Comparateur VPN Quel est le meilleur VPN en 2019 ?

Comment choisir le meilleur VPN en 2019 ? On les voit partout en ce moment : dans des spots de publicités à la télévision, sur des chaînes YouTube populaires et sur de nombreux sites web. Les fournisseurs de VPN sont nombreux et leurs offres tendent beaucoup à se ressembler. Voici donc un comparatif des meilleurs VPN de 2019. Ici, les principaux fournisseurs de VPN sont présentés dans un tableau récapitulatif facile à lire et sont accompagnés d’un avis sur l’interface et les services de chacun d’entre eux.

Les meilleurs VPN

  • Une interface ergonomique, claire et bien traduite

    Des serveurs rapides dédiés au streaming

    Un très grand nombre de serveurs

    Connexion aux catalogues étrangers de Netflix (hors US) aléatoire

  • Interface simple d’utilisation

    Un très grand nombre de serveurs

    SAV efficace

    Interface en anglais uniquement

    Quelques explications sur les fonctionnalités n’auraient pas été de trop

  • Interface très complète

    Des serveurs spécialisés dans certains usages

    Prix très compétitifs

    Une traduction française bancale

    Netflix US et Canada marchent de façon aléatoire

  • Des serveurs nombreux, rapides et fonctionnels

    Netflix US et Canada fonctionnent très bien

    Support de très nombreux appareils

    Tarifs élevés

    Seulement trois appareils couverts par une licence

  • Serveurs très rapides

    Une interface particulièrement claire

    Sécurité et anonymat garanti

    Pas de serveurs par type d’usage

    Peu d’appareils couverts

    Assez cher

  • Interface sobre et efficace

    Connexion rapide

    En français et prix en euros

    Peu d’options

    Prix assez élevé

  • De nombreux filtres pour trouver le serveur idéal

    Une interface qui va à l’essentiel

    10 appareils couverts par une licence

    Pas de serveurs spécialisés dans un usage

    Très peu d’options

    En anglais uniquement

  • Interface sobre et bien pensée

    La sécurité et l’anonymat avant tout

    12 appareils couverts par une licence, le record du genre

    Assez peu de fonctionnalités dans le client

    Accès aux catalogues étrangers de Netflix aléatoire

L'avis de la rédaction sur Cyberghost

Cyberghost est sans conteste l’un des poids lourds du VPN actuellement. Et il dispose de très bons arguments pour séduire : interface, serveurs, services, il est très complet.

Cyberghost se démarque de la concurrence avec deux bons points. Le premier concerne sans conteste son interface qui est à la fois claire, jolie, instinctive et – chose assez rare dans le monde du VPN – bien traduite. Par défaut, Cyberghost va à l’essentiel et propose de se connecter à l’un de ses 3518 serveurs répartis dans 60 pays. Mieux, il est possible de voir combien d’utilisateurs sont connectés à un serveur, mais aussi le ping ou encore la charge du serveur.

L’interface de Cyberghost est un exemple de lisibilité.

Cyberghost a d’ailleurs poussé le vice encore plus loin en proposant à l’utilisateur de se connecter à des serveurs dédiés au streaming. Il est ainsi possible de choisir spécifiquement un serveur optimisé pour regarder Netflix US, ou un autre pour regarder la BBC sur un serveur anglais. Un autre onglet de l’interface propose des serveurs spécifiquement dédiés aux torrents. Difficile de faire plus pratique.

Cyberghost propose des serveurs spécialisés dans le streaming… Et même dans l’accès à certains services en ligne.

Nous avons testé Cyberghost en nous connectant sur un serveur dédié au streaming et situé aux États-Unis. Et il n’y a absolument rien à dire : les vidéos se lancent rapidement et s’affichent avec une très bonne qualité, sans ralentissement. Attention toutefois, les serveurs non dédiés au streaming ne permettent pas toujours de lancer de vidéo sur les catalogues étrangers de Netflix. Difficile de se connecter au catalogue canadien, par exemple, depuis Cyberghost. Concernant le téléchargement en peer to peer, le téléchargement était deux fois moins important lorsque le VPN était activé qu’avec une connexion classique.

