NordVPN : notre avis complet sur le VPN le plus populaire en 2024

Cet avis n'est PAS sponsorisé

 
logo NordVPN
8 /10

Note de la rédaction

8 /10

Note de la rédaction

NordVPN est de loin le service de VPN le plus populaire du marché notamment grâce à sa stratégie de communication pour vanter ses performances et sa qualité. Pour autant, est-ce vraiment la valeur sûre qu'il tente de nous vendre ? Réponse dans notre avis.

Les caractéristiques de NordVPN

Offre de départA partir de 3,39 €/mois
RemboursementSous 30 jours
Nombre de serveursPlus de 6000
SupportsPC/ Mac/ Linux/ Android/ iOS/ Android TV/ firetv/ routeurs
Nombre de connexions simultanées10
Accès à Netflix USOui
Mode P2POui
Conservation de donnéesLire la partie Politique de confidentialité"

Qui est NordVPN ?

Si vous avez pour habitude de regarder des vidéos sur YouTube alors, vous n’êtes sans doute pas étranger à NordVPN. Il faut dire que le service lancé en 2012 par quatre passionnés de la cybersécurité a ces dernières années mis le paquet en matière de communication. Grand bien lui a pris, car le VPN aujourd’hui implanté au Panama comptabilise dans le monde pas moins de 14 millions de clients recensés en 2019 et certainement encore plus aujourd’hui. Il est actuellement le grand leader d’un marché pourtant très concurrentiel.

NordVPN a toujours misé sur sa simplicité, ses performances et sa politique de confidentialité. Cela ne l’a toutefois pas empêché de subir un piratage en 2018 ayant conduit à une fuite massive de données, certes sans conséquence pour les clients, mais ayant entaché la réputation du service. En 2020, NordVPN a lancé son propre protocole de connexion à ses serveurs, baptisé NordLynx et ayant considérablement amélioré les performances tout en excluant le pourtant très prometteur Wireguard pour des raisons de sécurité.

NordVPN : une application, une interface simple et unifiée

C’est la grande force de NordVPN : son interface est aussi simple que complète. Dès le lancement de l’application, une carte du monde s’affiche. Il suffit de s’y balader et de cliquer sur l’icône d’un pays pour s’y connecter. Pour aller un peu plus loin, un bandeau situé à gauche de l’application permet lui aussi de choisir le pays depuis lequel naviguer sur Internet. Mais surtout, c’est depuis ce bandeau et les trois petits points situés à côté de chaque pays que l’on peut choisir un serveur particulier, voire la localisation d’une ville. Le choix de la ville n’est cependant pas disponible pour tous les pays, seulement pour les plus grands comme les États-Unis ou le Canada. En France, 2 villes sont accessibles : Paris et Marseille.

Dans tous les cas, le VPN propose systématiquement le serveur le plus optimal adapté à sa situation géographique si l’on souhaite une protection ne limitant que peu la connexion.

Se connecter à un serveur sur l’application de NordVPN est très simple en passant par le moteur de recherche.

On apprécie aussi la rapidité de connexion. Si certains VPN mettent de longues secondes à se connecter à un serveur, même proche de leur localité, NordVPN, lui, s’avère étonnamment réactif et un jump de serveur se fait en à peine plus de trois secondes à chaque fois. Passer de New York à Tokyo n’a jamais été aussi rapide. Nous avons effectué des tests avec le même compte sur trois appareils différents avec le même compte connecté simultanément pour nous assurer que le service est utilisable. Nos tests concernant les changements de prix de vols d’un pays à un autre ont d’ailleurs été concluants.

En revanche, on aurait aimé avoir un minimum d’informations concernant les statistiques lors de la connexion à un serveur ou le protocole réseau utilisé, en tout cas concernant l’application desktop. Sur cette dernière, il est d’ailleurs impossible de choisir une préférence protocole là où c’est le cas sur l’application mobile, ce qui est bien étrange.

NordVPN ne propose pas non plus de serveurs dédiés au streaming (pour accéder au catalogue américain de Netflix, par exemple). Il dispose en revanche de plusieurs onglets pour se connecter à des serveurs peer to peer (pour le téléchargement de torrent), à des serveurs spécifiques au réseau Tor. D’autres options bien pratiques viennent agrémenter le tout, comme le Kill Switch pour la sécurité ou le split tunneling pour définir une sécurité sur des applications spécifiques. Le VPN inclut aussi une fonction baptisée CyberSec bloquant l’affichage de publicité et de sites malveillants.

