Test du Samsung Galaxy S20 FE 5G : quand les compromis servent à mieux séduire

Smartphones • 2020

Le Samsung Galaxy S20 FE 5G est un smartphone annoncé le 23 septembre 2020. Il est équipé d'une fiche technique similaire à celle du Galaxy S20 5G, avec une solution photo différente (12+8+12 mégapixels) et un écran Full HD+ plat similaire à celui du Galaxy Note 20. Il est disponible en différents coloris à un prix inférieur au S20 5G classique.

Ce test est valable pour les variantes suivantes :

 

Introduction

Le Samsung Galaxy S20 FE veut être l'entrée de gamme de la série S20 en faisant de légers compromis pour atteindre un prix un peu plus attractif. Nous avons testé le smartphone afin de savoir si la recette était convaincante.

Samsung Galaxy S20 FE

Le Samsung Galaxy S20 FE // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

« FE » pour Fan Edition. Pour concevoir le Galaxy S20 FE 5G (et la version 4G), Samsung est allé sonder sa communauté afin de savoir les ajouts que les utilisateurs aimeraient avoir sur un smartphone de la gamme S du géant coréen, tout en essayant de proposer un appareil un peu plus abordable — mais toujours positionné sur le haut de gamme. Voici notre test complet.

Ce test a été effectué avec un modèle prêté par Samsung.

Notre test du Samsung Galaxy S20 FE en vidéo

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Après une publication initiale le 9 octobre 2020, nous avons mis à jour cet article le 19 octobre en y ajoutant notre vidéo ci-dessus.

Fiche technique du Samsung Galaxy S20 FE 5G

Modèle Samsung Galaxy S20 FE 5G
Version de l'OS Android 10 Q
Interface constructeur One UI
Taille d'écran 6.5 pouces
Définition 2400 x 1080 pixels
Densité de pixels 405 ppp
Technologie Super AMOLED
SoC Snapdragon 865
Puce Graphique (GPU) Adreno 650
Mémoire vive (RAM) 6 Go, 8 Go
Mémoire interne (flash) 128 Go, 256 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 12 Mpx
Capteur 2 : 8 Mpx
Capteur 3 : 12 Mpx
Appareil photo (frontal) 32 Mpx
Enregistrement vidéo 4K@60 IPS
Wi-Fi Wi-Fi 6 (ax)
Bluetooth 5.0
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
NFC Oui
Capteur d'empreintes Sous l'écran
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Batterie 4500 mAh
Dimensions 74.5 x 159.8 x 8.4mm
Poids 190 grammes
Couleurs Blanc, Violet, Rouge, Bleu, Vert, Orange
Prix 759 €
Fiche produit

Une recette classique avec une finition mate

Ce Samsung Galaxy S20 FE est un S20 sans vraiment en être un. Hum, bon, oui, OK… Cette affirmation un peu vide de sens mérite quelques explications. Ce smartphone porte un nom similaire aux trois appareils de la marque lancés vers le début de l’année 2020, mais le design diffère suffisamment pour qu’on le distingue facilement du reste de la série.

Première chose à observer : l’écran est plat. Un compromis qui n’en est pas forcément un tant plusieurs personnes se plaignent des manipulations effectuées par erreur sur les dalles incurvées de certains smartphones. Le Galaxy S20 FE s’assure d’éviter ce genre de problèmes et, en contrepartie, il souffre de bordures bien visibles autour de la zone d’affichage. Rien de bien méchant, l’appareil n’en devient pas moche pour autant, il a simplement un look moins premium.

Pour le reste de la face avant, on est sur une formule classique avec un poinçon centré en haut de l’écran pour loger le capteur photo frontal. L’autre chose importante à retenir à propos du design du Galaxy S20 FE, c’est son dos. La surface arrière profite en effet d’un toucher brossé avec une finition mate, quel que soit le coloris choisi.

