Wi-Fi 6 (802.11ax) : quels smartphones, PC, routeurs et matériels pour en profiter

 

Le Wi-Fi 6 (802.11ax) fait son apparition sur de plus en plus de produits. Nous vous proposons de revenir sur l'intérêt et le fonctionnement de ce Wi-Fi nouvelle génération, et de découvrir nos conseils et nos recommandations pour en profiter dès maintenant.

Le Wi-Fi est sur le point de devenir plus rapide. C’est une bonne nouvelle : l’Internet Très Haut Débit est en fort développement avec la fibre optique, la 4G et bientôt la 5G. Nous consommons également plus d’applications, de jeux et de vidéos gourmands en bande passante avec nos PC, nos iPad et nos smartphones.

Cette nouvelle génération de Wi-Fi, nommée simplement Wi-Fi 6, n’apportera pas simplement un peu plus de débit. Son impact est plus nuancé.

Qu’est-ce qu’apporte le Wi-Fi 6 (802.11ax) ?

Si vous voulez une réponse courte mais incomplète : un débit de 9,6 Gbps, contre 3,5 Gbps pour le Wi-Fi 5 (802.11ac).

Mise à jour du dossier en novembre 2018 pour prendre en compte la nouvelle nomenclature. Le Wi-Fi a vu le jour à la fin des années 90. À l’époque, on ne parlait pas encore de Wi-Fi, mais on trouvait l’AirPort d’Apple…
Lire la suite

En réalité, ces débits sont théoriques, et vous ne les n’atteindrez probablement jamais. Ces 9,6 Gbps ne doivent pas nécessairement aller sur un seul appareil, il peuvent être répartis sur tout un réseau de périphériques. Et pour vous illustrer cela : je vous invite à tester une mauvaise installation Wi-Fi dans un open-space d’entreprise, un hôtel ou dans un lieu public.

Nous avons de plus en plus d’appareils qui utilisent le Wi-Fi. Autour de moi j’en compte déjà 4 (deux smartphones, une tablette et un PC portable), et ce ne sont que mes appareils. Multipliez ce nombre par le nombre de personnes autour de moi sur le routeur Wi-Fi que l’on utilise : on obtient au moins 40 appareils connectés.

Le Wi-Fi 6 est donc là, et il a une solution. Il introduit de nouvelles technologies permettant d’atténuer les problèmes liés à l’installation de de très nombreux appareils Wi-Fi sur un même réseau. Il permet aux routeurs de communiquer simultanément avec plus de périphériques, d’envoyer des données à plusieurs périphériques dans la même vague (d’ondes) et aux périphériques Wi-Fi de communiquer intelligemment avec le routeur. Ensemble, ces fonctionnalités devraient permettre de maintenir des connexions solides, plus stables, avec moins de latence et de meilleurs débits.

Il y a deux technologies clés qui permettent au Wi-Fi 6 de proposer ces nouvelles aptitudes : le MU-MIMO et OFDMA. Le MU-MIMO, « multi-utilisateur, entrées multiples, sorties multiples », permet à un routeur de communiquer avec plusieurs périphériques en même temps, plutôt que de diffuser sur un périphérique et passer au suivant. Le Wi-Fi 6 permet aux routeurs de communiquer avec huit autres appareils au maximum. L’autre nouvelle technologie, OFDMA, qui signifie « accès multiple par répartition orthogonale de la fréquence », permet à une transmission de transmettre des données à plusieurs périphériques à la fois. Plus concrètement, cela permet de tirer parti de chaque envoi de données, comme un camion qui livrerait plusieurs clients en même temps. C’est une technologie déjà utilisée en 4G.

Enfin, les appareils compatibles sont un peu plus intelligents : ils peuvent planifier leur connexion. Cela leur permet de consommer moins de batterie, les appareils Wi-FI 6 sont donc moins énergivores. C’est la fonction que l’on nomme Target Wake Time (TWT).

Last but not the least : le Wi-Fi 6 est plus sécurisé, car il introduit un nouveau protocole de sécurité appelé WPA3.

Comment passer au Wi-Fi 6 (802.11ax) ?

Mauvaise nouvelle, vous allez devoir changer votre matériel. Pas seulement votre smartphone ou votre PC portable, mais aussi votre routeur. Comme toutes les nouvelles générations de technologies, le déploiement est coûteux.

De plus, il faut déjà en avoir le besoin : si vous n’avez pas la fibre optique et que votre réseau local n’est pas câblé et n’est pas utilisé pour transférer de gros fichiers bien lourds, nous vous conseillons de passer votre chemin pour le moment, vous n’en avez pas besoin.

