Comparatif des meilleures banques en ligne en 2019

Banque en ligne, néobanque, banque traditionnelle… : il devient difficile de faire la différence entre ces établissements. C’est pour cela que notre comparateur de banques en ligne existe. Il comprend un tableau synthétique permettant de facilement comparer les banques, un test pour chacune des prestations, ainsi qu’une série de question-réponse pour déterminer quelle est la meilleure banque du moment.

Les meilleures banques

Toutes les banques en ligne

  • L'ouverture du compte est gratuite chez N26

    En savoir plus

    Lire l'avis de FrAndroid

    Notre avis sur l'application mobile N26

    5 sur 5
    • Tenue de compte et carte bancaire gratuites
    • L'application est lisible et agréable à utiliser
    • Une inscription rapide, et accessible à tou·te·s
    • L'IBAN est allemand
    • Cinq retraits gratuits/mois, puis 2 € par retrait
    • Carte à autorisation systématique

    Conditions d'entrée

    • Avoir 18 ans ou plus et pouvoir justifier de son identité
    • Posséder un téléphone iOS ou Android compatible avec l'application N26
  • L'ouverture du compte est gratuite chez Revolut

    En savoir plus

    Lire l'avis de FrAndroid

    Notre avis sur l'application mobile Revolut

    5 sur 5
    • Tenue de compte et carte bancaire gratuites
    • Une offre gratuite ultra-complète
    • Une application avec beaucoup de fonctionnalités
    • Un IBAN anglais
    • Que 200 € (ou équivalent) de retrait par mois
    • Carte à autorisation systématique

    Conditions d'entrée

    • Avoir 18 ans ou plus et pouvoir justifier de son identité
    • Posséder un téléphone iOS ou Android compatible avec l'application Revolut
  • 80 € offerts lors de l'ouverture d'un compte

    En savoir plus

    Lire l'avis de FrAndroid

    Notre avis sur l'application mobile Hello bank!

    4 sur 5
    • Tenue de compte gratuite
    • Une banque en ligne qui profite du réseau d'agences BNP Paribas
    • L'application est agréable à utiliser
    • Délai important entre la création du compte et la réception de la carte
    • Une application qui se contente des fonctionnalités les plus communes et basiques
    • Frais onéreux pour des opérations basiques lorsqu'elles sont faites par un conseiller (gratuites depuis l'application)

    Conditions d'entrée

    • Justifier d'un revenu supérieur à 1 000 €...
    • ... Ou déposer 5 000 € à l'ouverture du compte
    • Avoir 18 ans ou plus, et pouvoir justifier de son identité
  • 80 € offerts lors de l’ouverture d’un compte

    En savoir plus

    Lire l'avis de FrAndroid

    Notre avis sur l'application mobile Orange Bank

    4 sur 5
    • Tenue de compte gratuite
    • Affichage des transactions en temps réel
    • Pas besoin de justifier de son identité si l’on est déjà client chez Orange ou Sosh
    • Pas de compte joint
    • Carte bancaire qui ne fonctionne pas dans certains cas (caution, réservation)
    • Quelques soucis techniques à l'ouverture d'un compte

    Conditions d'entrée

    • Dépôt de 50 € à l’ouverture du compte
    • Avoir 18 ans et pouvoir justifier de son identité
  • 80 € offerts lors de l'ouverture d'un compte

    En savoir plus

    Lire l'avis de FrAndroid

    Notre avis sur l'application mobile Société Générale

    4 sur 5
    • Une offre riche en services (assurances, cartes bancaires diverses, options internationales)
    • Ouverture de compte en 24 heures une fois les documents validés
    • Une application très complète...
    • … Mais à l’ergonomie discutable
    • Une banque qui n’est pas gratuite (à partir de 6,20 €/mois)
    • Procédure d’ouverture de compte fastidieuse

    Conditions d'entrée

    • Aucune condition de revenu demandée
    • Aucun dépôt minimum demandé à l’ouverture du compte
    • Avoir 15 ans ou plus et pouvoir justifier de son identité
  • 80 € offerts lors de l’ouverture d’un compte avec le code BW111980

    En savoir plus

    Lire l'avis de FrAndroid

    Notre avis sur l'application mobile Fortuneo

    3 sur 5
    • Tenue de compte gratuite
    • Banque et Bourse au même endroit
    • Paiements en devises (presque) toujours sans frais
    • Application vieillissante et fonctionnalités manquantes
    • 1er versement de 300 €
    • L'offre MasterCard basique sans intérêt

    Conditions d'entrée

    • Aucune condition de revenu demandée pour l’offre de base (mais des justificatifs de revenus sont nécessaires)
    • Avoir 18 ans et pouvoir justifier de son identité
    • Dépôt de 300 € à l’ouverture du compte
  • 80 € offerts lors de l'ouverture d'un compte

    En savoir plus

    Lire l'avis de FrAndroid

    Notre avis sur l'application mobile Boursorama Banque

    3 sur 5
    • Tenue de compte gratuite
    • Une offre de cartes bancaires très complète selon ses revenus
    • Application complète et sécurisante
    • Entre 2 et 3 semaines pour activer son compte (!)
    • Inertie de l’application pour valider son compte
    • Ergonomie de l'application discutable

    Conditions d'entrée

    • Aucune condition de revenu demandée pour l’offre de base
    • Justifier d’un revenu entre 1 000 et 1 800 € pour les autres offres
    • Dépôt de 100 € à l’ouverture du compte
    • Avoir 18 ans ou plus et pouvoir justifier de son identité
  • L'ouverture de compte est gratuite (pendant 6 mois) chez Ma French Bank

    En savoir plus

    Lire l'avis de FrAndroid

    Notre avis sur l'application mobile Ma French Bank

    3 sur 5
    • Une véritable néobanque française
    • Application riche en services (comptes en temps réel, tirelire, virement par SMS)
    • Absence totale de frais à l’étranger
    • Une banque qui n’est pas gratuite (2€/mois)
    • SAV, manque de fonctionnalités de l’application, (encore) des problèmes de lancement
    • Impossible de déposer des espèces ou des chèques à La Banque Postale

    Conditions d'entrée

    • Dépôt de 50 € à l’ouverture du compte
    • Avoir 18 ans ou plus et pouvoir justifier de son identité
  • Ouvrir un compte La Banque Postale

    En savoir plus

    Lire l'avis de FrAndroid

    Notre avis sur l'application mobile La Banque Postale

    2 sur 5
    • La moins chère des banques traditionnelles
    • Des établissements physiques partout en France
    • Processus d'ouverture de compte en ligne rapide...
    • … Mais il faut imprimer et envoyer les documents par courrier !
    • Application mobile rudimentaire
    • Offre payante : à partir de 5,95 € par mois

    Conditions d'entrée

    • Dépôt de 20 € à l’ouverture du compte
    • Avoir 16 ans ou plus et pouvoir justifier de son identité
    • Posséder un autre compte bancaire (pour l’inscription en ligne)
  • 80 € offerts lors de l'ouverture d'un compte

    En savoir plus

    Lire l'avis de FrAndroid

    Notre avis sur l'application mobile ING

    1 sur 5
    • Tenue de compte gratuite
    • Pas de minimum de salaire à justifier pour l’offre Essentielle
    • Affichage des transactions en temps réel
    • Mais quelle application catastrophique !
    • Pas de catégorisation des dépenses dans le compte courant
    • Pas de support d’Apple Pay ou de Google Pay

    Conditions d'entrée

    • Dépôt de 300 € à l’ouverture du compte
    • Avoir 18 ans ou plus et pouvoir justifier de son identité

Les avis de FrAndroid

Notre avis sur N26 : la néobanque qu'il est difficile de ne pas recommander

Retourner au descriptif de l'offre
N26 fait partie des deux néobanques les plus populaires en France avec Revolut. Née en 2013 en Allemagne, elle est disponible auprès des utilisateurs français depuis 2015. Et si cette néobanque connaît un succès si important, c’est notamment parce qu’une de ses offres est entièrement gratuite.

Ouverture du compte

C’est la force des néobanques comme N26 face aux établissements bancaires traditionnels : l’inscription est ouverte à (presque) tous. Les seules conditions pour en profiter sont d’avoir 18 ans ou plus, être équipé d’un smartphone et disposer de papiers d’identité. Et c’est tout. L’ouverture d’un compte est extrêmement simple et ne prend que quelques minutes. Depuis l’application N26, il suffit de rentrer ses coordonnées et de vérifier son identité en partageant des photos d’une pièce d’identité. Le compte est alors validé immédiatement.