Dans l’ensemble, c’est plutôt réussi, mais en passant le doigt à plusieurs reprises par-dessus, on se rend vite compte qu’il s’agit d’une matière plastique. La sensation sous l’index ou le pouce n’est pas aussi soyeuse que sur le bronze mat du Galaxy Note 20 Ultra.

Dos du Samsung Galaxy S20 FE

Le dos du Samsung Galaxy S20 FE // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

À l’arrière, on peut aussi observer le module photo rectangulaire avec ses trois capteurs et son flash LED. Celui dépasse très légèrement en relief, pas assez pour rendre le Galaxy S20 FE bancal. Le lecteur d’empreintes est positionné dans l’écran, tandis qu’on ne trouve aucune prise jack. Les boutons de déverrouillage et de volume sont à droite, le port USB-C en bas.

Lecteur d'empreintes Samsung Galaxy S20 FE

Le lecteur d’empreintes du Samsung Galaxy S20 FE // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

En ce qui concerne le confort de prise en main, le Galaxy S20 FE reste agréable à utiliser malgré un aspect un peu anguleux. Grâce à son dos en plastique, le téléphone réussit ne pas aller au-delà de la barre des 200 grammes. Il pèse tout de même 190 grammes. N’allez pas croire non plus qu’il s’agit d’un petit téléphone : il est plus grand qu’un Galaxy S20, mais légèrement plus petit qu’un Galaxy S20+.

Sachez aussi que le téléphone est étanche (IP68).

Bel écran AMOLED

Le Samsung Galaxy S20 FE profite d’un écran AMOLED de 6,5 pouces. Une grande diagonale qui offre une définition Full HD+, sans avoir la capacité de monter jusqu’au QHD+ contrairement aux autres S20. Ce n’est pas une grande perte : à part pour des usages en réalité virtuelle, une aussi grande définition sur un smartphone n’est pas vraiment pertinente. On retient aussi que la dalle jouit d’un taux de rafraîchissement à 120 Hz pour offrir une fluidité bien plus agréable que sur un écran 60 Hz traditionnel. Notez que ce fameux mode 120 Hz n’est pas adaptatif et affichera donc toujours 120 images par seconde même quand le contenu ne le nécessite pas forcément.

Samsung Galaxy S20 FE en main

Le Samsung Galaxy S20 FE en main // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Sans surprise, l’expertise Samsung est toujours au rendez-vous : le contraste est parfait et la luminosité maximale culminant à 724 cd/m² s’assurera d’offrir une bonne lisibilité en toute circonstance. Par défaut, le Galax S20 FE est réglé sur le mode vif qui fait plus ressortir les couleurs.

Notre sonde et le logiciel CalMan de Portrait Displays nous indiquent ici qu’avec cette configuration par défaut, le téléphone est capable d’afficher une très large variété de teintes. En témoignent les espaces colorimétriques sRGB (assez standards) et DCI-P3 (plus larges et plus complexes à gérer) respectivement couverts à hauteur de 208 et 139 %. Autant dire que cette palette ravira vos mirettes, c’est vraiment un très gros point fort.

En contrepartie, le Galaxy S20 FE se montre peu fidèle à la réalité. En effet, on mesure un Delta E moyen de 5,2 sur le DCI-P3 alors qu’on préfère voir cet indice tourner aux alentours de 3 pour des couleurs affichées censées être proches de la réalité. Cet écart se ressent essentiellement sur le rouge.

Test d'écran du Samsung Galaxy S20 FE

Par défaut, sur l’espace DCI-P3, le Samsung Galaxy S20 FE n’affiche pas des couleurs très fidèles à la réalité, surtout sur le rouge et le vert // Source : Frandroid

La température moyenne s’élève à environ 7000 K — quand l’idéal se situe à environ 6500 K pour éviter une présence trop marquée du bleu. Sachez que vous pouvez opter pour un mode d’affichage standard qui va privilégier la fidélité des couleurs, mais qui couvrira moins bien les espaces colorimétriques. Selon nous, le meilleur équilibre possible sur un téléphone Samsung consiste à garder le mode vif tout en réglant la température un cran vers le rouge.