Quels routeurs compatibles Wi-Fi 6 (802.11ax) ?

Peu à peu, les routeurs Wi-Fi commencent à faire leur trou, si Free ou Orange ont malheureusement fait l’impasse sur la Freebox Delta et la Livebox 5, SFR s’est décidé à l’intégré dans sa Box 8. On en parle plus bas. Si vous n’êtes pas chez SFR, il existe toutefois des solutions pour passer au Wi-Fi avec des routeurs tiers.

Netgear Orbi RBK852

Pour le grand public, Netgear a décliné son célèbre Orbi dans une version compatible Wi-Fi 6, le RKB852. Pour résumer, c’est le même Orbi, mais avec du Wi-Fi 6. On retrouve donc toujours ce réseau Mesh au paramétrage particulièrement simple, et un design très neutre qui s’intégrera dans tous les intérieurs.

Les performances sont évidemment de là avec toujours un Backhaul dédié pour faire communiquer le routeur et les satellites afin des garantir la stabilité du réseau. L’ensemble permet de montrer jusqu’à 6 Gb/s en agrégeant toutes les bandes ensemble.

Netgear Nighthawk AX4, AX8 et AX12

Netgear a également plus autre une gamme complète de routeurs compatibles Wi-Fi 6 et estampillés Nighthawk AX, plutôt orientées gaming cette fois. Le premier prix est tout de même autour de 200 euros sur Amazon, un routeur 4 flux qui supporte des vitesses jusqu’à 3 Gb/s (600 Mb/s grâce aux bandes 2,4 GHz et 2 400 Mb/s grâce aux bandes 5 GHz).

Comme leurs noms l’indiquent, l’AX8 est un routeur 8 flux (280 euros) et le AX12… un routeur 12 flux (360 euros). Seul l’AX12 prend en charge le protocole WPA3, grâce entre autres au SoC ARM Qualcomm IPQ8074. Une autre caractéristique que nous apprécions sur le RAX12 est le port multi-gigabits. Il s’agit d’un port matériel spécial prenant en charge plusieurs vitesses : 1 Gb/s, 2,5 Gb/s et 5 Gb/s. Enfin si vous choisissez l’AX12, c’est vraiment pour avoir une portée plus important que les autres deux autres routeurs et dans un environnement où il y a de très nombreux appareils à connecter.

Si vous hésitez entre l’AX4 et l’AX8, nous conseillons l’AX8, car il offre le double flux MU-MIMO. Enfin, si vous êtes confronté au dilemme d’acheter un routeur Wi-Fi 5 actuel ou un routeur Wi-Fi 6, nous recommandons l’AX4 face à tout modèle de routeur Wi-Fi 5. Sachez Il y a également un modèle de répéteur Wi-Fi Mesh compatible Wi-Fi 6 chez Netgear, comptez un peu moins de 300 euros.

Les routeurs Asus

Asus propose deux modèles de routeurs Wi-Fi 6 : le RT-AX88U, par exemple, est remarquable avec son design aux formes futuristes et ses finitions dorées. Vendu à environ 400 euros, c’est un double bande qui propose des débits jusqu’à 6 Gb/s avec (évidemment) les technologies MU-MIMO et OFDMA. Malheureusement, pas de protocole WPA3 pour la sécurité. Même chose pour l’énorme ROG Rapture GT-AX11000, son design est impressionnant.

TP-Link a également deux routeurs compatibles : Archer AX6000 et AX11000. Deux routeurs très haut de gamme, orientés gaming, et commercialisés respectivement autour de 300 et 400 euros. Le 11000 est même capable d’atteindre des débits de 10 Gb/s une fois toutes les bandes agrégées. C’est assez impressionnant, il faut le dire.

D-Link : DIR-X1560, le Wi-Fi pas cher

D-Link a annoncé récemment son DIR-X1560. Ce dernier a le mérite d’être peu couteux avec un tarif conseillé de 129 euros. Théoriquement commercialisé en France, sa disponibilité effective laisse encore à désirer. Quand il sera disponible, ce sera le routeur Wi-Fi le moins cher si les prix n’évoluent pas d’ici là. Ce petit prix s’explique notamment par l’intégration du Wi-Fi à minima : dual band avec un débit agrégé théorique de 1,5 Gb/s.

Quelles sont les box compatibles ?

