Quelle ampoule connectée choisir pour illuminer votre hiver ?

Et la lumière fût

 

Envie de vous lancer dans la merveilleuse aventure de la domotique ou tout simplement de donner un peu de couleur à votre intérieur ? Voici les meilleures ampoules connectées pour arriver à vos fins.

Peu de choses auront autant d’impact sur votre intérieur que l’éclairage. Une ampoule connectée permet en un instant d’altérer radicalement l’ambiance d’une pièce. Ajoutez à cela un assistant vocal et les possibilités sont infinies.

Bien choisir son ampoule connectée c’est avant tout identifier ses besoins et son budget. Asseyez-vous quelques minutes et faites une liste des lampes à changer. Envie d’ajouter de la couleur au salon ? De simples ampoules Wifi suffiront. Peu chères, elles viendront se greffer directement sur votre réseau Wifi existant.

Si vous avez en revanche l’ambition d’équiper tout un logement, mieux vaudra vous orienter vers un système utilisant un pont dédié. L’investissement initial sera un peu plus élevé, mais les ampoules supplémentaires seront moins chères à l’achat. Pour vous aider à faire le bon choix, nous avons sélectionné les meilleures solutions du moment.

Les ampoules connectées en bref

Si les détails ne vous intéressent pas et que vous cherchez la simplicité, voici un condensé de ce qu’il faut savoir. Chaque écosystème est détaillé plus en profondeur plus bas.

Si vous cherchez un écosystème complet pour tout votre intérieur, on vous conseille les Philips Hue :

Pour une lampe ou deux, avec un budget plus serré et sans pont complexe à utiliser, les Xiaomi Smart Bulb feront l’affaire :

Pour compléter une installation, les ampoules Ikea, compatibles avec le pont Philips Hue, sont une bonne alternative à moindre coût :

Philips Hue White and Color : notre recommandation

Lancée il y a 7 ans, la gamme Philips Hue demeure le mètre étalon dans le petit univers de l’éclairage connecté. Au cœur du système se trouve un pont utilisant la norme ZigBee et capable de gérer jusqu’à 50 lampes. Et surtout le choix de ces dernières s’avère pléthorique.

Au-delà des simples ampoules blanches ou de couleur, on trouve ainsi des bandes de LED à installer derrière sa TV pour recréer un effet Ambilight ou encore des lampadaires de jardin. Avec plus de 200 références au catalogue, il y en aura pour tous les goûts. Direction notre guide dédié aux produits Hue pour une vision d’ensemble de la gamme. L’éclairage fourni par les ampoules s’avère sans surprise de qualité.

Mais c’est surtout du côté logiciel que Hue écrase la concurrence, avec des partenariats officiels pléthoriques, des applications de contrôle tierces et une API qui permet aux plus curieux de créer leurs propres outils.

Seule véritable faiblesse : un tarif catalogue élevé qui y fera réfléchir à deux fois avant de rééquiper toute sa maison. Nous vous recommandons chaudement de commencer avec le kit de démarrage Philips Hue White and Color. Ce dernier est très régulièrement bradé et quelques semaines de patience permettront de bénéficier de réductions intéressantes.

Pourquoi choisir les Philips Hue ?

  • L’écosystème le plus riche
  • Très bonne qualité de la lumière
  • Des ampoules dans tous les formats

Xiaomi Yeelight 1S : le maximum de simplicité

Si vous n’avez besoin que d’une ou deux ampoules, choisir un modèle Wifi vous permettra d’économiser un peu d’argent en évitant d’avoir à acheter un pont dédié. Les modèles de ce type sont légion, mais la Xiaomi Yeelight 1S sort du lot grâce à une compatibilité avec tous les grands assistants (ainsi que plusieurs autres jamais sortis de Chine).

Sans atteindre la richesse de celui de Philips, l’écosystème logiciel s’avère correct grâce au SDK fourni. La qualité des couleurs est généralement bonne et l’IRC (Indice de Rendu des Couleurs) tout simplement excellent. Le processus d’installation est un peu alambiqué (il faut éteindre et allumer cinq fois la lampe avec 2 secondes d’intervalle à chaque fois), mais vous ne devrez normalement le subir qu’une fois. Si vous n’avez besoin que d’une ou deux ampoules, choisir un modèle Wifi comme cette Yeelight 1S vous permettra de faire l’économie d’un pont dédié.

Pourquoi choisir la Xiaomi Yeelight 1S

  • Pas besoin de pont
  • Très bon IRC
  • En blanc, ou en couleur

Ampoule Ikea TRÅDFRI : le petit prix

On ne l’attendait pas vraiment sur ce terrain, mais le géant de l’ameublement débarque dans la domotique avec une gamme TRÅDFRI franchement convaincante. Comme les Philips Hue, elle exploite le protocole ZigBee et nécessite donc un pont. Petite particularité, vous devrez également acquérir une télécommande (13 euros) pour compléter l’installation au demeurant simplissime.

Si l’on apprécie l’application solide et la compatibilité avec tous les assistants, on regrette en revanche qu’Ikea n’en fasse pas plus. Même le SDK pour les développeurs tiers est aux abonnés absents. Les ampoules elles-mêmes sont d’excellente facture et sont disponibles dans une dizaine de formats.

In fine le principal avantage de TRÅDFRI est son prix : la version couleur coûte ainsi trois fois moins cher que son équivalent Hue ! De quoi économiser des centaines d’euros sur une maison complète. À noter que leur compatibilité ZigBee permet à une ampoule TRÅDFRI d’être facilement installée dans une installation Hue (on perd toutefois la compatibilité HomeKit).

