Quelles sont les meilleures enceintes connectées en 2021 ?

"Ok Google ...", "Dis Siri ... " ou "Alexa..." ?

 

Vous avez toujours rêvé d'avoir un assistant personnel, qu'il s'appelle Alexa, Google Assistant ou Siri ? Grâce aux enceintes connectées, comme les Amazon Echo ou les Google Home, c’est désormais possible, et ce, quel que soit votre budget. On vous aide à choisir l'enceinte connectée qui correspond le mieux à vos besoins.

Les meilleures enceintes connectées : le top 3

L'enceinte Google par excellence
9 /10
Google Nest Audio
  • Son nouveau design élégant
  • Sa qualité sonore améliorée
  • Pour l'écosystème Google
L'alternative Alexa
Amazon Echo 2020
  • Son nouveau design tout rond
  • Un son de meilleure qualité
  • Alexa et les Skills
La qualité Apple en petit format
8 /10
Apple HomePod mini
  • Tarif intéressant
  • Qualité sonore
  • Possibilités domotiques

Autrefois limitées à deux ou trois références, les enceintes connectées se sont multipliées ces dernières années. Google et Amazon proposent désormais de nombreux produits pensés pour des usages plus spécifiques. À elles deux, ces deux marques cumulent déjà près d’une dizaine de variations. Même Apple décline sa gamme HomePod avec une version mini ! Et c’est sans compter la multitude de marques tierces comme Bose ou Sonos qui offrent des enceintes compatibles. Outre une qualité sonore désormais très correcte, ces enceintes sont le poste de contrôle idéal pour la domotique. Parfait par exemple pour parler à vos ampoules connectées !

Voici un petit tour d’horizon des meilleures enceintes connectées avec assistant vocal pour faciliter votre choix.

Si vous cherchez plutôt une enceinte nomade, notre guide des meilleures enceintes Bluetooth est là pour vous.

L'enceinte Google par excellence

  • Son nouveau design élégant
  • Sa qualité sonore améliorée
  • Pour l'écosystème Google
Disponible à 99 € sur Fnac

L’enceinte connectée Google Nest Audio remplace le Google Home. Cette nouvelle référence de Google a été annoncée lors de la conférence du géant américain fin septembre 2020. Tout nouveau design, carrure plus imposante, expérience sonore améliorée… Le Nest Audio remplit toutes ses promesses et n’a aucun mal à détrôner son prédécesseur.

Vous pourrez streamer du contenu musical sur le nouveau Google Nest Audio, à titre d’exemple

Vous pourrez streamer du contenu musical sur le nouveau Google Nest Audio, à titre d’exemple

Ce qui saute d’abord aux yeux, c’est ce look qui se détache totalement du Google Home standard. Ici, les angles sont plus arrondis, et l’enceinte revêt un design tout en tissu nid d’abeille. Le Nest Audio est également un peu plus massif et plus haut, mais beaucoup moins profond que son prédécesseur. Il se fondra ainsi beaucoup mieux dans votre pièce.

La qualité audio du Google Nest Audio monte en gamme grâce à la présence d’un woofer et d’un tweeter, couplés à un son qui se diffuse à 360° dans la pièce. L’enceinte dispose en plus de la technologie Ambiant IQ, qui permet de mieux calibrer le son pour qu’il s’adapte parfaitement à la pièce où elle se trouve. Ses trois micros longue portée permettront donc de capter les bruits ambiants pour moduler le son qui sortira de l’enceinte, notamment si vous faites appel à Google Assistant. Ajoutons à cela des basses plus profondes (sans pour autant faire trembler les murs, ceci dit) et des sons plus immersifs et naturels grâce à un logiciel embarqué, et vous aurez là une enceinte qui mise tout sur une expérience sonore décuplée.

Enceinte Google oblige, l’assistant vocal de la marque est également de la partie avec toutes ses fonctionnalités ultra-pratiques au quotidien. Lui faire établir des rappels, lui demander quelle météo il fera ou quel itinéraire vous devrez prendre… L’enceinte vous épaulera dans une foule de tâches, et saura reconnaître votre voix grâce à la technologie Voice Match. Depuis le Nest Audio, vous pourrez aussi contrôler les appareils connectés de domotique présents chez vous, ou encore prendre des appels avec Google Duo. Et si vous souhaitez connecter plusieurs enceintes pour les faire communiquer entre elles (et les faire sonner à l’unisson), le système multiroom vous en donnera la possibilité.

