Test du Samsung Galaxy Note 20 : un bon smartphone, sans argument Ultra efficace

Smartphones • 2020

Le Samsung Galaxy Note 20 est un smartphone haut de gamme annoncé le 5 aout 2020. Il est équipé d'un SoC Exynos 990 épaulé par 8 Go de RAM, d'un écran de 6,7 pouces Super AMOLED et d'un triple capteur photo de 12+64+13 mégapixels. Il dispose d'une batterie de 4300 mAh et il est équipé d'Android 10 avec l'interface One UI.

 

Introduction

Samsung a lancé un nouvel appareil de sa gamme Galaxy Note, le Samsung Galaxy Note 20. S'il propose une fiche technique solide sur le papier ainsi que le fameux stylet S-Pen, qu'en est-il à l'usage ? Voici notre test complet.

Le Samsung Galaxy Note 20

Le Samsung Galaxy Note 20 // Source : Frandroid

Comme c’était déjà le cas avec ses Galaxy S20, Samsung a fait le choix de décliner sa gamme Galaxy Note 20 avec un modèle Ultra, que nous avons déjà testé, et un modèle plus classique. Après notre avis sur le Samsung Galaxy Note 20 Ultra, il est temps de passer à son petit frère. Voici donc le test complet du Samsung Galaxy Note 20.

Le test du Samsung Galaxy Note 20 en vidéo

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Fiche technique du Samsung Galaxy Note 20

Modèle Samsung Galaxy Note 20
Version de l'OS Android 10 Q
Interface constructeur Samsung One UI
Taille d'écran 6.7 pouces
Définition 2400 x 1080 pixels
Densité de pixels 393 ppp
Technologie Super AMOLED
SoC Exynos 990
Puce Graphique (GPU) Mali-G77 MP11
Mémoire vive (RAM) 8 Go
Mémoire interne (flash) 256 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 12 Mpx
Capteur 2 : 12 Mpx
Capteur 3 : 64 Mpx
Appareil photo (frontal) 10 Mpx
Enregistrement vidéo 8K@30 fps
Wi-Fi Wi-Fi 6 (ax)
Bluetooth 5.0
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
NFC Oui
Capteur d'empreintes Sous l'écran
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Batterie 4300 mAh
Dimensions 75.2 x 161.6 x 8.3mm
Couleurs Noir, Vert, Orange
Prix 959
Fiche produit

Ce test a été réalisé à partir d’un exemplaire fourni par la marque.

Un design soigné malgré le dos en plastique

De prime abord, le Samsung Galaxy Note 20 suit la droite lignée de son grand frère, le Galaxy Note 20 Ultra. Il faut dire que Samsung a soigné le lien de filiation entre les deux modèles. Mais il ne s’agit là que d’un avis réalisé avec un coup d’œil superficiel. Parce qu’en regardant plus en détail le Galaxy Note 20, on constate de grandes différences avec le modèle « ultra » haut de gamme.

Le Samsung Galaxy Note 20 Ultra à gauche et le Galaxy Note 20 à droite

Le Samsung Galaxy Note 20 Ultra à gauche et le Galaxy Note 20 à droite // Source : Frandroid

Pour les deux smartphones, on va ainsi retrouver un écran qui occupe l’ensemble de la surface avant du smartphone. L’écran est seulement découpé par une petite bulle dans la partie supérieure, centrée en haut de l’affichage. On va également retrouver des angles assez marqués aux quatre coins du smartphone. Il faut dire que c’est là l’une des marques de la gamme Galaxy Note de Samsung par rapport aux Galaxy S. L’autre marque est là aussi, logée dans la partie gauche de la tranche inférieure : le stylet S-Pen. Même au dos, les ressemblances sont nombreuses entre le Galaxy Note 20 et le Note 20 Ultra, puisque dans le coloris bronze que j’ai pu tester, on retrouve une texture similaire avec un effet mat et un module photo brillant.

Le Samsung Galaxy Note 20 devant le Galaxy Note 20 Ultra

Le Samsung Galaxy Note 20 devant le Galaxy Note 20 Ultra // Source : Frandroid

Mais les différences s’arrêtent là. Déjà en façade, le Galaxy Note 20 ne profite pas des bordures incurvées de la déclinaison Ultra. Pour certains, cela sera un avantage en faveur du modèle plus petit, puisqu’il sera moins sensible aux faux appuis sur l’écran par la paume de la main. À titre personnel, j’ai cependant tendance à préférer les écrans incurvés, puisqu’ils augmentent l’immersion, notamment dans les vidéos.