Les paramètres avancés ne sont pas non plus gorgés de fonctionnalités. Néanmoins, on apprécie le fait qu’il soit possible de définir un DNS spécifique ou même de masquer son ordinateur sur le réseau local tout en ayant accès aux périphériques connectés, comme une imprimante par exemple. En tout cas, l’interface fait tout pour être user-friendly et est intégralement traduite en français.

Sur l’application mobile (Android), on retrouve la même carte du monde avec les mêmes serveurs. Elle semble aussi bien plus fournie en fonctionnalités tout en restant peu intrusive. La première concerne le choix de protocole qui, s’il n’est pas directement sélectionnable via le serveur choisi, peut se faire par préférences dans les options. L’autre fonction bien pratique concerne l’affichage de notifications d’alerte contre les applications pouvant ajouter une superposition d’écrans et sur la potentialité d’une exposition de votre adresse mail  ou de votre adresse IP en cas de piratage. Pour cette dernière, on aurait aimé pouvoir le faire avec une adresse autre que celle du compte.

L’application mobile reprend de façon stricte le design desktop

Au global, même si les écosystèmes mobile et PC paraissent complémentaires, il manque encore quelques options avancées, mais surtout de la convergence. Le tout étant pourtant mis en valeur par la possibilité de connecter jusqu’à six appareils avec le même compte.

Nord Security est une marque, pas juste un VPN

Souhaitant varier ses activités au-delà du simple VPN, Nord Security a développé d’autres suites : NordPass, NordLocker, en plus d’une protection Antivirus intégrée à NordVPN, le tout vient compléter son offre de sécurité.

NordPass, un gestionnaire de mot de passe très efficace

En premier lieu avec NordPass, on retrouve un gestionnaire de mot de passe calqué sur le fonctionnement d’un Dashlane ou d’un 1password. Il s’agit d’une application détachée du VPN et fonctionnant de manière autonome. Son fonctionnement est on ne peut plus simple : il s’agit d’un coffre-fort numérique sauvegardant tous les mots de passe que vous souhaitez y entreposer, de votre site d’e-commerce favori, à votre mot de passe Google, Apple, Steam ou Microsoft en passant par vos numéros de carte bancaire ou d’assurance maladie. Dès lors que vous naviguez sur un site, l’application Nordpass, via son Plugin de navigateur, va rentrer les identifiants automatiquement pour vous connecter sans que vous ayez rien à faire.

Il est heureusement possible d’importer les mots de passe déjà enregistrés sur votre navigateur ou sur une autre application de gestion de mot de passe. L’autre bon point concerne la création de mots de passe, NordPass peut vous en générer un quasi inviolable grâce à des combinaisons de caractères complexes.

NordPass inclut également un scanner de vulnérabilité. Concrètement, ce programme va piocher dans une base de données de mails, mot de passe ou d’identifiants bancaires ayant fait l’objet d’une fuite via piratage sur le net. Si ces données sont considérées comme vulnérables par le programme, celui-ci vous invitera à effectuer des démarches pour en sortir.

L’abonnement à NordPass est différent de celui de NordVPN. Avec un plan de 2 ans à 26,16 euros. Pas de version gratuite cependant comme c’est le cas avec d’autres gestionnaires du même type. On peut aussi opter pour un abonnement Ultime regroupant toutes les solutions de NordSecurity en un seul abonnement.

Nordlocker : un service de cloud sécurisé

Nord Security ne s’est pas arrêté là et a développé son propre système de cloud 100 % sécurisé. Celui-ci est baptisé NordLocker et s’apparente à ce que peuvent proposer des Google Drive, Dropbox ou OneDrive. Le tout est compatible PC, MAC, Linux et plateformes Mobile. Notez tout de même que cette dernière ne fonctionne pas encore de manière optimale.

Sur PC et MAC, le fonctionnement est on ne peut plus simple avec un principe de Drag and drop et autorisant tout type de fichiers. NordLocker s’appuie sur deux algorithmes de chiffrement dernier cri : AES-256 et 4096-bit RSA, des normes de sécurité de niveau militaire que l’on retrouve tout de même en standard chez d’autres plateformes.

La fonction de partage de fichier entre utilisateurs est aussi présente, mais demande tout de même la création d’un compte des deux côtés en plus de devoir forcément utiliser l’application. Aussi, l’interface est entièrement et exclusivement en anglais pour le moment.