Pour en savoir encore plus, n’hésitez pas à consulter notre test complet du Google Nest Audio.

L'alternative Alexa

  • Son nouveau design tout rond
  • Un son de meilleure qualité
  • Alexa et les Skills
Disponible à 99 € sur Amazon

Comme chaque année, Amazon a renouvelé sa gamme d’enceintes connectées Echo. Visiblement, 2020 est l’année des nouveaux designs, et la marque n’échappe pas à cette règle : l’Echo de 4e génération adopte une forme sphérique, sans pour autant se départir du liseré bleu lumineux caractéristique de la marque, qui se trouve désormais à sa base.

Avec sa 4e génération d’Echo, Amazon mise sur de meilleures performances audio, des basses profondes, des aigus bien clairs et un son immersif et riche qui devrait s’adapter à la pièce où l’enceinte se trouve. Concrètement, comme le Nest Audio, l’Echo 2020 détecte l’acoustique de la pièce pour adapter le contenu sonore en fonction de l’endroit où l’enceinte est posée. L’appareil embarque un woofer de trois pouces, un duo de tweeters frontaux et un traitement Dolby.

Comme les autres références de la gamme, l’Echo 4 dispose d’un hub Zigbee intégré pour contrôler tous vos appareils de domotique compatibles : ampoules, serrures, capteurs… L’assistant Alexa est aussi de la partie. Cet assistant a de nombreux avantages dont l’accès au catalogue d’Amazon et la possibilité de passer commande à la voix. Les Skills sont également un point fort de l’écosystème. Ils sont créés par des services tiers qui souhaitent s’inviter sur la plateforme : jeux, quizz, programmes d’exercice ou recettes de cuisine, etc. En revanche, sur les tâches quotidiennes, Alexa reste moins performant que Google.

Sachez aussi que le multiroom est disponible sur l’Echo 4 pour pouvoir écouter de la musique simultanément sur plusieurs enceintes Echo disposées dans plusieurs pièces. Et lors de vos séances cinéma à la maison, vous pourrez jumeler l’enceinte au Fire TV. Une correction automatique se chargera de gommer le décalage son-image qui touche la plupart des enceintes sans fil.

La qualité Apple en petit format

  • Tarif intéressant
  • Qualité sonore
  • Possibilités domotiques
Disponible à 99 € sur Fnac

Sorti il y a maintenant quelques années, le HomePod nous avait séduits par sa qualité sonore, malgré un tarif élevé. Il a depuis été mis à la retraite et cet HomePod Mini est donc désormais la seule option pour utiliser HomeKit sans téléphone.

Les deux HomePod d’Apple en version mini et maxi//Source : Frandroid/Arnaud GELINEAU

Les deux HomePod d’Apple en version mini et maxi//Source : Frandroid/Arnaud GELINEAU

Esthétiquement, il reprend les bases de son grand frère, avec une forme plus arrondie, mais toujours un habillage en tissus et une finition impeccable. À noter que si le câble d’alimentation n’est toujours pas détachable, il vient se brancher sur un adaptateur USB-C 20 W.

Comme toujours chez Apple l’installation est simplissime, mais il faudra posséder un appareil iOS pour tirer pleinement parti de l’enceinte. Malgré sa petite taille, le HomePod Mini se révèle puissant, avec un rendu sonore à 360°. La qualité sonore est généralement bonne, avec un retour de la calibration automatique. Il est aussi possible d’appairer deux enceintes pour un rendu stéréo.

Côté domotique, on retrouve bien évidemment Siri et HomeKit. À noter qu’il est le premier appareil de la marque à supporter le protocole domotique Thread. Ce dernier a pour ambition de remplacer à terme le ZigBee et a pour avantage de créer un réseau « mesh » avec chaque appareil compatible pour une portée améliorée.

Parmi les faiblesses de l’HomePod Mini, on note une nouvelle fois l’impossibilité d’envoyer du contenu en Bluetooth et surtout un Siri qui n’est toujours pas à la hauteur de ses concurrents. Malgré tout, il s’impose comme une option très intéressante si vous êtes solidement implantés dans l’écosystème Apple.

Pour plus de détails, direction notre test complet.

L'alternative au HomePod

  • Un son puissant
  • Mais de qualité
  • Compatible Dolby Atmos
Disponible à 179 € sur Amazon

Comme Google avec son Home Max, Amazon propose également une version « pleine puissance » de son enceinte : l’Echo Studio. Il délivre le son via 5 haut-parleurs pour un son enveloppant, au point de supporter le Dolby Atmos. C’est notamment censé lui offrir des possibilités de sonorisation « cinéma », mais en pratique, elle reste un peu juste pour cet usage.