One UI tel qu’on l’aime

One UI, l’expérience logicielle de Samsung, est toujours très agréable à utiliser. Le design soigné, le joli choix de personnalisations et quelques options toujours bienvenues (mode sombre, deux systèmes de navigation par gestes, enregistreur d’écran) contribuent au charme de cette interface. Ajoutez à cela des menus où il est facile de s’y retrouver dans la grande majorité des cas.

Le smartphone profite d’Android 10. Il est aussi tout à fait prêt à lire les contenus de vos plateformes SVoD comme Netflix ou Disney+ en qualité HD, car il profite du DRM Widevine au niveau de sécurité L1 (le plus élevé).

Pour en savoir plus sur One UI, vous pouvez consulter la partie qui y est dédiée dans le test du Galaxy S20 Ultra ou du Galaxy Note 20 Ultra. On soulignera au passage que l’interface embarque nativement le magasin d’applications de Samsung, le Galaxy Store. D’habitude, nous ne prenons pas forcément la peine de le mentionner, mais l’actualité nous pousse à rappeler que l’installateur de Fortnite proposé par Epic Games est toujours disponible au téléchargement sur cette plateforme alors qu’elle n’est plus présente sur le Google Play Store. Vous n’aurez donc pas à passer par le site officiel de l’éditeur pour en profiter.

Des haut-parleurs convaincants

On a déjà vu des haut-parleurs plus puissants que ceux du Samsung Galaxy S20 FE, mais ces derniers ne sont pas en reste. Bien que le téléphone ne parviendra pas à couvrir le bruit ambiant lors d’une soirée animée, le téléphone peut servir d’enceinte de fortune lors d’un rassemblement festif en petit comité. La qualité audio est au rendez-vous avec des morceaux bien restitués, complets, malgré des basses un tantinet en retrait.

Apprécions la bonne stéréo ici : même avec un haut-parleur du haut légèrement moins puissant, le Galaxy S20 FE offre une spatialisation agréable du son écouté. Pour les écouteurs et les casques, l’activation de l’option Dolby Atmos est toujours une bonne idée pour profiter d’une musique plus englobante. Un égaliseur est disponible dans les paramètres, tout comme la fonction Adapt Sound permettant d’ajuster la qualité d’écoute en fonction de la tranche d’âge de l’utilisateur.

Pas de surprise sur la photo

Oubliez le zoom x100, les clichés 108 ou 64 mégapixels et les vidéos 8K. Le Samsung Galaxy S20 FE n’imite pas les innovations des autres S20 en la matière et se montre plus sobre sur sa configuration photo arrière. Le triple module se compose ainsi d’un capteur principal de 12 mégapixels (f/1,8), d’un ultra grand-angle de 12 mégapixels (f/2,2) et d’un téléobjectif x3 de 8 mégapixels (f/2,4).

Appareil photo Samsung Galaxy S20 FE

Le module photo arrière du Samsung Galaxy S20 FE // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

La qualité globale est très satisfaisante. En plein jour, on profite de clichés avec un bon niveau de détail, un contraste appuyé et une dynamique bien gérée. Le Galaxy S20 FE, comme énormément de smartphones Samsung, a une petite tendance à embellir la réalité avec des couleurs qui ressortent bien. Si vous n’êtes pas fan de cette petite saturation, vous pouvez l’atténuer en désactivant l’optimiseur de scène, mais ce n’est pas la panacée. Une très grande majorité des utilisateurs semblent toutefois apprécier ce traitement.

Sur les scènes de nuit, le Galaxy S20 FE n’est pas particulièrement époustouflant, mais il reste assez bon. Il réussit à préserver une quantité conséquente d’informations au centre des photos, mais celles-ci souffrent régulièrement d’un flou difficile à occulter sur les bords. En regardant de près l’image, on peut apercevoir un peu de bruit au sein du cliché, mais jamais à profusion. Par ailleurs, dans la grande majorité des cas, les clichés sont bien éclairés.

