Test du OnePlus 8 Pro : un premier pas prometteur chez les flagships

Le premier vrai "Pro" de OnePlus ?

Le OnePlus 8 Pro est l’itération majeure 2020 de la version haut du gamme du smartphone phare de la marque chinoise. Il est équipé d'un écran amoled de 6,78 pouces 120 Hz avec une définition QHD+ avec un poinçon pour la caméra frontale de 16 mégapixels, un SoC Snapdragon 865 5G épaulé par 8 ou 12 Go de RAM, d'une batterie de 4510 mAh avec charge rapide sans fil et d'un quadruple capteur photo dorsal polyvalent de 48+8+48+5 mégapixels.

 

Introduction

Nous avons testé le OnePlus 8 Pro, un excellent smartphone chinois avec un écran 120 Hz, un Snapdragon 865 et un drôle de capteur photo "filtre couleur". Voici notre avis complet.

OnePlus 8 Pro sur son chargeur sans fil

Les smartphones OnePlus ne sont plus uniquement des « flagships killers », ils tentent désormais de se positionner sur le marché de l’ultra premium, en concurrence directe sur tous les points avec les grands noms du marché. Le OnePlus 8 Pro s’inscrit dans cette idéologie et souhaite mettre à mal les Samsung, Apple et autres Huawei.

Pour y arriver, il s’équipe des meilleurs composants disponibles actuellement, tout en restant dans un tarif relativement contenu débutant à 900 euros.

Ce test a été réalisé avec un modèle 12/256 Go qui nous a été cédé par OnePlus. Tous les tests d’écran ont été effectués avec CalMAN.

Notre test du OnePlus 8 Pro en vidéo

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Fiche technique du OnePlus 8 Pro

Modèle OnePlus 8 Pro
Version de l'OS Android 10 Q
Interface constructeur OxygenOS
Taille d'écran 6.78 pouces
Définition 3168 x 1440 pixels
Densité de pixels 513 ppp
Technologie Super AMOLED
SoC Snapdragon 865
Puce Graphique (GPU) Adreno 650
Mémoire vive (RAM) 8 Go, 12 Go
Mémoire interne (flash) 128 Go, 256 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 48 Mpx
Capteur 2 : 8 Mpx
Capteur 3 : 48 Mpx
Capteur 4 : 5 Mpx
Appareil photo (frontal) 16 Mpx
Enregistrement vidéo 4K@60 IPS
Wi-Fi Wi-Fi 5 (ac), Wi-Fi 6 (ad)
Bluetooth 5.0
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
NFC Oui
Capteur d'empreintes Sous l'écran
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Batterie 4510 mAh
Dimensions 74.4 x 165.3 x 8.5mm
Poids 199 grammes
Couleurs Noir, Bleu, Vert
Prix 999€
Fiche produit

Un OnePlus 8 en plus lourd

Les OnePlus 8 et 8 Pro ont de très nombreux points en commun, à commencer par leur design, très proche. Toujours fidèle à ses racines, OnePlus continue sur sa lignée et propose un design quasi similaire à ce qu’on trouvait l’année dernière sur le 7T Pro. C’est d’autant plus vrai que contrairement au petit modèle, cette version possède un capteur laser à l’arrière pour l’autofocus de l’appareil photo.

OnePlus 8 Pro de dos

Si les deux smartphones se ressemblent, la différence est cependant notable lorsqu’on les prend en main. Le OnePlus 8 Pro mesure 5 mm de plus en hauteur, 1,4 mm en largeur et 0,5 mm en épaisseur. Ces chiffres peuvent sembler insignifiants, mais avec 19 grammes supplémentaires sur la balance, l’ensemble est beaucoup plus massif au creux de la paume. À titre d’exemple, avec 199 grammes au total, il est plus lourd encore qu’un Galaxy Note 10+.

Pour aller plus loin
Notre test complet du OnePlus 8

Certains apprécient d’avoir un appareil dense en main, pour l’impression de solidité qu’il peut ainsi dégager, mais ce n’est pas mon cas. J’ai pris l’habitude de faire reposer mon smartphone sur l’auriculaire pour le maintenir fermement et des douleurs peuvent advenir lors des longues sessions, faisant que j’ai tendance à préférer le format du plus petit modèle.

