Introduction

Le Samsung Galaxy Note 10+ est le meilleur du meilleur de ce qu’a à offrir le constructeur coréen cette année. Mais pour quelques menus sacrifices, le Galaxy Note 10 se veut être tout aussi bien dans un format plus petit. Et s’il était à favoriser ? Réponse dans notre test complet.

Nous vous avons déjà réalisé un comparatif des différences entre le Samsung Galaxy Note 10+ et le Galaxy Note 10. Désormais, il est temps de tester le smartphone en lui-même, afin de déterminer si ses petits sacrifices sont si importants que cela.

Nous ne nous attarderons pas sur les éléments similaires entre les deux smartphones, et nous vous invitons à lire notre test complet du Galaxy Note 10+ pour cela. Surtout, nous parlerons des différences et de leur impact au quotidien.

Fiche technique

Modèle Samsung Galaxy Note 10
Version de l'OS Android 9.0
Interface constructeur Samsung One UI
Taille d'écran 6.3 pouces
Définition 2280 x 1080 pixels
Densité de pixels 507 ppp
Technologie OLED
SoC Exynos 9825
Puce Graphique (GPU) Mali-G76 MP12
Mémoire vive (RAM) 8 Go
Mémoire interne (flash) 256 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 12 Mpx
Capteur 2 : 16 Mpx
Capteur 3 : 12 Mpx
Appareil photo (frontal) 10 Mpx
Enregistrement vidéo 4K
Wi-Fi Wi-Fi 6 (ad)
Bluetooth 5.0
Réseaux LTE, HSPA, GSM
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
NFC Oui
Capteur d'empreintes Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Batterie 3500 mAh
Dimensions 71.8 x 151 x 7.9mm
Poids 168 grammes
Couleurs Noir, Argent
Prix 817€
Fiche produit

Ce test a été réalisé à partir d’un produit prêté par la marque.

Design

Les lignes rectangulaires de la gamme continuent d’être superbement représentées sur ce Galaxy Note 10, mais son grand avantage par rapport à son grand frère est qu’il est… plus petit. Ça paraît très anodin comme cela, mais cela se ressent dès la première prise en main. Dans un monde où les smartphones sont toujours plus grands, le Galaxy Note 10 a un format très agréable qui facilite grandement sa préhension et rend son usage beaucoup plus naturel.

L’arrière du Galaxy Note 10

Rajoutez à cela un détail qui a son impact : il est significativement plus léger que son frère, à 168 grammes contre 196 grammes. Et là encore, cela se ressent : c’est l’un des smartphones les moins lourds qu’il m’ait été donné de tester cette année et très certainement le plus léger de la catégorie premium.

Couplez à cela ses finitions extraordinaires et sa finesse et vous avez vraiment un petit bijou qu’il est presque impossible de concurrencer. Les lignes de son écran épousent parfaitement les bordures jusqu’à donner l’impression de ne plus en avoir sur les côtés, et ce sans pour autant occasionner de faux positifs au contact de la paume. Le poinçon centré sur l’écran se fait qui plus est très vite oublié, le rendant toujours plus beau.

Le design est sobre, mais saisissant, comme une petite pièce d’orfèvrerie. Le Note 10 et son format plus compact ne font qu’y rajouter une prise en main plus naturelle qui ne fait que maximiser encore l’aisance avec laquelle on l’utilise. Un sans-faute sur toute la ligne.

Écran

Si le design des écrans est similaire entre les deux smartphones, le Galaxy Note 10 a tout de même une dalle plus petite : 6,3 pouces de diagonale contre 6,8 sur le Note 10+. De là naît son format plus petit, mais elle ne manque pas pour autant de punch.

La dalle Super AMOLED a une seule « faiblesse » : elle supporte une définition maximale en Full HD+, contre Quad HD+. Considérant que le Note 10+ tournera la majorité du temps en Full HD+ quoi qu’il arrive, et que la différence sur une telle diagonale d’écran est franchement dérisoire, c’est loin d’être un problème.

Caméra avant du Galaxy Note 10

La qualité de la dalle est qui plus est la même. Entre sa compatibilité HDR10+, sa luminosité maximale pouvant atteindre jusqu’à 700 cd/m² dans nos tests, et ses couleurs magnifiques très proches du réel (température moyenne à 6300 K selon nos tests Calman), il est difficile de trouver quoi que ce soit à redire.

Peut-être juste une chose : son rafraîchissement à 60 Hz. Certains smartphones, comme le OnePlus 7 Pro, popularisent désormais les rafraîchissements plus rapides sur nos écrans de smartphone, et y goûter est l’adopter. Rester à 60 Hz peut donc être un peu dommage pour le numéro 1 du marché, mais la qualité de l’affichage sur le Galaxy Note 10 est si bon qu’il est difficile de lui en vouloir.

Logiciel

L’expérience logicielle est intégralement similaire à celle du Samsung Galaxy Note 10+, S Pen compris. Nous vous invitons donc à lire le test très complet d’Omar à ce sujet.

