La charge rapide des smartphones n’a souvent de « rapide » que le nom

Un chargeur 18 W n'est plus un chargeur rapide, c'est le minimum requis

 

Si les chargeurs d'une puissance de 18 W pouvaient être considérés comme « rapide » il y a quelques années, c'est de moins en moins le cas. Il faut dire que les batteries sont de plus en plus grandes et que certains constructeurs proposent désormais des chargeurs bien plus puissants.

Tous les systèmes de charge rapide ne se valent pas

Tous les systèmes de charge rapide ne se valent pas // Source : Frandroid

Depuis quelques années, les constructeurs de smartphones communiquent de plus en plus sur des capacités de charge rapide de leurs smartphones. Si les premiers modèles lancés il y a une dizaine d’années n’étaient dotés que de chargeur 5 W, on trouve désormais des chargeurs de 18, 27, 30 et même 65 W fournis avec certains téléphones.

Pour les différentes marques, cela porte un seul et unique nom, la « charge rapide », même si elle est souvent associée à différents termes marketing comme VOOC chez Oppo, Dart chez Realme, TurboPower chez Motorola ou ChargeTurbo chez Xiaomi. Néanmoins, si toutes ces puissances utilisent le même terme de « charge rapide », il cache en fait d’importantes disparités.

L’édito en vidéo

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Des disparités qui viennent de la puissance du chargeur

Prenons l’exemple du Realme X50 Pro que nous avons récemment testé. Il s’agit d’un smartphone fourni avec un chargeur « SuperDart » d’une puissance de 65 W (10 V, 6,5 A). Un chargeur qui permet ainsi de faire passer la batterie de 4 200 mAh du smartphone de 10 à 100 % en 29 minutes. C’est actuellement l’une des charges les plus rapides du marché. À l’opposé, prenons l’exemple de Motorola avec son Edge, un smartphone vendu au même prix que le Realme X50 Pro. Celui-ci est également proposé avec un chargeur que l’on peut qualifier de « rapide », puisqu’il fournit une puissance de 18 W. Pourtant, il faudra patienter 2 h 57 avant de recharger la batterie de 4 500 mAh de 10 à 100 %.

Le chargeur 65 W du Realme X50 Pro

Le chargeur 65 W du Realme X50 Pro // source : Frandroid

Sur le papier, le Motorola Edge et le Realme X50 Pro peuvent donc tous les deux prétendre à une charge qualifiée de « rapide », puisque la puissance dépasse les 5 W. Dans les faits, il faudra cependant six fois plus de temps pour recharger complètement la batterie du téléphone de Motorola que celle du Realme.

Deux explications viennent justifier ces différences de temps de chargement entre les deux smartphones. D’abord, la puissance de la charge sans fil. Bien évidemment, un chargeur avec une puissance de 65 W mettra bien moins longtemps à recharger complètement un smartphone qu’un chargeur d’une puissance de 18 W. C’est d’ailleurs le sujet de notre dossier dédié à la charge rapide. Mais il ne s’agit pas là de la seule raison.

Des batteries plus grandes… et donc plus longues à recharger

Pour bien le comprendre, osons une autre comparaison. Sorti il y a un peu plus d’un an, le Google Pixel 3 était lui aussi fourni avec un chargeur d’une puissance de 18 W. De quoi lui permettre de recharger l’intégralité de sa batterie en 1 h 23. C’est plus de deux heures de moins que pour le Motorola Edge et pourtant, les deux smartphones sont fournis avec des chargeurs identiques.

Le chargeur 18 W du Motorola Edge

Le chargeur 18 W du Motorola Edge // Source : Frandroid

Mais la puissance de la charge ne fait pas tout. La capacité de la batterie a également un rôle important là-dessus. Logiquement, plus la capacité de la batterie est importante, plus elle va mettre de temps à se recharger. Et si le Google Pixel 3 profitait d’un accumulateur de 2 915 mAh, le Motorola Edge intègre quant à lui une batterie de 4 500 mAh, forcément plus longue à recharger.