Dans les 3 à 5 jours suivants l’inscription, la carte est livrée et prête à être utilisée. C’est une Mastercard classique, gratuite, sans minimum d’utilisation, qui permet d’effectuer des paiements, sans frais dans toutes les devises. Comptez également sur 5 retraits gratuits par mois en euros, puis 2 euros par retrait ensuite. Il est important de savoir que les cartes de N26 sont à autorisation systématique, ce qui peut poser des problèmes dans les parkings, stations essence ou encore pour les locations de voiture.

Application mobile

L’autre intérêt de N26 provient de son application qui est très complète, et depuis laquelle tout se contrôle. À partir de celle-ci il est possible de changer son code PIN, de verrouiller sa carte, d’activer ou non les paiements en ligne, etc. Depuis peu, l’application permet la création d’« Espaces », sortes de tirelires virtuelles plutôt pratiques pour préparer des vacances ou un achat important. Enfin, les cartes N26 sont compatibles avec Google Pay et Apple Pay pour payer avec son téléphone sur les TPE sans contact.

Il est possible d’agir sur sa carte bancaire directement depuis l’application. N26 propose également des « Espaces » pour mettre virtuellement de côté son argent.


Tarifs

En faisant un peu attention, il très facile de ne jamais avoir de frais avec sa carte N26. Il faut juste faire attention aux frais lors de retraits d’espèces dans des devises étrangères, puisque des frais s’élevant à 1,7 % du montant sont prélevés. Pour ne plus payer cette commission, il faut se tourner vers les cartes payantes N26 You (9,90 euros/mois) et N26 Metal (16,90 euros/mois). Ces dernières ont également d’autres avantages, comme une assurance Allianz sur les achats ou des offres exclusives chez des partenaires.

Conclusion

Il est difficile de ne pas recommander N26 tant son activation est rapide et ses nombreux usages vraiment pratiques. La carte peut aussi bien être utilisée comme un moyen de paiement de tous les jours que comme une carte dormante que l’on emporte avec soi seulement à l’étranger. Cependant, ne choisissez pas cette banque comme établissement principal puisqu’elle ne propose aucun produit financier ou d’épargne intéressant sur le moyen et long terme. De plus, l’IBAN est allemand ce qui rend souvent impossibles les prélèvements automatiques de fournisseurs d’énergies ou de télécoms par exemple.

Découvrir l'offre N26 Retourner au descriptif de l'offre

Notre avis sur Revolut : la néobanque taillée pour les voyageurs

Retourner au descriptif de l'offre
Revolut est l’autre néobanque importante du marché de la fintech. Elle est née au Royaume-Uni en 2015 et propose à ses clients plusieurs cartes bancaires, dont une entièrement gratuite.

Ouverture du compte

De la même façon que N26, s’inscrire à Revolut est rapide et simple. Tout se fait depuis son smartphone et l’application Revolut (iOS et Android) qu’il est obligatoire d’installer. À partir de là, il est nécessaire de fournir ses coordonnées, deux photos recto et verso d’une pièce d’identité ainsi qu’un selfie. Ne reste plus qu’à s’acquitter des frais de port de 6 euros pour recevoir sa carte dans un délai annoncé de 9 jours ouvrés. Dans notre cas, elle est arrivée en 5 jours.

L’inscription à Revolut via l’application demande moins de 5 minutes, montre en main.


Cartes bancaires, tarifs

La carte reçue est une Mastercard qui peut être utilisée immédiatement avec le code PIN que l’utilisateur a choisi dans l’application mobile. Chaque mois, la carte gratuite de Revolut permet de retirer un maximum de 200 euros (ou équivalent en devise). Passé ce seuil, les frais s’élèvent à 2 % de la somme retirée. Cette carte permet également de payer dans plus de 150 devises différentes sans frais, dans la limite où les paiements ou les transactions ne dépassent pas les 6 000 euros par mois. Et comme pour N26, les cartes Revolut sont à autorisation systématique. On retrouve donc les mêmes problèmes, à savoir des difficultés pour payer des parkings ou faire passer une caution auprès d’une agence de location.

En plus de sa carte Standard, Revolut propose deux offres payantes : Premium à 7,99 euros par mois et Metal 13,99 euros par mois. Celles-ci offrent plus d’avantages, notamment des frais moins importants, des assurances liées aux voyages à l’étranger et un accès prioritaire au service client. Ces cartes payantes permettent aussi d’échanger des cryptomonnaies et d’avoir accès à un service de conciergerie.

Application mobile

Comme c’est souvent le cas chez les néobanques, l’application qui accompagne le compte Revolut très complète. Elle permet bon nombre de réglages de sa carte, comme définir une limite de dépenses mensuelles ou désactiver les paiements en ligne. L’application comporte également plusieurs fonctionnalités connexes bien pensées. Par exemple, il est possible d’arrondir ses achats à l’euro supérieur, et de multiplier — ou non — la différence par 2 ou plus pour placer cette somme dans un « coffre » destiné à préparer des achats importants. Une tirelire, en fait.

La page principale de l’application permet de voir en un coup d’œil ses dernières transactions, ainsi que les dépenses globales au cours des dernières semaines.

En plus de la méthode d’authentification 3D-Secure, Revolut offre une autre sécurité à ses utilisateurs pour les achats en ligne. En effet, la néobanque permet de créer une carte virtuelle éphémère qui ne sert qu’à faire un achat, pour éviter tout piratage trop important. Revolut permet également de payer sans contact avec un smartphone par le biais d’Apple Pay et de Google Pay.

Conclusion

Avec un service gratuit aussi complet, Revolut est une excellente néobanque. Son service est parfaitement taillé pour les voyageurs puisqu’elle permet très facilement d’utiliser un très grand nombre de devises sans frais. L’application est un peu moins claire que celle de N26, mais elle comporte plus de fonctionnalités. En revanche, il n’est toujours pas conseillé d’utiliser cette banque comme établissement principal. D’abord car elle ne propose aucun produit financier rémunéré, mais surtout parce qu’elle propose un RIB anglais. Cela ne permet pas d’utiliser cette banque comme source de prélèvements pour les fournisseurs d’énergie ou les opérateurs télécoms.

NB : Revolut est une banque anglaise, et le contexte du Brexit lui semble peu favorable. Mais l’établissement bancaire se veut rassurant, et assure que même en cas de « no deal », le client ne verra pas de changement.

Découvrir l'offre Revolut Retourner au descriptif de l'offre

Notre avis sur Hello bank! : la banque en ligne qui s'appuie sur un réseau d'agences physiques

Retourner au descriptif de l'offre
Hello bank! est une banque en ligne créée en 2013 par le groupe BNP Paribas. Elle a les avantages d'une banque en ligne, tout en pouvant s'appuyer sur le réseau d'agences BNP Paribas.

Ouverture du compte

Que ce soit depuis son mobile ou son ordinateur, l’inscription à Hello bank est rapide et ne prend qu’une dizaine de minutes. Les documents demandés sont peu ou prou les mêmes qu’ailleurs : deux pièces d’identité, un justificatif de domicile, un RIB, le dernier justificatif de revenus et un scan de la signature manuscrite. Une fois ces documents envoyés, il ne faudra que deux jours pour que l’on reçoive un RIB Hello bank temporaire vers lequel faire un premier dépôt compris entre 10 et 300 euros, nécessaire pour valider la création du compte. Mais c’est à partir d’ici que l’expérience est entachée : 4 jours après l’envoi du premier dépôt, le compte est validé. Il est bien possible d’accéder à son compte client, mais Hello bank ne donne aucune nouvelle de la carte bancaire. Au final, nous avons reçu la carte en lettre recommandée 16 jours ouvrés après les premières démarches de création de compte, sans jamais recevoir de quelconque suivi.

Cartes bancaires

Nous avons opté pour la carte Visa Classic, accessible aux personnes pouvant justifier d’un revenu net de 1 000 euros par mois. C’est un bon point : Hello bank fait ainsi partie des banques en ligne qui demandent le moins de revenus pour profiter d’une carte gratuite. Il n’est pas non plus nécessaire d’y domicilier ses revenus, ce qui en fait aussi une très bonne banque secondaire.

Le tableau comparatif des différentes cartes proposées par Hello bank.