Stylet du Galaxy Note 10

Performances

Les deux Samsung Galaxy Note 10 profitent du nouvel Exynos 9825. Cependant, il existe une différence notable : le Note 10 s’équipe de 8 Go de RAM LPDDR4X, contre 12 Go sur le Note 10+.

Les benchmarks sont donc sensiblement les mêmes entre les deux smartphones, avec des résultats dans la marge attendue. Cependant, le Note 10+ sera capable d’encaisser plus d’usages gourmands en même temps, comme sur PCMark par exemple. Malgré tout, le Note 10 n’est pas non plus à plaindre.

  Samsung Galaxy Note 10 (FHD+) Samsung Galaxy Note 10+ (FHD+) OnePlus 7 Pro Huawei P30 Pro (perf ON) Samsung Galaxy S10+ (FHD+)
SoC Exynos 9825 Exynos 9825 S855 Kirin 980 Exynos 9820
AnTuTu 7.x 345 770 345 787 373 182 315 754 333 708
PCMark 2.0 7 421 8 870 9 744 9 173 7 737
3DMark Slingshot Extreme 4 872 4 948 5 577 4 243 4 390
3DMark Slingshot Extreme Graphics 5 659 5 722 6 228 4 374 5 221
3DMark Slingshot Extreme Physics 3 276 3 359 4 084 3 841 2 819
GFXBench Aztec Vulkan high (onscreen / offscreen) 19 / 15 FPS 19 / 17 FPS 15 / 16 FPS 16 / 13 FPS 19 / 16 FPS
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) 32 / 33 FPS 38 / 42 FPS 21 / 42 FPS 29 / 33 FPS 37 / 43 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) 59/ 86 FPS 60 / 103 FPS 55 / 101 FPS 59 / 89 FPS 59 / 97 FPS
Lecture / écriture séquentielle 1 518 / 590 Mo/s 1 457 / 585 Mo/s 1 436 / 388 Mo/s 903 / 232 Mo/s 804 / 192 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire 46,6k / 48k IOPS 46,6k / 48,5k IOPS 43k / 7,2k IOPS 43,4k / 66k IOPS 35,2k / 6,3k IOPS

Dans l’ensemble, la puce de Samsung reste donc très bien… mais n’est tout de même pas au niveau du Snapdragon 855, de peu ceci étant. L’histoire se répète donc, même si cela sera à peine remarqué à l’usage. Par contre, la chauffe est vraiment rapide à apparaître et bien marquée, même si elle se dissipe convenablement. Il semble qu’il s’agisse là d’un des sacrifices consentis pour avoir un format plus petit.

Appareil photo

La seule différence entre le Galaxy Note 10+ et le Galaxy Note 10 sur le terrain de la photo ? L’inclusion d’un capteur TOF sur le plus grand modèle, de manière à mieux établir l’éloignement des sujets pour créer l’effet bokeh. Et sur le terrain, cela se vérifie également.

Nous passerons donc sur les petits ajouts type émojis animés, que vous pouvez voir dans le test du Note 10+, pour nous concentrer sur la qualité photo elle-même.

Les trois capteurs dans l’ordre : classique, grand-angle et téléobjectif x2.

Dans l’absolu, l’expérience est exactement la même que sur le Galaxy Note 10+ en termes de qualité. Les clichés sont beaux, bien détaillés, et les couleurs sont assez respectées… bien que vraiment surcontrastés, Samsung ne faisant pas dans la demi-mesure sur le post-processing. Toujours est-il que la grande majorité des utilisateurs apprécie ce rendu « plus beau que réel », difficile donc d’aller contre.

C’est sur le mode portrait que la différence est notable entre le Galaxy Note 10+ et le Galaxy Note 10, du fait de l’absence de capteur TOF du dernier. Problème étant que… Tout ne semble pas dit. Le Galaxy Note 10 est capable de faire des clichés équivalents sans le moindre problème, à l’image de « Ô capitaine, mon capitaine » Menraw ici présent :

« Appelle-moi Capitaine, et y’aura pas de mise en plis entre nous »

Mais… il est d’autres instances beaucoup plus étonnantes, et qui apparaissent la majeure partie du temps. Vous pouvez les voir ici :

Entre difficultés à trouver le focus malgré les excellentes conditions lumineuses sur cette chère Émilie, et le détourage hasardeux, voire totalement incorrect, que l’on peut observer tout autour du visage du chevelu Damien ou aux oreilles du jovial Yoann, l’algorithme de Samsung a beaucoup de ratés qu’il est compliqué d’expliquer.

En effet, ces aberrations ont souvent été vues au commencement des modes portraits, mais ne sont plus présentes aussi fortement aujourd’hui… Et cela se remarque aussi sur les Galaxy S10. Plus qu’un capteur TOF maximisant les modes portraits, tout cela donne l’impression que le Note 10 a été rétrogradé pour permettre au Note 10+ de briller plus qu’il ne le devrait.

Heureusement, tout cela doit pouvoir s’améliorer par le biais de futures mises à jour.