Il faut dire que la charge rapide a d’abord été adoptée par les constructeurs comme un moyen de compenser la faible autonomie des smartphones. Les technologies de batterie n’ayant connu que peu d’améliorations ces dernières années, les constructeurs ont donc pallié cette faible autonomie en permettant des recharges plus rapides des smartphones. C’est dans ce cadre qu’on a vu apparaître les premiers smartphones capables de récupérer un cycle de charge complet en une heure et demie seulement. C’est également dans ce cadre que sont apparus les premiers smartphones compatibles avec la charge sans fil, là encore pour permettre de regagner un peu de batteries simplement en posant son smartphone sur un bureau ou une table de chevet.

Le Samsung Galaxy S20 Plus profite d'une plus grande batterie que le Galaxy S20

Le Samsung Galaxy S20 Plus profite d’une plus grande batterie que le Galaxy S20 // source : Frandroid

Le problème a commencé à survenir alors que les smartphones ont vu leur gabarit grandir. En quelques années, on est passé de modèle avec une diagonale de 5 pouces à des écrans de 6, 6,4, 6,7 voire 6,9 pouces pour les modèles les plus grands actuellement. Et sur ces smartphones grand format, il n’y a pas que l’écran qui s’est agrandi. Qui dit écran plus grand dit également smartphone plus grand et donc davantage de place pour la batterie. La taille de l’écran et la capacité de la batterie sont bien souvent les seules différences que l’on va retrouver entre des smartphones classiques et leurs déclinaisons XL ou Plus comme chez Apple, Samsung ou Google.

Un chargeur 18 W n’est plus un chargeur rapide, c’est devenu le minimum attendu.

Du fait de cet agrandissement des smartphones, les constructeurs ont donc désormais davantage de place pour des batteries, avec une plus grande capacité. C’est pour cela que l’on trouve désormais de nombreux smartphones avec une batterie d’une capacité de plus de 4000 mAh, certains dépassant même les 5000 mAh, comme le Xiaomi Redmi Note 9 Pro. Des accumulateurs que l’on ne pouvait encore imaginer sur des smartphones il y a deux ans. Or, qui dit batterie plus grande dit également charge plus lente, à chargeur d’une puissance égale. C’est dans ce cadre que les chargeurs 18 W, qui étaient encore parmi les plus rapides du marché il y a trois ans, sont désormais totalement dépassés. Rares sont les constructeurs à fournir des chargeurs d’une puissance moindre avec leurs téléphones. Un chargeur 18 W n’est plus un chargeur rapide, c’est devenu le minimum attendu.

Un équilibre à trouver entre batterie de grande capacité et charge ultra rapide

Une autre donnée est également à prendre en compte, à mesure que les batteries se sont agrandies. Comme me l’expliquait Asus l’an dernier, lors de la présentation du Zenfone 6, la compatibilité d’une batterie avec la charge rapide a une incidence sur le volume qu’elle va occuper dans l’appareil. Ainsi, dans l’exemple donné par le constructeur taïwanais, Asus donnait l’exemple de deux batteries de même taille : un modèle compatible avec la charge rapide 40 W mais d’une capacité de 4000 mAh, et un modèle avec une capacité de 5000 mAh mais compatible avec la charge 18 W. Selon Asus, pour intégrer une charge rapide 40 W dans une batterie de 5000 mAh, cela aurait nécessité autant de place dans l’appareil qu’une batterie de 6000 mAh.

Les options de batterie envisagées par Asus pour le Zenfone 6

Les options de batterie envisagées par Asus pour le Zenfone 6 // source : Frandroid

Dès lors, les constructeurs doivent désormais choisir où orienter le curseur entre une charge rapide vraiment rapide et une batterie avec une bonne capacité. C’est ce second choix qui semble avoir été fait par Motorola pour son Edge, un smartphone qui met certes trois heures à se recharger, mais qui a l’intérêt de profiter d’une batterie de 4 500 mAh assez confortable à l’usage.

L’autonomie est un critère primordial lors de l’achat d’un smartphone ! Pour vous aider à choisir le plus autonome, voici les smartphones qui ont tenu le plus longtemps pendant nos tests.
Lire la suite

Les derniers articles