Hello bank propose également trois autres cartes bancaires. Une Visa Premier (comprenez Gold) accessible gratuitement à partir de 1 800 euros nets de revenus. Une Visa Infinite, une carte définitivement premium à 240 euros par an. Et enfin, une Visa Electron, une carte gratuite et sans condition de revenu, mais avec des plafonds très bas (500 euros de paiement sur 30 jours glissants, 200 euros de retrait sur 7 jours glissants). Cette dernière n’est pas conseillée aux adultes, mais sera plus adaptée aux adolescents. Toutes ces cartes sont compatibles avec Apple Pay et Google Pay.

Application mobile

Nous avons eu de la chance : Hello bank a complètement revu son application mobile quelques jours avant la rédaction de ce test. Et le résultat est satisfaisant, même si l’on regrette le manque d’harmonie entre l’application mobile et le site web. L’application mobile se concentre sur la gestion du budget et les dépenses de la vie quotidienne, alors que le site web permet la souscription et la gestion des divers produits financiers proposés ou portefeuilles d’actions.

L’interface d’Hello bank depuis un ordinateur. Elle propose plus de fonctionnalités, mais reste moins lisible que l’application.



Mais pour une gestion quotidienne de son compte, l’application Hello bank répond aux principales attentes et propose des caractéristiques courantes. La catégorisation des dépenses est automatique ou non, c’est au choix, et permet de visualiser la répartition mensuelle des dépenses en un coup d’œil. La carte peut être gérée depuis l’application : modification des plafonds et activation ou non des paiements en ligne et à l’étranger. Même si l’application est agréable à utiliser, complète et fluide, on regrettera le manque de fonctionnalités qui sortent de l’ordinaire.

L’application mobile d’Hello bank est réussie. La navigation est intuitive et l’interface agréable à utiliser.


Tarifs

Hello bank fait partie des banques en ligne les plus accessibles, mais les services bancaires qu’elle propose sont du même acabit que ses concurrents. Trois des quatre cartes proposées sont gratuites à l’obtention et à l’usage. Il n’y a pas de frais de tenue de compte, pas de frais pour les retraits dans la zone euro ni pour les opérations courantes (virements, prélèvements, etc.). Certaines prestations sont facturées 5 euros lorsqu’elles sont opérées par un conseiller Hello bank, mais sont gratuites lorsqu’elles sont faites par le client depuis l’application. C’est par exemple le cas de la modification des plafonds de carte ou de la création d’un virement permanent. Concrètement, il est plutôt facile de ne pas payer de frais lorsque l’on est client Hello bank si l’on passe par l’application plutôt que par un conseiller.

Les engagements d’Hello bank : être le moins cher possible.

La commande et les frais d’envoi d’un chéquier sont gratuits lorsque l’on passe par l’application ou le site web, pour un délai de livraison d’environ 10 jours. Hello bank propose plusieurs manières d’encaisser les chèques. La première passe par l’application : il suffit de scanner le chèque à l’aide de son téléphone puis de l’envoyer par voie postale. Il est également possible de s’appuyer sur le lien de parenté avec la BNP Paribas pour déposer ses chèques de deux autres manières : directement en agence BNP Paribas, ou depuis les guichets automatiques compatibles du groupe. Cela fonctionne de la même manière pour les dépôts d’espèces dans la limite de 5 dépôts gratuits par an, puis 5 euros par dépôt.

L’application donne toutes les informations nécessaires concernant les chèques.

C’est l’une des forces d’Hello bank : pouvoir profiter des infrastructures de la maison mère BNP Paribas. C’est le cas pour la remise des chèques, mais aussi lors des retraits d’espèces hors zone euro. Ils sont entièrement gratuits dans les DAB des réseaux BNP Paribas Global Network et Global Alliance présents dans 52 pays (États-Unis, Canada, Chine, etc.). Autrement, les retraits d’espèces restent gratuits en zone euro et les frais s’élèvent à 2 % pour les retraits en devises en dehors du réseau partenaire.

Conclusion

Finalement, Hello bank est une banque en ligne facilement recommandable. Elle fait partie des établissements les plus accessibles avec une carte gratuite dès 1 000 euros de revenus par mois. L’application est bien conçue et facile à utiliser avec un nombre de fonctionnalités dans la moyenne de ce que font les concurrents. Il n’y a rien de surprenant dans les frais de cette banque et il est facile de s’en dispenser en faisant attention. L’une des forces d’Hello bank est d’être une filiale de la BNP Paribas : les frais sont bas, mais il est possible de profiter du réseau de la BNP aussi bien pour les retraits d’espèces à l’étranger que pour les dépôts de chèques ou d’espèces. Et pour ceux qui veulent aller un peu plus loin dans la gestion de leur argent, le site d’Hello bank propose un bon nombre de produits financiers (assurance-vie, PEA) ainsi qu’un outil pour acheter des actions.

Découvrir l'offre Hello bank! Retourner au descriptif de l'offre

Notre avis sur Orange Bank : basique mais recommandable

Retourner au descriptif de l'offre
Orange Bank propose une offre 100 % mobile : toutes les opérations s’effectuent depuis un smartphone. Orange Bank est une filiale (à 65%) de l'opérateur français Orange et de l'assureur français Groupama (à 35%).

Ouverture du compte

L’inscription à Orange Bank se passe sur le site web ou l’application mobile. C’est une ouverture relativement simple : il faut fournir un justificatif d’identité, de domicile, et une fiche de paie. Si vous avez déjà un compte Orange ou Sosh (mobile ou fixe), c’est encore plus rapide car vous n’avez pas à justifier de votre identité. Notre conseil : utilisez des formats image (.JPG, .PNG). La signature du contrat est réalisée électroniquement par SMS.

La liste des étapes à réaliser pour ouvrir un compte sur Orange Bank.



Les conditions d’ouvertures de compte sont très simples : il faut être majeur, résident fiscal en France, avoir un smartphone compatible (iOS ou Android) et verser 50 euros sur le compte. Bonne nouvelle, même si on vous demande de justifier le montant de vos revenus (via des fiches de paies), Orange Bank est accessible sans condition de revenus. Il faut 3 jours pour la validation de compte, cela peut prendre plus de temps si les documents ne sont pas jugés acceptables, et 5 jours de plus pour recevoir votre carte bancaire.

Il y a une offre de bienvenue pour les nouveaux clients : 80 euros offerts. À cela s’ajoute 40 euros de plus si vous êtes client Orange. Attention, ces primes ne sont versées qu’en réalisant un minimum de 3 paiements ou retraits avant la fin du mois qui suit l’ouverture de compte. Elle sera versée sur votre compte Orange Bank dans les 30 jours suivant la troisième opération.

Tarifs

Orange Bank est une banque gratuite. Il n’y a ni frais de tenue de compte ni de versement mensuel obligatoire. La carte bancaire (Visa internationale) est gratuite et vous pouvez demander un chéquier gratuitement. Attention à bien respecter au minimum 3 utilisations par mois de votre carte bancaire (paiements / retraits) pour maintenir sa gratuité, sinon c’est 5 euros/mois.

L’offre gratuite d’Orange Bank résumée en quelques points.


Si Orange Bank est bien une banque gratuite, il peut tout de même y avoir des frais importants si :

– Vous faites réaliser une opération bancaire par un conseiller : 5 euros
– Vous renouvelez la carte bancaire avant son échéance : 10 euros
– Vous êtes à découvert : 8% s’il est autorisé, 16 s’il ne l’est pas.

Orange Bank, même si elle propose un chéquier, reste une banque en ligne d’appoint. Il lui manque la possibilité de créer un compte-joint et il n’y a pas de prêt immobilier. Les frais annexes restent importants, il faut être vigilants. En revanche, vous avez la possibilité d’effectuer un crédit à la consommation très simplement depuis l’application. Vous avez par ailleurs accès à un livret épargne au taux de 0,5 % annuel brut, sans montant maximum mais avec un montant minimum de 10 euros pour l’ouverture du livret.

Cartes bancaires

Notez que la carte bancaire n’offre pas des plafonds de retraits et de paiements importants (1 000 euros par mois ou 300 euros par semaine, glissant), même si vous pouvez les changer depuis l’application. Attention : nous avons noté l’impossibilité d’utiliser la carte dans certains commerces qui demandent une caution, pour de la location, dans certains hôtels ou stations essences, pour des réservations….

Les deux cartes bancaires Visa disponibles dans l’offre Orange Bank.