OnePlus 8 Pro de face

L’autre différence entre les deux appareils de cette nouvelle génération réside au niveau de l’appareil photo. En dehors de la présence d’une lentille supplémentaire, du flash situé sur le côté et du laser d’autofocus, on remarquera que la protubérance du module photo est plus importante ici. C’est léger, mais cette différence minime suffit à rendre le téléphone instable lorsqu’on écrit un message et qu’il est posé sur une surface plane, ou encore lorsque l’on va chercher un bouton situé dans un angle de l’écran.

En dehors de ces quelques considérations, le OnePlus 8 Pro est somme toute très standard, avec une prise en main très agréable, une absence de prise jack — ce qui n’est plus vraiment un problème en 2020 — un port USB-C, deux haut-parleurs, mais aussi l’alert slider propre à OnePlus pour alterner rapidement entre les modes sonnerie, vibreur et silencieux et les boutons d’allumage et de gestion du volume. Comme pour le OnePlus 8, ces derniers sont positionnés un peu trop haut et il est difficile d’augmenter le son sans repositionner sa main.

Esthétiquement, le design est en tout cas très réussi avec son écran très incurvé qui donne l’impression que les bords sont inexistants et sa bulle discrète en haut à gauche, et il est important de noter que c’est le premier smartphone de la marque à être certifié IP68, garantissant une immersion mesurée dans l’eau.

L’écran somptueux du OnePlus 8 Pro

Cette nouvelle génération de OnePlus a misé fort sur son écran. Alors que la dalle du OnePlus 8 est déjà très belle, celle du OnePlus 8 Pro tente d’aller encore plus loin avec une définition QHD+ et un taux de rafraîchissement montant à 120 Hz. Notons qu’à la sortie de sa boite, le smartphone est configuré en Full HD+, mais qu’il est possible d’augmenter sa finesse. Par ailleurs, lorsque l’on pousse ainsi pour obtenir la définition maximale, une option permet de « passer automatiquement à la résolution appropriée sans décharger la batterie ».

Une dalle Amoled couvrant 100 % du spectre DCI-P3

On est ici en présence d’une dalle Amoled de 6,78 pouces couvrant 100 % du spectre DCI-P3, avec un delta E2000 de 3,8 dans son mode « Avancé ». Comprenez par là que l’écran est capable d’afficher un grand nombre de nuances avec une très bonne justesse. Résultat, on obtient un point blanc à 6700 K, plutôt proche donc des 6500 K qu’on attend dans l’idéal. Ceux qui veulent ergoter pourront même régler cela encore plus finement en jouant avec le slider dédié dans les paramètres du téléphone.

Au-delà de cela, le contraste est bien sûr infini (OLED oblige) et la luminosité monte sans problème à 800 cd/m² sous notre sonde, promettant un usage en plein soleil sans le moindre problème.

Le très bel écran du OnePlus 8 Pro

Le 120 Hz apporte un véritable confort à l’usage par rapport au 60 Hz, mais par rapport au 90 Hz du OnePlus 8, la différence est un peu moins notable. D’ailleurs, OnePlus permet de passer à 60 Hz dans les paramètres afin d’économiser de la batterie, mais on aurait aimé avoir une option intermédiaire pour davantage de choix.

En bonus, le OnePlus 8 Pro propose un mode « ton agréable » que ne possède pas son petit frère afin d’adapter automatiquement les couleurs de l’écran à la luminosité ambiante. Il s’agit là d’un équivalent au « true tone » de l’iPhone, plutôt discret et agréable.

OxygenOS est toujours aussi agréable

Pas de surprise au niveau logiciel : le OnePlus 8 Pro intègre Android 10 avec le correctif de sécurité de mars et l’interface OxygenOS maison du constructeur. On sait par ailleurs que c’est l’une des marques les plus promptes à déployer ses mises à jour et on peut donc s’attendre à recevoir Android 11 dans le courant de l’année.

Niveau mise à jour du OnePlus 8 Pro

C’est toujours un plaisir de tester un smartphone OnePlus pour cette raison. L’interface logicielle est de plus en plus proche de celle des Pixel de Google, intégrant même quelques fonctionnalités comme les sous-titres instantanés lors de la lecture de contenus multimédia, avec en outre une bonne couche de personnalisation. Il est possible de changer à peu près tout ce que l’on souhaite sur OxygenOS, de la forme des icônes à la couleur du thème en passant par la taille de la grille d’applications ou encore la police d’écriture utilisée par le système, la couleur d’accentuation ou l’intensité des vibrations.