Le Split tunneling, la possibilité de faire en sorte qu’une application utilise automatiquement une connexion VPN à son lancement est bien présente.

Reste enfin le prix, relativement élevé par rapport à la concurrence. Si l’on oublie les forfaits un mois et un an – peu rentables -, il quasiment obligatoire de craquer pour les forfaits deux ou trois ans, sensiblement aux mêmes prix, soit respectivement 88,56 ou 89,9 euros. Le prix de la qualité.

Découvrir l'offre Cyberghost

L'avis de la rédaction sur NordVPN

C’est l’un des fournisseurs de VPN les plus visibles du moment : la marque communique en effet beaucoup sur le web et on le voit même lors de certaines plages de pub à la télévision. Que vaut vraiment NordVPN ?

NordVPN, c’est tout simplement une valeur sûre du secteur des VPN. Son service est à la fois très complet et très performant Avec 5114 serveurs au moment où nous écrivons ces lignes, répartis dans 61 pays, il est difficile de ne pas trouver son bonheur. C’est d’ailleurs l’un des fournisseurs de VPN les mieux dotés du moment.

Son interface est à la fois très simple et très complète. Dès le lancement de l’application, une carte du monde s’affiche. Il suffit de cliquer sur un pays disposant d’une icône de point de localisation pour s’y connecter. Pour les néophytes ou ceux qui veulent une application qui fonctionne tout de suite, c’est l’idéal. Pour ceux qui voudraient en revanche choisir leur serveur, c’est un peu moins pratique, puisqu’il faut penser à cliquer sur les trois petits points à côté de la liste des pays pour en choisir un en particulier.

Au lancement du client, NordVPN affiche une carte du monde et une liste de serveurs.

Si l’interface de NordVPN ne propose pas spécifiquement de serveurs dédiés au streaming (pour accéder au catalogue américain de Netflix, par exemple), il dispose en revanche de plusieurs onglets pour se connecter à des serveurs peer to peer (pour le téléchargement de torrent), des serveurs double VPN (c’est l’un des rares fournisseurs de VPN à le proposer) ou à des serveurs à IP fixe. Pratique… Quand on sait à quoi tout cela peut servir car l’interface de NordVPN est d’une part entièrement en anglais et d’autre part manque souvent d’explications.

Il est possible de choisir sur quel serveur on veut précisément se connecter et connaître sa charge.

Au niveau des performances, il n’y a en revanche rien à dire. En utilisant un serveur placé aux États-Unis, nous avons pu lancer une vidéo sur le catalogue US de Netflix et la regarder sans aucun temps de chargement et en bonne qualité. Même s’il faut parfois fouiller parmi les serveurs pour en trouver qui marche plus rapidement que les autres. Quant aux serveurs dédiés au P2P, ils nous ont permis de télécharger en pointe à plus de 10 Mo/s avec notre fibre à 800 Mb/s. C’est plus que suffisant.

Le menu des options est très complet et comprend un onglet à destination des utilisateurs avancés.

Concernant les tarifs, ils sont dans la moyenne des VPN « haut de gamme » de cette sélection, mais sont uniquement en dollars. Comptez 94,54 euros pour un forfait de 3 ans, 84,17 euros pour deux ans ou 73,74 euros pour un an. Des licences valables pour 6 appareils.

Découvrir l'offre NordVPN

L'avis de la rédaction sur PureVPN

PureVPN est un outsider dans le monde du VPN. L’entreprise hongkongaise propose en effet des tarifs très intéressants et n’hésite pas à intégrer des nouveautés rapidement dans ses différents clients. Une réactivité appréciable.

