Introduction

Google lance le Nest Mini, la deuxième génération de ses enceintes connectées profitant de Google Assistant. Que nous réserve cette nouvelle appellation ? Réponse dans notre test complet.

Le Google Nest Mini

Pendant la dernière Google I/O, le géant de Mountain View a dévoilé le successeur du Home Mini, le Nest Mini. Sous ce nom transformé, le produit rejoint la plus récente gamme d’appareils connectés pour la maison de Google, après le Nest Hub que nous avons eu l’occasion de tester il y a quelques mois. Cette nouvelle solution ne réinvente pas la roue, mais apporte tout de même son petit lot de nouveautés. Nous l’avons essayé et comparé à son prédécesseur, voici notre avis.

Modèle Google Nest Mini
Fiche produit

Le même, ou presque

Si nous plaçons le Google Home Mini et le Nest Mini côte à côte, impossible à première vue de les distinguer. Tout comme celui qui l’a précédé, le Nest Mini arbore un style épuré avec un tissu gris recouvrant une forme que nous pourrions rapprocher de celle d’un galet. Il s’agit de l’assistant le plus petit de la famille et ce dernier se fond très bien dans n’importe quel intérieur. Pourtant, même si cela ne se voit pas à l’œil nu, Google a utilisé cette fois du plastique recyclé. Une conscience éthique que nous saurons apprécier à sa juste valeur.

Nest Mini à gauche, Home Mini à droite.

Les haut-parleurs comportent quelques différences avec les anciens, à commencer par la connectique. Fini le port micro USB, Google a choisi un câble propriétaire pour l’alimentation. Un choix discutable, là où nous aurions pu nous attendre, quitte à changer, à de l’USB Type-C. Autre nouveauté, le dessous de l’appareil héberge un petit renfoncement pour l’accrocher au mur. Au début je dois l’admettre, je n’ai pu étouffer mon rire en imaginant des Nest Mini placardés sur les murs en guise de décoration d’un goût douteux. Mais en y réfléchissant, ça n’a rien de stupide : si vous souhaitez l’installer dans certaines pièces exiguës comme la salle de bain, ça peut être une solution.

Un petit renfoncement pour l’accrocher au mur.

Désormais, pour mettre sur pause ou relancer un contenu multimédia, vous pouvez directement taper au centre du produit. Si vous vous situez juste à côté de ce dernier, c’est plutôt pratique et rapide. Enfin, des LED ont été implantées aux deux extrémités du galet. Celles-ci servent de témoin lumineux pour le réglage du volume audio. Vous tapotez du bout de votre doigt à gauche ou droite pour diminuer ou augmenter le son. Mieux encore, grâce à des capteurs à ultrasons, l’enceinte détecte lorsque vous vous approchez d’elle pour faire apparaître les voyants. Voilà, nous avons déjà fait le tour du propriétaire de ce Nest Mini. Nous retiendrons que son design se veut simple et efficace.

Un son plus puissant

Mettons de côté l’esthétique pour nous tourner vers ce que renferme l’intérieur du Nest Mini. Google a intégré deux basses plus puissantes que sur le modèle précédent. Nous avons fait la comparaison et en effet, la différence est perceptible. Une bonne nouvelle puisqu’on se rappelle des faibles performances du Home Mini et son son étouffé. Ici il délivre une prestation plus percutante, plus claire, plus naturelle. Pour ses petites dimensions, nous avons enfin une sortie audio correcte. Le son ne crache plus autant même s’il faut reconnaître qu’on ne s’amusera pas à mettre le volume au maximum. Ce n’est pas la vocation du Nest Mini qui reste avant tout un outil de communication plus qu’une enceinte pour accompagner vos soirées.

L’assistant peut maintenant s’adapter au bruit ambiant. C’est-à-dire que le niveau de la voix de celui-ci varie selon l’environnement sonore. Cela évite de devoir régler le volume à plusieurs reprises ou de se laisser surprendre par une voix trop forte si le silence règne.

Un assistant à l’écoute

Le Nest Mini accueille un processeur et une puce dédiée au machine learning, pour traiter localement les demandes. Qu’est-ce que cela change ? Concrètement, Google Assistant a la possibilité d’exécuter des tâches sans connexion Wi-Fi. Plutôt bienvenue quand vous avez des problèmes avec votre réseau domestique ou si vous ne voulez pas attendre que le Nest Mini se reconnecte à celui-ci suite à une coupure ou une nouvelle mise en tension. Par ailleurs, cet apprentissage automatique est censé offrir un temps de réponse plus rapide. Nous n’avons pas remarqué une quelconque meilleure réactivité cependant. Peut-être qu’à force de multiplier les requêtes dans le temps, cela change vraiment la donne.

Les LED bien pratiques

Pour ce qui est des fonctionnalités, rien de nouveau sous le soleil. Google Assistant peut vous renseigner sur tout un tas de choses comme indiquer la météo, les adresses et horaires des commerces les plus proches, énumérer les rendez-vous dans votre agenda, lancer un minuteur, jouer des ambiances sonores, converser avec Google Duo et continuer de nous faire mourir de rire — ou pas — avec ses blagues nulles.

Le Nest Mini, grâce à l’application mobile Google Home, est compatible avec de nombreux autres appareils : lumières connectées, Chromecast, aspirateur, enceintes ou que sais-je encore. Il suffit comme d’habitude de prononcer à voix haute la requête «Hey Google» ou «Ok Google» suivie de votre question et l’assistant ne tardera pas à vous répondre ou exécuter la tâche que vous lui avez ordonnée. À ce propos, il est vraiment très rare que Google ne comprenne pas ce que vous lui demandez. À moins de partir dans le farfelu ou dans l’impossible bien entendu. Assistant n’est pas devin et nous vous dira pas si oui ou non vous réaliserez un jour vos rêves les plus fous, mais il a le mérite de se montrer efficace et pertinent dans la majeure partie du temps.

Google Home est l'application pour accompagner votre enceinte connectée Google Home, ainsi que la version Mini et Max. Pour rappel, cette enceinte...

3 raisons de télécharger cette application

  • Indispensable si vous avez un Google Home
  • Pour le multi-room de votre Chromecast Audio
  • Compatible également avec les autres objets qui intègrent Google Assistant

Prix et Disponibilité

Le Google Nest Mini est commercialisé au prix de 59 euros depuis le 22 octobre 2019. Il existe en différents coloris : gris clair comme celui que nous avons essayé, ou noir. Nous imaginons que d’autres couleurs comme le corail déjà présent sur le Home Mini précédent, pourraient voir le jour prochainement.

Galerie Photo

Note finale du test 9/10
Avec le Nest Mini, Google améliore la recette de son fameux Home Mini. Sans pour autant révolutionner son produit, il apporte quelques évolutions bienvenues. Nous pensons par exemple à l'ajout de voyants lumineux en guise de repères pour le volume audio, la possibilité de l'accrocher au mur pour gagner de la place et une meilleure qualité audio. En outre, cette dernière enceinte connectée gagne globalement en intelligence.

Pour son prix, vous n'aurez certes pas un son renversant, mais un excellent assistant personnel.
Points positifs
  • Un son de meilleure qualité
  • Discret et pratique
  • L'efficacité de Google Assisant
  • Les LED pour afficher le niveau du volume
Points négatifs
  • Câble d'alimentation propriétaire
  • Pas encore assez rapide
  • Ne remplace pas votre enceinte principale