Au dos, on retrouve certes un dos mat, mais il n’est pas en verre. Pour le Galaxy Note 20 classique, Samsung a fait le choix d’utiliser un dos en plastique. Cela ne changera pas grand-chose à l’utilisation — puisque le plastique permet lui aussi la charge sans fil — mais cela mérite d’être souligné. Dommage, on aurait tout de même préféré un matériau plus durable pour le Note 20 et vous êtes globalement d’accord. Dans un précédent sondage, vous étiez près de 52 % à déplorer l’utilisation de ce matériau au dos du smartphone.

Le dos en plastique du Samsung Galaxy Note 20

Le dos en plastique du Samsung Galaxy Note 20 // Source : Frandroid

Autour du Galaxy Note 20, le cadre est quant à lui bel et bien en métal et on va y retrouver à droite les boutons de volume et de mise en veille, en haut le tiroir pour double carte nano-SIM — sans extension de stockage — et en bas le haut-parleur, la prise USB-C et l’emplacement pour le S-Pen. Et puis c’est tout. Le Samsung Galaxy Note 20 n’est malheureusement pas doté d’une prise casque, pas plus que d’un emplacement pour carte microSD afin d’en étendre le stockage.

Dans l’ensemble, on a affaire à un smartphone assez imposant avec ses 6,7 pouces, même si c’est désormais la moyenne des smartphones haut de gamme en 2020. Grâce au plastique, le téléphone reste relativement léger et s’avère assez confortable à prendre en main. Notons également que le Galaxy Note 20 est certifié IP68 et est donc étanche.

Un bel affichage, mais limité au 60 Hz

Le Samsung Galaxy Note 20 est équipé d’un écran un peu plus petit que la déclinaison Ultra. Il affiche en effet une diagonale de 6,7 pouces quand le Galaxy Note 20 Ultra arbore un écran de 6,9 pouces. Il ne s’agit cependant pas de la seule différence entre les deux modèles, loin de là.

En effet, en termes de définition d’affichage, si le Note 20 Ultra peut afficher une image de 3200 x 1440, le Galaxy Note 20 est limité à du simple Full HD+, à 2400 x 1080 pixels. On a donc droit à un smartphone au ratio 20:9 et avec une densité de 396 pixels par pouce (ppp). C’est moins que les 508 pixels par pouce du Galaxy Note 20 même si, à l’usage, la différence ne se sentira pas dans l’écrasante majorité des cas. Autour de 400 ppp, il est particulièrement difficile de distinguer entre deux pixels en dehors de certains cas comme la réalité virtuelle, où l’écran doit être placé très près des yeux.

L'écran du Samsung Galaxy Note 20

L’écran du Samsung Galaxy Note 20 // Source : Frandroid

On notera également une différence au niveau de l’écran, puisqu’il est incurvé sur le Galaxy Note 20 Ultra et plat sur le Galaxy Note 20. Cependant, c’est surtout sur le taux de rafraîchissement de l’affichage que le Galaxy Note 20 perd au change par rapport à son grand frère. Le smartphone est en effet limité à un taux de 60 Hz. Exit donc les 120 Hz adaptatifs proposés sur le Galaxy Note 20 Ultra. C’est d’autant plus dommage que l’ensemble de la gamme Galaxy S20, S20 Plus et S20 Ultra pouvait déjà profiter d’un taux de rafraîchissement à 120 Hz. on doit donc se contenter d’un écran très classique, à 60 Hz, mais qui a tout de même le mérite d’utiliser une dalle Oled.

Le principal intérêt de cet écran Oled est évidemment son contraste, qui se rapproche de l’infini. Même dans l’obscurité, impossible de distinguer les parties de l’écran affichées en noir. Par défaut, le smartphone est calibré en mode d’affichage vif avec une balance des blancs réglée au milieu. Avec ces paramètres d’affichage, j’ai pu mesurer une couverture de l’espace colorimétrique sGB à 197 % et de l’espace DCI-P3 à 132 %. Le delta E moyen sur l’espace DCI-P3 était cependant plutôt élevé, à 5,56 alors qu’on préfère généralement un résultat inférieur à 5 pour une bonne fidélité des couleurs. Il en va de même pour la température des couleurs, mesurée à 6982 K. Un résultat qui tire vers le bleu alors qu’on préférerait un résultat à 3500K, signe que l’écran affiche la couleur blanche de la lumière du soleil. Enfin, la luminosité maximale est quant à elle excellente, à 630 cd/m².