L’interface du client de PureVPN a le mérite d’être plutôt claire. Dès son lancement, il est proposé à l’utilisateur de choisir le type d’usage que l’on désire : streaming, « liberté d’internet » (pour contourner les géoblocage), sécurité, partage de fichier et IP dédiée. Si l’interface est bien en français, elle semble en revanche avoir été traduite très rapidement, pour ne pas dire de façon automatique par un robot. Au point que les intitulés en anglais sont souvent plus clairs et plus précis.

Le client PureVPN lors de son lancement.

Car si l’on comprend assez facilement à quoi peut bien servir le mode Streaming ou liberté, il est difficile de comprendre exactement à quoi peuvent servir exactement les deux autres. Dommage, car ce client est bourré de bonnes idées : il propose de se connecter directement à des serveurs spéciaux pour pouvoir accéder aux différents sites de replay de chaînes de télévision internationales, de réaliser des pings-tests pour savoir quels sont les serveurs les plus rapides, ou encore de devenir bêta-testeur pour tester les dernières fonctionnalités.

Le mode Stream permet de se connecter automatiquement à un serveur pour voir une chaîne étrangère directement.

Deuxième point faible : il n’est pas possible de choisir précisément un serveur sur un pays en particulier. Ce qui est particulièrement gênant quand on veut regarder le catalogue américain ou canadien de Netflix et que le serveur est bloqué par le service de SVOD. Ce qui nous est arrivé deux ou trois fois lors de nos tests. C’est gênant. Rien à signaler en revanche concernant le téléchargement en peer to peer : sur un serveur luxembourgeois, notre débit en téléchargement était aux environs de 4 Mo/s, dans la moyenne des autres VPN.

Les différents modes de connexion proposés par le client de PureVPN.

Si tout n’est pas parfait, il faut bien reconnaître que les tarifs proposés par PureVPN sont toutefois très attrayants. Les promotions sont nombreuses et il est possible de trouver un forfait pour un ou deux ans pour un peu plus de 60 euros.

Découvrir l'offre PureVPN

L'avis de la rédaction sur ExpressVPN

ExpressVPN n’est peut-être pas le fournisseur le plus connu, mais ce fournisseur de VPN revient souvent dans les avis des utilisateurs lorsque l'on recherche un service de qualité. Voyons voir ce qu’il vaut de plus près.

Chez ExpressVPN, le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on ne s’embarrasse pas vraiment avec l’interface. Celle-ci fonctionne par l’intermédiaire de petites fenêtres en forme de pop-up – mais en français, avec quelques boutons ici et là et un menu hamburger qu’il faut explorer. Le bon point, c’est que c’est très simple à utiliser. Le mauvais c’est qu’il faut fouiller un peu dedans pour comprendre où trouver le serveur qui nous convient bien.

L’interface de l’application pour PC d’Express VPN est pour le moins minimaliste.

Cette interface n’est peut-être pas très belle ou ergonomique, mais elle recèle de petites fonctionnalités bien pratiques. Il est par exemple possible de lancer un test de vitesse sur différents serveurs pour savoir lequel possède le meilleur ping et la meilleure vitesse de téléchargement. Ce qui est pratique pour choisir le bon serveur pour regarder Netflix US par exemple. Dommage que, contrairement à Cyberghost ou NordVPN, on ne puisse pas connaître le taux de charge de chacun des serveurs.

Liste des serveurs, menu des options, tout est parfaitement traduit en français et relativement compréhensible.

Autre petit regret par rapport à ses concurrents, ExpressVPN ne propose pas de tri de ses serveurs en fonction du type d’usage. Pas de serveurs dédiés au streaming, au double VPN ou au peer to peer, il faut prendre un serveur dans la liste et espérer qu’il soit bon. Notez également qu’ExpressVPN incite beaucoup l’utilisateur à installer des extensions pour le navigateur pour se passer de son client. Mieux, : ordinateurs, smartphones, mais aussi Chromebooks, routeurs, Linux et !