Il existe une version gratuite de NordLocker limitée à 3 Go. Les versions payantes vont de 500 Go à 2 To de stockage pour respectivement 2,79 et 7,09 euros par mois. Comme pour NordPass, un accès à NordLocker (de 1 To) est aussi inclus dans l’abonnement Ultime à NordVPN.

NordVPN : des performances très solides

Nous le disions plus haut, NordVPN ne propose pas de serveurs dédiés pour chaque type d’utilisation. Cela ne veut pas dire pour autant que le service ne dispose pas d’un parc mondial important de plus de 6000 serveurs répartis dans 100 pays. C’est certes moins qu’un certain Cyberghost ou que d’autres fournisseurs de VPN, mais cela ne veut absolument pas dire qu’il est moins performant. Voici d’ailleurs les résultats obtenus après différents tests effectués avec une connexion fibre, filaire et Parisienne depuis le site de Nperf.

DOWNLOAD (Mb/S)UPLOAD (Mb/S)PING
SANS VPN9156483
SERVEUR FRANCAIS (AUTO)8485793
SERVEUR FRANCAIS (MARSEILLE)82957911
SERVEUR US (NEW YORK)71139989
SERVEUR US (LOS ANGELES)544232151
SERVEUR JAPONAIS (TOKYO) 37261237
SERVEUR HONGKONGAIS 506160197
SERVEUR SUD AFRICAIN (JOHANNESBURG)29995185
SERVEUR FINLANDAIS (HELSINKI)604

29139

* Les tests ont été effectués avec une attribution automatique de protocole

C’est réellement l’un des points forts du VPN, ses débits proposés sont très bons et dépassent régulièrement les 200 Mb/s en téléchargement sur des serveurs même situés à plusieurs milliers de kilomètres. De plus, le ping (en ms) est assez contenu, même s’il ne faut pas compter sur une réactivité de premier ordre depuis les serveurs américains par exemple, le jeu en ligne dans ces conditions reste donc encore quasiment impossible.

Pour le streaming en revanche, on est parfaitement dans les clous. Toutes les plateformes du marché et leurs catalogues étrangers sont accessibles (Netflix, Prime Video, Disney +, OCS, Apple TV +, etc.). Cependant, pour en profiter pleinement, il est tout même nécessaire de disposer d’une connexion costaud pour éviter d’avoir à attendre un buffering trop long. Nous avons aussi remarqué que des serveurs peuvent être bloqués par certains services, dans ces cas précis, il suffit de se connecter à un autre serveur au hasard jusqu’à contourner le géoblocage.

Les séries exclusives Netflix US sont en excellente qualité sur mobile et desktop.

Concernant les protocoles de connexion utilisés, NordVPN en propose deux : Open VPN (en mode TCP et UDP) et sa solution propriétaire appelée NordLynx. Si le premier est un protocole classique que l’on retrouve par défaut sur la plupart des services, NordLynx est exclusif à NordVPN puisque développé en interne et dérivé de Wireguard. Si ce dernier aspire à de remplacer à terme le vieillissant Open VPN, il n’est pas forcément du goût de NordVPN qui le considère comme « peu sécurisé ». L’intéressé déclare que :

Ce protocole n’attribue pas d’adresse IP de manière dynamique à chaque internaute connecté sur un serveur. Il est donc nécessaire de stocker certaines données personnelles sur ce réseau.

Difficile de vérifier la véracité de cette information en l’état. Toujours est-il que NordLynx a été développé dans l’optique de mieux garantir la confidentialité des utilisateurs tout en apportant des performances accrues. Simple pirouette marketing ou vraie avancée, il faut tout de même reconnaître que Nordlynx fait le travail. Si l’on compare, par exemple, les performances avec CyberGhost sous Wireguard, le résultat effectué depuis un serveur parisien est sans équivoque.

  • Cyberghost avec WireGuard : Ping 4, descendant : 363 Ascendants : 199
  • NordVPN avec Nordlynx : Ping 3, descendant : 511 ascendants : 288 Résultat en Mb/s

La tendance sur d’autres serveurs étrangers se confirme également : NordLynx devance WireGuard en matière de performances. Ce dernier est tout de même appelé à évoluer en ce sens comme Open VPN en son temps. Enfin, concernant la disponibilité des serveurs situés en zone autoritaire, NordVPN botte en touche. Par exemple, il est actuellement impossible de se connecter à un serveur chinois, saoudien, iranien ou même égyptien.