En réglant un cran vers le chaud, on obtient une balance des blanc idéalesur le Samsung Galaxy Note 20

En réglant un cran vers le chaud, on obtient une balance des blancs idéale sur le Samsung Galaxy Note 20 // Source : Frandroid

Heureusement, les paramètres d’affichage du Samsung Galaxy Note 20 permettent d’avoir un meilleure qualité d’affichage. En conservant le mode vif — afin d’avoir un écran qui couvre un large espace colorimétrique — et en basculant la température un cran vers le chaud, on obtient ainsi une température moyenne de 6432K, bien plus proche des 6500 K de référence. Le delta E ne varie cependant quasiment pas, puisqu’il reste à 5,36.

Dans l’ensemble, on a donc un écran de bonne qualité, mais sans grand plus. C’est dans la moyenne de ce à quoi Samsung nous a habitués par le passé. Surtout, c’est plutôt décevant compte tenu des performances de l’écran du Galaxy Note 20 Ultra. On pardonnera facilement l’absence de bords incurvés, mais le taux de rafraîchissement plafonné à 60 Hz peut en fait un Galaxy Note 20 Ultra au rabais. C’est vraiment dommage.

Une interface One UI 2.5 très soignée

Pour le logiciel, on va retrouver sur le Galaxy Note 20 les mêmes fonctions et la même interface que sur le Galaxy Note 20 Ultra. Le smartphone est ainsi équipé de l’interface One UI 2.5 de Samsung, basée sur Android 10. Au moment de l’écriture de ce test — le 10 septembre 2020 — il vient d’être mis à jour vers le patch de sécurité de septembre 2020. Autant dire que Samsung ne lésine pas sur la disponibilité des correctifs.

L'interface One UI 2.5 du Samsung Galaxy Note 20

L’interface One UI 2.5 du Samsung Galaxy Note 20 // Source : Frandroid

En termes d’interface, One UI 2.5 est particulièrement semblable aux précédentes versions du logiciel de Samsung. On va ainsi retrouver un thème sombre, deux options de navigation gestuelle, la possibilité d’inverser les touches de navigation, de glisser son doigt depuis n’importe où sur l’écran d’accueil pour ouvrir les notifications et le rangement des applications avec ou sans tiroir. Notons également que One UI est pensé pour l’utilisation du smartphone à une main. On a donc droit à des interactions qui se font essentiellement sur le bas de l’écran et des zones d’affichage en haut.

On peut néanmoins regretter certains choix de Samsung sur le Galaxy Note 20. C’est le cas des nombreuses applications préinstallées. Même s’il ne s’agit pas de placement publicitaire, autant laisser le choix aux utilisateurs d’installer Spotify, Facebook, OneDrive ou Netflix par eux-mêmes. Surtout, toutes ne sont pas désinstallables. C’est le cas de Spotify et Facebook, mais pas de Netflix ou de OneDrive. Par ailleurs, comme c’est souvent le cas sur les smartphones Samsung, on droit à quelques doublons entre les applications du constructeur et celles de la suite Google préinstallée sur le smartphone. On se retrouve donc avec deux navigateurs et deux boutiques d’applications.

Le Samsung Galaxy Note 20 est un Galaxy Note et à ce titre, il fonctionne parfaitement avec le stylet intégré par le constructeur. Celui-ci va notamment permettre d’écrire sur l’écran éteint pour enregistrer les notes dans Samsung Notes, déclencher l’appareil photo ou changer de caméra à distance. Dans les applications compatibles, qui se signalent par l’apparition d’une petite icône, vous aurez également droit à une liste des actions proposées. Notons également qu’il est possible, comme sur le Galaxy Note 20 Ultra, d’enregistrer le son autour de vous lors de la prise de notes. Pratique pour y revenir plus tard et noter les informations que vous n’avez pas pu prendre sur le moment.