J’écris que les photos sont bien éclairées la nuit, mais cela est vrai quand l’optimiseur de scène est activé (c’est le cas par défaut). Celui-ci agit plus ou moins comme un mode nuit.

Vous pouvez cependant vous-même activer le mode nuit pour vous assurer que votre scène sera assez bien illuminée. Cette option rattrape plutôt efficacement les zones bouchées de l’image sans compromettre les zones mieux exposées. À titre d’exemple, voici un comparatif ci-dessous avec, à gauche, la photo classique sans optimiseur de scène activé et, à droite, le même cliché, mais avec le mode nuit enclenché.

L’ultra grand-angle s’acquitte bien de sa tâche en capturant davantage d’éléments dans la scène. La distorsion de l’image est plutôt faible, mais on sent aussi que les images sont un peu moins fines au niveau des détails. Rien de choquant. La nuit, les plus grands ennemis de ce mode de prise de vue seront les fortes sources de lumière qui provoquent régulièrement des effets lens flare disgracieux. Plus généralement, l’ultra grand-angle n’est pas vraiment indiqué en faible luminosité.

Le zoom x3 est efficace et, en fonction des cas, peut se montrer pratique. La qualité globale observée sur le capteur principal est préservée dans les grandes lignes. Il n’y a pas de critiques particulières à émettre sur ce point.

Le mode portrait, lui, est globalement satisfaisant. Il est cependant bien plus pertinent et précis dans son effet bokeh sur les prises de vue en extérieur. En intérieur, la délimitation entre la personne photographiée et l’arrière-plan flou est très aléatoire : certaines parties du décor restent ainsi assez nettes alors qu’elles ne le devraient pas.

Côté selfie, le capteur frontal de 32 mégapixels est très bon pour préserver les détails de votre visage, mais il semble par moment renforcer artificiellement les micro-contrastes sur le visage pour appuyer l’effet de netteté, sans faire de zèle non plus.

En vidéo, le module arrière vous permet de filmer en 4K à 60 images par seconde.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Idem avec le capteur frontal, mais qui éprouve plus de difficultés à ne pas succomber à la surexposition du ciel.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

La puissance du Snapdragon 865

Si vous optez pour une version 4G du Galaxy S20 FE, il n’y aura pas de surprise, vous aurez affaire au même Exynos 990 des autres haut de gamme de la marque en 2020. Toutefois, les déclinaisons 5G — comme celle que nous testons ici — profitent d’un Snapdragon 865 de Qualcomm et c’est tout de suite plus alléchant, car la puce a déjà prouvé sa supériorité en termes de puissance brute face au SoC de Samsung.

J’en veux pour preuve les benchmarks ci-dessous où l’on peut voir que le Galaxy S20 FE enregistre des résultats supérieurs à ceux du Galaxy S20 Ultra.

Modèle Samsung Galaxy S20 FE 5G Samsung Galaxy S20 Ultra Asus Zenfone 7 Pro OnePlus 8 Pro
AnTuTu 8 576410 530920 629173 584217
AnTuTu CPU 170630 N/C 183666 N/C
AnTuTu GPU 222250 N/C 242192 N/C
AnTuTu MEM 92350 N/C 107333 N/C
AnTuTu UX 91180 N/C 95982 N/C
PC Mark 2.0 11421 11149 15082 11364
3DMark Slingshot Extreme 7304 6792 7457 7089
3DMark Slingshot Extreme Graphics 8448 8460 8938 8103
3DMark Slingshot Extreme Physics 4956 4018 4719 4929
GFXBench Aztec Vulkan high (onscreen / offscreen) 30 / 21 FPS 26 / 20 FPS 32 / 22 FPS 18 / 20 FPS
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) 46 / 52 FPS 45 / 52 FPS 46 / 55 FPS 26 / 51 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) 109 / 127 FPS 103 / 125 FPS 89 / 128 FPS 59 / 123 FPS
Lecture / écriture séquentielle 1546 / 683 Mo/s 1408 / 665 Mo/s 1729 / 771 Mo/s 1731 / 754 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire 57796 / 57711 IOPS 45700 / 49300 IOPS 62338 / 61672 IOPS 52800 / 50000 IOPS

