Passer l’aspirateur chez soi est une corvée qui prend du temps, beaucoup de temps, à tel point qu’on imagine facilement un clone de nous-mêmes le faire à notre place. Et pourquoi pas un robot, tout simplement ? Oui, ça existe. Des constructeurs comme Roomba, Xiaomi ou Anker se sont donnés corps et âme pour vous faciliter la vie au quotidien avec leurs robots aspirateurs, alors autant en profiter. Il y en a évidemment pour toutes les bourses (allant de 200 à 1 200 euros), retrouvez notre sélection des meilleures références en fonction de votre budget. 

iRobot Roomba i7+ : notre recommandation

Le iRobot Roomba i7+ est tout simplement la Rolls-Royce des robots aspirateurs. Il promet de simplifier votre quotidien, mais tout en le faisant intelligemment. Pour connaître son nouvel environnement sur le bout de ses doubles brosses, il embarque un capteur de proximité et une caméra pour cartographier l’intérieur de votre maison/appartement. Cela permet de créer des cartes fidèles, et il est d’ailleurs capable de mémoriser 10 plans différents — à renommer et à éditer à tout moment. De plus, il s’ajuste automatiquement en fonction du type de sol (moquette, parquet, carrelage, etc.) et arrive même à circuler sur des sols accidentés (un tapis épais, par exemple).

Depuis l’application iRobot Home (disponible sur Android et iOS), c’est un véritable jeu d’enfant de « passer l’aspirateur ». En votre absence, vous pouvez programmer de nettoyer telle ou telle pièce à une heure précise, et même de tracer temporairement une ligne de démarcation virtuelle supplémentaire pour empêcher le robot d’aspirer à un endroit précis. Il apprend également de ses erreurs pour devenir plus efficace au quotidien, notamment en évitant les zones où il a déjà rencontré des problèmes pour ne pas faire la même erreur lors les prochains passages, ou en analysant soigneusement son travail pour savoir si, oui ou non, il doit repasser sur une zone à nettoyer plus en profondeur. Le Roomba i7+ n’oublie pas non plus les petits recoins, il surprend d’ailleurs par sa faculté à contourner méticuleusement les obstacles sur son trajet (pieds de chaise, gamelle pour animaux, etc.).

Il apprend de ses erreurs pour devenir plus efficace au quotidien.

En ce qui concerne l’autonomie, comptez environ 60 minutes. Si ce score est un peu moins élevé que la concurrence, l’aspirateur d’iRobot retourne seul à sa station pour se recharger. Il va donc nettoyer votre intérieur jusqu’à épuisement de la batterie, puis se charger avant de reprendre sa tâche de nettoyage à l’endroit précis où il s’était arrêté. La station permet également de vider le sac de 0,4 litre de l’aspirateur — jusqu’à 30 fois environ selon notre test.

Compatible avec Google Assistant et Amazon Alexa, il suffit d’activer la compétence iRobot et de la lier à votre compte. Une fois cette opération effectuée, vous pourrez alors utiliser les commandes vocales pour démarrer et arrêter le nettoyage, vérifier l’autonomie de l’appareil, ramener le robot à sa station et le localiser.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre test détaillé du iRobot Roomba i7+.

Pourquoi choisir le Roomba i7+ ?

  • Système de vidage automatique
  • Efficace et très précis
  • Application bien pensée et complète
  • Compatible Google Assistant et Amazon Alexa

Hors promotion, le robot aspirateur iRobot Roomba i7+ est vendu à 1 199 euros.

Retrouvez le iRobot Roomba i7+ sur Darty

Retrouvez le iRobot Roomba i7+ sur fnac.com

On le trouve également à 899 euros sans la station de vidage automatique.