Il est possible de lancer un speedtest sur l’ensemble des serveurs proposés par Express VPN.

En dépit de cette interface désuète, il faut bien reconnaître que la qualité du service est au rendez-vous. Avec plus de 3000 serveurs répartis dans 94 pays, l’offre d’ExpressVPN se situe dans le haut du panier. Tout comme ses performances. S’il faut parfois changer de serveur pour se connecter à Netflix US, le streaming fonctionne admirablement bien et sans aucun ralentissement (voire plus vite que chez la concurrence) et nos torrents ont souvent dépassé les 10 Mo/s en téléchargement en se connectant à un serveur situé au Luxembourg. De ce côté là, le service est irréprochable.

Une qualité qui se paye puisque ExpressVPN est plutôt cher. Seulement deux abonnements valent vraiment le coup, celui à 6 mois facturés 59,94 dollars (environ 53 euros) ou celui de 12 mois facturés 99,84 euros (environ 88 euros). Au moment où nous écrivons ces lignes, aucun forfait de plus d’un an n’est proposé et l’offre n’est valable que pour 3 appareils différents. Ici, il faut surveiller les réductions temporaires.

Découvrir l'offre ExpressVPN

L'avis de la rédaction sur VyprVPN

VyprVPN est l’un des fournisseurs de VPN les plus renommés au monde. Et il faut bien admettre que cette société Suisse possède de très bons arguments.

Si l’on s’en tient au client, VyprVPN n’est probablement pas le plus beau ou, d’apparence, le plus complet. Au lancement, c’est tout juste si l’interface affiche un gros bouton de connexion, la possibilité de choisir son serveur et un graphique pour surveiller son trafic réseau. Pas de types de serveurs par usage ici (pour le streaming ou le peer to peer), et il n’est pas possible non plus de choisir un serveur en particulier dans un pays. Mais cette interface est non seulement entièrement (et bien) traduite en français, mais propose en plus des explications très claires sur ses fonctionnalités. C’est d’ailleurs presque le seul client à être aussi explicite sur ses fonctionnalités !

L’interface de VyprVPN est petite mais jolie et fonctionnelle.

Ce n’est pas un mal pour autant, puisque les serveurs sont systématiquement très rapides et que VyprVPN s’occupe toujours de choisir à la place de l’utilisateur. Et il faut bien admettre que cela fonctionne plutôt bien. Nous avons pu lancer des films sur le catalogue américain de Netflix sans aucun problème (mais celui du Canada ou des Pays-Bas a été bloqué) et le téléchargement de Torrent tournait aux alentours de 6 Mo/s, dans la moyenne haute de nos tests.

Les arguments de VyprVPN ne s’arrêtent toutefois pas à un service performant. Le fournisseur de VPN se targue en effet de disposer de ses propres serveurs et de proposer plus de 200 000 adresses IP afin de garantir totalement l’anonymat de ses utilisateurs. C’est aussi l’un des rares fournisseurs de VPN à .

Les options du client de VyprVPN.

Concernant les tarifs, VyprVPN est plutôt cher par rapport à la concurrence. Le fournisseur propose deux offres (une offre classique permettant de couvrir 3 appareils et une offre « premium » permettant de couvrir 5 appareils) qu’il est possible de prendre pendant un mois (7,95 euros pour l’offre classique, 10,50 euros pour la version premium) ou pendant un an (47,50 euros par an pour la version classique et 65 euros pour la version premium).

Découvrir l'offre VyprVPN

L'avis de la rédaction sur HideMyAss! (HMA)

HideMyAss (ou HMA) est un VPN dont on n’a pas besoin de traduire le nom pour comprendre exactement ce qu’il fait. Si le logiciel existe depuis 2005 - fruit du travail d’un étudiant blasé par les restrictions du réseau de son université -, il est aujourd’hui la propriété de la société d’antivirus Avast.