Le Samsung Galaxy Note 20 dispose d’un lecteur d’empreintes digitales et de la reconnaissance faciale pour le déverrouillage biométrique. Dans le premier cas, il a su fonctionner la grande majorité du temps. On n’est pas encore au niveau de certains concurrents, mais le Note 20 fait clairement partie des bons élèves de Samsung en la matière. La détection est rapide et, la plupart du temps, sans heurt. Pour la reconnaissance faciale, là aussi la détection se fait rapidement même si on notera qu’il ne s’agit que d’une caméra 2D et non pas d’un système 3D plus sécurisé comme on peut en trouver chez Google, Huawei ou Apple.

Enfin, le Samsung Galaxy Note 20 est compatible avec le système de gestion des DRM Widvine au niveau L1. Cela signifie donc qu’il peut lire sans souci des vidéos HD sur Netflix, Molotov, myCanal ou Disney Plus.

Des haut-parleurs stéréo de bonne qualité

Comme on l’a vu plus tôt, le Samsung Galaxy Note 20 n’est malheureusement pas équipé d’une prise casque. Il faudra donc se contenter des écouteurs USB-C estampillés AKG qui sont fournis dans la boîte. On pourra cependant utiliser un adaptateur prise casque vers USB-C pour connecter son propre casque filaire. Néanmoins, l’adaptateur n’est pas fourni avec le téléphone et ce coût supplémentaire se fera à vos frais.

Pour l’écoute en Bluetooth, le Samsung Galaxy Note 20 est compatible avec le Bluetooth 5.0 et les codecs SBC, AAC, aptX, LDAC et le Scalable Codec maison de Samsung. On retrouve donc les principaux codecs audio disponibles sur les casques et écouteurs grand public.

Enfin, toujours à propos de la qualité audio, signalons que le Samsung Galaxy Note 20 est équipé de deux haut-parleurs : un sur la tranche inférieure et celui des appels. On a donc droit à un son stéréo lors de la lecture de vidéos, l’écoute de musique ou le jeu mobile. Dans l’ensemble, le son est de bonne qualité avec un bon rendu sonore et un bon équilibre. Même les basses, souvent oubliées sur les haut-parleurs de smartphones, se font bien présentes. On regrettera néanmoins une stéréo dont la spatialisation aurait pu être améliorée avec un haut-parleur qui envoie le son vers le bas et l’autre en face de l’écran. Surtout, le haut-parleur du bas aurait gagné à être positionné à droite de la prise USB-C. Positionné à gauche, il se fait facilement boucher par la paume de la main lorsqu’on tient le smartphone en mode paysage, à l’horizontale, dans les jeux ou en regardant des vidéos.

Le haut-parleur du Samsung Galaxy Note 20 est facilement bouché par la main

Le haut-parleur du Samsung Galaxy Note 20 est facilement bouché par la main // Source : Frandroid

Enfin, dans les paramètres de One UI, on peut accéder à plusieurs options pour modifier la qualité sonore. C’est le cas du Dolby Atmos — disponible également dans les jeux — d’un égaliseur neuf bandes et du « convertisseur UHQ ». Concrètement, cette fonction — disponible uniquement avec un casque filaire — est censée améliorer la qualité sonore de la musique si vous écoutez un titre particulièrement compressé. Dans les faits, difficile néanmoins de déceler la différence avec de la musique en streaming.

Une puce Exynos 990 largement perfectible

Alors qu’on espérait une nouvelle puce Exynos 992 pour le Galaxy Note 20 — comme pour le Note 20 Ultra — il n’en est rien. Samsung a décidé de poursuivre, en Europe tout du moins, avec le SoC Exynos 990 déjà utilisé sur les Samsung Galaxy S20, S20 Plus et S20 Ultra. La puce est ici adossée à 8 Go de RAM LPDDR5 et 256 Go de stockage, non extensible par carte microSD.

À l’usage, on a bien évidemment un smartphone parfaitement fluide, l’Exynos 990 étant l’une des puces les plus puissantes du moment sur Android. On y reviendra, mais c’est surtout sur l’autonomie que l’Exynos 990 peut poser souci. Le smartphone s’en tire sans peine dans toutes les tâches du quotidien, qu’il s’agisse de la navigation Web, de l’ouverture des applications, des jeux 2D et même des jeux 3D les plus exigeants.