Sur Fortnite, on profite ainsi de partie tournant à 30 fps de manière bien stable avec des graphismes réglés sur le niveau « Épique » (c’est le maximum). Personne ne s’étonnera de découvrir que nous entendons le même son de cloche sur Call of Duty Mobile où les parties se déroulent très fluidement sans aucun heurt même en poussant tous les paramètres à fond. Quand les parties se prolongent, le téléphone tiédit un peu près du module photo sans jamais devenir très chaud.

Autonomie rassurante

Certes, le Snapdragon 865 est plus puissant que son alter ego Exynos, mais son vrai avantage réside dans son efficacité énergétique. Dès lors, il n’y avait pas beaucoup de suspense autour de l’endurance du Samsung Galaxy S20 FE. Ce smartphone ne déçoit pas et se montre en effet plus autonome que ses frères S20.

Avec sa batterie de 4500 mAh, le téléphone réussit en effet à tenir sereinement toute une journée même avec une utilisation bien active de l’appareil et avec l’écran rafraîchit à 120 Hz. Le Galaxy S20 FE ne figure pas parmi les meilleurs en autonomie, mais il s’inscrit sans peine dans la tranche haute de la moyenne générale. Ainsi, vous n’aurez pas vraiment à vous inquiéter de trouver un chargeur en fin d’après-midi avant d’aller rejoindre des amis pour une soirée. Viser les 48 heures sans brancher le terminal serait toutefois très ambitieux et quasi impossible avec un usage normal.

USB -C Samsung Galaxy S20 FE

Le port USB-C du Samsung Galaxy S20 FE // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

À titre d’exemple, le Galaxy S20 FE a tenu 10 heures et 50 minutes avant de craquer sous les tortures de notre protocole de test personnalisé ViSer qui enchaîne l’ouverture d’applications, les appels, le basculement du Wi-Fi à la 4 G, l’envoi de messages, la lecture de vidéo ou quelques parties sur un jeu vidéo. Il s’agit d’un résultat fort honorable et beaucoup plus rassurant que les scores du Galaxy S20 Ultra ou S20+ respectivement de 9h10 et 9h40.

Concrètement, une partie de Fortnite avec les réglages à fond et l’écran à 120 Hz consommera 5 à 6 % de batterie sur une partie de 20 minutes. C’est tout à fait satisfaisant. Pour être encore plus tranquille à la fin de votre journée, vous pourrez toujours basculer sur le mode d’affichage en 60 Hz bien moins énergivore.

Le Samsung Galaxy S20 FE est compatible avec les chargeurs d’une puissance de 30 W. Cependant, c’est un bloc de 15 W qui vous sera livré dans la boîte. Celui permet de passer de 5 à 40 % de batterie en 30 minutes. Une demi-heure supplémentaire permet ensuite d’atteindre les 77 %. Au total, il faut patienter 1h30 pour passer de 5 à 100 %. La recharge sans fil et la recharge sans fil inversée sont de la partie.

La 5G est dans son nom

Nous testons ici le Galaxy S20 FE 5G. Ce modèle là, évidemment, est compatible avec le réseau 5G, mais il coûte plus cher que la version classique sortie en même temps. Au-delà de ça, le téléphone est compatible avec toutes les bandes de fréquences 4G françaises.

Pour les appels, le Galaxy S20 FE s’avérera très bon pour effacer les bruits de la ville autour de vous tandis que votre voix reste très intelligible pour votre interlocuteur qui ne percevra pas de réelle compression. C’est vraiment propre. Côté géolocalisation, je n’ai pas eu de souci majeur. Sur Google Maps, j’ai juste remarqué que le point bleu me représentant pouvait avoir besoin de quelques petites secondes avant d’indiquer avec précision ma position.