L’interface du client de HMA ne s’embarrasse pas de complications particulières. Au démarrage, on se retrouve donc avec une petite fenêtre comprenant un bouton de connexion et trois onglets pour choisir son type de serveur. Très clairement, HMA s’adresse à ceux qui veulent un VPN qui fonctionne en trois clics.

L’écran du client de HMA contient trois onglets pour trois types d’usage de VPN différent : connexion rapide, choix de serveur, connexion vers un pays libre.

Ce à quoi l’interface répond parfaitement puisque le premier onglet permet de se connecter au serveur le plus rapide et le plus proche. Le second onglet de choisir précisément le lieu où l’on veut se connecter, mais aussi le type de serveur désiré. Ici le streaming (avec des serveurs uniquement américains) et le peer to peer. Le dernier onglet « Mode liberté » permet quant à lui de se connecter à un serveur situé dans un « pays de libre expression » (comprenez, un pays sans censure étatique) pour échapper à une censure d’Internet.

Il est possible de choisir des serveurs par type d’usage.

Soyez prévenus, les options de HMA se limitent au strict minimum : une activation automatique du VPN au démarrage, un kill switch et la possibilité de passer sur le protocole TCP. Ni plus, ni moins. Mais ses serveurs de streaming fonctionnent parfaitement sur le catalogue américain de Netflix et ses serveurs peer to peer ont été parmi les plus rapides que nous avons pu tester.

Les options sont peu nombreuses sur le client.

Ses tarifs sont en revanche assez élevés, mais tous en euros. Comptez 10,99 euros pour un mois, 71,88 euros pour un an et 95,76 euros pour 2 ans. Une licence permet par ailleurs de couvrir 5 appareils, mobiles comme desktop.

Découvrir l'offre HideMyAss

L'avis de la rédaction sur IPVanish

IPVanish n’est peut-être pas le VPN le plus connu, mais c’est l’une des marques les plus anciennes du secteur, puisqu’elle a été lancée en 2012. Une expérience qui se ressent beaucoup à l’usage.

Le lancement du client IPVanish peut désorienter un peu le néophyte. Pas de gros bouton pour mettre le VPN en marche, mais une foultitude de petites fenêtres et onglets de sélection répartis ici et là sur fond de noir et vert (un bon point pour vos yeux la nuit tombée). Derrière cette interface un peu austère, on apprécie toutefois le fait d’avoir la possibilité de tout filtrer très facilement, par pays, par vitesse de serveur, voire par serveur une fois le territoire choisi. En revanche, aucune option ne permet de choisir des VPN spécialisés dans un type d’usage (pour le streaming ou le peer to peer par exemple).

Une fois connecté, le client d’IPVanish montre une grande courbe de données envoyées et reçues.

Très simple, mais un peu chiche en contenu et en options, cette interface dispose également d’un volet permettant de voir en temps réel la vitesse de download et d’upload avec le serveur sur lequel on est connecté. Idéal pour savoir si oui ou non ce stream de Netflix US fonctionne bien. Une fonctionnalité que l’on ne trouve nulle part ailleurs aussi bien faite.

De nombreux filtres permettent de trouver rapidement serveur à son pied.

On apprécie également le fait que la connexion avec les serveurs soit très rapide. Contrairement à ses concurrents, il ne faut qu’une ou deux secondes pour se connecter à un serveur, là où cela se compte en dizaine de secondes chez la concurrence. Enfin, il n’y a rien d’anormal à signaler concernant nos tests sur le catalogue américain de Netflix (mais il est difficile de se connecter au catalogue canadien) ou en peer to peer. La qualité de la vidéo est au rendez-vous et nous avons téléchargé notre torrent entre 4 et 10 Mo/s par l’intermédiaire du serveur peer to peer. Un fournisseur fonctionnel et complet.