Fortnite sur le Samsung Galaxy Note 20

Fortnite sur le Samsung Galaxy Note 20 // Source : Frandroid

À ce titre, comme tous les appareils Samsung, le Galaxy Note 20 a un avantage de poids face à ses concurrents, puisque Fortnite Mobile est toujours disponible dans la boutique d’applications maison de Samsung, Galaxy Store. Pas besoin donc de télécharger l’APK sur le site d’Epic Games. Le jeu se lance automatiquement avec une qualité épique, une fluidité de 30 images par seconde et une résolution 3D à 75 %. Epic a cependant activé le 60 IPS en option sur le smartphone de Samsung. Une fois celui-ci activé — et la résolution 3D passée à 100 % — le smartphone connaît cependant quelques chutes de framerate autour de 20 IPS. Dans l’ensemble, on préférera donc garder le mode 30 IPS activé, à moins de réduire la qualité graphique du jeu.

Call of Duty Mobile de son côté se lance avec des graphismes en qualité élevée et une fréquence élevée. J’ai pu cependant jouer avec ces deux paramètres en très élevé sans rencontrer le moindre ralentissement.

Pour comparer les performances du Galaxy Note 20 à celles d’autres smartphones, je l’ai soumis à une série de benchmarks. Les résultats ont ensuite été confrontés à ceux du Galaxy Note 20 Ultra, doté de la même puce, du Galaxy Note 10 de l’an dernier et de deux autres smartphones, lancés à un prix similaire, mais équipés du Snapdragon 865 : le Xiaomi Mi 10 Pro et le OnePlus 8 Pro.

Modèle Samsung Galaxy Note 20 Samsung Galaxy Note 20 Ultra Samsung Galaxy Note 10 OnePlus 8 Pro Xiaomi Mi 10 Pro
AnTuTu 8 526167 539490 N/C 584217 590027
AnTuTu 7 N/C N/C 345770 N/C N/C
AnTuTu CPU 159216 N/C N/C N/C N/C
AnTuTu GPU 203620 N/C N/C N/C N/C
AnTuTu MEM 87855 N/C N/C N/C N/C
AnTuTu UX 75476 N/C N/C N/C N/C
PC Mark 2.0 9830 11863 7421 11364 10606
3DMark Slingshot Extreme 6563 6637 4872 7089 7126
3DMark Slingshot Extreme Graphics 8059 8142 5659 8103 8263
3DMark Slingshot Extreme Physics 3979 4030 3276 4929 4810
GFXBench Aztec Vulkan high (onscreen / offscreen) 24 / 20 FPS 26 / 20 FPS 19 / 15 FPS 18 / 20 FPS 30 / 20 FPS
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) 45 / 50 FPS 45 / 39 FPS 32 / 33 FPS 26 / 51 FPS 45 / 50 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) 60 / 121 FPS 91 / 102 FPS 59 / 86 FPS 59 / 123 FPS 88 / 122 FPS
Lecture / écriture séquentielle 1641 / 769 Mo/s 1748 / 800 Mo/s 1518 / 590 Mo/s 1731 / 754 Mo/s 1652 / 738 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire 54333 / 64292 IOPS 48600 / 56300 IOPS 46600 / 48000 IOPS 52800 / 50000 IOPS 57300 / 53800 IOPS

Dans l’ensemble, on a donc un smartphone, certes, plus performant que le Galaxy Note 10 de l’an dernier, mais c’est à peu près tout. Le téléphone fait un peu moins bien que le Galaxy Note 20 Ultra, même si l’on peut mettre ça sur le dos des variables d’un test à l’autre, et surtout bien moins bien que les appareils équipés du Snapdragon 865.

Notons également que le Samsung Galaxy Note 20 a une fâcheuse tendance à chauffer dès que vous le mettez à contribution, que ça soit dans les jeux mobiles ou le téléchargement de fichiers. C’est d’autant plus dommage que la chauffe va obliger la puce Exynos 990 à ralentir ses performances. Bref, on a donc une puce qui chauffe, ce qui va ralentir encore plus ses performances. C’est un cercle vicieux.