NordVPN: une politique de confidentialité sérieuse

C’est l’autre point sur lequel NordVPN mise énormément pour parfaire sa légitimité et qui est d’ailleurs fortement mis en valeur dès la page principale du site. Comme d’autres VPN, NordVPN assure que son service ne conserve aucun registre de l’activité de l’utilisateur : une « no logs policy ». Concrètement, cela veut dire que NordVPN assure ne pas savoir à quel moment vous vous connectez à Internet, ni ne connaît les sites que vous visitez, ni les contenus que vous téléchargez.

Pour confirmer ses dires, NordVPN a fait appel à quatre sociétés d’audits indépendantes. Les rapports peuvent être consultés par les utilisateurs de NordVPN, directement depuis l’espace client. C’est un gage de confiance assez fort, d’autant plus que le service renouvelle souvent ses audits afin de montrer patte blanche. Difficile dans ces conditions de le prendre à défaut.

La politique de confidentialité de Nord VPN se veut très claire.

Cela ne veut pas forcément dire que NordVPN ne sait ou ne conserve absolument rien. Quelques éléments sont conservés, comme l’adresse mail de l’utilisateur (obligatoire pour ouvrir un compte). D’autres données sont aussi gardées, qu’il s’agisse des échanges avec le service clientèle ou l’horodatage temporaire des connexions, pour éviter le partage excessif d’un même compte.

NordVPN a d’ailleurs été victime d’un piratage sur l’un de ses serveurs finlandais début 2018. Le résultat a amené à la fuite d’une clé SSL permettant à un tiers de récupérer ces informations et de se faire passer par NordVPN. En revanche, cet incident n’a engendré aucune fuite de données d’utilisateurs ou quelconque intrusion hostile. NordVPN détaille d’ailleurs le post mortem de cet incident dans un billet de blog.

Le service client de NordVPN

NordVPN fournit un service client entièrement en français que l’on peut contacter par un chat en ligne directement depuis la rubrique contact du site. Il est pourtant étonnant que l’application renvoie directement sur le site anglais alors que l’application est configurée en français. Lors de la demande, une option permet de sélectionner la langue française et d’avoir donc un interlocuteur maîtrisant parfaitement notre langue. C’est un très bon point et NordVPN est aujourd’hui l’un des seuls à proposer cette qualité de service. Par ailleurs, celui-ci est accessible en quelques minutes seulement et répond très rapidement aux questions.

Les tarifs de NordVPN : quel est le prix d’un abonnement NordVPN ?

Nord Security a récemment revu son offre entièrement pour inclure les produits autres que NordVPN dans ses différents paliers. On a donc droit à 3 formules :

Au global, on constate des tarifs plus élevés que chez CyberGhost ou Surfshark pour ne citer qu’eux, mais on reste en dessous d’un ExpressVPN surtout quand on sait que le VPN ne vient pas forcément seul. NordVPN propose 30 jours d’essai pendant lesquels un remboursement total est possible.

Notre avis sur NordVPN

8 /10

La réputation de forceur côté marketing de NordVPN n’entache pas celle de sa qualité. Il s’agit en effet d’un excellent service de VPN qui prime par sa simplicité et ses performances de haut vol grâce notamment à l’apport de NordLynx. De plus, il dispose d’une politique de confidentialité solide qui peut difficilement être contestée.


Il ne lui manque finalement que quelques fonctionnalités avancées supplémentaires et pourquoi pas une sélection de serveurs dédiés à certains types d’utilisation. On peut aussi lui reprocher des tarifs un peu plus élevés que la concurrence, mais il faut croire que la qualité se paye.


Points positifs
  • Une Interface simple d’utilisation
  • De très bonnes performances grâces au protocole NordLynx
  • Une politique de confidentialité solide
  • SAV efficace et en français
  • Les services en plus : Gestionnaire de MDP, Cloud 1 To)
Points négatifs
  • Quelques fonctionnalités avancées en plus n'auraient pas été de trop
  • Pays autoritaires inaccessibles
  • Un peu cher
Découvrir l'offre de NordVPN

FAQ NordVPN

Quel intérêt d'avoir un VPN comme NordVPN ?

NordVPN offre un moyen essentiel de protéger votre vie privée en ligne en chiffrant votre connexion Internet, vous garantissant ainsi une confidentialité maximale. Il renforce également la sécurité en empêchant les cyberattaques et les interceptions de données, notamment sur les réseaux Wi-Fi publics. De plus, NordVPN permet de contourner les restrictions géographiques, accédant ainsi à des contenus et services indisponibles dans votre région. En voyage, il assure un accès sécurisé à vos services en ligne habituels, tout en aidant à contourner la censure gouvernementale. Enfin, en bloquant les trackers et les publicités indésirables, il améliore votre expérience de navigation et renforce votre sécurité en ligne.