Niveau tarif, IP Vanish est dans la partie basse de ce que l’on trouve sur le marché. Trois forfaits sont proposés : un au mois (à 10 dollars le mois, soit environ 8,80 euros), un à l’année (77,99 dollars, soit environ 69 euros) et un pour deux ans (89 dollars, soit environ 78 euros). À noter qu’une licence permet de couvrir jusqu’à 10 appareils allant des ordinateurs sous Windows ou Mac au routeur en passant par les smartphones.

Découvrir l'offre IPVanish

L'avis de la rédaction sur StrongVPN

StrongVPN ne s'embarrasse pas d’une interface très fournie ou de fonctionnalités multiples. C’est un VPN qui va à l’essentiel et qui essaye de couvrir le plus d’appareils possible.

Le client est à ce titre un exemple de sobriété : une carte du monde, un bouton pour choisir le serveur et un bouton pour se connecter. Pas de serveurs spécialisés dans un usage particulier ni de liste interminable de serveurs. Une sobriété qui se retrouve jusque dans les options, qui proposent tout simplement un kill switch et des options de choix de protocole.

Un bouton pour se connecter, un bouton pour changer de serveur, l’interface de StrongVPN va à l’essentiel.

Quel intérêt de choisir StrongVPN alors ? Ce fournisseur de VPN ne s’adresse pas tellement au grand public qui veut regarder Netflix qu’à ceux qui désirent réellement protéger leur vie privée. Il ne couvre que 26 pays avec plus de 650 serveurs, mais il propose près de 60 000 adresses IP. Autrement dit, si vous recherchez un VPN pour rester réellement anonyme, c’est bien vers lui qu’il faut se tourner en priorité.

La liste des serveurs de StrongVPN.

Car pour ce qui est de Netflix ou du contournement du géoblocage des sites de streaming, il se montre assez peu fiable. Il faut tâtonner jusqu’à ce qu’un serveur fonctionne correctement sur le catalogue américain de Netflix, et encore, toutes les vidéos ne se lancent pas forcément. Rien à dire en revanche concernant le peer to peer, qui permet de bien profiter de sa connexion très haut débit.

Les options du client de StrongVPN

Dernier avantage de StrongVPN : son prix est dans la moyenne basse du marché (69,99 dollars pour un an, soit environ 61 euros) et surtout une licence permet de couvrir 12 appareils simultanément, du PC sous Windows au routeur, en passant par des NAS et même des appareils sous Chrome OS.

Découvrir l'offre StrongVPN

🛠 Qu’est ce qu’un VPN ?

Un VPN, pour Virtual Private Network, est un système qui va vous attribuer une nouvelle IP et va protéger vos données transitant sur Internet en les chiffrant. Dans les faits, il s’agit bien souvent d’un programme – un logiciel ou une application – qui va s’occuper de connecter votre ordinateur, votre smartphone, voire votre routeur à un serveur, situé généralement à l’étranger et qui vous permet, entre autres, de bénéficier d’une nouvelle adresse IP.

Cette connexion à un serveur externe a plusieurs avantages. Le premier, c’est qu’il est possible de masquer votre adresse IP et de la « délocaliser » là où se trouvent physiquement les serveurs auxquels le VPN vous connecte. C’est pour cela que les VPN permettent d’accéder plus facilement aux catalogues des services de streaming étranger, puisque ces sites vous considèrent comme physiquement présent sur le territoire du catalogue demandé.

Une très bonne illustration du fonctionnement d’un VPN. La connexion est déportée sur un serveur, qui va aller sur Internet à votre place et faire transiter les informations sur votre PC en les chiffrants.

Plus que de délocaliser son adresse IP, les VPN ont également un autre avantage : la connexion entre votre PC et le serveur distant est chiffrée. Autrement dit, les données ne peuvent être interceptées par un tiers, que ce soit votre opérateur Internet ou un éventuel pirate.