Xiaomi Roborock S50 : le meilleur rapport qualité/prix

Le Roborock S50 n’est pas aussi performant que le iRobot Roomba i7+, mais lui aussi veut promettre de vous faciliter la vie au quotidien. Il utilise d’ailleurs une autre technologie pour cartographier l’environnement : un capteur de distance laser. Cette technique a le mérite d’être plus efficace qu’une simple caméra, en permettant notamment de délimiter plus facilement les pièces grâce à la détection des murs. Sans mise à jour, il faut néanmoins préciser que les cartes seront supprimées à chacune des sessions de nettoyage. On vous recommande alors de prendre quelques minutes pour les faire, ce qui permettra par la suite à l’aspirateur de réutiliser lesdites cartes afin d’améliorer ses habitudes de nettoyage. Dommage en revanche qu’il n’est pas possible de nommer les différentes pièces.

Il intègre tout de même 12 capteurs au total, dont un capteur à ultrasons, un gyroscope, un accéléromètre ou encore une boussole. Tout cela lui permet de se mouvoir en toute tranquillité et d’analyser les moindres obstacles sur son passage. Alors oui, il peut se coincer de temps en temps, mais sait se dégager seul de nombreuses situations. S’il ne trouve aucune solution, vous recevrez de toute façon une notification avec sa position pour aller le décoincer. Ses roues surélevées se révèlent très pratiques pour franchir des pas de porte ou des tapis par exemple, où un de ses capteurs lui permet même de détecter les poils afin d’adapter la puissance du rouleau pour être plus efficace d’une part, mais aussi pour moins l’abîmer d’autre part. Notez qu’il possède 4 niveaux de puissance : Silencieux, Équilibré, Turbo et Max.

S’il ne trouve aucune solution, vous recevrez de toute façon une notification avec sa position pour aller le décoincer.

Sa batterie de 5 200 mAh lui permet en effet de faire le ménage pendant deux heures pleines, ce qui représente plus de 100 mètres carrés nettoyés en une seule charge. L’autonomie est donc plus confortable que son concurrent haut de gamme, mais pas de panique si la batterie manque il se rechargera seul et reviendra lui aussi au dernier endroit visité pour reprendre le travail là où il l’avait laissé. Il est également capable de passer la serpillière, même si cela ne remplace pas un bon gros nettoyage des familles.

Comme pour la plupart des objets connectés du constructeur chinois, le tout se gère facilement via l’application Mi Home (disponible sur iOS et Android). Une fois configuré, vous pourrez l’utiliser de différentes façons : depuis l’application mobile, depuis les boutons situés sur l’aspirateur (3 boutons pour commencer le nettoyage, allumer/éteindre, et revenir à la base), mais aussi depuis les commandes vocales grâce à sa compatibilité avec les assistants de Google et d’Amazon.

Dans le but d’assouvir votre curiosité, nous vous invitons à lire notre test complet du Xiaomi Roborock S50.

Pourquoi s’orienter vers le Roborock S50 ?

  • Son rapport qualité/prix
  • La cartographie intelligente
  • Sa grande autonomie
  • Google Assistant et Amazon Alexa

On le trouve généralement à moins de 350 euros.

Retrouvez le Xiaomi Roborock S50 sur Cdiscount

Si vous êtes prêts à mettre quelques euros en plus, notez que son évolution, le Roborock S6, est disponible à 599 euros. Il est plus performant, plus autonome et ajoute d’autres fonctionnalités pratiques. Retrouvez notre avis d’expert dans nos colonnes.

Retrouvez le Xiaomi Roborock S6 sur Darty

Anker Eufy RoboVac 11S : le premier prix efficace

L’Anker Eufy RoboVac 11S ressemble esthétiquement aux autres robots aspirateurs de ce guide, mais il se veut bien différent dans son utilisation. Il fait en effet l’impasse sur une application mobile pour un contrôle uniquement via la télécommande fournie avec. Dans les faits, cela ne pose pas réellement de problèmes. Grâce à ses capteurs infrarouges et de vide, l’aspirateur se déplace comme les autres, contourne les obstacles et évite de se jeter dans du haut des escaliers. Sur ce point, il n’y a rien à redire. Muni de pare-chocs il ne craint pas non plus les collisions avec vos murs, portes et meubles. Il est en revanche impossible de visionner les cartographies, les données à consulter pour surveiller chaque zone à nettoyer, ou toute autre information concernant les programmes, ou même l’état de batterie de l’appareil.