On peut également filtrer les applications de son tiroir par genre, ou encore les cacher pour qu’elles n’y apparaissent pas. Enfin, le retour haptique est bien dosé partout à la surface de l’appareil. OnePlus indique qu’il est « 11 % plus puissant et plus réaliste ». Si c’est là quelque chose de difficilement quantifiable, on avouera sans problème que l’expérience est très agréable sous le doigt et qu’un soin particulier a été apporté à l’ensemble.

Quelques soucis

Si l’on devait faire une liste de vœux pour la prochaine mise à jour, on souhaiterait la présence d’un mode « une main » pratique à utiliser pour accéder facilement aux zones hautes de l’écran comme sur iOS et une meilleure gestion des bords de l’écran, encore trop sensibles et régulièrement activés par erreur.

J’ai également rencontré quelques soucis avec le déverrouillage, le capteur d’empreintes ayant du mal à reconnaître mon doigt.

La puissance du Snapdragon 865

Sans surprise, comme le OnePlus 8, la version Pro est un monstre de puissance. Avec un Snapdragon 865 et 8 à 12 Go de RAM à son bord, un autre résultat aurait été étonnant.

Dans sa version 12 Go que nous avons eu l’occasion d’essayer, le OnePlus 8 Pro s’est montré parfaitement fluide et rapide en toutes occasions. Que ce soit pour enchaîner les applications et les garder en mémoire ou pour lancer le plus gourmand des jeux du Google Play Store, jamais aucun hoquet ne vient accrocher l’expérience.

Fortnite sur le OnePlus 8 Pro

Tous les jeux tournent également sans le moindre souci avec une stabilité éblouissante à 60 FPS. Fortnite comme Call of Duty Mobile tournent comme un charme, sans le moindre ralentissement. Sur le premier des deux, c’est d’une stabilité à toute épreuve en qualité épique (la plus élevée), sans chauffer outre mesure (mais quand même un peu).

Sans surprise, les benchmarks montrent une sensible amélioration par rapport au OnePlus 7T Pro et des scores similaires à ceux du Mi 10 Pro sur les tests CPU et graphiques « offscreen » (sur une définition donnée). L’écart sur certains benchmarks « onscreen » s’explique par la définition QHD+ lors des tests, contre FHD+ sur le nouveau champion de Xiaomi.

  OnePlus 8 Pro OnePlus 7 TPro Xiaomi Mi 10 Pro Samsung Galaxy S20 5G (Full HD+) Huawei P40 Pro (perf on)
SoC Snapdragon 865 S855+ Snapdragon 865 Exynos 990 Kirin 990
AnTuTu 8.x 584 217 - 590 027 510 024 495 465
PCMark 2.0 11 364 9 914 10 606 10 114 11 432
3DMark Slingshot Extreme 7 089 6 144 7 126 6 616 6 058
3DMark Slingshot Extreme Graphics 8 103 6 854 8 263 8 378 6 456
3DMark Slingshot Extreme Physics 4 929 4 509 4 810 3 811 4 983
GFXBench Aztec Vulkan high (onscreen / offscreen) 18 / 20 FPS 16 / 19 FPS 30 / 20 FPS 16 / 20 FPS 17 / 17 FPS
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) 26 / 51 FPS 23 / 47 FPS 45 / 50 FPS 45 / 41 FPS 33 / 44 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) 59 / 123 FPS 57 / 112 FPS 88 / 122 FPS 60 / 111 FPS 60 / 118 FPS
Lecture / écriture séquentielle 1 731 / 754 Mo/s 1 482/ 393 Mo/s 1 652 / 738 Mo/s 1 512 / 679 Mo/s 1 778 / 394 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire 52,8k / 50 IOPS 44K / 7,4k IOPS 57,3K / 53,8K IOPS 51k / 57k IOPS 57,8k / 66,8k IOPS

Un appareil photo correct, mais sans plus

C’est sur la partie photo que le OnePlus 8 Pro se démarque de son petit frère. On retrouve donc à son bord :

  • un capteur principal Sony IMX689 de 48 Mpx avec des photosites de 1,12 µm (2,24 µm en 12 Mpx) couplé à un objectif de 7 pièces ouvrant à f/1,78 et stabilisé optiquement ;
  • un téléphoto x3 de 8 Mpx avec objectif stabilisé optiquement de f/2,44 ;
  • un ultra grand-angle de 48 Mpx (119,7°) avec une ouverture de f/2,2 ;
  • un capteur de 5 Mpx avec ouverture f/2,4 servant de filtre de couleur.