Pour résumer : un VPN vous permet à la fois de garantir la sécurité de vos données qui transitent sur Internet, mais aussi de délocaliser sa connexion aux quatre coins du monde… Si ces quatre coins du monde sont couverts par les serveurs proposés par votre fournisseur de VPN.

🔗 Comment choisir son VPN ?

Les fournisseurs de VPN proposent tous le même service : vous permettre de vous connecter à l’un de leurs serveurs afin d’anonymiser sa connexion Internet. Il existe toutefois quatre critères principaux à prendre en compte : le nombre de serveurs et le nombre de pays couverts, l’usage que vous désirez en faire (contourner le géoblocage de Netflix, peer to peer, anonymat), le nombre d’appareil sur lequel on peut installer le VPN et bien entendu le tarif.

Le nombre de serveurs et le nombre de pays couverts par ces serveurs : plus un fournisseur de VPN propose de serveurs et plus il y a de chances que la connexion soit bonne. Si la grande majorité des fournisseurs de VPN disposent de serveurs aux États-Unis, il faut également prendre en compte les autres pays. Les VPN haut de gamme peuvent couvrir plus de 60 pays tandis que d’autres se contentent d’une trentaine.

Il faut également prendre en compte l’usage que vous désirez en faire. De nombreux utilisateurs prennent un VPN pour contourner le géoblocage de Netflix, par exemple. Certains fournisseurs de VPN, même s’ils disposent de nombreux serveurs ne garantissent pas l’accès à Netflix US, ou au téléchargement en peer to peer, voire brident la vitesse de téléchargement ou le nombre de Go qu’il est possible d’utiliser. D’autres ne permettent pas d’accéder au catalogue américain de Netflix mais disposent d’un grand nombre d’adresses IP de façon à mieux anonymiser sa connexion. Attention donc à bien lire les services fournis par les VPN sur leur site officiel… ou dans nos avis publiés un peu plus haut dans cette page.

Voilà quelques-uns des films que l’on peut voir sur Netlflix US en tapant Star Wars dans le moteur de recherche.

Enfin, il faut également savoir sur combien d’appareils il est possible d’utiliser un service de VPN simultanément. Avoir un VPN sur son ordinateur, c’est bien, mais c’est encore mieux quand il est aussi installé sur son smartphone, sur sa tablette, voire sur son routeur. Là encore, le nombre varie beaucoup d’un fournisseur à un autre, souvent de 3 à 8 appareils.

Un dernier mot sur les tarifs proposés par les VPN en 2019. Tous proposent très régulièrement des promotions. On vous déconseillera donc de vous abonner hors de ces périodes, très fréquentes. Notez pour finir que les meilleures offres sur un, deux ou trois ans sont souvent affichées au mois, mais qu’il faut payer pour l’ensemble de la période lors de l’achat. Comprenez : si un fournisseur de VPN affiche une offre à 2,5 euros pendant un an, il faudra payer 30 euros au moment de l’achat.

🤔 Comment utiliser un VPN ?

Tous les fournisseurs de VPN proposent aujourd’hui un logiciel ou une application pour utiliser leurs services. Il suffit simplement de l’installer sur son ordinateur ou son smartphone, de choisir un serveur et un pays pour modifier sa connexion et d’appuyer sur le bouton « Se connecter ». Techniquement, il n’y a rien de plus facile à faire.

Si vous êtes du genre curieux ou bricoleur, vous pouvez également fouiller dans les options des applications ou logiciels. La grande majorité des fournisseurs de VPN proposent peu ou prou les mêmes options de bases. Le Kill Switch est la plus répandu. Elle permet d’interrompre automatiquement la connexion à Internet si la connexion avec le serveur distant est perdue. On trouve également souvent la fonctionnalité de Split Tunneling. Il s’agit ici de la possibilité d’associer une application en particulier (un client de torrent, un navigateur Internet) à une connexion VPN. Lors du lancement de l’application, celle-ci se connectera alors automatiquement à un VPN tandis que les autres applications utiliseront la connexion Internet classique.