Orange Bank propose depuis peu une deuxième carte, une Visa Premium. Celle-ci est forcément payante (7,99 euros par mois) mais dispose de plafonds de paiement plus élevés, des paiements à l’étranger gratuits et a un cryptogramme dynamique au dos de la carte en plus de garanties et assurances aux montants élevés.

Application mobile

Orange Bank possède une application basique à l’image de ses services. L’ergonomie est agréable, vous pouvez bloquer temporairement votre carte bancaire ou changer son code PIN. Il est également possible de bloquer à la volée les paiements internationaux, les paiements en ligne ou les paiements sans contact. Enfin, on peut virer de l’argent très facilement et immédiatement à un autre client Orange Bank.

Esthétiquement, l’application est vraiment réussie. La catégorisation automatique des dépenses est très claire.



Chez Orange Bank, le paiement mobile et la carte bancaire sont deux moyens de paiement autonomes et indépendants. Ainsi, les achats effectués à l’aide de votre paiement mobile sont débités immédiatement. Même si vous avez une carte à débit différé. Au niveau des moyens de paiement, Apple Pay est supporté, mais pas Google Pay ou Samsung Pay. Il est toutefois possible de payer avec un smartphone Android, à condition de posséder une carte SIM NFC d’Orange et de passer par l’application Orange Bank.

La gestion de la carte bancaire au sein de l’application Orange Bank.


Conclusion

La néobanque a également souffert de nombreux problèmes techniques à son lancement, loin des promesses d’Orange, ainsi que de nombreux retards. Désormais, elle offre tous les services bancaires basiques, mais nous vous déconseillons de voyager hors zone euro et hors Europe avec (pas d’assurance, frais de change importants) si vous n’avez pas opté pour la Visa Premium.

Découvrir l'offre Orange Bank Retourner au descriptif de l'offre

Notre avis sur Société Générale Sobrio : la plus moderne des banques traditionnelles

Retourner au descriptif de l'offre
Société Générale est une banque traditionnelle historique qui a revu son offre en décembre 2018. Finie l’offre classique Jazz, il faut désormais parler de Sobrio. Outre les réductions de prix (de -50 à -20 % selon son âge), il est désormais possible d’ouvrir un compte depuis le web sans passer en agence.

Ouverture du compte

L’ouverture d’un compte à la Société Générale peut se faire aussi bien en agence qu’en ligne. Pour l’inscription en ligne, il faut être équipé au moins d’un smartphone, une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile au format PDF. La Société Générale n’impose pas de conditions de revenus ou de versement à l’ouverture d’un compte bancaire.

Après avoir rempli vos informations personnelles et uploadé les documents demandés, il est nécessaire de prendre plusieurs photos de votre visage sous différents angles grâce à la caméra frontale de votre smartphone. Pour ce faire, il est nécessaire d’utiliser l’application Société Générale.

La dernière étape consiste en un rendez-vous par visioconférence avec un téléconseiller. Si vous faites votre inscription pendant les heures d’ouverture des agences, vous pourrez réaliser très vite cet échange. La dernière étape consiste à signer la convention de compte grâce à une signature numérique.

Une fois toutes les formalités effectuées, il faut encore attendre 24 heures pour l’ouverture de compte, ce qui est bien plus rapide qu’avec les banques en ligne. Les délais d’obtention de la carte bancaire sont de 5 jours ouvrés environ. Pour résumer : la procédure d’inscription est plus longue et contraignante que les banques en ligne, mais avec une ouverture de compte plus rapide à la clé.

À noter : pour toute première ouverture d’un compte Sobrio, la Société Générale propose une prime de 80 euros, qui sera versée directement sur le compte.

Cartes bancaires, tarifs

L’offre Sobrio de Société Générale n’est pas gratuite. Il existe quatre forfaits mensuels différents qui intègrent des services de base. Cette offre comprend une carte de paiement (V Pay, Visa, Visa Premier ou Infinite, Mastercard, MasterCard Gold), ainsi que des assurances associées. Sont compris dans cette assurance, le vol de clés ou de papiers, la couverture des moyens de paiement en cas d’utilisation frauduleuse et une prolongation de la garantie constructeur des appareils récemment achetés de 2 ans.

Le prix des cartes bancaires varie en fonction de l’âge.



Il n’y a pas de frais de tenue de compte, mais les chéquiers ainsi que de nombreux autres services sont payants. Par exemple, si vous avez l’habitude de voyager, sachez que des options internationales existent pour limiter les frais de paiements et de retraits dans les pays hors zone euro. Cette option, sans engagement, est à 2 euros par mois pour les étudiants, et de 10 à 25 euros/mois sur les offres classiques.

Les options pour payer sans frais à l’étranger ne sont pas données.



Voici les offres de Sobrio dont les prix varient suivant la carte bancaire choisie :

● Carte V Pay : 6,20 euros par mois soit 74,40 euros par an ;
● Visa ou Mastercard : 6,90 euros par mois soit 82,80 euros par an ;
● Visa Premier ou MasterCard Gold : 13,90 euros par mois soit 166,80 euros par an ;
● Visa Infinite : 27,90 euros par mois soit 334,80 euros par an.

Sachez que les mineurs bénéficient d’une gratuité de l’offre V Pay. Si vous avez entre 18 et 24 ans, vous paierez 50 % de moins que le prix normal, et 20 % de moins entre 25 et 29 ans. Enfin, l’offre Sobrio Duo permet de profiter de deux cartes bancaires avec une baisse de prix de 50 %. Idéal pour les comptes joints.

Application mobile

L’application mobile (iOS et Android) donne accès à un agrégateur de comptes (compatible avec 100 banques) pour pouvoir consulter tous ses comptes depuis une seule application.

L’application est très complète, avec de nombreuses fonctionnalités :

● Visualisation de l’état de mon compte favori grâce à la jauge et mon budget mensuel avec l’enveloppe de dépenses
● Notifications en temps réel sur quelques aspects : solde bas, versement important, envoi de moyens de paiement, etc.
● Paiement sans contact : Paylib (Android); Apple Pay (seulement Visa)
● Opposition à la CB, autorisation de découvert, plafonds de CB, virement instantané
● Catégorisation des dépenses dans la gestion de budget
● Paylib entre amis permet de réaliser des transferts d’argent immédiat entre utilisateurs Paylib (Crédit Agricole, Caisse d’Épargne, Société Générale, Hellobank, BNP Paribas, Banque Populaire, Crédit Mutuel, Max, Banque de Savoie…)

Malheureusement, il n’est pas possible de recevoir des notifications en temps réel des transactions, et l’ergonomie générale de l’application manque de clarté avec de très nombreuses options qui semblent avoir été rajoutées au fur et à mesure sans avoir repensé les menus principaux.

On apprécie toutefois que le service client soit joignable via l’application (mais aussi par téléphone), et la possibilité de trouver facilement une agence où que l’on se trouve en France.

Conclusion

L’offre Sobrio de la Société Générale a l’avantage d’être meilleure marché que la plupart des offres des autres banques traditionnelles et d’être accessible sans se rendre dans une agence. Mais elle est reste payante contrairement aux banques en ligne.

L’avantage d’une banque traditionnelle est la large variété de services (assurances, épargne, crédits…). Néanmoins l’application mériterait une refonte pour rendre plus accessibles les dizaines de fonctions disponibles. Enfin, on déplore l’absence de notifications en temps réel lors des transactions, les coupures un peu trop nombreuses des services web et l’incohérence de certaines fonctionnalités (par exemple, pas de fonction Apple Pay sur la Mastercard).

Découvrir l'offre Société Générale Retourner au descriptif de l'offre

Notre avis sur Fortuneo : une banque en ligne pour les amateurs de bourse

Retourner au descriptif de l'offre
La société Fortuneo a été créée en 2000, mais n’est devenue une banque en ligne qu’à partir de 2009 suite au rachat par le groupe Crédit Mutuel Arkéa. Il est toujours aujourd’hui l’actionnaire majoritaire.

Fortuneo existe depuis l’an 2000, mais la société ne proposait à l’époque qu’un service de bourse en ligne. Elle n’est devenue une banque en ligne à proprement parler qu’en 2009. L’activité historique est toutefois toujours au centre de la stratégie de Fortuneo. C’est aujourd’hui la banque en ligne qui propose les fonctionnalités « Bourse et placements » les plus poussées dans ce domaine en France, et c’est sans doute son plus gros point fort.