De très bonnes performances photo même en basse lumière

Comme c’est désormais le cas depuis quelques générations chez Samsung, le Galaxy Note 20 est équipé de trois appareils photo au dos. On va ainsi retrouver, de haut en bas :

  • Appareil ultra grand-angle de 12 mégapixels, équivalent 13 mm (f/2,2)
  • Appareil principal grand-angle de 12 mégapixels, équivalent 26 mm (f/1,8)
  • Appareil pour le zoom x3 de 64 mégapixels, équivalent 28 mm (f/2,0)
L'appareil photo du Samsung Galaxy Note 20

L’appareil photo du Samsung Galaxy Note 20 // Source : Frandroid

Comme on peut le voir assez facilement, on a donc droit à un appareil photo associé à une optique ultra grand-angle, un appareil associé à une optique grand-angle et un appareil associé à… une optique grand-angle. En fait, comme c’était déjà le cas sur les Samsung Galaxy S20 et S20 Plus, Samsung a choisi de ne pas utiliser de téléobjectif sur son Galaxy Note 20. On a ici un capteur de 64 mégapixels, avec une grande définition, et un objectif grand-angle. C’est en croppant dans l’image de 64 mégapixels que le smartphone va pouvoir opérer un zoom hybride. Selon Samsung, cela permet un zoom sans perte jusqu’à x3 avant de dégrader l’image lorsqu’on cherche à aller plus loin encore. Notons cependant que le smartphone permet un zoom numérique jusqu’à x30, mais, comme sur les Galaxy S20, il s’agit d’une fonction assez gadget avec une image bien trop dégradée pour être exploitable.

Sur les photos suivantes, j’ai pris plusieurs clichés allant de l’appareil ultra grand-angle au zoom hybride x3, toujours en mode automatique :

Dans l’ensemble, on a donc droit à un module photo assez lumineux, y compris — et c’est assez rare pour le souligner — pour les appareils zoom et ultra grand-angle. Le smartphone de Samsung parvient en outre à garder une bonne homogénéité colorimétrique avec des modules qui conservent globalement la même interprétation des couleurs. Par ailleurs, même s’il s’agit d’un zoom hybride, le zoom x3 du Galaxy Note 20 réussit à conserver de nombreux détails et compense largement l’absence de zoom optique avec un véritable téléobjectif. Notons néanmoins qu’on commence nettement à distinguer une perte en qualité à partir du zoom x10 et que les photos sont inutilisables à x30.

Même de nuit, le Samsung Galaxy Note 20 parvient à proposer des clichés corrects en mode automatique. Comme je l’indiquais plus tôt, les photos sont suffisamment lumineuses pour pouvoir distinguer le ciel et les murs. Néanmoins, dans les zones dans l’ombre, on peiner à distinguer les détails. Pour cela, le Samsung Galaxy Note 20 profite néanmoins d’un mode cliché nocturne :

Le mode nuit du téléphone de Samsung ne fait pas dans le grand spectacle et propose un traitement assez sobre et très appréciable. Il ne s’agit pas ici de voir ce que l’oeil ne peut pas voir, mais simplement d’une sorte de mode HDR. En d’autres termes, l’exposition globale de la photo reste inchangée. Simplement, les zones les plus sombres vont être débouchées, afin qu’on puisse découvrir davantage de détails, tandis que les zones les plus lumineuses — notamment derrière les fenêtres — vont être tamisées pour avoir un contraste lumineux moins fort. Le traitement est réussi, permet d’avoir une photo plus détaillée et fonctionne sur les trois appareils.

Pour les selfies, c’est un appareil de 10 mégapixels (f/2,2) qui a été intégré au Samsung Galaxy Note 20. Sur les clichés ci-dessous, j’ai pris à chaque fois deux photos, une en mode automatique, la seconde en activant le mode portrait :

Le mode portrait du Samsung Galaxy Note 20 est perfectible, c’est notamment observable sur la deuxième série de photo. On constate en effet que l’appareil a du mal à faire le contour des mèches de cheveux et on aperçoit certaines tranches de livre dans la bibliothèque. On peut néanmoins saluer le fait que Samsung propose un mode portrait qui fonctionne également avec le HDR pour les selfies du Galaxy Note 20. Un bon moyen d’atténuer les effets de contrejour.

Pour la vidéo, le Samsung Galaxy Note 20 est capable de tourner des séquences en 8K à 24 FPS. Il propose également de la 4K à 60 FPS et du Full HD à 120 ou 60 FPS. En selfie, le smartphone est cependant limité à de la 4 K à 60 FPS.

Une autonomie bien trop juste en usage intensif

Pour l’autonomie, le Samsung Galaxy Note 20 est équipé d’une batterie de 4300 mAh. L’autonomie du smartphone dépendra cependant en grande partie de votre usage. Dans mon cas , lors de ma première session d’utilisation avec le smartphone, il est tombé à 10 % de batterie en une seule journée avec 4h27 d’utilisation de l’écran, dont plus d’une heure sur YouTube, 40 minutes sur Twitter, 35 minutes sur Chrome et 18 minutes sur Instagram.