À ce jour il n’existe qu’une seule box supportant le Wi-Fi 6 sur le marché : la Box 8 de SFR, disponible sur toutes les offres du FAI au carré rouge moyennant 5 euros par mois supplémentaires. La nouvelle box de Bouygues intègre également le Wi- Fi 6, mais elle n’est disponible que sur demande avec l’offre Bbox Ultym. Orange et Free, qui ont pourtant renouvelé leur box récemment ont refuser d’intégrer du Wi-Fi 6, sans que l’on sache vraiment pourquoi.

Certes la Freebox Delta dispose d’un Wi-Fi « ac » très performant, mais le fait est que l’absence de la dernière norme sans-fil jouera assurément en sa défaveur. La firme devra passer par une mise à jour mineure de sa Freebox pour le proposer comme ça avait été le cas du temps de la Freebox V5 pour proposer le Wi-Fi « n », ou de la V6 pour le Wi-Fi « ac ». C’est une contrainte, mais Free est rompu à l’exercice. On peut ainsi espérer le voir arriver avant la fin de l’année.

Les smartphones compatibles

Encore relativement rare début 2019 sur les smartphones, le Wi-Fi 6 s’est peu à peu démocratisé dans le courant de l’année dernière. Il devient désormais quasi-automatique sur les terminaux de gamme supérieure. Les Galaxy S10 étaient parmi les premiers à l’offrir en mars 2019, ils ont depuis été rejoints par la série Note 10 et les S20 cette année bien évidemment. Les iPhone 11, ou encore plus récemment par les Xiaomi Mi 10 et 10 Pro en disposent également.

Le Qualcomm Snapdragon 855, et à fortiori le nouveau 865, supporte le Wi-Fi 6, les smartphones équipés sont donc théoriquement compatibles. Ce n’est toutefois pas automatique, car c’est aux constructeurs d’implémenter cette technologie et de prévoir le design des smartphones pour intégrer les antennes nécessaires. Autrement dit, comme la technologie n’est pas encore intégrée de façon systémique, mieux vaut jeter un œil à la fiche technique avant l’achat pour être certains.

À titre indicatif, voici quelques modèles de smartphones supportant le Wi-Fi 6 :

Vous remarquerez qu’il n’y a actuellement que des smartphones haut de gamme, voire premium dans cette liste. On trouvera probablement des terminaux plus accessibles dans le courant de l’année 2020.

Les PC compatibles

Intel a commercialisé et présenté sa solution Wi-Fi 6 AX200. C’est un contrôleur réseau pour ordinateurs portables. De nombreux PC annoncés au Computex 2019 étaient compatibles Wi-Fi 6 (802.11ax) et ils sont désormais sur le marché. Comme pour les smartphones, on le retrouve principalement sur des PC haut de gamme à plus de 1000 euros, pas uniquement certains laptops à moins de 1000 euros le supportent.

On pourra par exemple citer les derniers XPS de Dell, les Blade de Razer ainsi que des PC gaming chez Asus ou Acer mais aussi sur leurs séries bureautiques respectives Zenbook et Swift 5 ou Aspire, ou enfin le Surface Laptop 3. Un grand absent en revanche : Apple. Pour le moment, aucun Mac n’est compatible Wi-Fi 6, mais l’iPad Pro 2020 l’est.

Si vous possédez un PC fixe, sachez que des cartes Wi-Fi 6 sont désormais disponibles pour ajouter la compatibilité à votre tour. Si vous cherchez à faire un « upgrade » plus important, certaines cartes-mères le possèdent également. Il se pourrait même que des configurations gamer de Numerama soient compatibles Wi-Fi 6.

Est-ce le bon moment de passer au Wi-Fi 6 ?

On l’a vu, le démarrage du Wi-Fi 6 aura pris un peu de temps, mais l’année 2020 sera probablement celle de l’extension du domaine de la connectivité. Il est désormais relativement courant sur les PC et présent sur les smartphones haut de gamme et certaines box le proposent. Si vous renouvelez votre matériel cette année, on serait tenté de dire qu’il serait bête de s’en priver par principe, mais il est important de tempérer en prenant en compte la durée de vie du produit.

Pour un smartphone que vous allez probablement garder entre 1 et 3 ans, il n’est pas forcément nécessaire de tenir compte de la présence de la norme. En revanche, il serait dommage d’acheter une carte Wi-Fi ou une carte-mère ne le supportant pas. D’ici à ce que vous en changiez, les box intégreront probablement la norme et les routeurs en proposant seront certainement plus abordables. Pour le PC, cela dépend de votre rythme de renouvellement, si vous changez de machine tous les 4 ans ou 5 ans, c’est probablement mieux de choisir du Wi-Fi 6 si vous pouvez.

Les derniers articles