Pour l’heure, son capteur principal est encore inédit, utilisé uniquement sur l’Oppo Find X2 Pro. Il s’avère en tout cas très prometteur avec de très bons résultats en plein jour. Les clichés sont bien détaillés, avec un bon piqué, une excellente gestion des fortes lumières, une bonne capacité à figer les éléments en mouvement et des couleurs très fidèles à la réalité, ce qui est bien trop rare aujourd’hui, alors que les photos saturées remportent souvent la plus grande popularité sur les réseaux sociaux.

Le mode 48 Mpx du OnePlus 8 perd grandement de son intérêt en raison de son petit capteur qui n’engrange pas assez de lumière, ce qui rajoute du bruit à l’image et lui faire perdre sa finesse. Sur le OnePlus 8 Pro, le capteur est plus grand, ce qui rend le 48 Mpx exploitable et apporte plus de détails sans nuire à la qualité. Le choix reste néanmoins à faire manuellement et on oubliera bien souvent de le déclencher, ce qui est dommage, car si l’on regarde en détail, la différence de qualité entre les deux modes est frappante.

Ce grand capteur, il se ressent aussi dans les environnements sombres. Il arrive à reproduire des photos avec une excellente colorimétrie et à capturer un maximum de lumière pour rendre les clichés tout à fait acceptables. Celui-ci par exemple est un peu lisse, mais a été pris dans des conditions bien plus obscures qu’on pourrait l’imaginer en le voyant. À l’œil nu, il m’était impossible de discerner les différences de teintes de poils :

Test photo OnePlus 8 Pro

Pour ce qui est des paysages nocturnes, le capteur arrive à bien exposer la scène sans apporter trop de bruit, ce qui est une bonne chose, mais on sent tout de même certaines difficultés avec les sources lumineuses très fortes, tandis que les textures ont tendance à perdre en profondeur pour s’étaler un peu. Le mode nuit quant à lui permet de récupérer de l’information visible dans les zones fortement éclairées, mais se fait au détriment du piqué et de la colorimétrie, qui vire un peu plus au jaune. Il faut choisir.

Le téléphoto et l’ultra grand-angle ont quant à eux des tailles de capteur et des ouvertures qui les rendent quasi inutilisables de nuit. Le mode macro en revanche est plutôt convaincant — toujours en pleine lumière — et offre des rendus intéressants sur de gros plans de petits objets.

Le mode portrait quant à lui peine à convaincre sensiblement. Le bokeh est très léger, et si l’algorithme s’en sort correctement pour faire ressortir le sujet, il peine parfois à découper des sujets simples, comme ici avec mon crâne pourtant pas tellement anguleux, dans de bonnes conditions lumineuses :

Mode portrait OnePlus 8 Pro

Ce n’était pourtant pas difficile à découper…

Ce constat est identique sur la caméra frontale et sur les capteurs arrière. L’autre problème plutôt courant est l’accentuation excessive du mode HDR dans certaines conditions, ce qui donne un affreux rendu surréaliste aux clichés, aussi bien en selfie qu’en prise de photo.

Concernant le capteur « filtre coloré » de 5 Mégapixels, je n’ai pas réussi à lui trouver un réel intérêt au-delà d’une simple manipulation logicielle que fait déjà n’importe quelle application comme Instagram. Le résultat est là et on obtient bien des couleurs différentes et harmonieuses, mais cela ne justifie pas que l’on rajoute un capteur dédié à cela (et donc que l’on augmente le prix de l’appareil).

Pour la photo, on aura plutôt tendance à conseiller l’un des meilleurs smartphones de l’année dernière qui arriveront à faire mieux.