Pourquoi choisir l’ampoule Ikea TRÅDFRI ?

  • Le tarif très intéressant
  • Une gamme complète
  • La compatibilité ZigBee

Comment choisir le bon écosystème logiciel ?

Les fonctions d’un éclairage connecté ne se limitent pas à un simple choix de l’intensité et de la couleur. Bien au contraire, la plupart des ampoules peuvent interagir avec d’autres appareils ou services. À ce petit jeu c’est Philips qui tire son épingle du jeu. Forte de son statut de leader, la marque a signé nombre de partenariats via son programme « Friends of Hue ». On y trouve bien entendu les TV Philips Ambilight, mais aussi ainsi des fabricants d’alarmes ou d’interrupteurs.

Plus surprenant : Razer qui propose avec son système Chroma de recréer un pseudo-Ambilight pour son PC de jeu. On trouve aussi dans les stores d’applications des dizaines d’apps allant du yoga au réveil matin en passant par un stroboscope qui fera pulser la lampe au rythme de votre musique. L’API étant publique, les plus courageux d’entre vous pourront mettre les mains dans le code pour construire des outils sur mesure.

Bien que jeune, l’écosystème Yeelight couvre toutefois les basiques et une compatibilité renforcée avec certains produits Xiaomi. Leur popularité et l’API publique fédèrent une communauté de développeurs grandissante autour des produits de la marque. De son côté Ikea se contente en revanche du service minimum puisque seule une interconnexion avec les différents assistants vocaux est assurée.

Quel protocole de communication choisir ?

Pour contrôler vos ampoules, il faut les connecter. Plusieurs options existent pour cela. Le plus simple est probablement le Bluetooth, mais le protocole souffre d’un défaut majeur : sa portée ne dépasse pas la dizaine de mètres dans le meilleur des cas.

Ce problème est évité par les modèles Wifi, qui ont pour avantage supplémentaire d’être connectés en permanence. L’installation peut cependant se révéler un peu ésotérique et la puce Wifi consomme un peu de courant en permanence. La portée de votre réseau Wifi existant sera également un facteur limitant, un point à prendre en compte si vous ne captez pas partout chez vous.

Concluons avec le ZigBee. Ce protocole radio demande un investissement de base plus élevé puisqu’il nécessite un pont lui-même connecté à Internet. La portée s’avère bien meilleure puisqu’il crée un réseau maillé qui s’agrandit chaque luminaire supplémentaire. Plus vous avez d’ampoules, plus la couverture sera bonne ! Dernier avantage, cette norme garantit en théorie un certain niveau d’interopérabilité. En pratique tout n’est pas parfait, certains constructeurs prenant quelques libertés avec le standard. Vous pourrez par exemple ajouter une ampoule Ikea à votre installation Hue sans trop d’efforts, mais certaines fonctions avancées risquent de passer à la trappe.

Quel assistant vocal choisir ?

S’il est possible de contrôler des ampoules connectées avec via l’app ou un interrupteur, elles réalisent vraiment leur potentiel lorsque couplées avec un assistant vocal comme Google Home ou un Amazon Alexa. Ce dernier peut se trouver sur votre smartphone ou être intégré à une enceinte connectée. Direction ce guide pour en savoir plus sur ces dernières. Pour plus de simplicité les modèles sélectionnés ici supportent tous les protocoles majeurs (Amazon Alexa, Google Home, Apple HomeKit).

Toutes les ampoules offrent elles la même lumière ?

Toutes les ampoules ne se valent pas. Non seulement leur puissance varie, mais la qualité de la lumière qu’elles produisent est inégale. On portera attention principalement à la plage de températures de couleurs qu’elle couvre. Entre 2000 et 4000 kelvins, la lumière sera dite « chaude », entre 4000 et 5000 kelvins on obtiendra un équivalent de lumière du jour, et au-dessus le rendu sera froid. Attention aussi à l’indice de rendu des couleurs (IRC) qui représente la justesse des couleurs. Ce dernier se mesure de 0 à 100 et on vous déconseille tout produit passant sous la barre des 80.

Que se passe-t-il si j’éteins l’interrupteur ?

Si les ampoules connectées ont pour vocation d’être contrôlées avant tout à la voix ou via une app. Utiliser votre bon vieil interrupteur pourra les éteindre, mais une fois en position éteinte il sera impossible de les rallumer à distance ! Rien de très grave donc, mais il faudra prendre l’habitude de ne plus toucher à ses « vieux » interrupteurs.

Avant d’acheter

Que peut-on faire avec une ampoule connectée ?

Comme son nom l’indique, une ampoule connectée se connecte à un internet. Elle peut ainsi être commandée via un smartphone ou un assistant vocal. Ce qui permet de les allumer ou de les éteindre à la voix, ou à distance lorsque l’on n’est pas chez soi, c’est notamment pratique pour simuler une présence en son absence.

Les ampoules connectées fonctionnent-elles sur toutes les lampes ?

À priori oui, à condition que le format de l’ampoule et que son culot soit compatible avec le luminaire. Les ampoules connectées sont souvent plus lourdes que des ampoules LED classiques ce qui peut parfois être gênant sur certaines lampes fragiles. Elles sont très généralement montées sur des culots « E27 » (vis large), mais il existe parfois des versions à baïonnette (B22) et à vis fine (E14).

Les derniers articles