Néanmoins, avec un usage bien plus modéré, j’ai pu tenir bien plus longtemps, le smartphone ayant mis trois jours à passer de 100 à 10 % d’autonomie. Il faut dire que sur cette période, je n’ai utilisé le téléphone que très modérément avec un total de 3h51 d’écran allumé. Dans l’ensemble, la différence entre les deux durées s’explique par le fait que le Samsung Galaxy Note 20 a bel et bien du mal à tenir la distance… lorsqu’il est utilisé. En veille, le smartphone de Samsung parvient convenablement à ne pas dépenser trop d’énergie. Reste que son autonomie ne saurait être qualifiée de bonne tant il peine à tenir une journée intense. Il vous arrivera fréquemment, en fin de journée, de tomber à 5 ou 10 % de batterie, voire de devoir le recharger dans l’après-midi avec une utilisation plus importante.

Le chargeur du Samsung Galaxy Note 20

Le chargeur du Samsung Galaxy Note 20 // Source : Frandroid

Pour la recharge, Samsung fournit un chargeur de 25 W (9 V, 2,77 A) avec son Galaxy Note 20. C’est assez peu, surtout comparé à certains smartphones qui proposent désormais des chargeurs de 40, voire 65 W. En partant d’une charge de 10 %, il m’aura fallu une heure pour monter à 89 % de batterie et tout juste 1h22 pour passer à 100 %. C’est correct compte tenu de la puissance du chargeur, mais, encore une fois, certains smartphones permettent une recharge en moins d’une heure… avec pourtant une bien meilleure autonomie.

Notons cependant que le Samsung Galaxy Note 20 a l’avantage d’être compatible avec la charge sans fil par induction.

Réseau et communication du Samsung Galaxy Note 20

Le Samsung Galaxy Note 20 est proposé en deux déclinaisons, un modèle 4G et un modèle 5 G. Pour la 4G, le téléphone de Samsung est compatible avec toutes les bandes utilisées par les opérateurs français, y compris la bande B28 à 700 MHz utilisée essentiellement par Free Mobile.

Concernant la 5 G, le Galaxy Note 20 en version G est compatible avec les bandes N1, N3, N7, N28 et N78. Le smartphone ne prend donc pas en charge la bande 5G n20 de 800 MHz qui devrait être utilisée en France lors du déploiement commercial du réseau d’ici la fin de l’année. Il n’est pas non plus compatible avec les ondes millimétriques à plus de 6 GHz. Il est cependant paré pour la bande n78 à 3,5 GHz qui sera utilisée dès la fin de l’année.

Notons également que si le téléphone de Samsung ne dispose pas d’emplacement pour étendre le stockage par microSD, il est bien possible d’utiliser deux cartes nano-SIM sur le smartphone.

Pour le Wi-Fi, Samsung prend en charge la dernière version disponible à savoir le Wi-Fi 6 (Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac/ax). Pour le Bluetooth, c’est cette fois la version 5 qui est prise en charge. Le NFC est bien évidemment de la partie, tout comme la géolocalisation par les satellites GPS, Galileo, Glonass, BeiDou.

Concernant les appels vocaux, le Samsung Galaxy Note 20 est très efficace pour son traitement audio. Il parvient sans problème à filtrer les bruits ambiants. Même lorsque vous êtes à proximité d’une circulation automobile intense sur un boulevard, votre correspondant n’en percevra rien et le smartphone isolera votre voix sans problème.

Prix et disponibilité du Samsung Galaxy Note 20

Le Samsung Galaxy Note 20 est disponible en deux versions : 4G ou 5G. La première est proposée au prix de 959 euros tandis que le modèle 5G s’affiche à 1059 euros. Dans les deux cas, on va retrouver 8 Go de RAM et 256 Go de stockage. Enfin, trois coloris sont proposés : bronze, vert ou gris.

À ce tarif, le smartphone de Samsung fait face notamment au OnePlus 8 Pro, affiché à 899 euros, mais également au Xiaomi Mi 10 Pro, à 949 euros, ou même au Samsung Galaxy S20 Plus qui s’affiche à 859 euros.