Côté vidéo, le OnePlus 8 Pro peut filmer en 4K à 60 images par seconde avec une stabilisation électronique, mais on remarque que celle-ci peut avoir tendance à créer quelques zones de flou lorsque les mouvements sont trop amples pour elle.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

En Full HD, toujours à 60 images par seconde, ce problème n’apparaît plus et la stabilisation est donc impressionnante.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Il est difficile néanmoins de donner un avis définitif sur la vidéo en cette période de confinement qui nous empêche d’essayer le smartphone dans toutes les conditions.

Audio : deux haut-parleurs un peu en retrait

Pour ce qui est du son, le OnePlus 8 Pro est équipé comme le OnePlus 8. Comprenez par là qu’il embarque deux haut-parleurs, l’un juste au-dessus de l’écran (utilisé également pour les appels) et l’autre sur la tranche inférieure, ainsi que le support d’une myriade de codecs, dont les aptX HD et LDAC, qui comptent parmi les meilleurs pour la transmission de l’audio sans fil.

Tranche inférieure du OnePlus 8 Pro

Si le son est uniforme sur les deux enceintes, il sature à plein volume et se montre assez désagréable dans les sonorités extrêmes. Très bon dans les médiums (pour les voix ou les podcasts), le son a tendance à dérailler dans les aiguës et à étouffer les basses. Pour des films ou de la musique, on conseillera donc plutôt de passer par un casque.

Avec un bon casque, même en Bluetooth, la qualité est par contre beaucoup plus appréciable, avec une bonne stabilité. La retranscription quant à elle dépendra du matériel utilisé. Rappelons que OnePlus a tiré un trait sur le port jack et qu’il n’y a plus d’adaptateur inclus dans la boite.

Le haut-parleur supérieur du OnePlus 8 Pro

Dans les paramètres, OnePlus ajoute un menu « Dolby Atmos » permettant d’activer des « améliorations basées sur des scénarios », mais la différence est assez minime et un égaliseur aurait finalement été plus utile.

Le premier OnePlus avec recharge sans fil

L’autonomie a toujours été au cœur des préoccupations de OnePlus, de même que la recharge. Pendant des années, la marque a mis l’accent sur sa charge rapide, arguant que la recharge sans fil n’était pas assez avancée en matière de performances et de vitesse pour être implémentée. En 2020, la charge sans fil rapide est désormais possible et le OnePlus 8 Pro est donc le premier de sa lignée à en bénéficier.

On retrouve donc ici un accumulateur de 4510 mAh pouvant être rechargé à 30 W, aussi bien en filaire qu’en sans-fil. Les optimisations logicielles permettent alors d’utiliser son smartphone pendant une bonne journée, voire une journée et demie sans avoir à garder un œil inquiet sur sa jauge de batterie.

J’ai ainsi pu tenir des journées de plus de 23 heures en utilisant le smartphone pendant environ 7 heures sur des usages courants (réseaux sociaux, navigations web, mails, messageries, vidéos…) avec la configuration d’écran de base (Full HD+ 120 Hz).

Il faudra bien sûr voir à l’avenir si la 5G ne vient pas diminuer largement l’autonomie du téléphone, mais à l’heure actuelle, c’est l’un des smartphones les plus endurants avec un écran 120 Hz.

La recharge à 30 watts fait aussi le travail et permet une recharge complète du téléphone en environ 1 heure. Ceux qui sont davantage partisans d’une recharge séquentielle par petites touches, 15 minutes de recharge suffisent à récupérer 35 %, ou 30 minutes pour 56 %. On aurait apprécié qu’il profite de la recharge à 65 W d’Oppo (une marque du même groupe), mais c’est là se montrer tatillon.

OnePlus 8 Pro sur son socle de recharge sans fil

La recharge sans fil, malgré ses 30 W, est un peu plus lente que la recharge filaire en raison de la déperdition d’énergie liée à cette technologie. Une recharge complète se fait en 1h15, mais il est possible de charger de 0 à 23 % en 15 minutes, à 45 % en 30 minutes et à 67 % en 45 minutes. Pour éviter la chauffe, OnePlus a intégré un petit ventilateur assez discret, mais il est possible dans les paramètres du téléphone de régler des horaires durant lesquels le téléphone sera chargé lentement, coupant ainsi tous les bruits et préservant un peu plus la batterie sur le long terme.