Ouverture du compte

L’ouverture du compte se fait uniquement sur le web, la page est optimisée pour mobile, mais l’application ne propose pas de formulaire d’inscription intégré directement. La procédure est assez classique pour une banque. Deux points sont toutefois à noter : il faut effectuer un dépôt initial de 300 euros pour ouvrir le compte et Fortuneo exige un avis d’imposition pour justifier de vos revenus, même si vous optez pour une formule sans condition de revenu. Vous aurez également besoin de fournir une pièce d’identité. Seules les personnes majeures sont autorisées à ouvrir un compte. Pour bénéficier de la prime d’ouverture, il est nécessaire de renseigner un code promo lors de l’inscription. La prime sera versée après avoir réalisé 5 paiements avec la carte bancaire.

Cartes bancaires

Du fait de son histoire, Fortuneo se destine aux clients souhaitant gérer facilement leur portefeuille d’actions ainsi que leurs divers produits d’épargne. De fait, c’est donc une banque en ligne tournée vers une clientèle plus haut de gamme, en témoignent la présence de cartes bancaires prestigieuses dans leur catalogue : la Mastercard World Elite, ainsi que l’American Express Platinum (en option). Cette dernière ouvre notamment les portes de plus de 1 200 salons d’aéroports dans le monde moyennant 55 euros par mois et 65 000 euros de revenus annuels bruts.

Tarifs

Fortuneo n’oublie pas pour autant les clients plus modestes avec des Mastercard classiques et Gold. Pour concurrencer les néobanques, la firme possède une offre gratuite (si une opération réalisée par mois) baptisée Fosfo, accessible sans condition de revenus et n’appliquant aucun frais sur les transactions effectuées en devises. Cette nouvelle formule rend caduque la précédente option d’entrée de gamme avec Mastercard Classique, qui est assujettie à des conditions de revenus et applique des frais de 1,94 % lors d’opérations hors zone euro… contrairement aux autres cartes Mastercard (Gold et World Elite). Autrement dit cette offre Mastercard « tout court » est simplement à déconseiller.

Application mobile

Si le design de l’application de mobile est vieillissant, elle propose toutes les fonctionnalités basiques d’une appli bancaire, et elle est capable de suivre des transactions en direct sur l’offre Fosfo. Plus rare sur des banques en ligne, il est également possible de créer de cartes bancaires virtuelles. Elles permettent notamment de se concocter une carte à usage unique pour se rassurer lors de paiements en ligne. L’histoire de l’entreprise est également visible dans l’application avec un onglet “bourse” dédié, et complet. En dépit de ces éléments avancés, elle fait d’étranges impasses sur des outils de gestion de budget ou la possibilité de bloquer temporairement sa carte bancaire. On appréciera en revanche la présence de trois services de paiement mobile : Apple Pay, Google Pay et Samsung Pay.

La bourse est largement mise en avant dans l’application Fortuneo


Conclusion

Fortuneo a le mérite de proposer un large panel d’option de cartes bancaires et quelques fonctionnalités intéressantes pour un prix très modique, d’autant qu’il y a peu de frais cachés. Toutefois, l’application vieillissante et l’absence de certaines fonctionnalités courantes pourraient en dissuader certains. Ceci étant dit, la partie placements et bourse très complète convaincra les investisseurs.

Découvrir l'offre Fortuneo Retourner au descriptif de l'offre

Notre avis sur Boursorama Banque : la moins chère des banques en ligne ?

Retourner au descriptif de l'offre
Propriété de la Société Générale depuis 2014, Boursorama Banque est l’une des toutes premières banques en ligne à avoir été disponible en France. Elle se targue également d’être l’un des établissements les moins chers de France. Ce qui est effectivement le cas, à condition d’être patient lors de l’ouverture de son compte.

Ouverture du compte

Ouvrir un compte chez Boursorama Banque est un peu fastidieux, mais assez facile. L’inscription demande en effet 10 petites minutes pour venir à bout du questionnaire d’ouverture, pour peu que vous ayez sous la main tous les documents nécessaires (justificatif de domicile, scan de la carte d’identité, fiche de salaire, RIB d’une autre banque). Les formulaires sont nombreux, les questions sur votre patrimoine et vie privée indiscrets, mais tout est parfaitement expliqué et l’interface est très claire.

Le vrai problème de l’ouverture de compte sur Boursorama Banque provient plutôt du délai entre le moment où l’on s’inscrit et la validation du compte. Dans notre cas, il a fallu attendre une vingtaine de jours entre le moment où l’inscription en ligne a été faite (au début du mois d’août) et le moment où l’on a reçu par courrier sa carte bancaire et ses identifiants pour se connecter à son compte. Boursorama indique en effet qu’il est nécessaire d’attendre 5 jours ouvrés pour que son inscription soit traitée, un délai que la banque utilise jusqu’au bout. Bref, il ne faut pas être particulièrement pressé.

La liste des pièces justificatives nécessaires pour l’ouverture d’un compte Boursorama Banque.


Tarifs

Un défaut que l’on peut pardonner aisément tant Boursorama Banque tient ses promesses en termes de tarif. Si vous vous contentez en effet d’un simple compte courant, les frais de tenue de compte sont tout simplement inexistants. Il suffit de jeter un oeil à la brochure tarifaire pour s’en convaincre : les seules opérations où Boursorama Banque applique des frais supplémentaires proviennent d’opérations nécessitant un conseiller clientèle, des opérations qu’il est systématiquement possible de réaliser en ligne via l’application ou le site web.

Cartes bancaires, tarifs

On apprécie également le grand nombre de choix de cartes bancaires proposées, qui sont toutes gratuites pour peu que l’on remplisse les conditions. La carte Ultim ne nécessite ainsi aucune condition de revenu, mais demande un virement de 500 euros. Les cartes Visa se déclinent en trois versions (Welcome, Classic, Premier) et sont disponibles selon ses revenus… qu’ils soient domiciliés ou non chez Boursorama Banque. Boursorama les vérifie en vous demandant vos dernières fiches de paye. À noter enfin que ces cartes sont gratuites… À condition de réaliser au moins un paiement avec par mois. Une condition très simple à réaliser.

La présentation des cartes bancaires est irréprochable lors du choix de son offre.


Application mobile

Un mot enfin sur l’application. Sur mobile il ne s’agit pas vraiment d’une véritable application, mais plutôt d’une webapp, d’une version navigateur de l’espace client intégré dans une application. Cela se ressent un peu lors de la navigation (notamment cette vilaine barre d’acceptation des cookies) et qui a le mauvais goût de renvoyer de temps en temps directement sur la version navigateur de l’espace client (avec ré-identification à la clé). Ce qui est parfois pénible, d’autant plus que l’application affiche parfois de la publicité ou des articles de Boursorama sur la page d’accueil.

La gestion des comptes est très claire. On apprécie la classification automatique des achats effectués avec la carte bancaire.



Il faut toutefois reconnaître que cet espace client est très réactif et, dans sa version web, très complet à défaut d’être vraiment ergonomique. Il faut en effet fouiller dans de nombreux sous-menus pour pouvoir trouver des options particulières ou comprendre ce qu’elles font vraiment. Dans les bons points, on notera que la catégorisation automatique des opérations financières du compte (nourriture, essence, loisir) est plutôt précise. Et si les opérations mettent 24 heures à s’afficher dans l’espace client, il est possible de savoir en permanence si l’on est loin ou non du plafond de paiement de sa carte bancaire.

L’application est une webapp. Ce qui signifie que l’on a souvent le bandeau d’acceptation des cookies (image de droite).

Gestion du plafond de la carte bancaire, graphiques divers, réception automatique des factures et relevés, les services sont nombreux.


Conclusion

D’un point de vue technologique, Boursorama Banque n’est clairement pas l’établissement le plus pointu. L’application est fonctionnelle, mais se contente des mêmes fonctionnalités que l’on retrouve chez la concurrence. En revanche, la promesse est entièrement tenue du point de vue des tarifs, des cartes bancaires et des multiples services permettant de passer d’une banque à l’autre. Pas franchement révolutionnaire, mais diablement efficace.

Découvrir l'offre Boursorama Banque Retourner au descriptif de l'offre

Notre avis sur Ma French Bank : première néobanque française, première à essuyer les plâtres

Retourner au descriptif de l'offre
Ma French Bank (ou MFB), création récente de la Banque Postale, a été lancée le 22 juillet 2019. Exclusivement en ligne (mobile et web), elle se veut accessible à tous sans condition de ressources. Elle s'adresse avant tout aux 18 - 35 ans qui recherchent un complément bancaire innovant en plus de leur banque traditionnelle. Elle a pour ambition de conquérir plus d'un million de clients sur les cinq prochaines années.

