 7T passe au 90 Hz

En dehors de ce capteur d’empreintes intégré, l’écran du OnePlus 7T est la principale évolution de ce modèle par rapport à son prédécesseur. Il s’agit d’une dalle « Fluid AMOLED » de 6,55 pouces, au ratio 20:9 et avec un taux de rafraîchissement de 90 Hz. Il est par ailleurs compatible HDR10+. Notons que le format de 20:9 n’a pas été choisi au hasard, puisqu’il parfait de profiter de contenu en 18:9 sans avoir la moindre partie de l’image rognée par la petite encoche.

À l’œil, l’écran est vraiment très beau et utilisable dans n’importe quelles conditions. Aucune surprise pour du haut de gamme en 2019 : l’écran AMOLED est très lumineux — jusqu’à 662 cd/m² sous notre sonde avec le logiciel Calman Ultimate 2019 –, pour ne pas gêner la lecture même en plein soleil, tandis que les contrastes sont très profonds (infinis) et les angles de vision parfaits. Sa luminosité minimale de 2 cd/m² permettra quant à elle de réduire les risques de se brûler la rétine lors d’une utilisation en pleine nuit.

Ecran du OnePlus 7T

Écran du OnePlus 7T

Cette année, OnePlus a particulièrement travaillé le calibrage de ses écrans et les couleurs du OnePlus 7T s’approchent de la perfection dès la sortie de la boîte. On retrouve une température de 6 892 K (pour un point blanc parfait à 6500) et il recouvre 100 % du spectre DCI-P3 avec un delta E de seulement 2,97 sur cette plage. Autant dire que c’est excellent.

La grosse nouveauté, c’est surtout le rafraîchissement de l’écran à 90 Hz, exclusivité du modèle « Pro » en début d’année. Au-delà de la fluidité que cela peut apporter dans les jeux, l’intérêt se ressent surtout au quotidien avec un rendu plus net des animations de l’interfacer, et notamment du défilement sur les réseaux sociaux ou lors de la navigation web par exemple. Tout devient plus fluide et moins flou lors des animations.

Ça peut paraître un détail comme ça, mais une fois que l’on s’y est habitué, il est difficile de revenir en arrière.

Logiciel : OxygenOS toujours au top

À chaque itération, c’est la même chose : OxygenOS est une excellente interface, reprenant les grandes lignes d’Android en y ajoutant juste ce qu’il faut de fonctionnalités pour en combler les lacunes et des animations plus travaillées pour rendre le tout plus agréable à l’œil. La sensation de fluidité est clairement au rendez-vous, rappelant les animations d’iOS. Rares sont les constructeurs à apporter aujourd’hui une telle attention aux détails.

Pour ce qui est des mises à jour, le OnePlus 7T tourne nativement sous Android 10 avec la mise à jour de sécurité du 5 septembre 2019. Ce n’est pas une grande surprise, OnePlus met un point d’honneur à tenir sa partie logicielle à jour, non seulement pour le lancement de nouveaux produits, mais aussi sur la durée.

Android 10 s’accompagne de quelques nouveautés ici, comme la nouvelle navigation par gestes, avec le retour sur le bord de l’écran plutôt que sur les coins inférieurs. Certains apprécieront, mais je trouve à titre personnel que cela pose quelques soucis de faux positifs, lorsqu’on veut ouvrir un panneau latéral sur une application, faire défiler un carrousel ou bouger une bulle flottante (type Facebook Messenger) par exemple.

On trouve également de nouvelles sections dans les paramètres : « bien-être numérique » pour éviter la nomophobie et « Personnalisation » qui regroupe comme son nom l’indique certains éléments esthétiques à modifier (tonalité, couleur d’accentuation, forme des boutons, icônes, police de caractère…). C’est d’une simplicité exemplaire pour ceux qui n’ont pas l’habitude d’Android.

Par ailleurs, l’écran des paramètres a été revu, avec de discrètes séparations permettant de mieux regrouper les différentes sections. C’est un changement mineur, mais non qui aère grandement cet écran qui peut sembler rébarbatif à certains.

Pour le reste, OxygenOS reste fidèle à ses habitudes avec ses petits ajouts qui permettent un confort d’utilisation inégalé. Tout a été pensé pour être fonctionnel à une main, clair et complet.