Enfin, notons qu’il offre une charge inversée au besoin, pour ceux qui auraient envie de recharger un accessoire comme une montre connectée ou des écouteurs sans fil directement depuis leur smartphone.

WiFi 6 et 5G au programme

Comme un certain nombre de flagships, le OnePlus 8 Pro est non seulement pensé pour être un excellent smartphone aujourd’hui, mais aussi pour durer avec le temps. On retrouve donc les dernières technologies à son bord, garantissant sa compatibilité avec les standards des prochaines années.

La meilleure connexion disponible pendant plusieurs années

Bluetooth 5.1, WiFi 6, 4G LTE 4×4 MIMO de catégorie 18 (jusqu’à 1,2 Gb/s théorique en download) et 5G NSA comme SA sont de la partie. Que vous soyez chez vous ou à l’extérieur, vous devriez donc pouvoir profiter de la meilleure connexion disponible pendant au moins 2 ans, voire plus. En 4G, confiné dans mon appartement parisien, j’ai pu sans souci monter jusqu’à 200 Mb/s en réception avec une latence autour des 50 ms.

Pour ce qui est du GPS, encore une fois il est très bon avec une fixation très rapide et précise. Sa boussole pourrait quant à elle être un poil plus précise, mais ce n’est pas cela qui vous empêchera de trouver votre chemin.

Enfin, les appels sont clairs et limpides, avec une bonne atténuation des bruits ambiants et sans compression trop forte.

Prix et date de disponibilité

Le OnePlus 8 Pro est disponible en précommande à 899 euros pour sa version 8/128 Go et à 999 euros dans sa version 12/512 Go. La date de sortie est fixée au 21 avril.

Le verdict du OnePlus 8 Pro

design
8
OnePlus a opté pour un vrai design premium cette année qui respire la qualité. Très agréable en main, il reste néanmoins assez massif et ses boutons de volume sont un cran trop haut pour être vraiment pratiques.
écran
10
Pour ce qui est de l'écran, le OnePlus 8 Pro est désormais une référence qu'il faudra tenter d'égaler pour les concurrents. Tout simplement sublime.
logiciel
8
OxygenOS est clairement dans le TOP 3 des interfaces disponibles aujourd'hui sur Android. Entre les optimisations, la personnalisation et les nombreuses options, il ne lui manque presque rien pour être parfaite. Dommage que quelques soucis au déverrouillage vienne gâcher la fête.
performances
10
Le OnePlus 8 Pro propose le combo le plus puissant du moment.
caméra
7
L'appareil photo du OnePlus 8 Pro n'est toujours pas sa plus grande qualité. S'il arrive à maintenir de bonnes couleurs en règle générale, son mode HDR le dessert par moments et son mode nuit comme son mode portrait ne sont pas assez convaincants pour un smartphone de cette trempe.
autonomie
9
Vous pourrez tenir une journée et demie sans trop forcer avec le OnePlus 8 Pro, sans compter qu'il dispose de la charge rapide avec ou sans fil. Dommage qu'il ne profite pas de la charge à 65 W d'Oppo.
Note finale du test
8 /10
Le OnePlus 8 Pro est clairement un excellent smartphone pour son prix qui arrive sans problème à rivaliser avec les Huawei P40 et Xiaomi Mi 10 Pro, et à les dépasser sur de nombreux points. Aucun doute que vous en aurez pour votre argent avec ce smartphone, d'autant que OnePlus s'est enfin résilié à intégrer une charge sans fil (rapide), ainsi qu'une certification IP68.

Néanmoins, il n'a pas encore tous les atours que l'on attend d'un flagship ultra premium, et à ce titre il ne viendra pas concurrencer les smartphones les plus haut de gamme, que l'on trouve généralement plus cher aussi. Il fait malheureusement certains compromis sur la photo, tandis que ses algorithmes ne sont pas assez convaincants pour satisfaire les plus tatillons sur l'image.
Points positifs
  • La charge sans fil rapide
  • L'écran sublime
  • Le design soigné
  • L'autonomie
  • Les performances
Points négatifs
  • Les photos de nuit
  • Le mode HDR
  • Les bordures trop sensibles
  • (ni microSD, ni jack)

Les derniers articles