Ouverture du compte

Les conditions pour ouvrir un compte chez MFB sont simples et relativement classiques. Il faut être majeur, avoir un smartphone compatible avec l’application, posséder un email et un numéro de téléphone valide et être titulaire d’un compte dans un établissement bancaire de l’UE.

L’ouverture de compte se fait de deux manières, soit en ligne ou en se rendant au guichet d’une Banque postale. Le plus rapide est de passer par une agence physique puisque seule une pièce d’identité suffit pour repartir avec une carte bancaire et un compte ouvert. Une quinzaine de minutes est alors nécessaire pour ouvrir le compte. Son activation définitive nécessite toutefois quelques jours supplémentaires, le temps de recevoir le code par courrier à votre domicile.

L’inscription en ligne ne demande que quelques minutes. Mais les délais de validation de varient de quelques heures à plusieurs semaines.

Pour ce qui est de l’ouverture en ligne, il faudra parfois s’armer de patience. L’inscription se fait en une dizaine de minutes sur le site web. Si votre dossier est validé, vous recevrez un mail d’ouverture vous demandant de verser 50 euros par virement. Une fois la somme versée, vous recevrez un dernier mail vous indiquant que votre carte va vous être envoyée. Comptez entre 7 et 15 jours jusqu’à la boîte aux lettres. Des identifiants provisoires vous seront envoyés par SMS, qu’il faudra utiliser lors de la synchronisation avec l’application de votre smartphone.

Les informations demandées lors de l’inscription en ligne sont communes à toutes les néobanques françaises. Cela comprend donc un justificatif d’identité valide (pièce d’identité, passeport ou titre de séjour), un second justificatif d’identité (carte vitale, permis de conduire, carte d’étudiant…) et un RIB à votre nom d’une banque française ou de l’UE.

Ma French Bank n’est pas une banque gratuite. Les 2 euros par mois demandés sont justifiés par les diverses assurances et garanties incluses dans l’offre.


Tarifs

Ma French Bank n’est pas une banque gratuite. Son offre de base est facturée 2 euros par mois. ll est cependant possible tester Ma French Bank gratuitement pendant six mois si vous ouvrez votre compte avant la fin de l’année. Avec ce compte, aucun découvert n’est autorisé, vos paiements seront donc refusés en cas de manque de fonds. Même si l’utilisation classique est gratuite (retrait, virement SEPA…), attention aux incidents de paiement, par exemple un rejet de prélèvement vous coûtera 20 € par opération.

Pour ce prix, MFB se veut en avance sur le marché français, en proposant des services innovants très proches de N26 ou Revolut, que les banques traditionnelles n’offrent pas encore. En plus des activités du compte en temps réel, vous pourrez créer des cagnottes gratuites, partager des dépenses ou ajouter une tirelire qui s’alimentera à l’arrondi de vos paiements (si vous payez votre sandwich 3,90 euros, les 10 centimes de l’arrondi iront dans la tirelire).

L’affichage des comptes est très clair.

MFB propose également une offre de crédit appelée extra-prêt. Concrètement, cela permet de débloquer des petites sommes d’argent (500 euros, par exemple), que l’on peut rembourser sur plusieurs dizaines de mois. Attention, le TAEG est très élevé, de l’ordre de 17 %. D’autres services sont également de la partie comme une garantie bancaire et achat (en supplément à 2 euros par mois).

Malgré son appartenance à la Banque Postale, il n’est pas possible de déposer des espèces ou des chèques dans cette banque, que ce soit physiquement ou par courrier. Concernant la carte bancaire, seule une carte bancaire à débit immédiat de type Visa Internationale est disponible. Quant au paiement sans contact, seul Apple Pay est disponible pour l’instant, Google Pay et Samsung Pay ne sont pas encore disponibles.

MFB propose aussi bien des fonctionnalités de néobanques que des offres de crédits à court terme.


Application mobile

L’application, qui est disponible sur iOS et Android, reste simple avec une visualisation globale sur l’écran principal, cependant pas au niveau en termes d’ergonomie par rapport à la concurrence. Aussi, sur la version Android, l’authentification biométrique n’est pas disponible, il faut donc taper son code à six chiffres. Les niveaux de paramétrage sont également très basiques, tout comme pour ceux de la CB. Il n’existe pas (encore) d’options pour enlever le sans contact ou les paiements en ligne et à l’étranger par exemple. Tout juste peut-on la bloquer ou la débloquer en un clic dans l’application.

Banque française oblige, son service client l’est également, mais peu disponible au téléphone. La fonction de chat est souvent hors d’usage, c’est d’ailleurs un gros point de souffrance évoqué par de nombreux utilisateurs sur les réseaux sociaux. Ma French Bank a pourtant tous les ingrédients pour trouver sa clientèle grâce à des services innovants et des frais de gestion corrects, à savoir 2 euros par mois, mais les procédures d’entrée peuvent être lourdes et le SAV pas au niveau de la Banque Postale.

Conclusion

L’offre semblait donc intéressante, mais derrière une communication parlant d’une banque disruptive, rien n’est vraiment au rendez-vous. Quand on paie 2 euros par mois, on est en droit de s’attendre à quelque chose qui tourne correctement. Or, la concurrence étrangère est plus mûre et performante tout en étant gratuite.

Découvrir l'offre Ma French Bank Retourner au descriptif de l'offre

Notre avis sur La Banque Postale : Peu onéreuse, mais une application en retard

Retourner au descriptif de l'offre
La Banque Postale a tout à fait sa place dans notre comparateur de banque. C’est en effet l’une des banques traditionnelles les moins chères du marché. Avec pour contrepartie une application très en retard sur la concurrence.

Ouverture du compte

L’ouverture d’un compte chez la Banque Postale est très simple, peut-être même encore plus simple que chez les autres banques en ligne. Est-ce l’effet service public et l’obligation d’être accessible au plus grand nombre ? En tout cas, il ne suffit que de quelques minutes pour passer des étapes toujours très simples, avec peu de champs à remplir et toujours bien expliqués.

Il y a toutefois un hic et une sacrée différence avec la concurrence : il est impossible d’uploader ses justificatifs et valider les documents d’ouverture de compte en ligne. Il faut en effet tout envoyer par courrier, dans une bonne vieille enveloppe avec un timbre. Autant dire qu’il faudra quelques longues semaines avant que l’ouverture du compte soit effective.

Cartes bancaires, tarifs

Lors de l’inscription en ligne, les offres sont simples, puisqu’en ouvrant un compte en ligne, il n’y en a que deux : ouvrir un compte individuel ou un compte joint, avec une assurance Alliatys ou Alliatys Plus, avec une carte Visa Classic ou Visa Premier. Concrètement, dans le cas qui nous intéresse, un compte individuel avec l’assurance de base et une carte Visa Classic coûtent 5,95 euros par mois, contre 6,25 euros par mois avec une carte Visa Premier (la première année uniquement, puis 14,10 euros par mois ensuite).

Pour l’ouverture d’un compte en ligne chez La Banque Postale, seulement deux cartes bancaires sont proposées. La formule la moins chère est facturée 5,95 euros par mois.



Car, oui, contrairement aux banques en ligne ou aux néobanques, la Banque Postale est payante. Elle est toutefois l’une des moins chères du marché avec une offre de base (la fameuse « formule de compte ») à 71,40 euros par an. Les frais supplémentaires sont peu nombreux, mais notables. À l’étranger, tout particulièrement, puisque chaque paiement dans en devise est taxé d’une commission de 2,30 %… auxquels s’ajoutent des frais fixes de 3,30 euros pour les retraits et 1 euro pour un paiement en ligne. Autant dire que vous n’avez pas intérêt à partir en vacances aux États-Unis avec une telle offre.

Il faut noter que seulement deux cartes bancaires sont proposées avec l’inscription en ligne (Visa Classic et Premier), mais que La Banque Postale en propose deux autres lors de l’ouverture d’un compte en agence. Il s’agit d’une carte bancaire Réalys, une carte de débit soumise à autorisation systématique et non utilisable à l’étranger, qui permet de payer 55,68 euros à l’année et de la carte 24/24. Cette dernière, qui permet uniquement de réaliser des retraits aux DAB de la Banque Postale, est associée à un service bancaire de base gratuit, service public oblige.