Enfin, la fluidité des animations n’est jamais mise à mal par les performances du téléphone et l’interface ne présente jamais la moindre latence.

Performances : bienvenue au Snapdragon 855+

Le OnePlus 7T passe au niveau supérieur en cette fin d’année avec la toute dernière puce de Qualcomm, le Snapdragon 855+. Il abandonne aussi sa variante avec 6 Go de RAM et embarque donc 8 Go de base. Autant dire que l’on est en présence de l’un des smartphones les plus puissants de cette génération. Pour rappel, le Snapdragon 855+ est une version améliorée du S855 du début d’année avec une architecture identique, mais des fréquences d’horloge plus élevées, aussi bien sur le CPU que le GPU. Qualcomm annonce un gain de performances de 15 % sur les jeux.

  OnePlus 7T OnePlus 7 Asus ROG Phone 2 (X-Mode)
SoC S855+ S855 S855+
AnTuTu 7.x 393 360 354 812 398 023
PCMark 2.0 10 476 9 669 11 686
3DMark Slingshot Extreme 6 294 5 439 6 224
3DMark Slingshot Extreme Graphics 7 154 6 053 7 024
3DMark Slingshot Extreme Physics 4 431 4 015 4 451
GFXBench Aztec Vulkan High 25 / 18 FPS 23 / 16 FPS 26 / 18 FPS
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) 37 / 46 FPS 33 / 40 FPS 40 / 47 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) 59 / 97 FPS 59 / 89 FPS 61 / 110 FPS
Lecture / écriture séquentielle 1400 / 221 Mo/s 1429 / 380 Mo/s 1 423 / 397 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire 42k / 6,9k IOPS 40,1k / 75,7k Mo/s 47k / 51k IOPS

Ces 15 % de performances se retrouvent sur les résultats de benchmarks, et se ressentent également en jeu. Sur Arena of Valor par exemple, le jeu tourne sans le moindre hoquet à 60 FPS constant lorsque tous les paramètres graphiques sont poussés au maximum. Si l’on prend un autre jeu populaire : Fortnite, le framerate est limité à 30 FPS (par Epic Games), mais reste fixe. Les quelques freezes ressentis lors de mon test ressemblent davantage à des bugs du jeu ou de la connexion internet que des limitations de performances du téléphone lui-même.

Sur tous les autres jeux, le OnePlus 7T tourne parfaitement, mais attention : il chauffe vite et beaucoup. Pas au point de se brûler, certes, mais cette déperdition d’énergie se ressent au passage sur l’autonomie du téléphone.

Appareil photo : plus de polyvalence

La plus grande nouveauté du OnePlus 7T en dehors de son écran, c’est son appareil photo. On passe de deux à trois capteurs, avec une amélioration sur les deux premiers modules en plus de l’ajout. Cette nouvelle configuration repose donc sur :

  • Un capteur IMX586 de 48 Mégapixels (photosites de 1,6 µm après le pixel binning réduisant à 12 Mpx) avec objectif stabilisé ouvrant à f/1,6
  • Un téléphoto (« zoom » x2) de 12 Mpx (1 µm) avec objectif ouvrant à f/2,2
  • Un ultra grand-angle de 16 Mpx avec un champ de vision de 117° et un objectif ouvrant à f/2,2

À cela, OnePlus a également rajouté une bonne dose d’améliorations logicielles, un mode macro permettant de s’approcher jusqu’à 2,5 cm de la cible, une amélioration du mode nuit et l’usage d’au moins deux objectifs sur tous ces modes (y compris en vidéo). Le but est d’apporter plus de polyvalence à l’appareil photo du OnePlus 7T.

Dans les faits, les résultats soufflent le chaud et le froid.

Mode macro du OnePlus 7T

Mode macro du OnePlus 7T

Avec le capteur principal, les photos de paysages sont généralement belles, avec des couleurs vives et un piqué correct au centre de l’image et un très bon rendu au premier plan. Il reste néanmoins moins bon que les meilleurs en la matière et en zoomant sur les bords de l’image on remarque un manque d’homogénéité et quelques bavures.