À la manière du HomePod d’Apple, elle se calibre toute seule au démarrage afin d’offrir la meilleure restitution sonore en fonction de la configuration de la pièce dans laquelle elle est placée. Sur la qualité audio, elle fait mieux que sa rivale de Google. Nous ne l’avons pas comparée au HomePod, en revanche, mais rappelons que ce dernier est sensiblement plus cher.

Avec son ticket d’entrée à 199 euros, l’Echo Studio est donc un excellent rapport qualité-prix pour qui veut une grosse enceinte connectée. Vous trouverez plus de détails dans notre test du Amazon Echo Studio.

Le son et l'image

  • Petit écran pratique
  • Audio amélioré
  • Fonctionnalités très complètes.
Disponible à 99 € sur Fnac

Avec son écran de 7 pouces, le Nest Hub sort du lot. Vu de l’extérieur, on a bien du mal à distinguer cette version 2021 de son ancêtre. On retrouve le même design et les dimensions ne varient quasiment pas. L’appareil est très neutre et s’intégrera sans trop de soucis à la plupart des intérieurs.

Le Google Nest Hub 2e génération

Le Google Nest Hub 2e génération //Source : FRANDROID/Anthony WONNER

Même constat pour l’écran. La dalle de 7 pouces est inchangée, elle fait un travail correct, mais en 2021 la résolution (1024×600) commence à piquer un peu même pour ce type d’appareil. Ceci dit, sa luminosité est bonne et le tactile réactif.

Sous le capot en revanche, les choses bougent un peu plus avec l’arrivée d’un micro supplémentaire, d’une puce dédiée au machine learning et surtout d’une compatibilité Thread. Ce protocole de domotique visant à remplacer le Zigbee se démocratise un peu plus et c’est tant mieux. La partie sonore progresse également, avec des basses plus présentes et une puissance générale améliorée. Cela en fait une enceinte d’appoint plus que correcte.

Les fonctions logicielles sont dans l’ensemble les mêmes, mais on apprécie l’arrivée d’un contrôle par « gestures » ainsi qu’une fournée de fonctions liées au sommeil. Le Nest Hub peut ainsi vous réveiller en douceur, mais surtout assure un suivi du sommeil.

En bref une progression en douceur pour un appareil qui offre un solide rapport qualité-prix.

Le choix de l'indépendance

  • Alexa, Google Assitant et Airplay 2
  • Son de qualité
  • Très bon multiroom
Disponible à 229 € sur Fnac

Pour ceux qui ne savent pas à quel assistant se vouer, on vous conseille de vous orienter vers des solutions tierces. Parmi celles-ci, nous apprécions tout particulièrement la Sonos One. Cette petite enceinte est en effet compatible Alexa, Google Assistant et Siri par l’intermédiaire de l’AirPlay 2. Un seul assistant peut être utilisé à la fois, mais en changer ne prend que quelques instants. Sonos oblige, on retrouve aussi les possibilités multiroom avancées et une compatibilité avec la quasi-totalité des services de streaming.

Du côté sonore, le rendu se révèle très propre malgré la petite taille de l’engin. On découvre une belle réserve de puissance et une calibration automatique efficace. Le son produit est en mono, mais vous pouvez adjoindre une seconde pour profiter de la stéréo. Côté connectique, on a le choix entre le Wifi et l’Ethernet. Le Bluetooth est lui aux abonnés absents. Le Sonos One s’impose comme un très bon choix si vous souhaitez ne pas vous engager dans un écosystème en particulier.

Attention au moment de l’acheter à ne pas la confondre avec sa petite sœur, la Sonos One SL, qui est dépourvue de tout microphone.

Alexa en petit format

  • Joli
  • L'écosystème Alexa
  • Sortie jack pratique
Disponible à 59 € sur Amazon

Cette version miniature de l’Echo en reprend le design quasiment à l’identique. On retrouve donc un appareil rond habillé de tissu dont le petit format (10 cm de haut) est relativement passe-partout. La version précédente était cependant plus facile à dissimuler.

On trouve au sommet quelques boutons (volume, Alexa, mute…) tandis qu’au dos se cache l’alimentation propriétaire et une sortie jack pour brancher une enceinte non connectée. Côté sans-fil on a droit bien évidemment au Wifi, mais aussi au Bluetooth, on peut donc envoyer de l’audio directement depuis son téléphone.