📺 Quel VPN pour Netflix US ?

La grande majorité des fournisseurs de VPN vont vous assurer qu’ils permettent bien de contourner le géoblocage des sites de streaming afin d’accéder à leurs catalogues étrangers, et plus particulièrement au catalogue américain de Netflix. Dans les faits… C’est très variable car tout dépend de la qualité de la connexion du serveur du VPN. Il peut être tout à fait possible d’accéder au catalogue de Netflix US, mais d’avoir du mal à charger les vidéos ou celles-ci peuvent s’afficher en basse qualité. C’est pourquoi nous avons précisé dans notre comparateur de VPN leur qualité de connexion à Netflix US.

Il n’y a pas de secret, pour trouver le meilleur VPN pour regarder Netflix US, il faut lire les avis des utilisateurs, consulter des tests ou encore utiliser les périodes « satisfait ou remboursé » (qui varient de quelques jours à un mois suivant les fournisseurs de VPN) pour se faire un avis sur les VPN qui vous tentent.

De notre côté, des VPN comme ExpressVPN, NordVPN ou Cyberghost (liste non exhaustive) ont parfaitement réussi à lancer des vidéos du catalogue américain de Netflix sans aucun problème de connexion. Il faut toutefois noter que si le catalogue américain se charge bien sur un VPN, cela ne garantit pas du tout que les autres catalogues étrangers de Netflix fonctionnent pour autant. Lors de nos tests, rares étaient les VPN capables de lancer Netflix Canada en plus de Netlifx US, par exemple. ExpressVPN est à ce titre l’un des bons élèves du genre.

🔒 La conservation des données

Nous avons indiqué dans le tableau ci-dessus une ligne « Conservation des données ». Elle indique si oui ou non les fournisseurs de VPN conservent les données de leurs utilisateurs d’une manière ou d’une autre. Cette politique de conservation des données (ou log policy en anglais) peut varier d’un fournisseur à un autre. Certains, conservent parfois une partie des données de connexion des utilisateurs et sont donc susceptibles de pouvoir les communiquer à des tiers ou l’autorité d’un état. Cela s’est déjà vu par le passé.

PureVPN fait parti des VPN qui affirment ne pas collecter ou retenir les données de connexion des utilisateurs.

La majorité affirme en tout cas dans leur politique de confidentialité ne conserver aucune trace de l’activité des utilisateurs. Ce qui ne les empêche pas conserver sur leur site web le nom, l’email et le moyen de paiement utilisé par un utilisateur pour accéder à leur service. Si cet élément est important pour vous, vérifiez que le fournisseur de VPN permet l’achat en bitcoin ou en cryptomonnaie pour être certain de ne pas être tracé d’une manière ou d’une autre.

💰 VPN gratuit ou VPN payant ?

Vous l’avez sûrement remarqué, mais nous n’avons pas abordé ici le sujet des VPN gratuits. Et pour cause, nous vous les déconseillons purement et simplement. Non seulement la connexion n’est pas toujours très stable ou très rapide, mais en plus les VPN gratuits font leur chiffre sur vos données, qu’ils conservent et revendent à des tiers. Quand ils ne sont pas infectés de malwares. La concurrence entre les fournisseurs de VPN est actuellement assez forte pour faire baisser les prix et vous permettre de mieux protéger vos données.

À propos des liens de cette page

Les liens vers les offres de ce comparateur de forfait sont tous affiliés. Cela signifie que FrAndroid touche une commission lorsque vous prenez un forfait d’un des fournisseurs de VPN listés ci-dessus. C’est ce qui permet à FrAndroid de vivre, le site étant sans paywall. Ce qui n’impacte en aucun cas le contenu de cette page, qui a été écrit en toute indépendance des fournisseurs de VPN.