À certains endroits, on remarque également que les hautes lumières ont tendance à imprimer un petit halo violet autour de certains éléments, notamment les contours de la végétation. C’est d’autant plus visible sur l’ultra grand-angle qui a tendance à pousser un peu le mode HDR automatique et à faire apparaître des micro-contrastes trop prononcés.

Ce principe de HDR trop prononcé se retrouve également sur les clichés avec une lumière artificielle. Cela lui permet néanmoins de ne pas trop perdre en netteté et de produire des photos tout à fait satisfaisantes.

De nuit, le OnePlus 7T n’éblouit pas sur sa gestion de la lumière — il a toujours du mal avec les vives sources lumineuses de la ville –, mais propose un rendu relativement net et avec des couleurs naturelles qui ne virent pas trop sur le jaune.

Son mode nuit en revanche est en revanche de bonne facture. S’il est moins impressionnant que ceux du Pixel 3, du Galaxy Note 10+ ou du P30 Pro, il propose une netteté étonnante et une bonne illumination de la scène. Encore une fois, on aperçoit les limitations du capteur sur les bords de l’image, avec toujours cette tendance à baver et, sur certaines scènes, la colorimétrie semble tout droit issue d’un dessin animé.

La plus grande surprise vient surement du mode « Super macro » qui, malgré sa tendance à dénaturer les couleurs, fait du super boulot sur la mise en avant de petits détails avec une capture à moins de 2,5 cm, et ce même en basse lumière.

Le mode portrait s’en sort très bien sur le détourage et même les cheveux qu’il rabote un peu ne font pas « coupés à la hache ».

Enfin, à l’avant on retrouve un capteur de 16 Mpx accompagné d’un objectif avec une ouverture de f/2,0. La netteté est au rendez-vous et le piqué est très bon, mais ce coup-ci c’est la gestion des fortes lumières qui est plus difficile et un ciel un peu trop lumineux se retrouve rapidement brûlé. Notons qu’un mode beauté (à 3 niveaux d’efficacité) est disponible, selon les goûts.

Pour ce qui est de la vidéo, le OnePlus 7T est capable de filmer jusqu’en 4K à 60 FPS, ou en 4K à 30 FPS si vous souhaitez une stabilisation. Le rendu est bon et le son est clair et limpide (attention en revanche de ne pas boucher les orifices des micros en filmant, ils sont mal positionnés). En outre, la stabilisation de base fonctionne bien.

En revanche, un mode « Super Stable » est disponible en 1080p pour annihiler les mouvements. Quand ça fonctionne, c’est impressionnant, mais ce mode a tendance à créer des artefacts qui déforment une partie de l’image, c’est très désagréable.

Autonome et rapide à charger

L’autonomie du OnePlus 7T est assurée par une batterie de 3800 mAh, soit 100 mAh de plus que le OnePlus 7. La différence n’est pas énorme sachant que l’écran passe en 90 Hz et devrait donc consommer davantage.

Pour autant, même dans des conditions extrêmes, le OnePlus 7T s’en sort très bien. Sur des journées très intensives, avec du GPS, de l’audio et de la vidéo en streaming, des benchmarks et plusieurs heures de jeu, il aura tenu plus de 27 heures (dont un peu plus de 3h de jeu). Autant dire qu’il ne sera nullement nécessaire de le recharger en milieu de journée pour tenir toute la nuit et que ceux qui font une utilisation plus restreinte de leur smartphone arriveront à tirer facilement sur les deux jours d’utilisation. Attention néanmoins, les utilisations très intensives du téléphone (jeu, benchmarks, capture vidéo…) ont tendance à faire chauffer le téléphone et lui font perdre très rapidement sa batterie.

La recharge est quant à elle propulsée par la charge rapide Dash Charge 30W que l’on retrouve sur le modèle Pro de la génération de début d’année. Avec le chargeur natif de 30 W, on regagne donc environ 70 % de batterie en seulement 30 minutes tandis que la charge complète tourne autour de 1h15.

Notons par ailleurs que OnePlus fait toujours l’impasse sur la recharge sans fil, même s’il existe désormais des technologies de recharge sans fil rapides.