Application mobile

L’application de la Banque Postale est… rudimentaire, il n’y a pas d’autres termes. Sur Android comme sur iOS, le design vieillot associé à une lenteur insupportable et un manque de fonctionnalités évident fait de cette app l’une des pires de cette sélection. Il est tout juste possible de faire le minimum vital : consulter ses comptes, effectuer quelques virements, gérer ses cartes bancaires, commander ses chéquiers… et c’est tout. Pas de catégorisation automatique des dépenses, pas de graphiques de consommation et pas de relevé de dépense en temps réel (sauf pour tout ce qui concerne la Banque Postale). Bref, c’est (trop) simple et pauvre par rapport à ce qu’il se fait ailleurs.

L’application La Banque Postale va à l’essentiel. Le design est un peu vieillot, mais efficace.

Les options sont peu nombreuses au sein de l’application La Banque Postale.


Conclusion

Si vous vous fichez de la beauté de l’application et que ce qui compte pour vous c’est d’avoir des établissements physiques en permanence autour de vous, alors La Banque Postale est la banque qu’il vous faut. Ses tarifs sont abordables (pour une banque traditionnelle), et surtout comprennent très peu de frais supplémentaires. Une banque qui va à l’essentiel, mais qui est loin derrière ses concurrentes en termes de confort d’utilisation.

Découvrir l'offre La Banque Postale Retourner au descriptif de l'offre

Notre avis sur ING : des tarifs intéressants mais une catastrophe technologique

Retourner au descriptif de l'offre
ING fait partie des premières banques à s’être lancée sur le créneau des comptes courants gratuits. Ses tarifs sont indéniablement intéressants. Mais pour une banque « qui s'investit pour moi », il y a beaucoup à redire sur l’application.

Ouverture du compte

L’ouverture d’un compte chez ING est vraiment très simple. Le site est d’une clarté et d’une simplicité exemplaire, il ne nous a fallu qu’une grosse dizaine de minutes pour remplir le formulaire d’inscription. ING vous demande évidemment tout votre pedigree financier, de votre situation maritale à vos revenus nets d’impôts en passant par le nom de votre employeur. À noter que si ING ne demande pas à ses clients de gagner une certaine somme par mois ou d’héberger ses revenus chez elle pour ouvrir un compte, elle demande toutefois un scan de ses feuilles de salaires ou justificatifs de revenus pour s’assurer que vous touchez bien un revenu chaque mois.

La liste des pièces justificatives nécessaires pour ouvrir un compte chez ING. Notez qu’il faut présenter deux pièces d’identité.



Une fois le compte en ligne créé, nous avons attendu 8 jours pour recevoir un email de validation de compte, puis 5 jours supplémentaires pour recevoir la carte bancaire chez nous. Entre la validation du compte et la réception de la carte bancaire, il est alors possible d’accéder à son compte en ligne et de procéder à un premier virement. Il faut en effet verser 300 euros sur son compte depuis une autre banque et retirer 20 euros dans un distributeur avec sa carte pour que l’offre de parrainage apparaisse enfin.

Tarifs, cartes bancaires

L’offre d’ING a le mérite d’être simple. Il y a en a trois au total, dont deux sont gratuites. La plus intéressante est sans conteste l’Offre Essentielle qui est entièrement gratuite et peu contraignante. Elle est adossée à une carte bancaire Mastercard Standard avec un plafond d’achat de 2 000 euros, sans chéquier et sans découvert autorisé. L’Offre Intégrale quant à elle comprend une Mastercard Gold, un plafond d’achat plus élevé, un chéquier et un découvert mais nécessite de verser 1 200 euros par mois sur le compte pour être gratuite ou alors payer 5 euros par mois pour en profiter. Simple, clair, facile à retenir.

L’offre d’ING est simple et claire.



Les offres d’ING ne cachent rien de scandaleux quand on regarde sa brochure tarifaire de près. Sont payants les paiements dans d’autres devises que l’euro, les incidents de paiement et les découverts. Attention également à ne pas oublier votre code de carte bancaire : les frais de capture sont de 40 euros, tout de même.

Application mobile

Si on s’en tenait aux offres et aux tarifs, ING serait une banque tout ce qu’il y a de plus fréquentable, que l’on pourrait même comparer à Boursorama Banque. Mais ce constat positif, on l’émet avant de tester l’application sur Android. Celle-ci est tout bonnement catastrophique. L’application ne supporte pas l’identification par empreinte digitale. En fait, elle ne supporte pas grand-chose : ni Google Pay/Apple Pay/Samsung Pay, ni la catégorisation automatique des dépenses ni la rapidité. De très loin, c’est la pire application de cette sélection en termes de design, de fonctionnalités, de rapidité et d’ergonomie. Même l’application de la Banque Postale semble plus moderne que la chose proposée par ING.

L’application ING est très sommaire sur Android. Il n’y a même pas de catégorisation automatique des dépenses.

Y a-t-il quelque chose à sauver pour autant ? Oui. Il faut souligner que ING fait partie des rares banques à afficher en direct sur le compte en banque les achats et dépenses effectuées avec la carte bancaire (en fait, le décompte en temps réel du plafond de la carte bancaire est affiché dans les dépenses du compte courant). Faut-il le préciser ? L’application est en fait une web-app. La version desktop est tout aussi lente et peu fonctionnelle que la version mobile…

L’étoile de chargement (screenshot du milieu) apparaît très souvent sur l’application, qui est d’une lenteur exaspérante.


Conclusion

Vous recherchez une banque qui aime la technologie et qui prend soin de son application ? Fuyez ING aussi vite que possible, c’est de loin la pire de notre comparateur dans ce domaine. Pour le reste, ING a le mérite de la simplicité avec ses deux offres gratuites et de l’accessibilité avec ses frais bancaires très faibles. Mais si vous aimez consulter vos comptes tous les jours, ne vous infligez pas la chose qui leur sert d’application.

Découvrir l'offre ING Retourner au descriptif de l'offre

FAQ

🤔 Quelle est la différence entre une banque en ligne et une néobanque ?

Une banque en ligne est un établissement bancaire généralement détenu par une banque traditionnelle. Elle propose les mêmes services que les établissements classiques à des tarifs plus avantageux car elle baisse les coûts en ne disposant pas d’agences physiques. Une banque en ligne se gère entièrement depuis l’application ou le site dédié, mais un service client reste accessible en cas de besoin.

Une néobanque est généralement plus moderne qu’une banque en ligne : tout se contrôle depuis une application mobile soignée avec beaucoup de fonctionnalités, et l’inscription se fait très rapidement depuis cette même application. L’usage d’une néobanque se limite souvent à un compte courant : il n’y a pas de produits d’épargne (livret, crédit, etc.) mais elle propose généralement une carte entièrement gratuite, avec des frais très compétitifs, voire nuls, à l’étranger.

La différence principale a longtemps été dans la détention ou non de la licence bancaire européenne qui permet aux utilisateurs de bénéficier d’une protection des fonds à hauteur de 100 000 euros en cas de faillite de la banque. Mais ce n’est plus le cas, puisque les deux principales néobanques (N26 et Revolut) détiennent maintenant cette licence, à l’instar des banques en ligne.

🏦 Comment change-t-on de banque ?

Tout d’abord, pour changer de banque, il faut ouvrir un compte auprès d’un nouvel établissement. Car c’est une fois ce nouveau compte créé qu’il est possible de profiter du Service d’aide à la mobilité bancaire mis en place par la loi 2015-990 du 6 août 2015 dite « Loi Macron ». Il est obligatoire pour toutes les banques et entièrement gratuit. Avec ce service, la nouvelle banque va automatiquement repérer les prélèvements ou dépôts récurrents (énergies, impôts, CAF, FAI, etc.) et fournir les nouvelles coordonnées bancaires à ces entités pour pas que le client n’ait pas à s’en occuper. Il faut cependant que l’ancien et le nouveau compte bancaire comporte chacun assez d’argent pour payer ces prélèvements le temps de la transition. Légalement, la durée de transition ne doit pas excéder les 22 jours ouvrés.

Il faut également informer l’ancienne banque de la volonté de clôturer le compte, et ne pas seulement le solder en transférant l’argent vers le nouvel établissement. Notamment car des sommes peuvent encore être débitées, comme des frais de gestion ou d’inactivité selon les conditions.

Certains produits d’épargne sont transférables gratuitement (Livret jeune, LEP) mais pour d’autres, ce sera payant (Assurance Vie, PEL). Enfin, certains produits ne sont pas transférables : il faut les fermer puis les rouvrir dans la nouvelle banque, comme le Livret A.