Comment marche l'abonnement à Nordvpn ?

L’abonnement NordVPN fonctionne en souscrivant à l’un de leurs plans payants, généralement sur une base mensuelle, annuelle ou pluriannuelle. Une fois inscrit, vous obtenez un accès aux serveurs VPN de NordVPN. Vous téléchargez ensuite leur application, la configurez, et lorsque vous vous connectez, votre trafic Internet est crypté et acheminé via un serveur distant, masquant votre adresse IP réelle. Cela vous permet de naviguer de manière anonyme et sécurisée sur Internet.

NordVPN ou Cyberghost : quel VPN choisir ?

Le service de base est le même, à savoir permettre d’accéder à des serveurs VPN situés aux quatre coins du monde. Il y a toutefois des différences notables entre les deux services :

  • L’application, sur ordinateur ou sur mobile, est différente entre les deux services. Cyberghost met en exergue l’usage (accès à la vidéo en streaming, le téléchargement), là où NordVPN affiche une carte du monde pour son application.
  • Les performances des serveurs ne sont pas les mêmes. Les performances des serveurs de Cyberghost sont légèrement en retraits par rapport à celles de NordVPN.
  • Le prix enfin, est à l’avantage de Cyberghost, qui est moins cher que son concurrent.

Nous avons réalisé un comparatif complet des deux fournisseurs de VPN que vous pouvez retrouver à cette adresse.

Comment installer NordVPN ?

Pour installer le VPN NordVPN sur un ordinateur ou un smartphone, rien de plus simple.

  • Sur ordinateur, il faut passer par le site officiel, s’y connecter ou prendre un abonnement et télécharger le client. L’installation se fait en trois clics et vous n’avez qu’à cliquer sur un serveur pour vous y connecter ensuite.
  • Sur mobile, il faut passer par le Google Play Store ou l’App Store d’Apple. Une fois l’application installée sur votre téléphone, il faut se connecter à votre compte client et autoriser l’application à utiliser une connexion VPN sur son téléphone. Il ne reste plus qu’à vous connecter à un serveur pour profiter d’une connexion VPN.

Est-ce que NordVPN est gratuit ?

NordVPN n’est pas un antivirus de base, mais plutôt un service de réseau privé virtuel (VPN). Les VPN sont conçus pour protéger votre vie privée en ligne en chiffrant votre connexion Internet et en masquant votre adresse IP. Ils sont principalement utilisés pour sécuriser vos données lorsque vous naviguez sur Internet et pour contourner les restrictions géographiques. En revanche, NordVPN possède dans son programme une protection anti-menace que l’on peut apparenter à un antivirus. Elle peut être activé directement depuis l’application PC/ Mac ou sur l’application mobile.

Est-ce que NordVPN fonctionne sur Netflix ?

Oui, et c’est même l’un de ses principaux arguments. Il faut pour cela prendre un abonnement puis se connecter via l’application NordVPN à un serveur situé dans le pays du catalogue de la plateforme de SVOD que vous désirez consulter.

Combien d'appareils en simultané avec NordVPN ?

Depuis peu, NordVPN permet à 10 appareils différents de se connecter simultanément à son application avec un seul abonnement. C’est donc une bonne idée de partager l’abonnement VPN avec plusieurs personnes de son entourage pour réduire les frais.

Par ailleurs, l’application NordVPN est compatible avec de nombreux appareils, qu’ils soient mobiles (Android ou iOS), des ordinateurs (Windows, Mac ou Linux), certains routeurs et surtout des télévisions connectées (Android TV et Smart TV de Samsung).

Qu'en est-il des données qui transitent sur les serveurs de NordVPN ?

NordVPN est généralement considéré comme un VPN sûr pour la protection de vos données. Il utilise un chiffrement robuste pour sécuriser votre connexion Internet, ce qui rend extrêmement difficile la surveillance de vos activités en ligne. NordVPN suit des pratiques de confidentialité strictes et ne conserve pas de journaux d’activité, ce qui signifie qu’il ne conserve aucune information sur votre utilisation. De plus, il propose des fonctionnalités de sécurité avancées, telles que la protection contre les fuites DNS et un commutateur d’arrêt automatique pour garantir votre confidentialité, même en cas de déconnexion accidentelle du VPN. Cependant, il est important de noter que, comme avec tout service en ligne, il n’est pas possible de garantir une sécurité à 100%, mais NordVPN est largement considéré comme fiable en matière de protection des données.