Il offre tout de même quelques possibilités malgré l’absence d’application. Pour nettoyer, l’aspirateur propose différents types de circuits. Il peut se lancer en mode automatique pour couvrir l’ensemble de toute une surface, mais pas que. Il existe également des fonctionnalités pour que l’appareil se concentre sur une pièce, pour effectuer un chemin en cercle, ou faire uniquement les coins. Fait amusant : telle une voiture radiocommandée, il est contrôlable avec l’aide de la croix directionnelle sur la télécommande. À cela s’ajoute évidemment d’autres fonctionnalités automatiques, comme les horaires prédéfinis pour faire le ménage, par exemple. Il propose d’ailleurs trois modes de puissance : Normal, BosstlQ et Max.

Fait amusant : telle une voiture radiocommandée, il est facilement contrôlable avec l’aide de la croix directionnelle sur la télécommande.

Pour ce qui est de l’autonomie, elle n’a pas à rougir grâce à sa batterie de 2 600 mAh. La capacité est certes moindre que chez la concurrence, mais suffira amplement pour nettoyer les petites surfaces. Une fois que la batterie est à plat, vous ne pourrez en revanche pas compter sur ses services avant au moins 5 heures — à oublier pour les gros ménages de printemps donc. On apprécie par ailleurs son initiative de revenir à sa station de charge avant que la batterie ne se vide entièrement, mais on regrette encore une fois l’absence d’application, ce qui ne lui permet pas de reprendre le nettoyage là où il s’était pourtant arrêté.

Évidemment, on oublie également la compatibilité avec n’importe lequel des assistants virtuels disponibles sur le marché. Dommage, mais on ne va pas chipoter, surtout à ce prix.

Besoin de plus d’information ? Si oui, notre test du Anker Eufy RoboVac 11S est là pour ça.

Pourquoi opter pour le RoboVac 11S ?

  • La possibilité de lui attribuer des horaires et des jours
  • Intelligent face aux obstacles
  • Assez autonome pour des surfaces moyennes

On le trouve généralement aux alentours des 200 euros, voire moins si promotion.

Retrouvez l'Anker Eugy RoboVac 11S sur Amazon

Quelques conseils avant d’acheter

Avant d’acheter un robot aspirateur, de nombreuses questions peuvent traverser votre esprit. Nous en avons listé quelques-unes ici en y apportant des réponses qui, nous l’espérons, éclaireront votre lanterne.

Les robots aspirateurs ont-ils évolué depuis ces dernières années ?

La réponse est oui. La première génération de robots aspirateurs disponible sur le marché n’était vraiment pas convaincante. Les différents modèles étaient avant tout conçus pour éviter les obstacles. Ils circulaient en ligne droite jusqu’à ce qu’ils touchent quelque chose, puis repartaient sur un angle aléatoire. D’une certaine manière, ça fonctionnait, mais ce n’était pas particulièrement efficace. Les nouveaux modèles ont une meilleure planification de trajectoire pour un nettoyage plus méthodique, avec une flopée de capteurs pour se situer et se diriger librement dans l’environnement. Ils sont dorénavant en mesure de produire progressivement une carte de votre espace, en améliorant quotidiennement le chemin à emprunter et ses habitudes de nettoyages.

Quelles sont les marques de confiance ?

Cela parait logique, mais il ne faut généralement pas se laisser avoir par les premiers prix. Ces références à prix plancher font bien souvent l’objet de reproches faits aux modèles de robot aspirateur qui étaient, comme expliqué ci-dessus, pas réellement convaincants. Ils sont généralement dénués de fonctionnalités dites « intelligentes » et ne permettront pas de nettoyer efficacement votre lieu de vie. Il vaut mieux mettre le prix dans un produit dont les constructeurs ont acquis un certain savoir-faire au fil des années, comme c’est le cas pour iRobot et Xiaomi. Vous aurez toujours besoin de faire le ménage, mais vous gagnerez énormément de temps.

FrAndroid Bons Plans

Ne manquez aucun bon plan avec notre nouvelle newsletter !