Réseau et communication

Le OnePlus 7T embarque toutes les technologies récentes ou presque. On ne trouve pas à son bord de WiFi 6, mais du WiFi 5 (ac), en 2×2 MIMO. Avec un Snapdragon 855+ (WiFi ax-ready), on aurait pu s’attendre à mieux, mais rappelons qu’il ne s’agit pas là du porte-étendard de la marque, ce qui explique l’absence de cette norme encore relativement récente.

test OnePlus 7T FrAndroid

Manu et le OnePlus 7T

Pas de 5G non plus pour le moment, mais une 4G de catégorie 18/13 4×4 MIMO pouvant aller jusqu’à 1,2 Gbps en download et à 150 Mbps en envoi. Dans les faits, la 4G capte très bien et avec de bons débits. Il est par ailleurs compatible avec toutes les bandes de fréquence disponibles en France, y compris la B28 (700 MHz).

Enfin, les communications ne posent aucun souci avec une retransmission claire et limpide dans les deux sens et avec une bonne atténuation des bruits ambiants.

Prix et date de disponibilité

La disponibilité du OnePlus 7T sera révélée le 10 octobre. Son prix en euros n’est pas encore connu, mais le modèle américain est annoncé au même prix que le OnePlus 7 à son époque pour la variante 8+256 Go. On regrette qu’il n’y ait plus de version 6+128 Go qui permettait d’afficher un prix légèrement plus bas.

Test OnePlus 7T Le verdict

design
9
Le OnePlus 7T est agréable en main et bien fini. On appréciera ou non le module photo imposant (question de goût), mais on ne peut nier que ce n'est pas aussi marquant que sur les rendus et que le tout est bien équilibré pour éviter que cela soit un problème à l'usage.
écran
10
Le OnePlus 7 Pro avait à son lancement le meilleur écran pour consommer du contenu et le OnePlus 7T reprend ses grandes caractéristiques. Forte luminosité, contraste infini, calibrage parfait et surtout ce 90 Hz qui rend tout ce qu'on affiche ultra fluide. Reste cette petite encoche, mais qui n'a absolument rien de gênant au quotidien.
logiciel
10
OxygenOS est une sorte de consécration d'Android. Tout ce qui y est ajouté est un bonus intéressant, jamais une redite, les animations sont d'une fluidité exemplaire et tout s'imbrique parfaitement pour offrir une expérience à la fois simple et intelligente.
performances
9
Il s'agit de l'un des smartphones les plus performants du moment. La contrepartie, c'est qu'il chauffe tout de même beaucoup.
caméra
7
L'appareil photo du OnePlus 7T a été amélioré et se veut polyvalent et qualitatif. Il permet de créer de jolis souvenirs dans n'importe quelles conditions (surtout en macro), mais il souffre encore de certains griefs. À une époque où Google propose un photophone à 400 euros, ce sont malheureusement des détails que l'on ne peut plus laisser passer.
autonomie
9
Le OnePlus 7T n'est peut-être pas le smartphone le plus endurant du monde, mais il propose tout de même une autonomie plus que confortable permettant de ne pas se soucier de l'utilisation de son téléphone. De plus, sa charge rapide est très efficace. Le prix augmentant, on commence à regretter l'absence de recharge sans fil.
Note finale du test 9/10
Clairement, le OnePlus 7T est une belle évolution par rapport au OnePlus 7, qui laissait un petit goût de redite. Très bon mélange entre le OnePlus 7 et le OnePlus 7 Pro, ce OnePlus 7T semble pointer vers l'accomplissement de plusieurs générations d'améliorations. Tout y est parfait, ou presque et de gros efforts ont été réalisés pour corriger les points faibles de son prédécesseur. Il reste encore un peu de boulot à faire sur la photo pour être au niveau des meilleurs du marché, mais les résultats sont déjà très satisfaisants, notamment avec le nouveau mode macro.
Points positifs
  • Super agréable en main
  • Du mieux en photo dans les conditions difficiles
  • OxygenOS est la meilleure des interfaces
  • L'écran est sublime
  • Une bonne autonomie + charge rapide
Points négatifs
  • La qualité photo pourrait quand même être meilleure
  • Chauffe sur les usages très intensifs
  • Toujours pas de recharge sans fil
  • (pas de microSD ni de jack)