Son

L’expérience sonore offerte par le Galaxy Note 10 est exactement la même que le Note 10+. Je rajouterai simplement aux observations de l’ami Omar que le dos du téléphone vibre fortement à chaque écoute, un effet étonnant, mais pas désagréable pour un sou.

Galaxy Note 10

Surtout, je note à quel point il est facile de boucher le micro avec son petit doigt. Situé juste à côté de la prise USB C, il est vite bouché si vous avez l’habitude, comme moi, d’utiliser votre petit doigt en soutien lorsque vous tenez votre smartphone avec la main droite (pour enregistrer une story par exemple). C’est un coup à prendre plus qu’un défaut cependant.

Réseau et communications

Pas de différence de compatibilité entre le Galaxy Note 10+ et le Galaxy Note 10. Par contre, je dois noter qu’au premier usage, le GPS et la boussole de mon Galaxy Note 10 m’ont causé bien des soucis, me perdant plus d’une fois sur toute une soirée d’utilisation. Et croyez-moi, j’ai bien besoin de mon smartphone pour m’y retrouver sur Paris.

Après réinitialisation et calibrage bien sportif de la boussole (dessinez des ∞ dans l’air avec Google Maps ouvert, les bras bien largement ouverts), le problème a disparu.

Autonomie

Voilà une autre grande différence avec le Galaxy Note 10+. Le Galaxy Note 10 est équipé d’une batterie de seulement 3 500 mAh, contre 4 300 mAh sur son grand frère. Est-ce pour autant un grand sacrifice ?

Dans les faits… oui. L’autonomie du Galaxy Note 10 est loin d’être satisfaisante, bien au contraire. Pour tout le bien qu’on en pense, faire une journée complète avec le smartphone paraît presque impossible tant sa batterie se vide rapidement. Il vous faudra nécessairement faire quelques sacrifices, comme enlever l’Always On par exemple, pour réussir à tenir… et encore.

L’écran du Galaxy Note 10

Notre test Viser personnalisé confirme cette impression recueillie téléphone en main. En ne tenant que 8 heures et 58 minutes, il se place parmi les pires smartphones que nous avons testés sur l’année.

Le Samsung Galaxy Note 10 est au moins compatible avec la recharge sans fil jusqu’à 10 W et la recharge filaire jusqu’à 25 W. Sa recharge rapide nous aura permise de gagner 51 % de batterie en 30 minutes de charge, de 10 à 61 %, pour une recharge complète en 1h14. Il en aura besoin pour réussir à tenir la journée : baladez-vous avec votre chargeur.

Galerie photo

Prix et date de sortie

Le Samsung Galaxy Note 10 est d’ores et déjà disponible en deux coloris : argent, ou noir. Il est vendu au prix conseillé de 959 euros.

Test Galaxy Note 10 Le verdict

design
9
Comme le Note 10+, le Note 10 arbore un design très réussi dont le seul défaut serait qu'il est un peu salissant et qu'il n'a pas de prise jack. Ici, son format est absolument fantastique.
écran
10
Même écran que le Note 10+ avec une définition légèrement inférieure qui n'a aucun impact. Autant tout simplement dire parfait.
logiciel
10
Samsung One UI est une véritable réussite. Le S Pen est plus complet que jamais.
caméra
8
Le Note 10 est très bon en photo, excellent même, mais il fait quelques fautes que ne fait pas le Note 10+. On retiendra surtout son autofocus un peu aléatoire et son mode portrait en retard.
performances
8
Il chauffe un peu plus, mais reste très puissant. Pas aussi puissant que le Snapdragon 855 hélas, mais cela ne se remarquera qu'à peine.
autonomie
6
C'est le gros raté de ce produit. Sa batterie peine fortement à tenir une journée complète. Heureusement, sa recharge rapide est très efficace.
Note finale du test 8/10
Il monte, monte et monte encore, toujours plus haut, toujours plus brillant, toujours plus beau... et explose avant de disparaître. C'est un peu l'image qui reste de ce Galaxy Note 10.

Du grand frère, il retient vraiment l'essentiel. Avec son format plus contenu hyper agréable en main, il en est presque plus appréciable et plus mignon. Son écran reste magnifique, ses capacités photo toujours très bonnes, One UI sert les mêmes fonctions aux deux...

Et puis, l'autonomie. Qu'importe la puissance d'un smartphone s'il ne tient pas assez la route, et il est très difficile de tenir une journée complète avec le Galaxy Note 10 sans devoir se jeter tôt ou tard sur un chargeur. C'est bien dommage, car il avait le potentiel d'être plus attirant encore que le Note 10+, mais est finalement difficilement utilisable au quotidien pour ce seul fait.
Points positifs
  • Format vraiment agréable
  • Design sobre et réussi
  • Écran magnifique
  • One UI
  • Toute l'expérience S Pen
  • Bonne qualité photo
Points négatifs
  • Autonomie insuffisante
  • Mode portrait décevant
  • (pas de prise jack)