Le verdict du Samsung Galaxy Note 20

design
8
Le Samsung Galaxy Note 20 est un smartphones au design particulièrement attrayant. Normal, puisqu'il est a priori similaire à celui du Note 20. Néanmoins, le smartphone ne profite pas d'un dos en verre mais en plastique, d'un gabarit plus contenu que son grand frère et d'un écran plat. S'il est certifié iP68, on regrette que son stockage ne soit pas extensible et qu'il n'intègre pas de prise casque.
écran
7
A priori, l'écran du Galaxy Note 20 a tout pour plaire avec sa définition Full HD+, sa bonne luminosité son excellent contraste et sa définition Full HD+. Mais on n'est plus en 2018 et alors que le taux de rafraîchissement de 120 Hz devient la norme sur le haut de gamme -- y compris sur les Galaxy S de Samsung -- le Galaxy Note 20 reste cantonné au 60 Hz. C'est vraiment dommage.
performances
7
L'Exynos 990 est certes une puce puissante, parmi les plus performantes en 2020, mais elle fait tout de même pâle figure face aux Snapdragon 865 et 865 Plus de Qualcomm. Encore une fois, Samsung réserve à l'Europe une version de son Galaxy Note 20 avec un processeur qui a la fâcheuse tendance de chauffer et d'être particulièrement énergivore, sans dépasser la puissance des puces de Qualcomm.
logiciel
9
En termes d'interface logicielle, le Galaxy Note 20 fait un quasi sans-faute. Tout juste pourra-t-on lui reprocher le fait d'avoir des applications en doublon et quelques applications partenaires que l'on ne peut pas désinstaller. Néanmoins, la richesse de One UI 2.5, ses fonctions de personnalisation, la prise en charge du stylet et la reconnaissance faciale et le lecteur d'empreintes rendent l'expérience très agréable au quotidien.
caméra
8
Le Samsung Galaxy Note 20 est doté d'une panoplie complète pour la photo avec son ultra grand-angle, son grand-angle et le dernier appareil utilisé pour le zoom hybride x3. Les clichés sont particulièrement lumineux, bien détaillés, avec une bonne cohérence colorimétrique. On regrette seulement de ne pas pouvoir aller au-delà du zoom x3 sans perdre en qualité.
autonomie
7
C'est là l'un des points faibles de Samsung depuis plusieurs générations. En partie à cause de sa puce Exynos, le Galaxy Note 20 est particulièrement énergivore. Avec un usage intense, à près de 5 heures d'écran allumé, difficile de passer la journée. Le smartphone est bien plus endurant en veille, heureusement. Pour la recharge, si Samsung ne propose qu'un chargeur 25 W, on apprécie que le smartphone soit aussi compatible avec la charge sans fil.
Note finale du test
7 /10
Le Samsung Galaxy Note 20 n'est pas un mauvais smartphone. Il aurait même été un excellent smartphone... en 2018. Le souci, c'est qu'à l'heure des écrans 120 Hz généralisés chez tous les constructeurs, des dos en verre et des marques qui proposent une autonomie de plusieurs jours, le téléphone fait pâle figure.

Plus dommage encore, le Samsung Galaxy Note 20 ne tire quasiment aucun avantage par rapport au Galaxy S20 Plus, lancé plus tôt dans l'année. Certes, il profite d'un stylet S-Pen, mais il est identique en termes de performance quand l'écran du S20 Plus profite du QHD+ et du 120 Hz. Difficile dès lors de ne pas voir un retour en arrière de Samsung avec ce Galaxy Note 20 qui n'a quasiment aucune plus-value par rapport à Galaxy Note 10 Plus lancé il y a un an et désormais bien plus accessible.

Le Samsung Galaxy Note 20 n'est pas un mauvais smartphone. Mais c'est un smartphone qui ne profite d'aucun atout majeur par rapport à ses concurrents autour de 1000 euros ou à son prédécesseur.
Points positifs
  • Le design très soigné
  • La qualité photo
  • L'interface One UI
  • Le stylet S-Pen
  • (IP68, charge sans fil)
Points négatifs
  • L'écran limité au Full HD+ / 60 Hz
  • La chauffe
  • L'autonomie en usage intensif
  • (pas de carte SD, pas de prise casque)

Les derniers articles

  • Test du Samsung Galaxy Z Fold 2 : on prend si vite le pli
    8 /10

    Samsung

    Test du Samsung Galaxy Z Fold 2 : on prend si vite le pli

    21 septembre 202021/09/2020 • 18:08