Prix et disponibilité du Samsung Galaxy S20 FE

Pas moins de six coloris sont disponibles sur le Galaxy S20 FE : bleu marine (notre modèle de test), blanc, lavande, rouge, orange et vert menthe. Pour la version 5G, vous avez deux tarifs à retenir : 759 euros pour le modèle 6/128 Go et 829 euros pour celui de 8/256 Go.

Pour un peu moins cher, vous trouverez aussi le Galaxy S20 FE sans la 5G qui se vend à 659 euros (6/128 Go) et 729 euros (8/256 Go). Retenez aussi que les coloris orange, lavande et vert menthe n’existent pas sur les déclinaisons avec 256 Go de stockage.

Le verdict du Samsung Galaxy S20 FE 5G

design
8
Le Samsung Galaxy S20 FE ne propose rien de très innovant sur le design, mais il réussit bien ce qu’il entreprend, à savoir offrir une prise en main confortable. Tout en simplicité, le téléphone assume son écran plat au prix de bordures visibles, mais pas gênantes. Le dos en plastique offre un effet brossé réussi, même si on sent bien que ce n’est pas du verre. Son poids relativement contenu est également un point positif.
écran
10
L’écran 120 Hz du Galaxy S20 FE est excellent pour profiter confortablement de tous les contenus visionnés sur le smartphone. Sa luminosité, son contraste et sa capacité à afficher une ribambelle de couleurs différentes sont tout particulièrement appréciables.
logiciel
10
L’interface One UI est toujours aussi agréable à utiliser. C’est intuitif, fluide et riche en options. Rien à redire.
caméra
8
Pas de grandes surprises sur la qualité photo de ce téléphone qui offre une expérience digne du segment haut de gamme sans rien proposer de neuf. Il peut encore un tout petit peu s’améliorer sur les clichés de nuit et sur la précision du mode portrait en intérieur.
performances
10
Le Samsung Galaxy S20 FE offre d’excellentes performances en jeu grâce à son très bon Snapdragon 865. Il a également l’avantage de ne chauffer que très modérément lorsqu’il est poussé dans ses retranchements.
autonomie
8
Le Galaxy S20 FE jouit d’une autonomie confortable malgré son écran 120 Hz. Ce n’est pas un gros cador en la matière, mais il saura satisfaire une grande partie des utilisateurs en tenant toute une journée assez sereinement. Petit regret : le chargeur livré dans la boîte du smartphone n’a qu’une puissance de 15 W alors que l’appareil est compatible 30 W.
Note finale du test
9 /10
C’est une belle formule que propose ici Samsung avec un Galaxy S20 FE 5G qui vient se positionner à l’entrée de gamme de sa série haut de gamme. Un bon filon à creuser, car les concessions qu’il fait ne minent pas son potentiel de séduction. Son écran plat est carrément une qualité pour une partie des consommateurs tandis qu’on lui pardonne facilement la finition en plastique puisque celui-ci profite d’un traitement mat.

L’absence du QHD+ sur la dalle et du capteur photo 64 ou 108 mégapixels ne gêneront pas beaucoup de personnes alors que, au contraire, le Snapdragon 865 embarqué par le Galaxy S20 FE 5G satisfera tout le monde avec sa puissance et son efficacité énergétique plus intéressantes que celles d’un Exynos.

On se retrouve donc avec un smartphone agréable en main, doté d’un superbe écran et d’une interface logicielle très bien soignée tout en offrant de belles performances, une endurance appréciable et une qualité photo satisfaisante. L’équilibre est bien trouvé.
Points positifs
  • Très bon écran 120 Hz
  • L'interface One UI
  • Grosses performances
  • Autonomie rassurante
  • (5G, microSD, IP68)
Points négatifs
  • Encore un petit peu cher
  • Effet mat moins bon que sur du verre
  • (pas de prise jack)

Les derniers articles