Le rendu sonore est correct, légèrement supérieur à celui des haut-parleurs d’un smartphone. Cela suffit donc pour poser des questions à Alexa ou écouter la radio, mais on ne l’utilisera clairement pas pour écouter de la musique. Rien à redire sur les microphones, ils sont efficaces en toutes circonstances.

Du côté des fonctions logicielles, pas grand-chose à dire, on retrouve toute la palette Alexa. L’ensemble est donc un bon petit assistant, qui sera parfait pour servir de point de contrôle du reste de vos appareils. Retrouvez notre test complet.

Google Home passe partout

  • Petit prix
  • Petit format
  • Rendu sonore correct
Disponible à 59 € sur Fnac

Comme Amazon, Google propose son propre assistant petit format. Sur ce dernier point, c’est d’ailleurs le Nest qui a notre préférence de par sa forme de galet un peu plus compacte que le globe de l’Echo Dot. Rien à redire sur le design lui-même, c’est simple et épuré. Une encoche au dos permet même de le fixer au mur avec une simple vis.

Les commandes sont tactiles et faciles à trouver grâce à des LED placées sous le tissu. Coté connectivité c’est le service minium : du Wifi et c’est tout ! Pas de sortie jack ou de Bluetooth comme sur l’Echo Dot.

La qualité sonore surprend agréablement par sa clarté et sa puissance. On évitera de le pousser au maximum, mais c’est assez efficace pour communiquer efficacement avec l’assistant. Coté fonctions rien d’original : on retrouve Google Home.

Disponible sous la barre des 40 euros le Nest Mini est une bonne porte d’entrée vers la maison connectée. N’hésitez pas à consulter notre test du Google Nest Mini pour en savoir plus.

Les assistants personnels

À quoi sert un assistant personnel ?

Plusieurs assistants personnels sont arrivés en France : Google Assistant, Alexa, Cortana ou encore Siri. Ce sont simplement des intelligences artificielles qui peuvent répondre à vos requêtes orales et écrites. Et comme leurs noms le laissent suggérer, ils ont pour objectif de vous faciliter la vie au quotidien en se transformant en intermédiaires entre tous vos objets connectés. Demander la météo, des informations diverses, écouter la radio ou de la musique et bien évidemment piloter les objets connectés de la maison sont parmi les usages les plus courants.

Si vous disposez d’un Chromecast chez vous par exemple, vous pourrez même demander à Google Assistant de lancer Netflix sur votre télévision de vive voix. À l’heure actuelle, c’est ce dernier assistant personnel qui mène la danse, bien que sa version française soit moins perfectionnée que l’Anglaise. Un leadership contesté par l’arrivée d’une partie de la gamme Amazon Echo dans l’Hexagone.

Google Assistant, Alexa ou Siri, comment choisir ?

Il existe de nombreux assistants vocaux sur le marché. Surfant sur la mode, de nombreuses marques ont tenté de proposer leur propre solution comme Samsung avec Bixby ou Microsoft avec Cortana sans oublier les multiples assistants disponibles uniquement dans certaines régions, en Chine notamment. En pratique, trois d’entre eux se détachent en France : Google Assistant, Alexa d’Amazon et enfin Siri d’Apple.

Ils proposent dans les grandes lignes les mêmes fonctionnalités évoquées juste au-dessus, mais tous ne sont pas égaux. Pour faire simple, voici leurs atouts respectifs :

  • Google Assistant est aujourd’hui l’assistant vocal le plus performant. Il comprend mieux les requêtes et retourne des résultats plus pertinents la plupart du temps. Forcément, il y a Google derrière.
  • Alexa est assez performant, mais a surtout l’avantage d’être très lié à Amazon ce qui lui permet notamment d’acheter directement sur la plateforme. Alexa, grâce à ses « skills », peut également accéder à toute une série de services que l’on ne trouve pas ailleurs.
  • Reste enfin Siri que les Apple User connaissent bien. L’assistant est légèrement en dessous des autres, mais profite d’une intégration intéressante avec l’écosystème Apple.

Chargement

Quelle enceinte recommanderiez-vous ?

Merci pour votre vote !
Vous avez déjà voté à ce sondage
Choisissez une option avant de voter

    Introduction  La guerre des assistants vocaux est lancée. Depuis qu’Apple a révélé Siri au monde entier en 2011, la plupart des géants de l’informatique s’est lancée le défi de créer l’assistant l’assistant vocal…
Lire la suite

Les derniers articles