🏠 Comment changer de banque avec un prêt immobilier ?

Un prêt immobilier ne doit plus vous empêcher de changer de banque. Plusieurs solutions existent et permettent de faire la transition avec un prêt immobilier en cours de remboursement.

La première solution est la plus commune : faire racheter son prêt immobilier par la nouvelle banque. Ainsi, le prêt passe d’une banque à l’autre et le remboursement des mensualités se fait dans le nouvel établissement bancaire. Pour que cette solution soit intéressante, il faut impérativement que le nouveau taux d’emprunt soit au moins équivalent, voire plus avantageux que l’ancien. Les taux d’intérêts étant actuellement à la baisse, cela ne devrait pas être un frein pour le moment. Reste que des frais de dossier sont à prévoir.

La seconde solution est de conserver le prêt immobilier auprès de l’ancienne banque et d’y faire un virement automatique chaque mois, du montant de la mensualité à rembourser. Si le prêt a été contracté avant le 1er janvier 2018, il est tout à fait possible pour le client de rembourser son prêt auprès de son ancienne banque sans y domicilier ses revenus. En revanche, pour les prêts immobiliers souscrits après le 1er janvier 2018, il est impératif de vérifier qu’une clause du contrat n’impose pas de domicilier ses revenus là où le prêt a été contracté.

Enfin, la dernière solution est de solder son prêt immobilier, encore faut-il faut avoir les fonds suffisants. Les indemnités de remboursement anticipé ne doivent pas excéder 6 mois d’intérêt sur la somme qu’il reste à payer, avec le taux moyen du prêt. Elles ne doivent pas non plus dépasser les 3% du capital restant à rembourser.

💶 Comment déposer un chèque ou des espèces dans une banque en ligne ?

Même si elles ne disposent pas d’agences physiques, les banques en ligne peuvent facilement recevoir un dépôt de chèque ou d’espèces. Les banques en ligne appartiennent généralement à des banques traditionnelles, qui disposent de nombreuses agences. Ce lien de parenté permet aux clients de banques en ligne de déposer chèque et espèces dans les établissements de la société-mère.

Dans les très rares cas où la banque en ligne ne permet pas de déposer des espèces dans un établissement physique, il faudra alors s’envoyer un mandat cash (comme avec Western Union) pour transférer des espèces vers son compte bancaire, mais ce service est payant. Si l’on est encore client d’une banque traditionnelle, le plus simple reste alors de déposer ses espèces dans cette banque, puis de se faire un virement vers la banque en ligne.

En ce qui concerne les chèques, il reste possible de les transférer par la voie postale vers une banque en ligne à l’adresse communiquée par l’établissement. Il suffit de l’envoyer, d’y inscrire le numéro de compte, d’ajouter une signature et de l’accompagner d’un bordereau de remise de chèque fourni par la banque en ligne. Ces bordereaux sont mis à disposition sur l’espace client de la banque en ligne, ou ils peuvent être envoyés sur simple demande.

💳 Cartes bancaires : ce qu'il faut savoir sur les paiements à l'étranger

Selon les cartes et les banques, certaines opérations bancaires peuvent engendrer des frais lorsqu’elles sont faites à l’étranger, zone Euro ou non. Ces frais interviennent lors des retraits d’espèces, mais également lors des paiements directs. Le montant des frais est affiché dans la brochure tarifaire de la banque, et varie selon les établissements et les gammes de cartes.

Ce sont souvent les établissements bancaires traditionnels qui comportent le plus de frais lors de transactions à l’étranger. Les banques en ligne sont souvent plus intéressantes à ce sujet, mais cela dépend des offres et des cartes. Par exemple, les transactions avec une carte Boursorama sont gratuites en zone euro, mais payantes dans les autres devises avec des frais de 1,94% par opération.

Les meilleurs élèves à ce sujet sont les néobanques (N26 et Revolut) : il n’y a bien souvent aucuns frais lors des paiements à l’étranger, qu’importe la devise. Elles permettent aussi de faire des retraits (limités en nombre ou en montant) gratuitement dans le monde entier.

🔨 Assurances des cartes bancaires : que couvrent-elles ?

En plus d’être des moyens de paiements, les cartes bancaires proposent également des assurances et des garanties qui varient selon le type de carte, Visa ou Mastercard, et surtout selon la gamme de la carte : Classic, Premier/Gold, Infinite/World Elite, etc. Ces gammes sont déterminées soit par le montant de la cotisation annuelle, soit par le minimum de revenu net demandé.

Selon les cartes, les types d’assurances varient beaucoup. La plupart comprennent une assistance à l’étranger, notamment pour couvrir des frais médicaux ou un rapatriement. Plus la carte est chère, ou plus les conditions de revenus sont élevées, plus les garanties et les assurances sont nombreuses et les montants importants. Certaines cartes couvrent par exemple le vol et la casse des produits payés avec celle-ci, ou encore assurent les véhicules de location.

Pour chacune des cartes, il est important de vérifier le montant de la franchise à la charge de l’utilisateur, ainsi que le plafond d’indemnisation. Le titulaire de la carte est couvert, mais l’assurance peut également concerner le conjoint et les enfants à charge.

En cas de besoin, et avant d’entamer toutes dépenses, il est préférable de contacter l’assistance de la société qui fournit la carte bancaire (Visa ou Mastercard) pour s’assurer que les frais engagés soient bien pris en compte.

🤝 Puis-je faire confiance à une néobanque ?

L’univers bancaire est extrêmement réglementée en Europe. Les deux néobanques les plus répandues en France (Revolut et N26) sont d’ailleurs titulaires d’une licence bancaire qui offre des garanties aux utilisateurs. Cette licence bancaire européenne offre une protection des fonds à hauteur de 100 000 euros pour chaque client en cas de faillite.

Pour les néobanques qui n’ont pas de licence bancaire, c’est un peu différent. Elles ont l’obligation de sécuriser les sommes déposées par les utilisateurs dans des banques traditionnelles. Ce qui offre, au final, cette même protection des fonds à hauteur de 100 000 euros.

De toute manière, les services proposés par les néobanques sont minimes : elles n’offrent (pour l’instant) qu’un compte courant. En cas de faillite, les pertes seront donc limitées en comparaison des banques plus traditionnelles qui hébergent des livrets d’épargnes et autres produits financiers.

🚶‍♀️ Comment quitter la banque dans laquelle j'ai ouvert un compte ?

Vous avez souhaité essayer une nouvelle banque mais vous n’êtes pas pleinement satisfait. Deux options s’offrent à vous : solder les comptes de cette banques, ou la clôturer. La première option n’est pas conseillée : en cas d’inactivité prolongée, des frais peuvent s’appliquer. La deuxième option est plus raisonnable, et s’effectue de plus ou moins la même manière chez les différentes banques.

Certaines banques en ligne indiquent directement depuis l’espace client la marche à suivre pour clôturer un compte, pour d’autres, il est nécessaire de contacter le service client. Dans la majorité des cas, une lettre de clôture (des modèles sont disponibles sur Internet) doit être envoyée par lettre recommandée. Selon les établissements, il faut accompagner cette lettre soit des moyens de paiement mis à disposition, soit d’une déclaration sur l’honneur certifiant de la destruction de ces moyens de paiement.

Certaines banques permettent de clôturer un compte directement depuis la messagerie intégrée au service client. Il suffit d’imprimer le courrier de clôture, le signer, le scanner puis l’envoyer.

Avant de quitter une banque, il est important de s’assurer qu’aucun chèque ne soit en attente d’encaissement, au risque d’être fiché comme interdit bancaire par la Banque de France. Il est aussi préférable de solder les comptes soi-même à l’aide d’un virement puisque certaines banques facturent cette opération.

Si vous avez profité d’une prime de bienvenue, pensez à lire les conditions d’octroi de cette prime. Certaines banques en ligne se réservent le droit de la prélever si vous n’avez pas rempli toutes les conditions (nombre de transactions, durée d’utilisation, etc.).

À propos de cette page

Les liens vers les offres de ce comparateur de banques sont affiliés. Cela signifie que FrAndroid touche une commission lorsque vous souscrivez à une offre présentée ci-dessus. C’est ce qui permet à FrAndroid de vivre, tout en restant gratuit. Cela n’a aucun impact sur le contenu de cette page, qui a été écrit en toute indépendance des banques affichées dans ce comparateur.