Wi-Fi 6E : le Wi-Fi passe à 6 GHz et voici ce que cela signifie pour vous

Des problèmes en France et en Europe

 

Avant l'ouverture du CES 2020, la Wi-Fi Alliance présente une nouvelle dénomination de sa technologie : le Wi-Fi 6E. Son rôle ? Mettre en avant les appareils compatibles avec le Wi-Fi à 6 GHz.

Depuis plusieurs mois, la Wi-Fi Alliance qui se charge des normes Wi-Fi a entrepris de simplifier les noms des technologies de réseaux sans-fil. Le standard est ainsi passé de noms incompréhensibles, comme 802,11 n, 802.11ac et 802.11ax, à des noms beaucoup plus simples à apprendre : Wi-Fi 4, Wi-Fi 5 et Wi-Fi 6.

Avec le Wi-Fi 6E, la Wi-Fi Alliance introduit une nouvelle dénomination, mais le but est noble : garder des produits facilement compréhensibles.

Séparer le 6 GHz des autres appareils

En un mot, le Wi-Fi 6E permet d’identifier les appareils Wi-Fi 6 compatibles avec la bande de fréquence à 6 GHz. Jusqu’à présent, la plupart des appareils Wi-Fi utilisaient les bandes 2,4 GHz (jusqu’à Wi-Fi 802.11n ou Wi-Fi 4) et 5 GHz (depuis le Wi-Fi 802.11n dual band et le Wi-Fi 5 802.11ac).

Le 6 GHz est donc une toute nouvelle bande de fréquence, qui ne sera prise en charge que par les appareils certifiés « Wi-Fi 6E ». Il sera nécessaire d’avoir un routeur Wi-Fi 6E et des appareils compatibles Wi-Fi 6E pour en profiter.

À quoi sert le Wi-Fi 6E à 6 GHz ?

Quel est l’intérêt de cette nouvelle bande de fréquence à 6 GHz pour les réseaux Wi-Fi ? Comme le 5 GHz avant lui, l’utilisation du Wi-Fi 6 GHz permet d’augmenter les débits et de réduire la latence. Cela se fait au prix d’une sensibilité aux perturbations plus élevée, notamment sur les grandes distances.

Il s’agit donc d’une nouvelle norme de Wi-Fi pour les appareils dans la même pièce que le routeur. La Wi-Fi Alliance mentionne le bénéficie pour les casques de VR (réalité virtuelle) sans-fil qui auront une latence d’affichage réduite.

Qui dit nouvelle bande de fréquence, dit également réseaux non saturés. La Wi-Fi Alliance promet l’ajout de 14 canaux de 80 MHz et 7 canaux de 160 MHz.

Une fréquence utilisée en France

Problème, si le spectre à 6 GHz est libre dans plusieurs régions du monde et notamment aux États-Unis, où la FCC a autorisé l’utilisation de la bande 6 GHz depuis la fin de l’année 2018, ce n’est pas le cas en France et dans d’autres parties de l’Europe.

En France, les bandes de fréquences 5 925 GHz à 6 425 GHz et 6 425 GHz à 7 125 GHz sont utilisés pour des transmissions fixes par satellite (espace – Terre), comme le montre le TNRBF de l’ANFR datant d’avril 2019.

En Europe, ce dossier a été confié à la CEPT (équivalent européen de l’ARCEP) qui travaille justement à harmoniser l’utilisation du Wi-Fi à 6 GHz avec différents cas d’usage du 6 GHz en Europe (signalisation ferroviaire, radioastronomie, faisceaux hertziens). Son rapport est attendu pour juin 2020.

Les derniers articles